Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Jeu 18 Déc - 13:39

Payer le prix de sa faiblesse
Feat CARA




J'avais survécu au voyage le plus palpitant de ma vie! Un kanima dans l'avion, quelle drôle d'idée! J'atteignis finalement le Canada, où m'attendait le bateau qui me porterait vers le pôle nord. Je devrais être content: je rentrai chez moi. D'après mon frère de lait qui était partit en quête de je ne savais quoi après avoir été vaincu par Maxine, mon clan ne me haïssait pas. Bien au contraire, ils me vénéraient tous pour ma nature ours polaire garou. Ce n'était pourtant pas ce qui me rendait aussi joyeux, mais plutôt la perspective d'une réintégration dans le cercle clanique. Mon père était sûrement capable de s'adresser directement au chef du village afin d'annuler mon bannissement. C'était avec cet espoir au ventre que je montai sur le navire de fer et d'acier, regardant une dernière fois la terre glaciale du Canada.

Cependant, mes yeux tombèrent tout de suite après sur une fille qui rendait ce voyage bien plus désagréable. C'était Cara Frost, la dame de glace comme je l'appelais ou glaçon selon l'humeur, déjà sur le bateau. Cela devait faire quelques jours qu'on ne s'était pas vu, elle semblait pourtant toujours la même. Ses cheveux bruns volaient au vent venant directement du sud, prisonniers de la brise hivernale. On pouvait ainsi voir son visage pas du tout désagréable exprimer une douceur qui ne lui ressemblait pas par son impassibilité et son insouciance apparent. J'avais peur de m'approcher et de rompre cet instant presque surnaturel, et de perdre cette idée de la tête lorsqu'elle ouvrirait la bouche. En effet, cette femme avait la capacité toute spéciale de me sortir de mes gongs avec deux ou trois mots bien placés. Je finissais alors par me mettre à me conduire comme un véritable rustre, parlant avec bien plus de mordant pour ne pas être en reste face à elle. Je l'avais même menacée à l'hôpital avec le boomerang coupant de Nonoche, alors que ce n'était pas dans mes habitudes de me montrer si violent envers les jeunes filles.

J'étais rassuré par la pensée qu'elle n'était pas aussi délicate que son apparence pourrait le faire croire. Après être resté deux minutes sur la passerelle à l'observer, je me remis à marcher dans sa direction, un simple sac sur les épaules. Quand nos regards se croisèrent, je soupirai en lui en lançant un, plein de froideur.

"Salut Frost!"

Quelque chose d'étrange se déroula... Une impression de sympathie se mêla à la contrariété que m'inspirait la vision de cette personne désagréable. Et ce sentiment me donna envie de rajouter, alors que je prévoyais de ne rien dire de plus afin d'éviter tout énervement:

"ça va? On lève l'ancre dans quelques minutes."


Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Mar 23 Déc - 23:55


Les liens de glaces.
"Je n’ai pas besoin de me donner bonne conscience, j’en ai pas." -Hell


l avait fallu qu'elle l'attende au Canada, qu'elle le rejoigne là sur ce foutu bateau, le seul avantage qu'elle y avait trouvé c'est qu'elle avait pu retrouver un court instant son cousin en « mission » au Canada, il avait eu le temps de déjeuner ensemble, ce qui avait le don de la mettre de bonne humeur, elle ne comptait plus les mois qui l'avait séparée de Dan, mais voilà que ces éternels tueurs s'étaient retrouvés, l'air de rien, avec lui elle avait l'impression de n'être plus qu'une femme, une humaine, une simple cousine, presque normale.
Mais rapidement, ce mirage s'était effondré avec délicatesse, parce qu'elle garde constamment à l'idée qu'elle est une chasseuse, que sa véritable nature est de tuer des monstres.
Et voilà qu'elle se retrouver un ours-garou pour un petit carnet qui a l'air sans importance pour lui, mais lorsqu'elle avait confié à son cousin qu'elle avait réussit à atteindre les ours-garous et qu'elle obtiendrait certainement l'objet de ses désirs, une certaine fierté s'était dégagée du jeune Frost, elle avait été rapide et efficace grâce à un idiot de chasseur.
Elle se trouvait là, à bord de ce bateau, le froid et le vent caressant son visage, emmitouflée dans sa veste, la gorge au chaud dans son écharpe, ses mains cachées dans ses poches..
Elle regardait la mer légèrement nostalgique de ces voyages en mer accompagné de son père, elle était détendue, calme, elle se sentait bien.

-Salut Frost !

La voix masculine la sortit immédiatement de sa rêverie, c'était surtout la froideur de son ton qui crispa la jeune femme, lui laissant un mauvais goût amer en bouche. Elle qui avait pourtant si bien commencé cette journée, elle savait qu'il n'allait pas lui sauter au cou, après tout il l'avait bien menacée, mais tout de même des retrouvailles plus glacées que le vent Canadien qui soufflait sur cette mer n'était pas de mise pour rencontrer une Cara agréable.

-Salut,  tient cette fois tu n'as oublié tes vêtements à ce que je vois, il t'arrive alors d'avoir un minimum de tenue, lâcha t elle de sa jolie voix tout en lui faisant face.

Elle avait l'impression de « devoir » lui envoyer des piques, après tant de froideur, il aurait pu se contenter d'attendre sagement dans son coin, d'attendre qu'elle l'aperçoive, de lui faire un petit signe de la main en guise de salut et chacun aurait voyagé de son côté en paix, ils auraient pu minimiser les échanges houleux entre eux, mais non !
Il avait fallu qu'il vienne la saluer de vive voix, alors qu'entre eux, chacun aurait préféré s'en passer.

-Ca va ? On lève l'ancre dans quelques minutes.

Elle regarda sa montre, réajusta son petit sac, et arrangea son écharpe de manière à ce que le froid ne vienne pas titiller sa gorge.

-Ca va comme quelqu'un qui sait qu'il va se peler le cul dans un trou paumé ! Sinon je vais très bien merci de t'en préoccupé.

Elle soupira bruyamment, elle détestait échanger des banalités de ce genre, mais peut être essayait il d'apprivoiser la jeune demoiselle, quoi qu'il en soit il s'y prenait plutôt mal, voire très mal, elle jeta un dernier regard emplit de tristesse au bord, bientôt la terre ne serait plus, et l'immensité de l'océan les entourerait, elle se doutait que de LA supporter serait plus dur pour lui, elle avait le don naturel de savoir où appuyé avec lui, le piquant vif, il voyait rouge avec elle, et elle le savait.
Peut être faudrait il qu'ils fassent un espèce de pacte, qu'elle le ménage un peu, qu'ils limitent les échanges, ou une connerie du genre, sinon, un des deux passeraient par dessus bord..

-Bon explique moi comment ça va se passer ?... Si tu en as la moindre idée, continua t elle d'une voix sympathique, avec un petit sourire dessiné sur le visage.

Si il fallait faire des efforts elle savait que c'était de son côté, et même si ça l'emmerdait au plus haut point il fallait bien minimiser les dégâts.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Dim 28 Déc - 15:52

Payer le prix de sa faiblesse
Feat CARA




Bien que sa réponse me piqua légèrement au vif. Je ne me démontai pas cependant, et lui demandai des nouvelles de son état immédiat. Je ne pus m'empêcher de remarquer qu'elle se protégeait plutôt bien contre le froid, alors que moi, je n'avais qu'une veste ouverte, sous laquelle me recouvrait une chemise à carreau. J'aurais pu me débarrasser de la veste, mais ce serait attirer un peu trop l'attention sur moi. En somme, le froid ne m'était pas du tout maléfique. J'eus un sourire amusé à sa réponse. J'avais envie de rire franchement, mais ce ne serait que plus difficile plus tard, quand il faudrait la remettre à sa place. Son soupire ne m'échappa pas, surtout qu'il formait un mini brouillard d'une bonne grosseur, signe qu'il venait du cœur... Je l'emmerdais vraiment autant? Je soupirai à mon tour avant de répondre à sa question. J'eus cependant la surprise de voir un sourire se dessiner sur son visage du coin de l'oeil, je faillis m'étouffer en avalant ma salive. Mon visage s'adoucit alors en la regardant droit dans les yeux.

«On va traverser la mer et la banquise à bord de ce brise- glace, puis mes oncles viendront nous chercher en jet ski pour nous emmener au village. Par contre... Il faudra descendre sans se faire remarquer, ce bateau sert normalement aux croisières, ce n'est pas un taxi... si tu vois ce que je veux dire...»

Je me tournai vers les touristes prenant des photos du paysage, ainsi que d'eux- même. Aucun d'eux ne se doutait de notre véritable destination à Cara et moi, et c'était mieux ainsi. Je soulevai ma valise en ramenant mon regard en direction de ma compagne de voyage.

«Si ça ne te dérange pas, on se sépare là et je viendrai te chercher pour descendre.»

Je lui fis même un signe de la main avec un sourire, puis m'en allai en direction des appartements. J'avais mis beaucoup d'argent dans cette excursion, me mettant dans le rouge ce mois- ci au point d'avoir eu la visite de mon propriétaire. Pourtant, ce fut juste assez pour obtenir une petite chambre de bonne que je partageai avec un des membres d'équipage, un mousse sans importance. Nous avions des lits superposés, une petite table de chevet et un hublot juste au- dessus. La rouille était partout, à l'intérieur seulement, fort heureusement. On pouvait entendre des gouttes tomber, ou encore, la circulation de l'eau des canalisations à chaque utilisation des W.C. Et tout cela ne suffisait pas à me démoraliser, j'étais excité à l'idée de rentrer chez moi, dans ma patrie, là où j'aurais dû me faire une place et y élever mes enfants. Avec un peu de chance, ce rêve n'était pas encore mort.

Je jetai mon sac sous le lit et m'allongeai les bras sous la tête. Je me mis ensuite en stase, dormant profondément jusqu'au jour des retrouvailles. C'était une version plus limitée de l'hibernation, don que je ne pouvais utiliser qu'en hiver. Les rêves que je fis furent en fait des souvenirs de mon adolescence: les chasses, les rires, les joies, les tristesses et... l'amour. J'ouvris brusquement les yeux avec un visage en tête, celui de mon ancienne compagne de vie lorsque je vivais encore au pôle nord. Qu'était- elle devenue? On devait se marier, c'était assez courant de trouver femme avant de devenir un homme pour en faire son épouse le jour suivant son passage à l'âge adulte. Enfin, je le saurai bien assez tôt, car c'était le moment d'aller chercher la chasseuse. Que fit- elle pour passer le temps de son côté?


Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Mar 30 Déc - 14:36


Les vieux amis refont surface
"Dans le langage des filles ça s’appelle un vent. Fais gaffe tu vas t’enrhumer !"


Elle se demandait sérieusement comment il n'avait pas froid avec aussi peu de tissu sur ses épaules d'armoire vivante, mais immédiatement il lui revint en mémoire qu'il était un ours, polaire qui plus est, elle était persuadée que pour lui il faisait limite chaud là..
Visiblement, son sourire accordé plus tôt avait fait son effet, ses traits avait l'air plus.. Doux ?

-On va traverser la mer et la banquise à bord de ce brise- glace, puis mes oncles viendront nous chercher en jet ski pour nous emmener au village. Par contre... Il faudra descendre sans se faire remarquer, ce bateau sert normalement aux croisières, ce n'est pas un taxi... si tu vois ce que je veux dire...

Ouais elle voyait très bien, elle se doutait que tout ces gens n'allaient pas faire un arrêt terminus tout le monde descend au Pôle Nord, il n'y avait qu'eux deux pour faire ce genre de truc complètement dingue, elle ne l'aurait jamais fait en temps normal, mais ce carnet elle devait se le procurer, il fallait en savoir le plus pour.. Les générations de futur chasseur et chasseuse.

-Je vois parfaitement ce que tu veux dire.. fit elle d'un air d'exaspération en voyant ces stupides touristes prendre trois tonnes de photo..

-Si ça ne te dérange pas, on se sépare là et je viendrai te chercher pour descendre.

Il s'en alla son air joyeux sur le visage, valise à la main, puis il disparut, c'est ce qu'on appelle se faire virer en beauté. C'est alors qu'un groupe de jeunes hommes s'approchèrent de Cara, eux aussi avec ce petit air joyeux sur le visage, elle en déjà ras la casquette, et elle s'apprêtait à le renvoyer avec élégance et délicatesse.
Le jeune homme voulu s'approcher lorsque quelqu'un passa son bras par dessus les épaules de Cara l'emportant au passage, elle ne put que voir l'air un tantinet dégoûté du jeune homme avant que son regard ne se rive sur le brun qui la tenait fermement et qui la surplombait d'une vingtaine de centimètre.

-Cara, Cara, toujours aussi séduisante même quand tu boudes.

Elle le dévisagea et s'arrêta brusquement, retirant le bras musclé de Monsieur l'inconnu.

-Qui es tu ? Lâcha t elle froidement.

Il s'esclaffa ce qui eu le don de la foutre en rogne, elle vit rouge, il sort de nul part et il se moque d'elle, c'était lui qui allait finalement passer par dessus bord, et pas Mata au bout du compte.
Elle le scrutait agacée alors qu'il riait, ses dents grincèrent, et ses doigts se crispèrent, elle allait le tuer, là maintenant par tout les moyens possibles et inimaginable.

-Quoi ? Tu ne me reconnais vraiment pas ?

Elle se pinça les lèvres, et lui adressa un sourire d'une parfaite hypocrisie qui lui fit clairement comprendre que non, elle ne savait pas qui il était.

-Victor, le meilleur ami de Dan !

Mais qu'est ce qu'il foutait là ?
La panique s'immisçait en elle, elle n'avait pas prévu de croiser quelqu'un de connu ici, pourquoi Dan ne lui avait il pas dit que Vic était là ?

-Vic.. fit elle mi surprise, mi paniquée.

Elle l'enlaça comme elle le ferait avec un ancien ami, mais dans sa tête c'était déjà l'anarchie, elle n'était pas sûre de pouvoir gérer Victor. Mais alors vraiment pas.
Rapidement il l’entraîna à l'intérieur, ils se promenèrent, parlèrent, comme des cher camarade, elle lui dégaina une excuse en bois quant à sa présence ici, elle survola le cas de Mata le présentant comme un « ami »..
Victor n'était qu'un simple humain après tout, et elle se souvenait avoir passé de bon moment avec lui, mais ce n'est jamais bon de rencontrer quelqu'un lorsqu'on part en mission.
N'ayant pas mangé, il l'invita à déjeuner, il lui parla de sa petite vie de jeune célibataire fougueux, ce bon vieux Victor n'avait pas changé toujours à draguer à droite à gauche.
Il était un bourreau des cœurs.
Elle passa tout son temps à discuter avec lui de tout et de rien, esquivant le plus possible sa raison ici, il n'avait pas à le savoir, mais elle se souvenait surtout de son caractère gamin et elle ne voulait pas le vexé, il était très susceptible et plutôt capricieux à l'époque, peut être l'était il toujours autant..
Le temps s'était écoulée à vive allure, Victor attendait avec elle sur le ponton lorsque l'armoire humaine sortit à son tour, elle lui fit un signe rapide de la main et congédia Vic, et rejoint rapidement Mata, lorsqu'elle fut à sa hauteur elle ignora son air intrigué, et regarda au loin.

-Bon on y va ? Je t'en prie, tu es en terrain connu.

Elle lui adressa un grand sourire, faisant comme si de rien n'était comme si elle venait de passer ces dernières heures parfaitement seule avec pour seule compagnie son sac à dos.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Mar 6 Jan - 12:35

Payer le prix de sa faiblesse
Feat CARA




Mes yeux se plissèrent jusqu'à devenir un froncement de sourcil bien perceptible. Ce n'était pas le vent polaire qui en était la cause, mais plutôt la vision de Cara accompagnée de je ne savais qui au loin. Je les regardai un petit moment en me demandant si elle était vraiment capable de se faire un ami aussi rapidement. Ce devait être une rencontre antérieure qui s'était retrouvée sur le même bateau par pur hasard. La jeune fille me remarqua assez rapidement et me fis un signe de tête. Je m'approchai d'elle pendant que son compagnon s'éloignait l'air satisfait. Elle s'empressa d'éviter une conversation concernant la dite personne en me rappelant notre mission. Pourtant, j'avais envie de revenir dessus, au moins pour sortir une remarque sarcastique. Je lui lançai un regard des plus intrigué, puis me tournai vers la glace pour réfléchir au moyen de descendre sans nous faire remarquer. Mais rapidement, ma curiosité me fit me retourner vers la chasseuse en haussant un sourcil.

"Ce gars... Non laisse tomber. Allons- y."

Je marchai en direction de l'arrière du bateau qui était bien avancé sur la banquise qu'il pénétrait comme un doigt dans une couche de yaourt. Je ne voyais aucun moyen de descendre à part glisser jusqu'en bas. Je regardai une dernière fois ma compagne de route avec un petit sourire malicieux, avant de sauter par dessus la rambarde. Je disparus de son champ de vision sans pour autant tomber jusqu'en bas, je m'accrochai à la coque et me mis à désescalader énergiquement. Le vent rendrait la progression de la jeune femme assez difficile, mais je m'en fichais royalement. Bon, j'étais un peu inquiet, d'où le fait que j'étais sous elle afin de pouvoir la rattraper si elle glissait. Mais qu'elle ne s'attende pas à de petites attentions de ma part, elle devait se débrouiller seule. Après tout, elle disait être une grande fille et une chasseuse par dessus le marché. Enfin, j'étais à deux mètres de la surface de l'eau. Je levai les yeux en observant Cara descendre avec son sac, puis la saisis par la taille en enroulant mon bras autour.

"Surtout, ne fait aucun faux mouvement, ni même un vrai!"

Je bondis comme un ninja sur un des blocs de glace libres nés par la pulvérisation de la banquise par le bateau de croisière polaire. J'atterris avec beaucoup moins de délicatesse qu'un ninja à cause de ma masse musculaire assez forte. Le plateau blanc vacilla avec une telle force que je crus tomber dans l'eau, ce serait dérangeant pour la banshee, pas pour moi. Sans la lâcher, j'attendis d'être près du bord, puisque le bloc se déplaçait, pour bondir dessus. Ainsi, je pus enfin me débarrasser de mon paquet de viande en soupirant de soulagement.

"Pfuuuu j'aurais jamais cru que ça marcherait! On s'en est sorti indemne!"

Je lui fis mon sourire le plus éclatant, un sourire de victoire.


Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Mer 7 Jan - 18:15


It's cold outside
"Il fait froid ici, ou ça vient d’moi ?"


Cara se doutait clairement qu'il devait se demander qui avait été son camarade de voyage, mais Vic n'était pas le sujet de ce voyage au Pôle Nord, de plus elle n'avait pas prévu de le croiser sur ce bateau. Il avait l'air d'analyser le moyen de quitter le ponton lorsqu'il se retourna l'air intrigué, elle ne savait qu'elle avait tant attisé sa curiosité.

-Ce gars.. commença t il, non laisse tomber. Allons y.

Elle soupira discrètement, elle n'aurait jamais eu la foi de tout lui raconter, qui était Vic, où s'étaient ils rencontrés, bref une histoire sans réelle importance à ses yeux, et puis, ça ne le regardait pas après tout, elle n'avait pas envie de lui conter sa vie, comme si ça l'intéressait de toute manière.
Il avança, rejoignant le bout du bateau, perdant son regard sur la banquise qui se craquelait sous le passage de l'imposant navire. Il se retourna tout en souriant, depuis quand lui adressait il des sourires ? Un rictus d'exaspération caressa son visage, il devait garder ça en tête, ils n'étaient pas amis, il pouvait très bien garder ses sourires niais pour sa tendre Maxine... En parlant du loup, Cara se demandait s'il l'avait mise dans la confidence, un sourire en coin fendit le visage de Cara lorsqu'une furtive idée lui frôla l'esprit, s'il ne lui avait pas dit, elle pourrait très bien faire une pseudo gourde quant à ce voyage si on s'avisait de venir lui chercher des noises.
Son idée s'évapora aussitôt elle n'avait pas l'intention de les revoir de toute manière sauf si elle a vraiment, mais alors VRAIMENT besoin d'un renseignement que seul lui peut avoir.
Trop perdue dans ses pensées elle le vit à peine lorsqu'il se décida à passer par dessus bord, elle songea que ce fut plus rapide qu'elle ne l'avait prévue, mais elle se doutait bien qu'il n'était pas en train de prendre un petit bain, mais plutôt en train de se glisser vers la terre ferme, enfin.. Vers ce qu'on pouvait considérer comme la terre ici.
Ils descendaient avec précautions, glissant sur la coque du navire, le vent n'était pas son ami, il était rarement un ami en fait, alors qu'elle descendait tranquillement, elle sentit tout à coup un bras lui enserrer la taille, elle allait protester, mais le grizzli lui coupa la parole avant même qu'elle n'ait pu émettre une plainte.

-Surtout, ne fait aucun faux mouvement, ni même un vrai!

Elle fronça les sourcils mais ne dit rien, et ne fit rien, elle ne voulait pas finir à la flotte, du moins si elle avait bien saisi ses intentions. Lorsqu'il sauta, elle pria Zeus pour ne pas finir au fond des océans en compagnie de Poséidon, peut être que sa nature d'ours polaire lui permettait de ne pas craindre cette eau gelée, quoi qu'il en soit ce n'était pas le cas de Cara et si elle tombait par tout les malheurs dans cette eau, il allait en payer les frais, et l'atmosphère serait dix fois plus froide qu'elle ne l'est déjà.
Lorsqu'il atterrit elle n'est pas certaine d'y survivre, elle voit déjà le moment où elle sera trempée de la tête au pied, mais elle refusait de mourir ici et avec lui, elle retint son souffle lorsque le morceau de glace se stabilisa, et reprit une bouffée d'air lorsqu'elle toucha à nouveau le sol.

-Pfuuuu j'aurais jamais cru que ça marcherait! On s'en est sorti indemne!

Elle le regarda sourire, qu'il était prétentieux, ce n'était pas un exploit non plus.

-Pour être franche, je pensais que j'allais y passer, cracha t elle en s'éloignant vers un terrain plus stable.

Elle se retourna vers lui lorsqu'elle arriva à destination, puis balaya l'horizon du regard. Du blanc, du blanc, et... Du blanc, partout il n'y avait que du blanc, et c'était plutôt impressionnant, c'était la première fois qu'elle atterrissait sur la banquise, c'était juste pure, grand et très rafraîchissant, c'était plutôt plaisant visuellement parlant, mais cet air congelé n'était pas agréable du tout.

-Bon tu te grouilles un peu ? J'ai pas toute ma vie moi. Râla t elle en enfournant ses mains dans ses poches, lui n'avait pas froid, mais ce n'était pas le cas de tout le monde, elle voulait qu'il se dépêche, plus vite ce serait fait, plus vite ils partiraient, et il fallait voir le bon côté de cette rapidité, ils n'auraient plus à se recroiser après, tout du moins pour l'instant.
Elle regarda au loin, elle avait l'impression qu'il leur faudra des années de lumière pour trouver un village sur cette banquise.
Le froid l'agressait, elle n'en pouvait plus, et elle espérait que pour une fois dans sa misérable vie, le grizzli comprendrait que ce n'était pas facile pour elle, c'est pas comme si elle avait vécu tout sa vie ici et qu'elle avait l'habitude de la température ambiante qui régnait ici, soit pas loin des -30°.. 'Fin ça c'était son ressenti elle n'avait pas pensé à prendre un thermomètre pour mesure la température, elle en avait cure, elle rêvait juste d'un feu de cheminée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Jeu 8 Jan - 10:50

Payer le prix de sa faiblesse
Feat CARA




Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire à sa plainte, elle ne me faisait pas confiance! Je sentais que je me relâchais un peu, sûrement à cause de la joie d'être de nouveau chez moi. Cet air frais agréable qui chatouille mes narines, ce ciel blanc aux allures de lait de vache, cette terre immense ressemblant à un plateau du paradis... C'était comme dans mes souvenirs, rien n'avait changé! Même cette désagréable compagnie ne pouvait émousser l'excitation grandissante qui me gagnait à cet instant, c'était comme redevenir soi- même. Je m'arrêtai de rire en essuyant quelques larmes lorsque Glaçon exprima à haute voix son impatience.

«Ok ok, tu pourrais me laisser profiter un peu, sale égoïste!»

C'était de la pure plaisanterie, bien que j'aurais pu lui balancer cette critique sans avoir à en rigoler tellement j'y croyais en général. Je me mis à marcher en direction de l'horizon de la banquise, alors qu'aucune marque distinctif ne pouvait montrer si une direction en valait une autre. Au bout de cinq minutes, nous arrivâmes devant une bute assez haute pour nous masquer ce qu'il y avait derrière. Je l'aurais bien escaladée pour gagner du temps, mais j'avais peur que la jeune fille ne suive pas. Ce devait déjà être éprouvant pour elle de marcher à plat, si elle faisait plus d'effort dans un froid pareil, elle n'y survivrait peut- être pas. Je me tournai vers elle pour lui dire qu'on allait la contourner, quand un son qui m'était bien familier me fit me crisper.

«L'idiot!»

Je bondis vers Glaçon et la plaqua à même la neige, juste au moment où un fou furieux en moto- neige apparut de derrière l'élévation, à pleine vitesse. Il était en l'air car avait utilisé celle- ci comme tremplin pour s'envoler. Heureusement, il atterrit juste devant nous en dérapage contrôlé, suivit d'une autre personne bien moins audacieuse. Cette dernière conduisait prudemment, sans aucun saut, descendant la bute jusqu'à nous en vitesse constante. Le premier n'était autre que mon cousin casse-coup -je l'avais reconnu tout de suite à sa manière de conduire- et le deuxième était son père, le petit frère de mon père.

«Mais t'es con! Tu voulais la tuer ou quoi!
- Excuse- moi cousin, je ne m'attendais pas du tout à trouver deux tourtereaux batifolant dans la neige derrière cette petite colline!
- Hein?»

Je me rendis alors compte que j'étais encore sur Cara, c'était vraiment très bizarre comme situation... Je bondis en arrière en grognant comme si je m'étais fait piquer par une saleté de bestiole.

«C'est pas drôle du tout! Crétin!»

Mon oncle vint me prendre dans ses bras pour à la fois mettre fin à cette discussion interminable, voyant à quel point ma compagne était gelée, et reprendre le contrôle de la situation. Il se présenta comme étant Nahuahu Kinou, accompagné de Mochuo Kinou. Il nous invita à prendre place derrière eux dans les motos, avant de démarrer et partir en direction du village. Nous y fûmes en une heure. C'était une sorte de hameau fait d'igloo assez proches les uns des autres, laissant assez de place pour le déplacement des motos et des gens. Il était aussi vivant que dans mes souvenirs, avec des enfants qui jouaient bruyamment, des hommes qui allaient et venaient, vaquant à leurs occupations. Quant aux femmes, celles qui n'étaient pas chez elles vinrent nous accueillir comme il se devait, nous emmenant dans un igloo fait spécialement pour notre venu. Il n'était pas question pour les villageois que je reste dans celui où j'avais grandit... J'en étais assez triste tout en les comprenant. En nous y rendant, un groupe d'adolescent quittant le village pour passer l'épreuve de passage à l'âge adulte tournèrent leurs visages vers nous avec une dureté extrême. Ce n'était pas contre nous, on leur avait juste appris à masquer leur peur de cette manière.

«Bon Cara... Je vais être direct: on va devoir rester dans le même igloo pendant notre séjour ici.»

J'espérais qu'il ne durerait pas longtemps, mais on ne savait jamais. L'entrée ressemblait à un tunnel, je m'y engouffrai sans attendre, laissant mon oncle aller parler à mon père. Je jetai mes affaires dans un des deux lits, m'asseyant au coin d'un feu déjà allumé dans une cheminée, par réflexe. On vivait comme nos ancêtres, c'était une grande fierté chez nous.

Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Mer 14 Jan - 11:36


Au coeur de l'hiver.
"Au cœur de l’hiver, on a beau s’emmitoufler. Quand un proche nous refroidit difficile de ne pas frissonner."


Visiblement, ça le faisait rire, elle n'aurait jamais cru pouvoir un jour lui décocher ne serait ce qu'un sourire et voilà qu'elle le faisait rire à gorge déployée, à croire qu'au Pôle Nord c'était le monde à l'envers, retrouver sa terre natale devait certainement jouer un rôle important dans sa bonne humeur qui se traduisait par ce sourire benêt, sa demande de presser le pas coupa court à sa rêverie.

-Ok ok, tu pourrais me laisser profiter un peu, sale égoïste!

Elle sentait comme une pointe de plaisanterie, il la taquiner, venir ici avait certainement été la pire idée de toute sa vie, voilà qu'il se comportait comme un ami avec elle.
C'était peut être la fin du monde, ou une dimension parallèle, où juste l'air glacé du pays, quoi que ce soit, ce n'était pas normal.

-Tu auras tout le temps de profiter quand on sera arrivé, maintenant bouge.

Elle sautillait sur place comme si ça pouvait lui permettre de se réchauffer, il faisait décidément beaucoup trop froid ici !
Elle le suivit, ces cinq misérables minutes de marcher lui en avait parue trente, le problème ici, c'est que ce paysage est le même partout, il y a une impression d'infini lorsqu'on pose son regard sur l'horizon. Ses yeux d'émeraude se posèrent sur la bute blanche qui se dressait face à eux, elle s'enfonça un peu plus dans son écharpe lorsqu'il se tourna vers elle, il s'apprêtait à parler, mais se coupa tout à coup. Elle regarda, chercha, partout autour d'eux ce qui avait pu le stopper

-L'idiot !

C'est tout ce qu'il dit avant de se jeter sur elle, elle s'écrasa dans la neige, lui la maintenant à terre, quelqu'un voyant ça pourrait s'imaginer plusieurs scénarios, elle se renfrogna d'autant plus, déjà qu'il était étrange depuis qu'il avait posé pied à terre, voilà qu'il lui sautait littéralement dessus, elle ne comprenait rien à ce qu'il se passait, Mata était devenu bizarre.
Deux jet-ski apparurent, un jeune homme de leur tranche d'âge peut être, et un autre homme beaucoup plus mature qui arriva précautionneusement, à la différence du jeune kamikaze qui avait bondit à toute vitesse.

-Mais t'es con! Tu voulais la tuer ou quoi!
- Excuse- moi cousin, je ne m'attendais pas du tout à trouver deux tourtereaux batifolant dans la neige derrière cette petite colline!
- Hein?

Elle le scrutait d'un air blasée, il fallait que ça monte au cerveau, lorsque le message arriva à destination il se leva en lâchant un grognement, et elle ne répondit que par un long soupir exagérément ennuyé, tout en époussetant ses affaires.

-C'est pas drôle du tout! Crétin!

Elle leva les yeux au ciel, au Diable les idées de ce garçon, elle aurait bien des façons pour lui faire comprendre sa situation « amoureuse ».
Rien que le sourire qu'ils s'échangèrent en disait long, pendant ce temps Mata discuta rapidement avec son oncle, si elle avait bien compris lors des présentations, elle eut du mal à retenir leur prénom, beaucoup plus habitué à des noms américains ou anglais, mais jamais de nom nordiste..
Il fut une bonne heure avant d'arriver à bon port, le village était constitué essentiellement d'igloo, tous plutôt proche les uns des autres, Cara suivit ses guides en silence, le froid, et tout ce qui s'était passé ne lui donnait guère envie de lâcher une phrase à qui que ce soit.

-Bon Cara... Je vais être direct: on va devoir rester dans le même igloo pendant notre séjour ici.

Elle haussa les épaules, et signe d'indifférence, si elle restait silencieuse qu'il ne disait pas de truc parfaitement absurde, alors la cohabitation pourrait se faire, elle douta quelques instants de retenir chaque gentillesse qu'elle avait à lui accordé.
Mais la première chose qu'elle fit fut de poser rapidement ses affaires avant de s'asseoir auprès du feu.

-Si tu laisses ce feu allumé, je pense que ça devrait aller.. Mis à part ça.. Qu'est ce qu'on fait maintenant ?

Elle tourna son regard verdoyant vers lui en attendant la réponse, ce simple petit avait réveillé la jeune fille plus qu'il ne l'aurait dû peut être...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Ven 23 Jan - 11:19

Payer le prix de sa faiblesse
Feat CARA




«Ce qu'on fait? On attend. Ensuite, une femme... Vieille va venir te poser des questions sûrement bizarres. Mais ça, ce sera après qu'on soit venu me chercher pour discuter avec mon père. Donc tu resteras ici seul un petit moment, le temps qu'elle débarque «furtivement» en apprendre plus sur toi. Ce sera à ce moment- là que tu chercheras à en savoir plus sur ton bouquin, s'il existe, cette femme le saura. Sinon, tu seras venue pour rien.»

Je m'étais éloigné du feu pour ne pas fondre comme la glace, regardant Cara depuis l'un des lits. Je passais mes mains sur mon visage avant de soupirer de soulagement. Enfin à la maison! Ce n'était pas la demeure familiale, mais elle était toute proche, donc c'était tout aussi bien. Revoir ma mère me ferait beaucoup de bien, je voulais des nouvelles d'elle le plus rapidement possible. Soudain, un homme demanda à entrer, ce qu'il fit après que je l'en eus autorisé, accompagné d'un autre. Je me levai pour les accompagner, quand ils m'arrêtèrent: ils étaient venus pour la Banshee. J'en fus bouche- bée... C'était tout simplement ridicule! Qu'est- ce qu'il lui voulait? Mais je ne répliquai pas, de peur de paraître rebelle. Je ne devrais même pas être ici, alors autant faire ce qu'ils disent.

«Vas- y Cara... J'attendrai ici.»

Celui qui avait demandé à entrer lança un regard froid à la jeune femme pour lui demander silencieusement de bouger ses miches si elle ne voulait pas qu'il vienne lui- même les bouger. Je soupirai *quel idiot ce type...*. Il sortit avec ma compagne, l'emmenant à l'igloo du chef de notre clan. Il était assis par terre avec mon oncle et mon père, formant un petit cercle incomplet. Devant chacun d'eux reposait une assiette remplie, la place libre était réservée à Cara, avec une assiette préparée pour elle. Il suffirait qu'elle se mette en place et se rassasie. Chacun d'eux la salua poliment pendant qu'ils la scrutaient. Ils se mirent à manger. Le chef lui jeta un regard plein de douceur en s'adressant à elle:

«Alors voici l'amante du Pisugtooq? Bien qu'un peu maigrichonne, je détecte en toi une force de caractère à la hauteur d'un tel partenaire.»

Les deux autres hommes hochèrent la tête en signe d'approbation, leur air sérieux contractait grandement avec l'amabilité de leur dirigeant.

«Nous voulions savoir la raison de ta venue, avant d'interroger le jeune Mata.»

Le père du concerné leva la tête pour fixer la Banshee sans perdre son sérieux. Tout ce qui avait un rapport avec son fils l'intéressait, même si elle devait donner une raison égoïste.

Quant à moi, j'eus la visite surprise d'une ancienne connaissance: mon ex- fiancée. Elle m'apportait un plat qu'elle avait lui même préparé, restant discuter avec moi pendant que je mangeais. Je ne pus m'empêcher de flirter un peu, car elle était devenue encore plus belle que dans mon souvenir. Ce voyage devenait de plus en plus agréable, c'était presque comme je l'avais imaginé.

Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Mar 3 Fév - 23:06


Simples associés
"Chez les gens on ne voit que deux choses : ce qu’on veut y voir et ce qu’ils veulent bien nous montrer."


Il lui conta ce qu'il devait se passer juste ensuite, et Cara songea que si cette vieille femme était comme le se l'imaginait alors cette dernière risquait de surveiller ses moindres faits et gestes jusqu'à ce qu'elle face une erreur cruciale, la chasseuse avait confiance en elle, foirer ne faisait pas partit de son vocabulaire, mais ça ne l'empêchait pas de se dire qu'il pouvait toujours se passer ci, ou ça, elle gardait toujours un plan de secours en tête..
Le calme régnait dans la chambre alors que Mata traînait dans son coin, et que la brune se réchauffait auprès des flammes, elle s'enroulait de cette douce chaleur qu'elles dégageaient, elle trouvait tout de même ironique de voir une fille aussi glaciale qu'elle, trouver refuge auprès des flammes rougeoyante d'un feu...
Elle se redressa lorsqu'on interpella les deux jeunes gens, leur faisant part d'un désir d'entrer, on demandait l'autorisation d'entrer, autorisation que Mata leur donna quasiment dans l'immédiat. C'est alors que deux hommes entrèrent, la jeune fille leur fit face, gardant son allure fière et droite, et les lèvres scellées comme si il lui était interdit de parler, or elle gardait volontairement le silence, c'était une sorte de politesse chez elle, malgré tout elle ne put garder un air complètement neutre lorsqu'on stoppa Mata pour lui dire de venir, elle haussa les sourcils tout d'abord surprise, mais à la fois méfiante, elle jeta alors un coup à la seule personne à laquelle elle faisait un tant soit peu confiance, elle avait placé une infime partie de sa confiance en Mata et pourtant, Dieu seul savait à quel point ces deux là ne pouvaient pas s'encadrer.

-Vas y Cara... J'attendrais ici.

La chasseuse acquiesça d'un mouvement de tête, avant de suivre ces deux accompagnateur, ses sens à l'affût, méfiante de l'endroit où ils cherchaient à la guider.. Et si c'était un piège ?
Cara n'aimait déjà pas celui qui se tenait à sa droite, il émanait de lui une aura purement masculine, et macho, ce type avait visé dans le mille si il voulait être le pire ennemi de la brunette qui n'en fit rien et le suivit en silence jusqu'à un nouvel igloo.. Son regard se posa sur les nombreuses assisettes posées et les membres présents pour elle, l'assemblée la salua, et la jeune fille leur rendue leur politesse en s'installant avec eux, comme si elle avait été la pièce manquante du puzzle pour que tout se mette en place, elle les scruta tous, un à un, attentive, n'arrivant décidément pas à placer une confiance intégrale en eux.

-Alors voici l'amante du Pisugtooq? Bien qu'un peu maigrichonne, je détecte en toi une force de caractère à la hauteur d'un tel partenaire.

Elle s'étouffa presque à l'évocation du terme « amante », à aucun moment de sa vie on ne lui avait dit ça aussi sérieusement et surtout sur un ton si poser et doux, les approbations des autres la choqua presque, ses paupières papillonnèrent d'incrédulité, elle avait cru à une blague, mais face aux réactions des autres, elle ne put qu'admettre qu'ils pensaient réellement ce qu'ils disaient.

-Nous voulions savoir la raison de ta venue, avant d'interroger le jeune Mata.

Évidemment, il fallait prendre des précautions, elle ne voulait certainement pas tout faire foirer, et pour cela elle allait tout d'abord remettre les pendules à l'heure, hors de question de se faire passer pour l'amante du grizzli.

-Je vous remercie pour le compliment, mais je n'ai rien de l'amante du jeune Mata lui et moi sommes plus des... Associés. Conclut elle d'une voix assurée. Je suis ici car je recherche un bouquin, c'est un bestiaire, et j'aimerais me l'accaparer sauf votre respect.

Elle avait parlé sereinement, car c'était ainsi qu'on négociait, il fallait de l'audace, de la volonté, on ne demandait pas la permission, on se permettait, en toute politesse, et c'était ainsi qu'on obtenait en montrant notre caractère de feu et de fer, notre sang froid d'acier, la tête haute, et le dos droit, d'égal à égal, c'était ça être associé, se permettre poliment.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Mer 4 Mar - 13:16

Courage et volonté
Feat CARA



Les hommes se regardèrent avec gravité, hochant la tête dans des discussions silencieuses dont la teneur était évidente: il y avait forcément anguille sous roche, mais la jeunesse de ces jours aimaient bien plus les secrets que les anciens. Ils se fichaient bien du bestiaire, ce n'était pas quelque chose dont le village avait particulièrement besoin. Seulement, c'était la propriété de mon clan depuis des générations, Cara devrait voir avec l'ancienne pour obtenir ce qu'elle voulait. En attendant, ils mangeaient goulûment ce qu'ils avaient devant eux. Mon père, alors silencieux, demanda l'autorisation de couper ce silence pour reprendre la conversation. Le chef accepta sans cesser de manger.

«Écoutez mademoiselle, ce livre est une relique pour nous, il nous faudra nous prouver que vous en êtes digne. Mais avant tout, si vos liens avec mon fils ne sont pas aussi fortes que vous l'insinuez, il est très peu probable que vous rentriez chez vous avec.»

Ses yeux argentés plongeaient dans ceux émeraudes de la jeune femme. Il cherchait à la persuader qu'il disait vrai, mais que surtout, la voie qu'elle empruntait serait plus ardue qu'elle le pensait de prime abord. Dans ce monde de glace, la parole et la stratégie n'avaient pas cours, c'était plutôt la volonté et le courage qui donnaient une certaine victoire sur les autres. Mon père se redressa et contempla mon oncle, lui demandant de ramener Cara à son igloo une fois qu'elle aurait fini. Ce fut juste à ce moment- là que mon ex- fiancée m'emmena dehors visiter la ville, et que ma grand- mère s'installa sur mon lit. Elle testa le confort, le trouvant trop dur, mais s'y allongea en attendant glaçon. Au final, elle s'endormit.


Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   Dim 26 Avr - 13:14


Paire d'yeux
"Prenez l’ascenseur suivant, il n’y a pas assez de place pour moi et votre égo."


Patiente, elle mangea, plus par respect que par faim, elle n'était pas venue pour goûter les spécialités culinaires et elle se doutait que la réponse qu'elle allait obtenir ne serait pas un big yes, mais elle avait appris à attendre, à se montrer sans faille, et si les gens n'y voyaient que du feu, c'est parce qu'elle y croyait réellement, elle se savait sans faille, et la patiente est mère de tout les vertus..
Les laissant songer en silence, dégustant l'assiette qu'on lui avait proposé, elle attendait un résultat, une suite, quelque chose qui découlerait de son audace.
Et il n'en fallut pas plus pour que l'un d'entre eux, le père de Mata sembla-t-il à Cara, se décide à se prononcer sur le sujet.

-Écoutez mademoiselle, ce livre est une relique pour nous, il nous faudra nous prouver que vous en êtes digne. Mais avant tout, si vos liens avec mon fils ne sont pas aussi fortes que vous l'insinuez, il est très peu probable que vous rentriez chez vous avec.

Prouver ? Que pouvait elle faire pour prouver que c'était uniquement pour le savoir, pour la protection des hommes ? Peut être leur fallait-il un CV ?
Chasseuse depuis près de 5 ans, entraînée par l'élite, chasseur de père en fils..
Qu'est ce qu'on pourrait mettre sur le CV d'un chasseur de garou ? Honnêtement, elle ne savait comment prouver à cette tribu qu'elle n'était pas venue en ennemi..
Scrutant l'homme dans le yeux sans jamais sourciller un fou rire menacer se s'échapper de ses lèvres, lorsqu'elle se redressa faisant face à l'homme et toute la petite assemblée.

-Il ne s'agit pas là de probabilité... J'ai l'intention de vous prouver que j'en suis digne, et en être digne ne devrait pas prendre en compte le lien que m'associe à Mata honnêtement, prendre ce genre de chose en compte, c'est comme de la corruption, tu es son amante ? Alors tu as moins à prouver..

Cara était déterminée, et elle irait au bout des choses, quitte à vexer ces messieurs les politiciens..
Elle se racla la gorge avant de se poster face à la sortie.

-Si il faut me raccompagner, j'attendrais dehors, merci pour ce délicieux repas, j'en suis rassasiée.

C'est sur ces charmantes paroles qu'elle laissa le petit groupe réfléchir, attendant qu'on la ramène à son igloo..
Rapidement, l'homme sortit, silencieux, il lui indiqua simplement de la suivre...
On disait de Cara qu'elle était froide, mais le pôle Nord rendait de toute évidence rigide, ce peuple n'était pas spécialement très chaleureux, c'est certainement pour ça que le Grizzli et elle se bouffait autant le nez, il avait perdu l'habitude des gens de son pays d'origine, et elle lui rappelait ce qu'il avait perdu...
Elle n'eut pas le temps d'y songer plus longtemps qu'elle fut stoppée par la présence d'une inconnue dans son igloo où on venait la raccompagner, la vieille femme paraissait être d'une grande sagesse et très silencieuse, Cara se contenta de retirer ses gants avant de s'asseoir près du feu en lui faisant face.

-Je devine que c'est moi que vous attendiez, fit elle simplement en scrutant la femme qui n'avait décocher mot depuis qu'elle était entrée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Payer le prix de sa faiblesse [PV: Glaçon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PREVAL VA-T-IL PAYER LE PRIX DU SANG?
» Parce que quand on use de la magie... Il y a toujours un prix à payer. ✗ mr. gold
» Parce qu'en toute chose, il y a un prix à payer (Dawan, Silarae)
» Remise des Prix à la VBM
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Outside of Beacon Hills :: Around the world :: Pôle Nord-
Sauter vers: