Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 L'essentiel est invisible pour les yeux [PV Shawn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'essentiel est invisible pour les yeux [PV Shawn]   Lun 22 Déc - 17:10



C’est la pause de midi mais Sheela n’a pas faim. Elle a une boule dans le ventre, qui pèse de plus en plus lourd. Elle est prisonnière de ses sentiments. Ils l’étouffent, ils l’empêchent de respirer. Elle a beau prendre de grandes inspirations, rien ne semble pouvoir combler le vide dans sa cage thoracique. Elle se met à l'extérieur, à la merci du vent, espérant que l’air glacé endormira son cœur douloureux. Depuis la rentrée des vacances d’hiver, elle vient ici tous les midis. Dans un coin, les genoux serrés contre sa poitrine. Quelque part où personne ne la verra, elle laisse libre cours à sa tristesse.

Elle n’a pas encore d’amis ici, à Beacon Hills. Elle est arrivée un peu avant les vacances et, même si elle s’entend bien avec les autres élèves de sa classe, la seule personne qui lui importe vraiment n’est plus là. Ses yeux humides regardent vers le ciel, comme si elle cherchait une réponse. Plus que l’absence, c’est l’incertitude qui la fait souffrir. Où est-il parti ? Pourquoi ? Du jour au lendemain, la cabane qu’ils étaient en train de construire ensemble s’est retrouvée abandonnée. Si elle avait su… Si seulement elle avait pu savoir que cette journée serait la dernière…

Elle ne parvient pas à tirer un trait sur cette histoire. La blessure est encore trop récente. Elle ne peut s’empêcher, chaque soir, de passer près de leur arbre. De s’arrêter et de grimper, utilisant la corde qu’ils y avaient accroché. De se souvenir en souriant du mal qu’ils avaient eu à la faire passer au-dessus de la première branche. De s’assoir sur les planches et de regarder le ciel se teinter de rouge alors que disparaît le soleil à l’horizon. C’est tout ce qu’il lui a laissé. Une cabane sans toit et une multitude de souvenirs heureux.

Ses yeux se ferment, comme pour faire refluer la souffrance. Une vague qu’elle repousse loin, très loin d’elle, et qui revient toujours, plus fort et plus violemment que toutes les autres fois. Les sanglots s’accumulent dans sa gorge, menaçant de la noyer.

Le Petit Prince est parti. Il a apprivoisé le renard puis il est parti en le laissant seul avec son chagrin et, dans chaque part de ce monde, les vestiges d’un passé radieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [PV Shawn]   Sam 27 Déc - 12:56




«You are alone... And I hate that!»






Shee-chan & Shawn


D'un coup, j'envoyai voler toutes les tables sur les côtés avec une télékinésie bien plus puissante que d'ordinaire. Il eut alors deux amoncellements de tables sous lesquelles reposaient les corps de la majorité des élèves qui étaient restés dans la classe à la pause déjeuner. Les survivants me lançaient des regards effrayés, n'arrivant même pas à fuir ma colère. J'attrapai à distance la fille qui riait fort pendant les cours et lui brisai la nuque. Je n'eus même pas envie de passer plus de temps sur ses amies: je me contentai de les faire imploser en mille morceaux. Les organes furent expulsés de leurs cavités avec une telle force, qu'ils s'écrasèrent contre les murs, le tableau et les vitres des fenêtres. Mon visage n'exprimait rien devant un tel spectacle à part une euphorie naissante. J'affichai un sourire que l'on qualifierait de «psychopathe». Pourtant, je ne me sentais pas du tout malade, bien au contraire: j'effectuai une remise à niveau. J'en avais marre de devoir supporter des gens qui ne me considéraient pas, bien que c'était en très grande partie de ma faute, mais qui en plus me dérangeaient pendant les cours! Je voulais en finir avec eux tous, avec un pouvoir supérieur!Ensuite, c'était au tour des garçons du club de lacross.

Un rire tonitruant m'éveilla de ma rêverie meurtrière. Fort heureusement, je repris mes esprits avant qu'on ne remarque le début de sourire sadique qui se formait sur mon visage. Je tremblais aussi des pieds à la tête, de manière incontrôlable, à cause de l'excitation. De toute façon, j'étais totalement invisible pour tous. En effet, le groupe de garçons qui m'avait tiré de mon fantasme avaient pour habitude de s'agglutiner autour d'une table vide après avoir mangé, pour discuter de choses et d'autres. Je n'avais rien contre une telle coutume dans l'absolue, sauf qu'ils avaient prit cette fois- ci ma table pour cible. Ce n'était évidemment pas la première fois, d'où le fait que je ne montrais que de l'indifférence à leur présence. Mais n'est-ce pas évidemment qu'elle n'était pas vide, ma table à moi!? J'étais assis en face d'elle et n'entendais rien d'autres que leurs blagues immondes, mêlées d'anecdotes sportives. Je n'en pouvais plus, je saturai. Pourtant, je n'avais pas envie de partir comme ça, sans me faire remarquer même un peu. Ce fut pour cette raison que je tapai des deux mains en même temps sur le plat de la table, reculai d'un coup pour faire crisser ma chaise, puis m'en allai en bousculant le leader. Le premier acte voulait dire «vous me saoulez !», le deuxième «C'est bon, j'me casse!»et le troisième «je t'emmerde toi et tes potes!».

J'arrivai rapidement dehors et pris une grande inspiration, à la fois dégoûté d'avoir quitté la salle dans ce froid, et soulagé d'être débarrassé de ce tas de merdeux. Il fallait aussi dire que j'étais assez fier de mon coup de force, on aurait dit que je prenais finalement de l’assurance face à la brutalité de ce monde! C'était le sourire aux lèvres, les yeux fermés pour mieux sentir le vent sur mon visage, qu'un doux parfum passa sous mes narines ouvertes. Ce n'était pas comme ce que sentait ces pauvres filles qui cherchaient désespéramment à se faire remarquer par tous les moyens, quitte à s'asperger du venin d'un kanima. Non, c'était délicat et doux, une senteur que je n'aurais jamais pu détecter en tant normal, sans ce vent effroyable. Pourtant, je l'aimais bien, et ne pus m’empêcher d'en chercher l'origine. Mes yeux ne virent tout d'abord personne, car ce ciel légèrement sombre ne permettait pas de percer les ombres dans les coins. Jusqu'à ce qu'une chevelure sombre apparaisse de derrière un pilier rectangulaire collé au grand mur extérieur, ondulante comme un drapeau. Je ne voyais rien d'autre de cette personne. Je m'approchai doucement, pris d'une curiosité extrême, et m'adossai derrière pour écouter.

Le son qui me parvient m'attrista, bien que je n'en voyais toujours pas l'origine. Je m'étais tout simplement attaché à ce parfum et ce drapeau noir, s'en était pathétique. Je savais que jamais je ne pourrai faire une apparition ni vérifier ce qu'il se cachait derrière tant de mystère, ce serait casser un mythe. Enfin, c'était ce que je me disais, alors qu'en fait, j'avais juste peur. Alors, je me rassurais en me disant que je ne la connaîtrai jamais, me contentant de rêver jusqu'à ne plus rien ressentir. Ne rien ressentir...? Depuis quand étais- je devenu une tel glaçon? Il fallait que je me souvienne... du temps où je voulais être quelqu'un, du temps où je rêvais comme un enfant. Ce Shawn- là, je savais pertinemment ce qu'il ferait dans une situation pareille. La main posé sur mon cœur, je le saisis avec mon esprit (sans utiliser mon pouvoir cependant, juste dans mon imagination) et le forçai à battre à nouveau. J'allais tenter le destin, le monde n'avait aucune raison de me rejeter. Je n'avais aucune raison de rejeter ce monde, je devais avancer. Ainsi, j'apparus discrètement devant ce pilier derrière lequel la jeune fille se cachait pour pleurer, et m'y adossai en regardant le ciel. Une personne telle que moi, remplit de telles résolutions d'un coup, avec une passion dévorante pour ce mystère, ne pouvait qu'être maladroit. Ce fut pour cette raison que je l'abordais sans détour:

«Tu sais à quoi tu me fais penser? A un chien sans maître!»

S'enchaîna alors mes réactions habituelles lorsque j'avais l'impression d'avoir dit ou fait une grosse bêtise: je me mordis la langue, trébuchai sur place et m'étalai au sol comme une pauvre merde. Oui, c'était un effet secondaire de mon asociabilité qui fut bien trop longue... Pathétique...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [PV Shawn]   Dim 28 Déc - 14:43




Une ombre apparaît dans son champ de vision. Ce n’était au départ qu’une tâche au coin de son œil, puis elle s’est avancée pour se placer juste à côté d’elle. La jeune renarde lève la tête pour observer l’intrus, surprise. C’est un jeune homme qui lui semble mal à l’aise. Il regarde le ciel, comme pour éviter de poser ses yeux sur elle. Sans prévenir, sa voix grave s’élève en tremblant imperceptiblement :

« Tu sais à quoi tu me fais penser? A un chien sans maître! »

Et puis il tombe. Comme ça, il tombe. Il s’écrase sur le sol, comme si ses pieds n’étaient pas vraiment les siens. Sheela ne tombe jamais, le vent est toujours là pour la rattraper. Ce drôle de bonhomme lui fait penser à Humpty Dumpty. Une de ses amies au Japon, Miyo, était fan d’Alice au pays des Merveilles et de vieux contes. Elle lui racontait souvent l’histoire de cet œuf qui était tombé d’un mur et s’était brisé en mille morceaux. La fierté du jeune homme doit être en mille morceaux aussi.

Elle se redresse légèrement, les joues toujours trempées de larmes salées. Elle penche la tête sur le côté, tentant d’apercevoir le visage de son camarade, et elle presse timidement son épaule du bout des doigts.

« Vous ne vous êtes pas fait trop mal ? »

Si elle avait été une fille comme les autres, elle aurait certainement ri. Elle aurait ri de sa maladresse, pas forcément méchamment, elle aurait ri de l’inattendu. Mais Sheela ne s’attend jamais à rien, alors elle ne rit pas. Elle regarde le monde bouger et s’en étonne à chaque seconde. James avait raison, elle n’a aucune façade, aucune barrière protectrice entre elle et le monde. Une nouvelle onde de tristesse traverse son regard.

« Ai-je besoin d’un maître ? Je n’ai pas besoin d’un maître. Je n’ai pas besoin de quelqu’un qui me dise quoi faire, où aller… J’ai besoin de quelqu’un avec qui rire, avec qui apprendre, avec qui partager. Quelqu’un pour vivre en écho. J’ai… »

J’ai juste besoin d’un ami. James est venu dans sa vie comme une étoile filante. Il lui a donné un aperçu d’une amitié telle qu’elle n’en avait jamais connue puis la lui a retirée. Il l’a laissée seule avec un manque dans le cœur. Une grimace étire ses lèvres, c’est fou ce que ça ressemble à un sourire tout en étant son exact opposé. Elle en oublie qu’elle a parlé à voix haute, que le nouvel arrivant doit se trouver bien désemparé face à cette tristesse inexpliquée. Elle oublie le monde autour d’elle. Elle oublie de rêver, son esprit centré sur sa douleur. Les larmes brûlent ses yeux noirs de flammes invisibles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [PV Shawn]   Dim 28 Déc - 16:26




«Je suis un grand comique... Ou pas!»



   



Shee-chan & Shawn


Une voix. Elle s'adressait à moi, s'en était incroyablement perturbant. Pourtant, je n'en montrai rien, laissant les doigts me presser comme si j'étais un objet dangereux sur le point d'exploser. Je n'entendis ni rire ni moquerie, c'était seulement de l’inquiétude. Ceci me fit lever les yeux vers son visage, pour y voir des larmes qui ne devraient pas s'y trouver. Je relevai rapidement mon buste sans quitter le sol, puis me tournai vers elle, assis en tailleur, les mains sur les chevilles.

«Non ça va! Je l'ai fait exprès, pour... Te faire rire! J'ai entendu tes pleurs et j'ai pas pu résister...»

Mon regard se fit compatissant, car j'avais vraiment envie de la consoler d'une manière ou d'une autre. Je devais avouer que si ma chute l'avait faire rire, je ne m'en serais pas relevé. C'était une simple question d'amour- propre. Le regard de mon interlocutrice se fit encore plus triste, j'avais mal pour elle. Que lui était- il arrivé pour en arriver à se morfondre autant? Le plus étrange, était que c'était sans doute la première fois que je la voyais. Soit elle était quasi- inexistante pour tous comme moi, soit elle était nouvelle. J'avais envie de croire à la première hypothèse, ça voudrait dire qu'on se ressemblait un peu. Ressembler à quelqu'un de temps en temps ne ferait pas de mal. Un court silence s'installa lorsqu'elle coupa sa phrase.

«Je suis désolé d'avoir dit ça... J'avais une autre image en tête mais j'ai dit la première chose qui m'était passé par la tête! Je voulais pas t'insulter!»

Ce vent devenait insupportable, le froid qu'il transportait me mordait vivement le visage avec une telle intensité que mes yeux en rougissaient. Pourtant, c'était rien comparé à la rougeur dans les yeux de l'adolescente qui semblait pleurer depuis des décennies. Ses larmes se remirent à couler de nouveau, à mon grand dam! Je ne savais pas quoi faire pour l'aider. En plus, elle souriait, c'était n'importe quoi! Je fis alors la première chose qui me vint à l'esprit, bien que la dernière fois, suivre une impulsion m'avait valu de m'écraser misérablement au sol. Je tendis la main vers son visage en me penchant en avant, puis la fit glisser sous ses paupières touchant la joue déjà bien mouillée, pour essuyer ses larmes tendrement. Elle allait sûrement me prendre pour un fou ou un harceleur, mais je ne pouvais pas ne rien faire dans une telle situation. Ma main froide se réchauffa instantanément à son contact, sa peau était brûlante comparée à la mienne.

«Laisse- moi deviner: grosse rupture? Dis- moi qui c'est, que j'aille le noyer dans tes larmes!»

C'était sûrement la blague la plus pourrie qui soit, et la remarque qui n'aurait jamais du être sortie dans une telle situation... Faire référence au fait qu'elle pleure beaucoup dans un ton humoristique me vaudrait sans doute moins de sympathie à présent. Mais c'était comme ça que je fonctionnais.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [PV Shawn]   Mar 30 Déc - 16:20



« Je suis désolé d'avoir dit ça... J'avais une autre image en tête mais j'ai dit la première chose qui m'était passé par la tête! Je voulais pas t'insulter! »

Elle le regarde un instant dans les yeux, comme si elle pouvait lui parler à travers son regard. Elle agit souvent comme ça, Sheela. Elle pense que ce qu’elle ressent peut ressurgir avec toute son intensité. Elle voudrait lui faire comprendre qu’elle n’est pas blessée. Son regard semble dire « Comprends-moi. Je ne me sens pas insultée, je réfléchis. » Elle aimerait tant qu’on la comprenne, ne plus être cet extra-terrestre aux yeux des autres.

Soudain, elle sent un contact sur sa joue. Elle est surprise mais elle ne le repousse pas. Sa main semble glacée, mais c’est peut-être son visage qui est brûlant. Trop pleurer, ça donne mal au crâne. Elle ferme les yeux, son souffle s’échappe de ses lèvres doucement. Elle se sent plus calme. Sa respiration est plus ample, reposée.

« Laisse- moi deviner: grosse rupture? Dis- moi qui c'est, que j'aille le noyer dans tes larmes! »

Il tente de la faire rire, elle le sent. C’est quelqu’un de gentil. Elle lui sourit en essuyant ses joues avec la manche de son manteau. Puis elle réfléchit, encore. Ses yeux plongent dans les nuages gris au-dessus de leurs têtes. Rupture. Ce mot se répète en boucle, et elle se rend compte qu’il est vrai.

« Une rupture. Oui, ce doit être ça… Un lien qui se défait. Une déchirure. »

Elle soupire, quelques sanglots cachés faisant trembloter son souffle. C’est pour ça qu’elle a si mal. On lui a arraché une partie d’elle. Ce n’est pas de la faute de James, ni de la sienne. C’est le temps qui a fait ça, c’est la vie. La vie les a séparés. Elle cherche désespérément à le retenir, elle s’attache à des lambeaux de lien, des fantômes de ce qui a déjà disparu. S’il revient un jour, est-ce que tout redeviendra comme avant ? Non, certainement pas. Ce ne sera ni mieux ni moins bien. Ce sera différent, tout simplement.

« Je me sens mieux. »

Elle cligne des yeux, comme surprise d’avoir parlé. Au fond d’elle, elle devait avoir besoin de prononcer ces mots. De les laisser se faire emporter par le vent, faire partie de l’univers auquel elle appartient. Elle se sent mieux. La douleur est toujours là, repliée sur elle-même. Mais elle arrive à regarder autour d’elle, à accepter le monde. Elle se relève doucement, s’appuyant contre la colonne dans son dos. Elle ouvre grand les bras, le vent s’enroulant autour d’elle.

« Merci. »

C’est à l’inconnu qu’elle s’adresse, un sourire reconnaissant illuminant son visage. Il doit la trouver étrange mais elle s’en moque. Elle était en train de sombrer et il a contribué à sa renaissance sans même le savoir. Elle le trouve gentil, mais elle ne veut pas qu’il la voit différemment de ce qu’elle est vraiment. Si la vraie Sheela le fait fuir, tant pis. Elle a trop de camarades à distance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [PV Shawn]   Mar 6 Jan - 13:03




«Je suis avec toi»



   



Shee-chan & Shawn


« Une rupture. Oui, ce doit être ça… Un lien qui se défait. Une déchirure. »

J'eus presque des remords d'avoir eu bon sur la raison de sa tristesse, je ne m'y connaissais vraiment pas en relation sociale... Je ne me sentais pas capable de l'aider en quoi que ce soit, là-dessus tout du moins. Je ne la quittai pas des yeux avec un regard légèrement triste, bien qu'elle observait le ciel avec une expression que je ne saurai décrire. Alors que je crus qu'elle allait finalement craquer par les tremblements dont son menton était pris, elle balança d'un coup qu'elle allait mieux. Je faillis froncer les sourcils de doute et d'étonnement en même temps. Le ciel lui avait révélé quelque chose qui avait atténué son sentiment de tristesse? Ou alors c'était autre chose... En tout cas, elle était intéressante à observer. Elle se releva ensuite comme si de rien n'était, appuyé contre la colonne, et écarta les bras pour profiter de ce vent qui me faisait souffrir à chaque instant. Comment pouvait- elle supporter une telle fraîcheur? On aurait dit que ça lui faisait même du bien, elle n'était vraiment pas humaine cette fille! Au sens figuré bien sûr, car elle semblait être une fille tout à fait normale et elle n'en était que plus intéressante. Je souris de toutes mes dents à son remerciement, alors que je ne pensais pas du tout avoir fait grand chose pour elle à part faire le pitre sans le vouloir.

"De rien..."

J'étais attendris de la voir remonter la pente avec autant de force, son visage sombre brillait bien plus que tout autre source de lumière en ce moment. Elle allait mieux, tout simplement. Je la préférais comme ça, c'était tout simplement l'état d'esprit qui lui allait le mieux. Je m'approchai d'elle et, comme dans les animes japonais que j'avais engloutis tout l'été, je passai ma main sur sa tête, ébouriffant légèrement ses cheveux sans quitter mon sourire. Je trouvais ce geste tellement cool que je voulais le faire au moins une fois dans ma vie, au risque de paraître grossièrement familier. Je ne pensais pas avoir une occasion aussi belle de le mettre en pratique, j'avais agit par impulsion, encore une fois... J'espérais que ça ne deviendrait pas une habitude.

"T'es vraiment bizarre!"

Je ris à ma propre remarque et me plaçai derrière elle pour la pousser vers l'entrée du bâtiment sans prendre garde à toute éventuelle protestation.

"Allez zou! On se les pelle ici, j'ai pas envie que tombe malade la nouvelle... Euh... C'est quoi déjà ton nom? Moi C'est Shawn Nolan!"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [PV Shawn]   Jeu 8 Jan - 22:27




Comme elle était repliée sur elle-même, un cocon de chaleur la protégeait. Il la gardait plongée dans cet état d’inaction, ankylosée. A présent elle s’est ouverte au vent et le froid la frappe de plein fouet. Cette douleur la réveille, elle agite son corps de frissons et remet la machine en marche. Elle a décidé d’avancer malgré tout.

« De rien... »

Elle baisse les bras, les laissant retomber le long de son corps. Elle sourit doucement. Il n’a pas ce regard incompréhensif qu’on lui lance la plupart du temps. Il a de la tendresse cachée derrière sa rudesse. Il est le roc incrusté de pierres précieuses. Elle ne se dégage pas lorsque sa main vient caresser le sommet de son crâne, tout doucement. L’étonnement se lit dans ses yeux mais déjà il éclate de rire.

« T'es vraiment bizarre! »

Elle comprend alors qu’elle n’a pas à chercher à comprendre ce geste. C’est juste sa manière d’être lui. Il ne se pose pas de question. Il agit, au risque de passer pour un gars un peu lourd ou pire, complètement stupide. Mais à ses yeux, il ne l’est pas. Il est celui qui parviendra toujours à la surprendre. Elle avait commencé à apprendre la manière d’agir de James, à la comprendre. A savoir quel geste il allait faire, à connaître ses mimiques si particulières à chacun. Une ombre de tristesse passe de nouveau dans ses yeux mais elle disparaît bien vite. Et, alors qu’elle les plonge dans ceux du garçon face à elle, elle lui demande implicitement… Avanceras-tu avec moi ?

Presque en réponse, il se place dans son dos et la pousse vers l’intérieur du bâtiment. Cette coïncidence l’amuse et lui tire un nouveau sourire.

« Allez zou! On se les pelle ici, j'ai pas envie que tombe malade la nouvelle... Euh... C'est quoi déjà ton nom? Moi C'est Shawn Nolan!
- Sheela… Yasunari. »

Elle se laisse entraîner, elle a l’impression de réapprendre à marcher. Un pied, puis l’autre… En entrant dans le lycée, l’air lui semble brûlant. Elle ne pensait pas être restée si longtemps dehors. Des fourmis marchent sur ses mains engourdies, chassant le froid. Elle regarde les lumières au plafond qui illuminent le couloir. C’est comme un soleil sans nuage. En quoi le fait qu’elles soient artificielles les rendrait moins belles ? Il leur suffit d’exister pour éclairer le monde devant elle. Elle secoue la tête pour sortir de ses pensées.

« Est-ce que tu manges à la cafétéria tous les midis ? »

Elle fronce les sourcils, se disant après coup que cette question était très mal formulée. Et surtout mal placée. Elle a toujours un peu de mal avec les conversations. D’ordinaire elle laisse surtout parler les autres, mais là elle voulait faire un effort. C’est un peu raté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [PV Shawn]   Ven 9 Jan - 16:34




«Je suis avec toi»






Shee-chan & Shawn


"Laissez passer la nouvelle Sheela!"

Je me rendis compte trop tard que je venais de l'appeler par son prénom. Je fis comme si je n'avais rien dit, continuant de la pousser avec douceur alors qu'elle se mouvait en réalité d'elle- même. Mes mains sur son dos, ma présence, tout n'était qu'illusion: c'était elle qui était à l'origine de sa marche, je ne la forçais en rien. Je savais que si je la lâchais maintenant, elle irait tout de même loin, parce qu'elle avait de nouveau une force en elle qui rendait ses nouvelles résolutions bien plus solides qu'auparavant. Pouvais- je dire que j'étais à l'origine d'un tel changement? Non, je n'avais rien fait, c'était plutôt elle qui me transformait. Elle était différente des autres, je l'avais su dès le moment où mes yeux ont capté les siens. Elle était toutefois ordinairement différente, sans rien d'exceptionnel à première vue. Juste une fille au coeur brisé qui cherchait de la compagnie, rien de plus humain que ça. Je cessais de pousser une fois au milieu du couloir. Sa question me fit froncer les sourcils, je me demandais si j'étais prêt à y répondre...

"Euh... Parfois oui, pourquoi?"

Je n'aimais pas vraiment y aller, parce que c'était un lieu bondé pour commencer, avec des gens bruyants et parfois agressifs sans raison. Ensuite, n'ayant personne avec qui partager mon repas, je préférai manger seul dans mon coin, loin de tous ces groupes d'amis partageant un bon repas. Les regarder était plus douloureux que de fixer une personne mangeant alors qu'on avait nous- même faim. C'était une véritable torture. Je m'étais persuadé que c'était par mépris -c'était préférable à l'envie- que j'évitais cet endroit. Mais au bout de quelques mois, j'avais fini par me rendre à l'évidence: la solitude était plus supportable sans cette vision au déjeuner. Ainsi, me voilà devenu lugubre et méditatif alors que j'avais enfin réussi à tout oublier en sa compagnie. J'aurais pu soupirer, mais ça aurait sûrement été mal pris par ma nouvelle connaissance.

Je me rendis compte que nous étions devant la porte de ma classe, près du mur opposé toutefois. Les mêmes élèves que tout à l'heure y étaient, faisant plus de boucan qu'à ma sortie. La haine me prit avec une telle force qu'une veine sortant de ma chevelure vers le front gonfla immédiatement. Mes yeux fixaient les filles qui étaient au tableau en train d'écrire des sornettes en attendant la reprise des cours. C'était, qui plus est, celle que je ne supportais pas qui me montrait son profil. Haine... C'était tout ce que cette classe m'inspirait, alors que ce n'était pas totalement de leur faute. Ils vivaient sans me connaître ni savoir le mal qu'il me faisait, je n'avais pas le droit de m'en prendre à eux... Mais je ne pouvais pas m'en empêcher. Mon regard se fit de plus en plus insistant, j'étais sur le point de basculer dans un fantasme de tuerie où j'avais l'habitude de me réfugier, pour ne pas perdre mon calme et rester discret.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [PV Shawn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'essentiel est invisible pour les yeux [PV Shawn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La médaille et son revers...
» "On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux" St.Exupéry -->Sheehy
» ( termine ) On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ...
» L'art du graffiti
» 1er essai - Gobelins de la Moria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Lycée de Beacon Hills :: Quelque part dans le lycée-
Sauter vers: