Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un retour aux sources [pv Barbara Walker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Mer 12 Nov - 22:04


When I was a kid...
"Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir"- Baudelaire


Elle revoyait ce sms, alors qu'elle avançait à pas feutrés dans la forêt, si ses souvenirs étaient bons, c'était au lac qu'elle devait se rendre, là où ils s'étaient toujours entraînés tous les trois. Elle avait été ravie à la vue de la bonne nouvelle que lui avait rapportée son cousin. A croire que les Frost sont toujours partout, toujours au courant de tout...
Elle jouait malicieusement avec un stylo tout en avançant, elle était venue directement après la fin de son dernier cours durant lequel elle n'avait pas écouté grand chose d'ailleurs, trop préoccupée par ce qu'elle avait découvert. Au début, elle avait juste eu du mal à se souvenir. Pourtant on pouvait dire qu'il avait fait du forcing niveau mémoire, à croire qu'il se souvenait de chaque seconde passée à ses côtés alors qu'à côté de ça Cara, en irréprochable amie, l'avait complètement oubliée, même après ces heures à discuter et à rire ensemble.
Elle se demandait si aujourd'hui les choses allaient être différentes. Elle se demandait même si elle allait la reconnaître, ça faisait bien cinq voire six ans qu'elles ne s'étaient plus vues, plus parlées, mais heureusement pour elle, Dan entretient toujours ses relations, à longues distances ou pas, et il n'avait pas perdu contact avec la jeune demoiselle de passage en Angleterre à cette époque là.
Elle se doutait bien que le jeune Frost avait surement donné quelque nouvelle de Cara à cette vieille amie sans la consultée afin que son souvenir en elle ne s'estompe jamais, mais il n'avait jamais pensé à entretenir le souvenir de la jeune fille chez Cara... Mais elle n'allait pas s'en plaindre. Il en faisait déjà assez pour elle, ou même pour les autres.
Elle se rapprochait de plus en plus du lieu convoité. Elle rangea soigneusement son stylo dans sa poche, il ne fallait pas faire de bruit, rien, juste la surprendre, et voir un peu comment elle allait réagir. Quelle lueur allaient briller dans son regard de glace...
Au loin, elle la repéra de ses yeux perçants, et s'enfonça, un sourire amusé aux lèvres, plus profondément dans les bois. Elle s'approchait toujours un peu plus de sa cible, elle arriva alors à sa hauteur et se plaça dans son dos. La jeune femme qu'elle était devenue, cessa tout mouvement, et attendit un petit moment comme pour être sûre de la présence qu'elle ressentait.
Cara voulut poser la main sur son épaule pour qu'elle fasse volte face, et tout s'enchaîna rapidement, elle tenta de lui tordre le bras, afin de la bloquer, après une approche aussi discrète, mais Cara avait anticipé le coup, et rapidement, elle joua avec la force centrifuge, et la brunette se retrouva à terre, sans trop avoir compris ce qu'il venait de se passer. Cara l'observait de toute sa hauteur, un sourire moqueur dessiné sur son joli petit minois. Ses yeux turquoises observèrent un petit moment le visage penché au dessus d'elle, les sourcils froncés par sa récente confusion.
Elle avait changé, peut être autant que Cara, et elle savait qu'elle aurait du mal à la reconnaître, la chasseuse elle même n'aurait pu l'identifier au tournant d'un couloir, les brides de souvenirs qui lui restaient, remontaient un peu à la surface, ça faisait quelque chose de la revoir, elle n'allait pas se le cacher.
Elle lui tendit alors la main, malgré la frustration naissante sur son visage, la pauvre devait se poser vachement de questions? C'était jouissif d'être en possession d'informations que la personne en face de vous n'avait pas. C'était terriblement divertissant de la voir réfléchir, penser à toute vitesse, alors que la jeune fille en savait des tonnes et des tonnes sur elle. Ce serait le cas pour Walker lorsqu'elle aurait reconnu son amie d'enfance.

-Tu te laisses toujours avoir de cette manière à ce que je vois, allez debout feignasse.

La jeune fille ne répondit pour l'instant rien, et saisit, peu confiante, la main que lui tendait Cara. Elle n'avait rien à craindre, mais ça, elle ne pouvait pas le savoir tant qu'elle n'avait pas fouillé au fond de sa caboche.

-Bah alors Walker, on a des problèmes de mémoire ?

Elle s'amusait clairement de la situation, et savait que ce manège allait durer longtemps encore, elle allait disperser les indices petit à petit jusqu'à ce qu'elle puisse obtenir la satisfaction de voir son visage se détendre et lui adresser un sourire chaleureux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Jeu 13 Nov - 18:25

Des problèmes de mémoire.
Cara & Barbara

Un petit nuage de buée s’échappa de ma bouche à l'instant où j'expirais et mon regard embrassa le paysage situé devant mes yeux. La grande étendue bleue était magnifique, et je me plaisais à l'admirer dès que le cœur m'en disait, dès que j’avais une seconde. Entre les cours, les entraînements et les soirées de chasses, ces derniers temps, je n’avais plus une seconde à moi. Le mois était passé sans que je m’en rende compte, sans que je n’aie eu le temps de venir dans ce sanctuaire, mon sanctuaire, une seule fois en trente et un jours.

Je fermais les yeux, tentant de reprendre contenance. Ces derniers jours n’avaient pas été les plus simples de ce mois, et le manque de sommeil se faisait déjà ressentir. Je savais que je ne pourrais plus tenir très longtemps comme ça. Sans oublier que ces temps-ci, je passais plus de temps à chasser et à m’entrainer qu’à me concentrer sur mes cours, et cela se faisait ressentir sur mes notes…Si mon père s’en apercevait, il m’interdirait de chasse et d’entrainement jusqu’à ce qu’elles remontent. Une vraie torture pour une chasseuse pour ainsi dire.

Le vent frais frôla ma joue déjà rosée, et son touché me détendit presque instantanément. Le bruit de l’eau était ma berceuse et les feuilles volantes autour de moi les chanteurs.
Et puis soudain, au milieu de toute cette sérénité que j’avais recherché ces dernières semaines, un bruit attira mon attention. Des chaussures écrasants le sol, silencieuses comme des pattes de velours, presque comme si l’inconnu avait l’habitude d’être discret. J’arrêtais soudainement de bouger lorsque je sentis une présence dans mon dos. Je ne rêvais pas, il y avait bien quelqu’un ici, durant un de mes moments de vulnérabilité.

L’inconnu bougea, et mon cerveau enregistra ce mouvement comme une agression. Je fis volte-face, ne cherchant même pas à savoir qui était là, et je tentais de lui tordre le bras, une de mes tactiques favorites et que je maîtrisais. Quelle ne fut pas ma surprise quand je me rendis compte que mon agresseur me contrait. Je me retrouvais à terre, sans trop avoir compris comment.

- Tu te laisses toujours avoir de cette manière à ce que je vois, allez debout feignasse.

Donc apparemment elle me connaissait. Je l’observais. Un visage d’ange, des taches de rousseur et des yeux émeraude. Ce visage étant ancré dans ma dans ma mémoire. Je revoyais ces lèvres se fendre en un sourire éclatant, le son d’un rire me parvint aux oreilles. Pourtant, je ne pouvais mettre aucun nom sur ce faciès.

Elle me tendit sa main. Je la regardais, me demandant pourquoi je devrais accepter son aide et surtout, pourquoi je ne devrais pas. Je décidais finalement de saisir sa main ; me disant que je pourrais toujours me défendre si les choses dégénéraient.

- Bah alors Walker, on a des problèmes de mémoire ?

Je fronçais les sourcils. Elle connaissait mon nom. Elle connaissait mon nom. Comment cela se faisait-il ? Et d’ailleurs…Walker ? Il me semblait…On m’avait déjà appelée comme ça, auparavant. Etait-ce donc une connaissance du passé qui refaisait surface ? Je grognais.

- Des problèmes de mémoire, non. Mais des problèmes avait les petits plaisantins, oui. Alors tu as intérêt à me dire dans les trente secondes qui suivent qui tu es et ce que tu veux.

« Il y a des personnes qui marquent nos vies, même si cela ne dure qu'un moment. » ► FERN BORK
Code by AMIANTE


Dernière édition par Barbara Walker le Ven 21 Nov - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Dim 16 Nov - 12:33


Les Pitbulls de Londres.
"J'ai plus de souvenir que si j'avais milles ans" Baudelaire


Elle était clairement égarée dans ses souvenirs, elle savait qu'elle la connaissait, elle savait tout, mais qui, quel nom, quelle silhouette ?
Cara le savait, les échos des voix l'interpellant résonnaient dans sa tête, mais aucun visage ne venait se coller sur la personne qui venait sur elle.
Et pourtant elle n'arrivait pas à mettre une image, un visage sur cette voix.
Frustrée, à tous les coups, elle lâcha une espèce de grognement tout en gardant les sourcils froncés. C'est ça de fréquenter les loup-garous, on s'imprègne d'eux au fil des années.

- Des problèmes de mémoire, non. Mais des problèmes avec les petits plaisantins, oui. Alors tu as intérêt à me dire dans les trente secondes qui suivent qui tu es et ce que tu veux.

Cara s'écarta d'elle d'environ trois mètres, les mains bien en évidence, un sourire amusé sillonnait son visage d'ange alors qu'elle lâcha un petit rire regardant maintenant la femme qu'elle était devenue plus amplement, une vue d'ensemble, cette forêt ressemblait en quelques points à celle d'Angleterre faisant remonter la jeune femme loin dans son enfance.

-Ok, ok, on se calme le pitbull, j'vais pas te tuer, mais je ne peux pas te dire qui je suis, car si je suis là c'est parce que tu dois le deviner... Je suis venue en amie, non l'inverse.

Cara la regardait droit dans les yeux, toujours avec une posture inoffensive, mais si Walker décidait qu'elle n'était pas de bonne humeur, elle n'aurait pas d'autre choix que de changer de comportement, après tout elle était venue en ami, mais c'était Barbara, et elle se souvenait parfaitement de ces petits moments de frustration, sans raison valable, ces moments où elle ne voulait qu'une tendre solitude, comme un face à face avec elle même.
Et dans ces moments elle l'appelait ainsi.. "Pitbull" elle ne compte plus le nombre de fois qu'elle le lui a hurlée, mais inversement, dans ses mauvais jours, c'était Walker qui appelait Cara "Pitbull".

-Bon j'te donne un petit indice.. Lors d'un de tes voyages, il y a de ça quatre voire cinq petites années.. C'est à cette époque que l'on s'est rencontrée.

C'était dur mine de rien, lorsqu'on connaissait la réponse, ça semblait si évident, et pourtant lorsque Dan lui avait donné le même indice Cara n'avait su dire de qui il voulait parler, alors que maintenant ça lui semblait clair comme de l'eau de roche.
Cara affichait toujours ce petit air amusé, mais à la fois intrigué, elle ne savait pas à quel moment Barbara allait avoir un déclic, elle ne se doutait même pas de la réaction qu'allait avoir la chasseuse en face d'elle qui la regardait toujours d'un œil particulièrement menaçant.
Elles avaient tellement changé, tout d'abord, grandit, devenue des femmes encore plus méfiante que dans leur adolescence, avant ce n'était pas spécialement dur quand c'était les grands qui s'occupait de tout faire pendant les chasses, aujourd'hui elles avaient appris et s'étaient endurcie, Cara plus que tout s'était fermée au reste du monde, elle n'avait que peu d'ami, mais des vrais amis, elle leur faisait grandement confiance, et même si une séparation de cinq ans éloignée les deux jeunes demoiselles, le premier souvenir, la première impression qu'avait ressenti Cara était ce lien particulier qui les lier, souvent elles s'étaient chamaillées, crêpées les cheveux, mais elles avaient toujours eu ce petit truc qui les empêchait de s'abandonner l'une l'autre.
Et encore aujourd'hui elle ressentait ça, dans leur enfance elles s'étaient comprises à la perfection, c'était peut sûrement pour ça que Cara lui avait immédiatement accordé sa confiance, chose qu'elle faisait rarement et même du haut de ses quatorze années.

-Alors toujours pas d'idée ?

Cara se tenait tout de même prête à anticiper les coups si elle décidait de ligoter la jeune femme pour la faire parler, de peur qu'elle soit une espèce de louve engagée pour venir venger une famille de loup, mais elle espérait qu'elle allait la croire.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Dim 16 Nov - 17:22

Des bribes de souvenirs.
Cara & Barbara

A peine les mots sortirent de ma bouche que l’inconnue se recula, les mains bien en évidence, comme un signe de paix. Je fronçais encore plus les sourcils qu’en un rire clair sortait de sa bouche. Sérieusement, qui était-elle ? Je n’étais vraiment pas d’humeur pour les devinettes.

-Ok, ok, on se calme le pitbull, j'vais pas te tuer, mais je ne peux pas te dire qui je suis, car si je suis là c'est parce que tu dois le deviner.. Je suis venue en amie, non l'inverse.

Pitbull ? Pitbull. Pitbull. Ce mot résonnait dans ma tête comme une mauvaise chanson dont on n'arrive pas à oublier les paroles. Je me souvenais ne jamais avoir aimé ce surnom, mais qu’il était parfois bien légitime de me surnommer comme ça. Surtout dans un moment comme celui-ci, où quelqu’un me faisait jouer aux devinettes alors que je cherchais la tranquillité. Il me semblait aussi que l’on m’avait déjà nommé comme ça. Et que moi-même, j’avais déjà appelé une personne, une fille, comme ça. Des bribes de souvenirs me revenaient, et je ne pouvais pas m’empêcher de me demander comment cette fille avait bien pût connaitre ce surnom d’autrefois.

- Oh je vois, parce que, lorsque tu viens en amie, tu agresses toujours, n’est-ce pas ?, je répondais sarcastiquement.

Cette fille connaissait mon passé, en connaissait même certains aspects dont peu de personne en connaissait l'existence. Comme des petits surnoms qui, en apparence semblaient anodins, mais qui représentaient une énorme partie de ma vie. La question était maintenant : En a-t-elle jamais fait partie ?

-Bon j'te donne un petit indice.. Lors d'un de tes voyages, il y a de ça quatre voire cinq petites années.. C'est à cette époque que l'on s'est rencontrée.

L’Angleterre…Je me souvenais de ce voyage. Je me souvenais de chacun de mes voyages. Les paysages, les coutumes…tout. Mais certains visages étaient depuis devenus flous. Mais l’Angleterre, je ne pouvais pas l’oublier. Ces journées passées avec de vrais amis, ces journées parfaites qui me semblait désormais si loin. Tout était différent maintenant, et tous ces gens appartenaient à mon passé, que je le veuille ou non.

Mais…tous ces indices que cette fille avait semés au fur et à mesure de notre conversation…La façon dont elle avait bloqué mon coup quelques minutes auparavant (exploit dont peu de personne pouvait se vanter jusqu’à maintenant), la manière dont elle m’avait surnommé, et surtout…et surtout, cette allusion à l’Angleterre.

J’avais rencontré du monde dans ce pays. Des personnes dont je ne pensais jamais me défaire, dont je pensais être à leurs côtés pour toujours. Je fermais les yeux quelques secondes. Et si…Non, c’était impossible. Comment aurait-elle pût savoir que je me trouvais à Beacon Hills ? Peut-être que son cousin…Mais surtout, qu’est-ce qu’elle faisait à Beacon Hills ? Non. Elle ne pouvait pas…Je l’aurais reconnue. Je n’aurais pas pût oublier son visage si facilement, même si elle avait grandie depuis la dernière fois que l’on s’était vues. Je n’aurais pas pût être aussi aveugle depuis le début.

Je me décidais tout de même, et d’une voix petit voix, presque hésitante -ce qui était rare-, demanda :

- Cara ?

« La seul amitié qui vaille est celle qui naît sans raison » ► ARTHUR VAN SCHENDEL
Code by AMIANTE


Dernière édition par Barbara Walker le Ven 21 Nov - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Mer 19 Nov - 21:05


Le dernier indice.
" Destiny? Don't give me that holy crap."-Supernatural


Visiblement elle avait tilter sur « Pitbull », ça faisait sourire la belle plutôt satisfaite qu'elle n'ait pas oublié ce petit surnom.
Malgré tout, elle ne perdait pas le fil et même si elle lui semblait tout à coup plus familière, elle ne l'avait pas encore reconnue, et Cara s'en amusait

- Oh je vois, parce que, lorsque tu viens en amie, tu agresses toujours, n’est-ce pas ?

Cara ria presque face à sa réaction, elle se souvenait encore des sarcasmes qu'elles ne cessaient de lancer à longueur de journée alors qu'elle n'avait que quatorze ans.
Mais Cara non plus ne perdait pas le fil de la discutions et rapidement, affichant un petit sourire taquin sur le visage.

-Je te rappelle que tu as tenté de me mettre à terre en premier, ce n'était que de la pure légitime défense.

Barbara le savait, et même si elle avait pris le premier mouvement de la jeune fille pour une menace a aucun moment ça n'avait été le cas. Elle était en tort, Cara n'avait joué qu'un rôle minime dans cette petite prise de karaté qui lui était revenu en plein visage comme un boomerang...
Elle réfléchissait, l'Angleterre devait lui revenir, mais quand est ce que les Frost reviendraient ?
Elle lui laissa encore un petit laps de temps durant lequel, elle pensait alors que son visage restait impénétrable, on ne pouvait rien lire sur ses si beaux traits, mais Cara la connaissait, le moindre petit signe pouvait lui indiquer ce que cette personne en face d'elle était en train de faire, avant lorsqu'elle mentait, elle avait cette sale manie de jouer de avec ses doigts prouvant un stress évident, c'était la petite brune qui lui avait donné quelque petit moyen d'éviter de se faire pincer pour un corps stupide qui prend soin de tout extérioriser.
Ses sourcils se froncèrent subitement, un simple petit mouvement qui indiqua à Cara l'incrédulité de sa chère camarade.. Fort heureusement, ça serait une drôle de surprise que de la retrouver, et ça semblait si improbable..

-Cara ?

Sa voix si fit hésitante, légère, comme un murmure, comme si elle se posait plus la question à elle même qu'à son interlocutrice, qui souriait toujours un peu plus satisfaite, à son tour maintenant de faire quelques petites remarques sarcastiques.

-Nooon ! Tu crois ? Fit elle moqueuse

Elle haussa les épaules, et pencha sa tête un petit sourire ravie sur les lèvres, elle l'avait reconnue, maintenant, il lui restait à savoir si elle allait lui hurler avec la délicatesse d'un tyranosaure, qu'elle aurait dû appeler, donner des signes de vie, ou juste être heureuse de la retrouver, et lui sauter dans les bras comme la plupart des gens normaux, mais on ne parlait pas de gens normaux, non on parlait de Cara et de Barbara, deux filles qui lorsqu'elles étaient gamines se battaient pour s'amuser, savoir qui était la meilleure, bien souvent, Cara qui plus âgée avait plus d'expérience, mais c'était un jeu, se mettre à terre, chasser les loup-garous, utiliser des armes à feu.. Leurs adolescence leur avait été volée sans même qu'elles n'en prennent conscience c'est comme si la haine qu'elles avaient ressenti, la douleur qui les avait assaillies, les avaient empêchées de s'occuper de la vie banale d'une adolescente.
Elle ne le nierait pas, Cara avait laissé partir Barbara une fois, c'était le destin qui l'avait voulu, mais peut être qu'on pouvait allait contre la volonté de sa destinée, peut être qu'elles avaient besoin l'une de l'autre inconsciemment, peut être que les Pitbulls existeraient de nouveau, il y avait tellement de possibilités que Cara s'emmêlait dans ses pensées.

-Ok dernier indice.. Mon nom c'est Frost.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Ven 21 Nov - 17:24

Des souvenirs revenus hanter.
Cara & Barbara

La jeune fille –Cara ?-, laissa apparaître un énorme sourire. Un sourire que je n’avais pas vu depuis des années, que je ne pouvais pas oublier tellement il était éclatant, presque contagieux même. Etais-ce vraiment elle ? Se pouvait-il qu’après toutes ces années…le passé me revienne soudain en pleine figure ?

- Noon ! Tu crois ?

La voilà la Cara dont je me rappelais. Moqueuse. Railleuse. Sarcastique. Mon amie d’enfance, avec qui j’avais tant vécu. Des bons comme des mauvais moments ; la fille qui m’avait vue sous pratiquement toutes mes façades. Des souvenirs me revenaient, des scènes que j’avais oubliées au fil des ans, que ma mémoire avait éradiqués pour laisser place à un simple et grand vide et un sentiment de manque. L’Angleterre et ses coutumes auxquelles je m’étais à peine habituée avant de repartir. Des combats joyeux pour connaître qui est la plus forte entre deux gamines de quatorze ans, se préparer à recevoir l’héritage familial, des coups de feues dans les airs, des parties de chasses interminables, des entraînements tous plus éprouvants les uns que les autres, mais ô combien inoubliables. Cara haussa les épaules et pencha sa tête tout en gardant son sourire.

- OK, dernier indice…Mon nom c’est Frost.

Plus aucun doute. C’était bien elle. Bien Cara en face de moi, comme une revenante du passée, comme un souvenir brumeux revenu me hanter. Je la regardais, fronçais à nouveau les sourcils durant quelques millièmes de secondes, les pensées se bousculant dans ma tête. Elle avait changé depuis la dernière fois que l’on s’était vue. Elle avait grandie, était devenue plus grande que moi sans aucun mal, s’était sûrement endurcie après toutes ces années à chasser les bêtes les plus féroces et dangereuses de ce monde. J’inhalais un peu d’air, assimilant douloureusement cette nouvelle.

- Cara Frost !

C’était plus une affirmation qu’une question.

Alors, sans crier gare, je me jetais dans ses bras, l’enroulant de mes petits bras, la serrant avec toute ma force contre mon corps. Mon amie d’enfance m’avait manquée, il n’y avait pas de doute. Je ne l’avais pas compris avant de la revoir, pouvoir lui parler à nouveau, comme autrefois, comme je n’avais jamais reparlé à quelqu’un depuis notre séparation forcée. L’étreinte ne dura quelques secondes, avant que je ne me détache d’elle.

Puis, je lui envoyais avec force mon poing droit dans la mâchoire. Droit dans la mâchoire. Un bon crochet du droit que mon père m’avait appris quelques temps après mon premier entraînement. Elle m’avait bien fait marinée pendant qu’elle riait ! Oh oui, elle avait du bien se marrer en me voyant chercher pendant plusieurs minutes dans les tréfonds de ma mémoire ! Ça ne me surprenait pas beaucoup, bien sûr, je connaissais Cara comme le dos de ma main, mais j’avais bien besoin de me défouler après toutes ces années d’absences.

- T’aurais pût prévenir que t’étais en ville ! T’étais passée où d’ailleurs ? Et  pourquoi je n’ai reçues des nouvelles que de ton cousin, mais jamais de toi ?!

Ma voix partie dans les aigus, comme toutes les fois où je criais. Je luis posais peut-être trop de questions d'un coup, mais je m'en fichais, j'étais bien trop stupéfaite de la voir ici, à Beacon Hills. Je ramenais une mèche de cheveux derrière mon oreille droite, et tendit ma main vers Cara pour lui proposer mon aide pour se relever, un sourire éblouissant apparaissant sur mon visage.  

- Je crois qu’on a pas mal de temps à rattraper, n’est-ce-pas ?


« On voit qu'un ami est sûr quand notre situation ne l'est pas. » ► Cicéron
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Sam 22 Nov - 19:08


Walker 1 - Frost 1
"Tu t’fiche de moi là ? J’te vois pas pendant 6 mois et toi, tu t’ramènes avec un Kinder !"- Intouchable


Le dernier indice sonnait plus comme une confirmation, une affirmation plutôt qu'autre chose.
Le son de sa voix parti tout à coup dans les aigus certainement dû à l'excitation soudaine dont elle faisait preuve face à cette incroyable surprise, se retrouver ici était insensé, qui aurait pu le prédire franchement ?
La brune était revenue hanter sa vieille amie, heureuse de l'avoir revue après tant d'année, mais sans crier gare l'amie en question se jeta au cou de Cara qui prise par surprise ne réagis pas tout de suite à l'étreinte d'acier de sa camarade, elle l'entoura à son tour de ses bras dans une embrassade amicale.

-Tu m'étouffes, railla Cara alors que Walker desserra son étreinte, mais il y avait anguille sous roche, et avant qu'elle n'ait pu s'échapper de son emprise Barbara lui envoya une jolie droite, magnifique, comme elle les aimait, il semblerait que la petite devinette n'ait pas tellement plu.

-T’aurais pût prévenir que t’étais en ville ! T’étais passée où d’ailleurs ? Et  pourquoi je n’ai reçues des nouvelles que de ton cousin, mais jamais de toi ?!

Elle hurlait littéralement, alors que Cara assise part terre l'observait, elle explosait littéralement et c'était ce qui était amusant avec Barbara, lorsqu'elle s'énervait sa voix grimpait si vite dans les aigus que ça en devenait comique, malgré la légère douleur de son bon coup de poing, la jeune Frost ne put s'empêcher de ricaner.

-T'es trop mignonne quand tu t'énerves tu sais ? Fit elle moqueuse alors qu'elle replaça une mèche derrière son oreille, tout en lui tendant une main.

-Je crois qu’on a pas mal de temps à rattraper, n’est-ce-pas ?

Un sourire en coin, Frost se saisit de la main de la chasseuse qui ne cessait de la questionner, lorsqu'elle fut sur pieds, elle se libéra de l'emprise de sa camarade et bloqua alors la tête de Barbara sous son bras tout en lui ébouriffant les cheveux de l'autre main, elle adorait l'embêter, elle relâcha rapidement sa prise de la jeune fille, lui volant une petite chose au passage.

-Ca m'avait manquée ça ! Fit elle joyeusement. Tu n'as rien perdu par hasard ?

En face d'elle la jeune fille fronça les sourcils, elle chercha sur tout son corps ce qu'elle aurait pu perdre, mais c'était trop tard, elle se retrouvait déjà avec la lame de son couteau contre son propre cou.

-J'ai gagné, fit la chasseuse victorieuse, avant d'enfin réellement relâcher sa prise sur sa camarade.
Tout en lui rendant son arme, elle savait où elle le cachait c'était amplement plus facile pour Cara que pour n'importe qui d'autre.Elles s'amusaient ainsi avant, se mettre, à terre s'en foutre quelques unes, mais si Cara ne lui rendait pas ses coups, c'est parce qu'elle l'avait au fond bien mérité ce coup de poing et pour toute les fois où elle lui avait mis une raclée, ce n'était que justice ce coup là, alors elle l'acceptait tête haute.

-Mais j'suis d'accord on a pas mal de temps à perdre... Bon reprenons, mais cette fois vas y mollo sur les questions que je puisse y comprendre quelques choses à ton charabia ! Une promenade au bord du lac au passage, ça te va ?

Cara désignait l'étendue d'eau d'un mouvement de main l'invitant à s'aventurer au bord du point d'eau où elles pourraient discuter en toute liberté, de tout ce qu'elles avaient manqué l'une chez l'autre. Avec elle, Cara n'avait pas peur de manifester sa joie, de sourire, voire même de s'ouvrir, elles ne s'étaient pas vues depuis un bail mais Cara ne pouvait s'empêcher de revoir ces deux gamines qui ne se lâchaient pas, elle avait l'impression que se lien entre elles s'était conservé, sans jamais s'être usé au fil des années.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Dim 23 Nov - 15:04

Oh London.
Cara & Barbara

Cara se saisit de ma main sans hésiter, et d’une main ferme et forte, je l’aidais à se remettre sur pied. Enfin sur ses pieds, je me rendais compte qu’elle était désormais plus grande que moi d’une bonne dizaine de centimètre. J’étais habitué à ce que l’on soit plus grand que moi, que ce soit une fille ou un garçon ; ça ne voulait pourtant pas dire que j’appréciais cet élément de faiblesse qui m’avait déjà coûté pas mal de cicatrices indélébiles sur la totalité de mon corps. Je relevais la tête bien haute, essayant de reprendre contenance et de fierté.

Puis soudainement, sans avoir dit un seul mot, Cara relâcha ma main et m’attrapa avec son bras. Sans m’en rendre compte, je me retrouvais coincée sous son bras. J’essayais de me débattra ; je savais ce qu’elle allait faire.

- Hey ! Lâche-moi !


Je battis des jambes, mais Cara avait pris de la force durant ces dernières années, si bien que, malgré mes efforts, il me fût totalement impossible de me libérer. Elle m’ébouriffa les cheveux sans douceur. Elle savait que j’avais toujours détesté qu’elle fasse ça. Je grognais à nouveau, et je me surpris à penser que ce grondement ressemblait vraiment à celui d’un loup-garou.

Elle me relâcha enfin, après avoir fait de ma chevelure un véritable enfer. J’essayais de les replacer correctement en vitesse avec mes doigts.

- Ça m’avait manquée ça !

Elle se marrait bien ! Son sourire ne l’avait pas quitté, et je ne trouvais rien de mieux que de la fusiller du regard. Cara ne frémit pas ; décidément, mon fameux regard n’était plus ce qu’il était.

- Tu n’as rien perdu par hasard ?

Elle avait ajouté ça, l’air de rien. Etais-ce un de ces coups ou étais-ce la vérité ? Qu’est-ce qu’il pourrait bien me manquer ? Je cherchais sur tout mon corps, examinant toutes les poches, vérifiant s’il ne me manquait aucune arme. Connaissant Cara, elle aurait très bien pût m’en voler une, sachant que je n’avais pas changé mes cachettes depuis des années, et qu’elle les connaissait toutes. Si elle s’en rappelait, bien sûr. Je sentis alors un touché froid sur mon cou.

- Qu’est-ce que…

Je reconnaissais cette sensation de froid glacial, et cela ne me plût pas du tout. Je risquais un regard vers le bas, et je découvris mon couteau, plaquée sur ma propre gorge, tenue par mon amie d’enfance. Je serrais la mâchoire, essayant de contenir ma rage. Je m’étais fait avoir comme une bleue. Je n’avais même pas vu le coup venir. Je gardais mes émotions pour moi. Règle numéro un : ne jamais laisser transparaître quoi que ce soit.

- J’ai gagné, Cara s’exclama enfin abaissant mon arme.  

Elle me l’a lançais et je la rattrapais sans aucun problème. Les réflexes s’acquiert avec le temps, et avec l’entrainement intensif que j’avais eu depuis ma plus tendre enfance, les miens étaient vraiment surprenant. Je rangeais ensuite lentement mon couteau dans ma poche intérieur, sentant l’autre bouger un peu dans ma botte.

- La prochaine fois, je ne me laisserais pas avoir Cara !

C’était plus une promesse pour moi-même. Il fallait vraiment que j’arrête de me faire avoir comme ça, et aussi facilement. Je devrais connaitre son coup après toutes ces années.

- Mais j’suis d’accord, on a pas mal de temps à perdre…Bon reprenons, mais cette fois vas-y mollo sur les questions que je puisse y comprendre quelque chose à ton charabia ! Une promenade au bord du lac au passage, ça te va ?

Bien sûr que ça m’allais ! Quelle question ! Mais je ne laissais qu’apparaître un léger sourire. Que je le veuille ou non, et que Cara le veuille ou non, j’avais changé depuis la dernière. Mais qui sait, peut-être que ces retrouvailles pourraient me ramener en enfance ? Là où tout était si simple.

- La première arrivée au peuplier !

Je ne lui laissais pas le temps de réagir et m’élançais, mes grandes jambes bougeant en rythme contre la terre ferme.

Jamais personne ne me battais en course


« L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » ► Francis Bacon
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Sam 29 Nov - 13:40


Oh my Sweet Darling !
"J’ai pas envie de te voir t’en aller, parce que merde, j’t’aime beaucoup trop." - Skins


Ne pouvant s'empêcher de l'embêter comme elles le faisaient à l'époque, Cara lui lança son couteau qu'elle attrapa habilement.

- La prochaine fois, je ne me laisserais pas avoir Cara !

Comme à chaque fois, qu'elle lui tendait un petit piège elle assurait toujours qu'elle l'esquiverais la fois prochaine, bien qu'elle en doute peu, Cara lui adressa un hochement de tête de reconnaissance, elle attendait de voir ça avec impatiente, si il y avait bien un point sur lequel elle avait toujours était la meilleure c'est bien pour sa discrétion et sa fourberie.

-Tu sais.. On ne pas va t'en vouloir, après tout, c'est moi la meilleure dans ce domaine.. Mais un jour peut être...

Elle afficha un petit sourire en coin, moqueuse, elle savait que sur ce coup là, elle l'aurait toujours, changeant parfois même de technique. Tout les coups était possible entre elles à partir du moment où elle ne s’entre-tuaient pas littéralement parlant.
Elle afficha un léger sourire, regardant au loin.

-La première arrivée au peuplier !

Aussitôt dit, aussitôt élancée, elle courrait déjà à vive allure, derrière elle Cara, pesta légèrement, mais étant bonne joueuse elle démarra après elle, et tapa un bon sprint dans l'espoir de la rattraper, lorsqu'elle arriva au peuplier, elle lâcha un léger rire en scrutant la jeune femme.

-C'est pas juste tu as toujours eu plus d'endurance, souffla t elle l'air boudeuse avant de s'appuie contre le fameux peuplier.

Son regard enfantin s'égara dans la forêt aux alentours, revoyait quelques parcelles des bois d'Angleterre, son cœur se serra légèrement, il n'y avait pas que de brillant souvenirs perdus sur ces terres.. Là où elle avait perdu son père, les images de cette matinée la hantaient toujours, c'était son père qu'ils avaient osé tuer, comment ne voulait il pas être considéré comme des monstres ?
Cara était ce qu'elle était, elle était une garce au cœur de glace, c'est ce qu'on lui disait, elle ne se faisait pas d'ami, parce qu'elle en avait pas besoin, et Barbara en avait été une parce qu'elle était comme elle, une gamine qui avait perdu quelque chose et dont la force s'était révélée épatante, et l'un sans l'autre peut être qu'elle n'en serait pas exactement là aujourd'hui...
Il y avait plusieurs épisodes douloureux au cœur de cette Angleterre, mais une chose était sûre, c'était sa maison, son territoire, et jamais elle ne l'abandonnerait ou ne l'oublierait, Londres c'était une partie d'elle qu'elle avait légué sans même que personne ne s'en rende compte.
Et c'est là bas qu'elle expirera son dernier souffle, pour son honneur, pour son père, pour que son cœur et son âme reposent en paix.
En attendant, elle avait bien des choses à faire et elle n'était pas prête à mourir, elle déciderait de sa propre fin.
Elle effaça le voile de tristesse qui recouvrait ses yeux d'un coup de paupière.
« Ne pas pleurer » lui soufflait une petite voix
Elle se tourna alors vers Barbara et lui lançant un léger coup de poing amical pour la sortir elle aussi de ses pensées.

-Alors Walker. Qu'est ce qui t'a mené jusque ici exactement ? Jusqu'à Beacon Hills et ses mystères..

Elle espérait étrangement que ce ne soit pas dans un seul but précis avant de quitter la ville, parce qu'elle voulait de tout cœur la redécouvrir, la jeune fille qu'elle était venue, voir à quel point elle avait changé, si leur rapports allaient être complètement différent ou au contraire, si la même entente allait animer le lien entre les deux jeunes femmes..

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Dim 7 Déc - 15:04

Souvenirs.
Cara & Barbara

Le vent frais se frottait contre mes joues déjà rouges, et mes cheveux s’envolaient avec liberté. J’aimais courir, peu importe le temps, qu’il neige, qu’il vente ou bien que le soleil tape dur comme ces jour d’été en Australie. Mes chaussures tapaient durement contre la terre, en éjectant même un peu sur les côtés de temps en temps. Le fameux arbre se rapprochait de plus en plus, ou plutôt, c’était moi qui m’en rapprochais de plus en plus. Même à Beacon Hills, je ne pouvais m’empêcher de galoper. Vite. Longtemps. Sans aucune pause. S’arrêter est synonyme de faiblesse, d’un moyen pour l’ennemi de me rattraper, et de ne faire qu’une bouchée de moi.

Un sourire en coin étira un peu mes lèvres lorsque j’entendis le souffle de Cara se rapprocher, ses pas faisant écho au mien, comme un fantôme qui me suivrait. Nous n’étions plus qu’à quelques mètres du peuplier, et j’accélérais encore plus. Je ne contrôlais plus rien. Mes jambes bougeaient d’elles-mêmes, connaissant les mouvements à faire par cœur. J’essayais de régulariser mon souffle erratique, et relevais encore mon buste. Plus droite. Je devais être plus droite, laisser l’air circuler dans mon corps. Plus droite. Je pouvais entendre mon père me hurler, à quelques mètres devant moi, de me redresser, d’arrêter de courber mon dos si je voulais espérer pouvoir courir vite et longtemps.

J’arrivais la première au peuplier, un peu essoufflée. Je restais droite, j’y étais tellement habituée que je ne pouvais plus me recourber. Je regardais Cara arriver quelques secondes après moi, elle aussi le souffle court.

- C’est pas juste, tu as toujours eu plus d’endurance !

Je laissais un rire cristallin sortir de ma gorge devant son air boudeur. Bien sûr qu’elle savait que j’allais la battre dès le début, comme je savais qu’elle me battait toujours dans d’autres disciplines. Cela  ne nous empêchait pourtant pas de bouder l’autre lorsque quelque chose ne nous plaisaient pas, ou bien que l’on se sentait d’humeur joueuse.

- Ça s’appelle la classe Cara, ça s’appelle la classe !

Je captais le regard de Cara qui scrutait la forêt dans ses moindres détails. Je savais exactement à quoi elle pensait. Cette forêt de Beacon Hills ressemblait beaucoup à celle de l’Angleterre, cette fameuse Angleterre où elle avait perdu tant de chose. Je savais ce que les forêts représentaient pour Cara, c’était dans l’une d’entre elles qu’elle avait perdu son père, et je savais que ce genre de blessure ne refermait jamais complètement. La douleur restait bien présente, même après plusieurs d’année. Si pour Cara, les forêts avaient un sens bien particulier, pour moi, c’était l’eau. Toute sorte d’eau, les lacs, les mers, les fleuves ou les océans.

Je voyais bien que, même si elle essayait de ne pas le montrer, tout cela l’affectait. Je décidais de jouer la carte de l’ignorance, et détournais la tête. Puis je sentis  un coup de poing sur mon épaule, et je souris en regardant mon amie d’enfance.

- Alors Walker. Qu’est-ce qui t’a mené jusqu’ici exactement? Jusqu’à Beacon Hills et ses mystères…

J’éclatais de rire. Comme d’habitude, on devait me prendre pour une folle en me voyant rigoler ainsi, sans raison parfois. Dire que c’était Beacon Hills qui m’avait attiré était totalement faux. C’était plus mon père qui m’avait trainé jusqu’ici, sans me demander mon avis. Quant au mystère, c’était lui que ça avait attiré, pas moi.

- J’ai été traînée de force jusqu’à Beacon Hills, dirons-nous. Tu sais, mon père et sa quête de vengeance sur toutes les créatures surnaturelles !

J’essayais de ne pas trop lui en dire, comme on me l’avait appris. J’avais beau lui faire confiance, je ne pouvais me résoudre à tout lui. Durant ces années, nous avions toutes les deux changées. Peut-être moi la première, et sûrement n’était-elle pas une tueuse à sang froid comme moi, et la perdre maintenant si elle découvrait la vérité serait insoutenable.

J’avais toujours été une bonne menteuse, mais jamais pour Cara. J’essayais de cacher toutes émotions de mon visage qui pourrait me trahir.

- Et donc je suis bloquée ici jusqu’à la fin de mes études ! je souris en m’asseyant au pied du peuplier. Et toi, qu’est-ce que tu fabriques ici ?



« True friendship comes when the silence between two people is comfortable. » ► David Tyson Gentry
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Mar 9 Déc - 20:22


Frost's feelings.
"On rencontre des milliers de gens et aucun ne nous touche, et tout à coup on rencontre une personne et notre vie est changée, pour toujours..." - Love, et autres drogues


Quelle audace, mais il fallait l'avouer que battre Cara c'était plutôt la classe, et elle avait su la prendre au dépourvu, là où elle était moins douée, mais elle arrivait aisément à jouer sur ses forces et ses faiblesses, peu nombreuse mais bien là, personne n'est parfait, pas même un Frost..
Le rire de la jeune fille se propagea au fin fond de la forêt, elle avait toujours le même rire, aussi étrange que cela puisse paraître, elle riait déjà ainsi auparavant.
Cara se délecta de ce petit rire, en attendant la suite, qu'est ce qui pouvait autant faire rire sa jeune camarade ici présente.

-J’ai été traînée de force jusqu’à Beacon Hills, dirons-nous. Tu sais, mon père et sa quête de vengeance sur toutes les créatures surnaturelles !

Cara acquiesça et se contenta de ce qu'on lui donnait, on pouvait dire qu'il était bien tombé son père si il voulait se farcir un peu de garou avant de rentrer chez lui, c'était l'endroit parfait, Beacon Hills était une véritable ruche, qui niche en son cœur, bon nombre de sale bébête.
La brunette observa son amie, et un plissa le front, Barbara essayait de garder le plus de neutralité possible, malheureusement pour elle, c'était plutôt flagrant aux émeraudes de la jeune femme, qui ne comptait pas forcer la serrure du coffre dans lequel elle dissimulait ce qu'elle ne voulait pas lui dire.

-Et donc je suis bloquée ici jusqu’à la fin de mes études ! Fit elle en s'asseyant contre l'arbre. Et toi, qu’est-ce que tu fabriques ici ?

La jeune fille hocha la tête dans un haussement d'épaule, sans rien ajouter, et vint s'asseoir en face d'elle, en tailleur.

-Bloquée ? J'irais te traîner ailleurs pendant les vacances t'en fait pas la p'tite !

Elle ajouta un petite ricanement, et regarda autour d'elle, jeta un regard vers le lac, et soupira, qu'est ce qu'elle faisait là ? Eh bien on vient écraser du garou enfin voyons !
Elle redoutait vraiment ce qu'elle était devenue, peut être même qu'elle ne chassait plus et qu'elle était contre la chasse, pour n'importe quelle raison, tellement de choses auraient pu arrivé en quelques années, il suffit d'une simple seconde, même d'un centième de seconde pour tout faire basculer, pour inverser le poids dans la balance.

-J'ai toujours rêvé de voir la Californie, et on en avait assez de l'Australie, on voulait prendre nos distances avec notre famille.. Dan m'a conseillée Beacon Hills tu doutes bien du pourquoi..

Elle essayait de sourire, d'en rire, mais sa réaction lui faisait peur, c'est pour ça qu'elle avait commencé par ce petit récit qui était loin d'être faux, la Californie était un lieu qui l'avait toujours intriguée sans raison, l'Australie, ce n'était plus pour elle..
Elle n'essayait même pas de lui cacher son léger malaise quand à ce qu'elle allait en dire, son jugement était important pour elle, elle était l'une des rares personnes à pouvoir l'atteindre, à pouvoir la toucher, elle était l'une des seules à connaître ses erreurs, ses malheurs, ses douleurs, tout ce qui, à force du temps, disparaît, s'efface, cicatrise.

-Ton père ne change donc pas ses plans, il tient absolument à se venger pour... elle laissa sa phrase en suspens en quelques sortes, elle avait compris où elle voulait en venir, 'fin ce que je veux dire c'est, toi tu ne cherches pas à la venger ?

Il fut une époque où elle aurait pu dire ce qu'elle voulait, car après une telle perte, oui, tout ce qu'on souhaite c'est une vengeance, pure et dure, la rage, la haine sont des sentiments tellement puissants que taper dans des sacs n'a jamais été suffisant, aujourd'hui Cara était motivée par plusieurs raisons,  pour de multiple cause. Elle avait déjà vengé son père en devenant une chasseuse une vraie, en étant elle, elle avait pris sa revanche sur les garous.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Mer 10 Déc - 16:15

Révélations.
Cara & Barbara

Je tripotais mes mains. Bouts de chairs qui s’entrelacent sans former un tout cohérent. C’était une habitude que j’avais prise depuis quelques années. Avant une chasse d’une grande importance, un examen à ne surtout pas louper. Je ne sais pas pourquoi, mais ça m’étais venu après la première que j’avais tué un loup-garou. Peut-être était-ce mon inconscient qui répugnait à tuer ces bêtes ? En tout cas, mon moi conscient n’avait aucun remord. Généralement. Ou peut-être était-ce tout simplement mon moyen d’évacuer le stress. Je tripotais la bague qui avait un jour appartenu à ma mère lorsque Cara s’assit en tailleur en face de moi.

C’est bizarre comme parfois, même après plusieurs années, malgré que quelqu’un que l’on a connu des années auparavant ai complètement changé physiquement, il y a toujours un petit quelque chose qui veux dire : « Hey ! Tu te rappelles de ça ? ». Dans le cas de Cara, c’était ses yeux si distinctifs. Une couleur émeraude envoutant, que l’on ne pas oublier. Il y a des petits détails comme ça, que l’on ne peut pas oublier. Jamais.

-Bloquée ? J'irais te traîner ailleurs pendant les vacances t'en fait pas la p'tite !

Je fus tirée de mes pensées quand elle répliqua, tout en ajoutant un petit ricanement pour ponctuer à sa phrase. Le même qu’autrefois. Je ne pus empêcher un sourire de fendre mes lèvres à nouveau. Je ne fis même pas attention au surnom idiot qu’elle m’avait donné ; de toute façon, tout le monde me surnommait ainsi. Aimer ou pas cette façon de m’appeler ne changerait rien, de toute façon, c’était une cause perdue.

Ma bague tournait le long de mon doigt. Vers l’ongle. Dans l’autre sens. Et ainsi de suite. Même si je le voulais, je ne pourrais pas arrêter. Il y a des tics, comme ça, que l’on ne peut pas s’empêcher de faire.

-J'ai toujours rêvé de voir la Californie, et on en avait assez de l'Australie, on voulait prendre nos distances avec notre famille… Dan m'a conseillée Beacon Hills tu doutes bien du pourquoi…

Je me mordais inconsciemment la lèvre inférieure. Faisait-elle référence au fait que son cousin savait que j’étais à Beacon Hills, ou tout simplement au fait que cette ville était un vrai nid à créatures en tout genre ? Je préférais ne pas y penser. Le changement, il y en avait eu depuis des années, et je haïssais le changement plus que tout. Surtout en ce qui concernait mes amies d’enfance.

Je risquais un coup d’œil vers  la jeune Frost. Je voyais bien que cette réflexion par à l’Australie l’avait affectée bien plus qu’elle ne le montrait. Et je pouvais totalement la comprendre, mais je n’avais jamais été douée pour réconforter quelqu’un. Ou pour être réconforter. J’essayais tout de même de lui envoyer un petit sourire réconfortant, un de ces sourires qui veux tout dire.

-Ton père ne change donc pas ses plans, il tient absolument à se venger pour..., 'fin ce que je veux dire c'est, toi tu ne cherches pas à la venger ?

Je m’humidifiais les lèvres. Et ce que je cherchais à la venger ? Oui, probablement. J’y avais réfléchi pendant longtemps. Des nuits entières à jurer de tuer toutes ces créatures, venger la mort de ma mère, les faire souffrir comme moi ils m’ont fait souffrir. Et puis, la douleur s’est atténuée, l’envie de vengeance aussi. Mais je suppose que cette envie, ce besoin, cette passion même d’ôter la vie aux loups-garous a été ravivé par mon père. Mon père qui, au moment au cette envie de vengeance en moi s’atténuait, m’a prise sous son aile. Ses entraînements, son bourrage de crâne, toutes ses histoires sur ces monstres m’ont fait comprendre une chose : même si ce n’est pas la vengeance qui m’anime, ce sera l’envie de protéger les innocents.

Mais cette envie de vengeance est toujours bien présente, moins importante qu’avant, mais c’est cela qui me fait continuer cette vie de tuerie.

- Si je cherche à la venger ? Je pense. D’une certaine manière c’est ce que je veux, la venger. Mais ce qui est fait est fait, n’est-ce pas ? On ne peut pas revenir en arrière, je ne peux pas revenir plus tôt des cours et la protéger. Mais ce que je peux faire réellement, c’est protéger ceux qui risque de finir comme elle.

Je pris une grande inspiration. Peut-être que Cara n’aimera pas mon mode de vie.

- Alors oui, je fais ça en quelque sorte pour la venger, c’est cela qui me fait lever le matin. Mais ce qui me fait tenir debout toute la journée ? Ce n’est pas la vengeance. C’est ce besoin, cette envie, ce devoir de protéger les innocents, au risque de ma propre vie.



« One of the most beautiful qualities of true friendship is to understand and to be understood. » ► Lucius Annaeus Seneca
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Mar 23 Déc - 11:30


Reason of kill
"- C’est quoi Dieu ?
- Tu vois quand tu fermes les yeux et que tu désires un truc très fort. Et bah Dieu c’est le mec qui en a rien à foutre." - The Island



Elle avait ce petit tic, et ne cessait de jouer avec sa bague, visiblement elle était aussi stressée que la jeune Frost qui espérait qu'elles soient comme avant, de bonnes amies, mais elle avait l'impression qu'elle n'avait pas été suffisamment claire avec elle quant à sa présence en Californie, elle était bien là pour la population dense des créatures surnaturelles, pas pour autre chose.
Surtout qu'elle n'était pas venue qu'à cause des conseils de Dan, elle se trouvait là grâce à un garou qui avait craché le morceau tel le lâche qu'il était, il avait livré ses frères à des chasseurs sans scrupules.
Elle se mordillait frénétiquement la lèvre inférieure, comme si elle réfléchissait, elle avait l'air de quelqu'un en plein songe.
Pendant ce temps les souvenirs de l'Australie lui revenaient, c'était douloureux.. Elle avait failli perdre Mackenzie là bas, et elle ne l'aurait certainement pas supporter.
Parfois, la jeune fille était hantée par de terrible cauchemar qui lui rappelait de ne jamais faire confiance trop aveuglement.
Elle se demandait ce qu'elle serait devenue si elle l'avait perdue elle aussi, comment aurait elle réagi ? Que resterait il de Cara ? Peut être rien, peut être tout. Dieu seul sait, Dieu seul connait notre destiné.
Quant à cette question de vengeance, il faudrait à la jeune fille encore du temps pour réfléchir, elle était motivée par plusieurs choses, mais peut être que cette revanche familiale était toujours le moteur de ce sang versé, c'était un cercle vicieux, mais qu'importe c'est ce pour quoi elle se bat, pour les pauvres humains, bien souvent victimes de ces monstres.
Son père était en son sens, vengé. Que restait il de lui ? Il restait Cara. Que restait il après Cara ? Une traînée de sang.
Alors oui, elle continuait de le venger, parce qu'elle avait juré qu'elle continuerait, parce que la colère en elle, jamais ne s'éteindrait, on lui avait volé son père, détruit son enfance, elle n'était que les conséquences des actes de ces idiots de garous.
C'était définitivement le moteur principal de sa motivation à la chasse, bien qu'au fil des années ce sentiment se soit atténué, il en restait des traces, il en resterait toujours car c'était la naissance de la femme qu'elle était.

-Si je cherche à la venger ? Je pense. D’une certaine manière c’est ce que je veux, la venger. Mais ce qui est fait est fait, n’est-ce pas ? On ne peut pas revenir en arrière, je ne peux pas revenir plus tôt des cours et la protéger. Mais ce que je peux faire réellement, c’est protéger ceux qui risquent de finir comme elle.

Voilà qu'elle retombait à leur première rencontre, les mêmes mots, « protéger ceux ».. Parce qu'ils ne savent rien de la vérité, parce que le monde a sa part de secret.
Elle n'avait en fait plus besoin d'y réfléchir, Cara avançait grâce à son père, et pour lui, c'était une part de bonté dans une vengeance, on ne pouvait pas effacer les erreurs du passé, elle n'aurait jamais pu le sauver au cœur de ces bois, mais il n'aurait jamais dû lui promettre de ne « jamais l'abandonner »...

-Alors oui, je fais ça en quelque sorte pour la venger, c’est cela qui me fait lever le matin. Mais ce qui me fait tenir debout toute la journée ? Ce n’est pas la vengeance. C’est ce besoin, cette envie, ce devoir de protéger les innocents, au risque de ma propre vie.

Un léger sourire fendit le visage de la jeune Frost, ce qui la faisait tenir debout ? C'était Mackenzie, elle avait des choses, des gens à protéger, des ignares naïfs qui pensent que la vie se limite à vivre un petit quotidien sans danger fatale, qui pensent leurs maisons sécurisées grâce à une paire de clés.

-Alors rien n'a changé, murmura t elle de manière tout de même à ce qu'elle l'entende.

C'est alors qu'un léger fou rire prit la jeune fille, un rire joyeux, de soulagement, elle avait peur que tout ait tellement changé qu'elle ne retrouve plus sa Walker en cette femme qu'elle était devenue, il restait bien des choses pour les différencier, mais ça n'avait pas changé, et c'était ça qui comptait.

-Au risque de ta propre vie ? Tu sais que si tu meurs je te promets que le jour où j'te rejoindrais là haut je vais te mener la vie dure, fit elle un tantinet moqueuse.

Elle savait qu'elle était une bonne chasseuse, mais elle lui interdisait de mourir, pas maintenant qu'elles venaient de se retrouver.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Ven 9 Jan - 18:41

Carpe Diem.
Cara & Barbara

Je fermai la bouche dès que j’eus finis ma phrase. Et, à ma plus grande surprise, un sourire fendit les lèvres de Cara. Pas un de ces sourires hypocrites, faux, que tout le monde utilisait tous les jours, sans vraiment s’en rendre compte, mais un vrai sourire. Un vrai sourire, comme autrefois, comme en Angleterre, et, nom de dieu, comme il m’avait manqué celui-là ! Je l’avais presque oublié, ce petit air, lorsque Cara souriait. Avec le temps, même avec toue la bonne volonté du monde, les choses finissent par s’effacer, sans qu’on le veuille vraiment. Mais ça, ça me rappelait le bon vieux temps. Mon enfance, mes débuts d’adolescences aux côtés de Cara en Angleterre. Et…Et ça faisait du bien, à vrai dire.

L’Angleterre avait été l’un des moments forts de ma vie. Une passade merveilleuse, où les mauvais côtés de la vie avaient semblé disparaître pendant quelques semaines, quelques mois. Et, à ce moment-là, tous ces moments, cette sensation de bien-être, cet autre monde, me revenait en plaine face, sans que je ne le puisse le contrôler. C’était assez marrant de voir à quel point un petit détail, même infime, qui semblait anecdotique, pouvait faire rejaillir autant de souvenirs.

Tourbillons d’enfants qui courent, qui rient et des sourires gigantesques. Des rires qui traversent le ciel, des yeux rieurs. Et puis du vert. Du vert de partout, à perte de vu, à ne plus en finir, à en devenir malade. Une forêt. Des armes, des dizaines d’armes, des armes à ne plus pouvoir en compter. La chasse. De la sueur, des soufflements erratiques, des muscles endoloris et engourdis, des pas lourds contre le sol dur, des réveils à cinq heures du matin. Les entrainements intensifs.

-Alors rien n'a changé, j’entendis Cara murmurer assez fort pour que je puisse l’entendre.

Je ne pus rien dire. J’haussais un sourcil, et Cara commença à rire, comme dans mes souvenirs, comme si rien n’avait changé depuis toutes ces années. Le même rire. L’exact même rire. Mes lèvres s’étirèrent en un sourire.

-Au risque de ta propre vie ? Tu sais que si tu meurs je te promets que le jour où j'te rejoindrais là-haut je vais te mener la vie dure, fit elle un tantinet moqueuse.
- Tu sais que c’est théoriquement impossible, n’est-ce pas ? je répondis alors. Mais je vais essayer de rester en vie. Je ne veux pas d’une Cara Frost en colère sur le dos ! J'suis pas sûre que même la mort puisse t'arrêter dans ces moments là!

Mon sourire fana doucement, je le sentis partir de mes lèvres petit à petit. Je ne réalisais pas encore. Je ne réalisais pas encore que Cara était bien là, bien devant moi, bien vivante. En chair et en os. A Beacon Hills. Je ne réalisais pas encore tout ça. L’euphorie des premiers instants étaient finalement partit. Je voyais Cara devant moi, je la voyais, et je réalisais. Et alors, je fis quelque chose qui me surpris, et qui dût sûrement la surprendre aussi, ce geste étant très rare venant de ma part. Je la pris dans mes bras.

Tout cela me semblait réel maintenant, je redescendais sur terre finalement. La chaleur de son corps contre le mien, mes bras autour d’elle. C’était Cara. Elle était à Beacon Hills. Vivante. Réelle. Entière. Toujours la même. Et une partie de moi se demanda si nous pourrions redevenir comme nous étions avant, en Angleterre. Deux gamines envoyées dans le monde des adultes bien avant l’heure, deux gamines qui cherchaient un peu d’innocence, d’enfantin, dans ce monde de grands, deux gamines faîtes pour se rencontrer tout compte fait. Mais était-ce possible ? Etait-ce possible maintenant ? Après toutes ces années sans aucunes nouvelles, sans aucuns coups de téléphone, sans rien du tout ?

- Tu m’as manquée, je murmurais doucement. Doucement. Quelque chose dont je n’étais pas accoutumée non plus.

Je me posais toutes ces questions, puis la réponse me frappa en plein visage. Si la vie m’avait appris une chose, à part qu’elle est injuste et cruelle, c’est qu’elle est aussi magnifique, et qu’il faut vivre la vie au jour le jour, sans se soucier du lendemain.

Alors…Carpe Diem.



« Life is either a daring adventure or nothing at all. » ► Helen Keller
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   Mer 14 Jan - 15:30


Not alone anymore
"Dead or alive, you’re coming with me!"


Tout ceci semblait tellement irréel, se tenir là en face d'elle, en face de Barbara, en face de celle qui a partagé tellement de moment avec elle, tellement de secret.
Elles en savaient autant sur l'une que sur l'autre à cette époque, parce qu'elles étaient les seules à pouvoir se comprendre réellement, c'étaient deux adolescentes face à ce monde d'adulte, deux enfants à qui on a volé l'insouciance, mais aujourd'hui surtout, deux femmes qui continuent d'avancer dans leur propre bataille, et aujourd'hui voilà que leur chemins s'étaient retrouvés au détour d'une nouvelle forêt.

Cara ne savait pas de quoi était construit son avenir, mais une chose était certaine, Barbara en ferait partie, pour combien de temps ? Elle n'en savait rien. Mais elle le savait et c'est tout ce qui importait. Ses souvenirs devaient se conservait, elle s'en voulait même d'avoir pu ne serait qu'effacer des brides des ces instant, elles s'étaient forgées ensemble, elle était en quelques sorte un pilier pour elle, et si à cette époque elle était tombée, elle se serait écroulée avec elle.

-Tu sais que c’est théoriquement impossible, n’est-ce pas ? Mais je vais essayer de rester en vie. Je ne veux pas d’une Cara Frost en colère sur le dos ! J'suis pas sûre que même la mort puisse t'arrêter dans ces moments là!

Un ricanement s'arracha alors la brune, non, rien ne pourrait l'arrêter, rien ne l'a jamais pu, Cara c'est cette fille qu'on voit passer, mais qui ne s'arrête jamais.

-Au Diable les théories Walker, je suis plus libre qu'un électron, je vais où je veux, et j'accomplis ce que je dois accomplir alors tâche de rester en vie.

Elle avait surtout peur qu'en la perdant à nouveau, elle finisse tout de même par s'écrouler, par sombrer avec elle, ses yeux étaient rivés sur sa personne, son sourire s'éteignait à petit feu, elle se demanda fugacement ce qui n'allait pas, mais elle se rendait petit à petit compte qu'elle était là, sans vraiment le réaliser, elle avait l'impression d'avoir sauté une étape dans leurs retrouvailles quelque chose qui les rendrait plus vivante que jamais, qui prouverait qu'elles étaient bien là.

Un court instant, elle ne put comprendre ce qui se passait, mais c'était bien ça. Barbara venait de la prendre dans ses bras, elles étaient pourtant l'une comme l'autre très peu câlines, même avec des gens particulièrement proche, mais c'est ce qui leur avait manqué, elles s'étaient manquées.
Une simple étreinte amicale, dans laquelle on se laisse tomber dans les bras de l'autre, tout ça c'était elle, cette chaleur, cette odeur, elle était maintenant réellement présente, vraiment là, près d'elle.

-Tu m’as manquée , murmura-t-elle délicatement au creux de son oreille. Cet aveu provoqua un léger sourire chez la chasseuse qui resserra leur étreinte.

-Toi aussi tu m'as manquée, souffla-t-elle sur son épaule.

Lorsqu'elle se sentit mieux, plus vivante, plus présente, plus réelle, lorsque tout son être pris conscience de la présence de son ancienne meilleure alliée là, sous ses yeux, elle la libéra tout en lui adressant son plus beau sourire,tout en prenant un bon bol d'air frais.

-Ca fait du bien d'être enfin nous, fit-elle réellement soulagée d'être ce qu'elle est.

C'était libérateur, de ne plus à devoir porter ces secrets, Barbara savait déjà tout, elle n'avait pas à faire attention, à rien, elle pouvait être qui elle était vraiment.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour aux sources [pv Barbara Walker]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un retour aux sources [pv Barbara Walker]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Un ami vient aux nouvelles ft. Barbara Walker
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Forêt de Beacon Hills :: Le lac-
Sauter vers: