Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je ne t'ai jamais oublié ~ [Isaac & Isabella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isabella Eldder

avatar

Alias : ♫ Bella' ♫
Age : 22
Messages : 185
Dollars : 218
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Auprés de Scott et de la meute.

MessageSujet: Je ne t'ai jamais oublié ~ [Isaac & Isabella]   Ven 26 Déc - 18:42




On dit que les choses changent au fur et à mesure qu'on se plonge dans la routine, mais qu'on ne s'en rends compte qu'une fois la routine brisée. J'ignore si c'est la vérité, pour ma part, je me suis bloquée dans une routine monotone, afin d'éviter tout contact avec la réalité. Une réalité douloureuse que je tentais de fuir. La mort d'Allison, tuée par un Oni lors du combat contre le Nogitsune, Isaac, Miyavi et Marie-jaycee partit en pleine nature... personne pour leur départ... Le petit Henry traumatisé et bloqué sous sa forme animale, puis disparu sans laisser de trace. Scott légèrement dépressif, Lydia à l'affut du moindre son étrange qu'elle seule entend, et moi... incapable de maintenir leurs émotions dans le positif, ma voix s'étant totalement éteinte après le départ de mon premier amour. Sans compter l'erreur monumentale qu'avait faite Adam en décidant brusquement de quitter la ville... Et ce, après m'avoir fait miroiter... Mon cœur s'était tout simplement geler, comme il avait gelé ses propres émotions. Ainsi, la vie de la meute s'était vite vue devenir monotone et blessée. Nous avons perdus beaucoup de membres, et d'autres se sont renfermés sur eux même... Je fais évidemment partis de ceux-là. En public, je garde le sourire, je veille sur eux, et je donne tout ce que j'ai pour faire vivre la joie, hélas mon mutisme laisse une barrière entre mes enfants de cœur et moi-même.

Mais la vie continuait, et nous avions toujours besoin d'argent, ne serait-ce que pour payer l'eau, l’électricité et les vivres que consomment quotidiennement les membres de la meute. C'est pourquoi, je continuais de travailler à la librairie, mon patron m'avait apparemment beaucoup attendu, lors de mes congés, puisque son autre vendeur était porté disparu. Ainsi, à mon retour, il n'avait pas tarit d'éloge à mon sujet, clamant que je serais son employée du mois. Certes, je suis aussi la dernière encore en vie. Ainsi, je me retrouvais à ranger les étagères, le boulot n'ayant pas été fait depuis mon départ, et une pile de livres s'entassait sur chaque charriot. Je faisais donc ce travail, tout en gérant les quelques ventes de la journée. Il était encore tôt, et le froid dissuader la plupart des habitants de la ville de quitter leur demeure. Pour ma part, j'avais préféré quitter la maison le plus tôt possible, le froid ne me posais que peu de probleme, contrairement à la chaleur, seul écart, la boutique est surchauffée depuis que mon patron est malade. Et je dois admettre que la chaleur me rendait quelque peu suffocante. Je me déplaçais lentement, plaçant les livres sur les étagères comme je le pouvais malgré ma faiblesse et en faisant attention à ne pas tomber de l'échelle. C'était dangereux, mais je n'avais pas le choix, et le salaire à la fin du mois faisait toujours plaisir lorsque venait le moment de faire les courses.

Je mettais sans cesse mon don empathique en sourdine, comme s'il s'agissait d'une profonde erreur de sa nature. Je n'aurais jamais due former ce don aux cotés de la sentinelle, je n'aurais jamais due chercher à rentrer en contact avec les émotions de ce monde. Et pourtant, c'était ainsi, et aujourd'hui, je tente de refréner tout ce qui ne m'appartiens pas, ne souhaitant même plus voir ces liens filandreux scintillants appartenant à chaque créature de cet univers. Je n'ai plus envie de les voir, plus envie de les sentir, parce que je ne peux plus ressentir les leurs. Celui d'Allison, détruit, celui de Mary-Jaycee, disparu en même temps que celui de Miyavi... en même temps que celui de Isaac. Mon cœur souffre chaque fois que j'y pense, chaque fois que l'un des membres évoque leur départ, ou parle de leur absence. Je ne supporte même pas l'idée qu'ils puissent être loin... Je n'arrive pas à me dire qu'ils ne reviendront probablement pas... Jamais... Mon bras tremble, et je lâche un bestiaire involontairement. Le livre frappe le sol avant de s'ouvrir sur la page des loups-garous. Et dire que c'est le dernier que j'ai ouvert lorsque nous étions encore tous ensemble et que nous partions à la chasse au braconniers... Je me penche pour le ramasser, faisant face à la vitrine de la boutique, quand soudain, une démarche me frappa, et mes yeux turquoise suivirent celle-ci. Une démarche nonchalante et pourtant encore un peu fragile.

J'eus l'impression qu'un éclair me transperça la tête, parce que brusquement, toutes les émotions jaillirent de nulle part et m'encerclèrent avec force. Et alors que je tentais de faire le vide - tout en m'étant évidemment écrasée sur le chariot qui s'était ensuite renversé - un lien empathique m'apparut, plus fort et plus brillant que tous les autres. Je fis un bond, me redressant sur mes hauts talons avec rapidité, et repoussais les livres. Le visage de la silhouette m’apparut comme une grande claque, alors qu'il s'éloignait dans l'allée suivante. Je me suis alors dépéchée, j'ai reposé le livre avec violence sur l'étagère, et j'ai poussé la porte avec tout autant de force - pas grand chose, mais quand même - avant de m'engouffrer dans les allées commerciales. Si la plupart des gens portaient malgré tout des manteaux bien chaud ou encore des polaires, ma petite robe bleue marine et ma fine paire de collant devaient en choquer plus d'un. Je me suis contenter de balayer l'avenue du regard, furetant à la recherche de cette personne. Je vis au loin une chevelure dorée et légèrement bouclée s'éloigner à travers la foule. Ni une ni deux, je me suis mise à courir, mes talons claquant violement le sol à chaque foulée, j'avais l'impression de revivre l'un de ces rêves étranges qui me laissaient en larme au réveil. Mais cette fois-là était differente des autres... Aujourd'hui, je l'avais sentie, je l'avais vu, le lien, ce lien doré strié d'argent qui le caracterisait tant.  

J'avais beau courir, les gens me barraient la route, leur bras chargés d'achats inutiles, et lui, il allait si vite... C'était un loup, sa démarche était toujours plus rapide que la mienne. Et ma voix - même sous ma forme originelle, s'est tue depuis bien longtemps. J'ai l'impression que mon coeur explose, et mes poumons me font souffrir, au même titre que mes prunelles me brûlent à force de retenir les sanglots. Je parviens à quitter l'allée centrale et me retrouve dans l'avenue des bijoutiers, fermée depuis le dernier cambriolage, il n'y a personne, à part sa silhouette au loin. Mais il ne m'entends pas, il ne me voit pas...et il finira bientôt par quitter les lieux, ses pas le guidant vers la sortie. Et les larmes couleront de mes yeux sans jamais s'arreter, parce que je n'aurais pas su le rattraper... Alors, prenant le risque d'être repérée parmi les passants qui pourraient m'apercevoir au loin, je repris ma forme originelle, et ma chevelure rousse se teignit comme l'encre avant de s'allonger, et ma peau reprit sa couleur de porcelaine parsemée d'écailles argentées. Mais je restais pourtant muette, l'appelant silencieusement avec mes pensées. Ma course se poursuivit, mais la fatigue qui m'envahissait, ma respiration qui se tarissait et mon corps épuisé semblaient tous me ralentir...

Isaac...

Isaac...


ISAAC!

Et il se retourna, et ma surprise d'entendre à nouveau ma voix retentir fut largement dépassée par celle qui se présenta à moi lorsque je plongeais de nouveau dans son regard azuréen, et que le sanglot si longtemps retenu faillit à grand flot. Il m'était enfin revenu... Mon premier amour... Mon premier ami... Mon premier fils...

Isaac Lahey...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je ne t'ai jamais oublié ~ [Isaac & Isabella]   Ven 26 Déc - 21:44






Je ne t'ai jamais oublié...


Feat Isabella Eldder





L'air frais et doux du matin emplissait pleinement les narines du jeune homme qui se tenait débout, le visage ferme et impassible, insondable aussi, fixant obstinément ce qui n'était désormais plus que le reflet de l'ombre de lui-même. Il n'était plus rien ou tout du moins plus grand chose parce que tout était si différent maintenant. Il se devait d'être quelqu'un d'autre parce que se serait plus facile que d'accepter ce qu'il était réellement. Tout le ramenait à ce triste jour qui avait changé son destin et sa route le menant ainsi vers de nouveaux horizons sans regarder en arrière les rares personnes qui comptaient disparaître dans le lointain. Certes peu de gens étaient importants aux yeux du jeune homme mais certains quand même valaient la peine qu'on se souvienne d'eux mais c'était aussi et sûrement les plus difficile à quitter et le faire sans larmoyer était le mieux. Il se souvenait clairement du jour ou il avait quitté la ville, c'était limpide dans son esprit de loup garou aiguisé. Il ne l'avait pas vu, pas celui qu'il avait tant aimé par le passé, son loup mais il l'avait vu elle, son ancienne copine, son amie, sa confidente, la figure maternelle dans la vie d'Isaac. Oui car c'est bien de lui qu'il s'agit, s'observant dans un silence absolu le reflet terne et le regard vide dans la vitrine du magasin de bande dessiné qui l'attirait tant autrefois.

Le poids des années ne semblait plus avoir de réelle influence sur lui et sa condition nouvelle, enfin depuis quelques années maintenant avait changé sa vie pour toujours. Devenir un être mythique, une légende qu'on raconte au coin du feu pour faire peur aux enfants n'était pas toujours aussi plaisant que ça en avait l'air. Oh oui bien sur, quand on lui avait proposé d'en de venir un il avait dit oui tout de suite parce que ça avait l'air cool et franchement surréaliste. Se blesse n'était plus un problème, ni se battre ni courir à une vitesse hors norme. Il n avait plus à avoir peur des monstres le soir, c'était lui qui pouvait se cacher sous le lit pour effrayer désormais. Il n'avait rien de méchant mais il n'était pas inoffensif pour autant et le sous estime c'était s'exposer à un danger. Un loup n'a rien d'un enfant de cœur et peut être que cela pouvait expliquer en partie le profond malaise en lui. Avoir de tels pouvoirs étaient une merveilleuse chose mais forcément s'accompagnant de points négatifs comme la peur constante d'être traqué et tué et celle d'avoir au fond une solitude s'apparentant à l'oméga qui sommeillait en lui.

Il ne savait pas trop pourquoi ses pas l'avait conduit à se promener par ici depuis son retour car c'était la qu'il était sûrement le plus susceptible de se faire reconnaître mais en même temps dans la foule , n'était il pas plus facile de passer inaperçu ? Isaac n'avait pas les penses bien claires, le manque de sommeil se lisant sur son visage d'ordinaire déjà bien pale. Il logeait dans un des appartements de l'immeuble de Derek parce que celui-ci y avait tenu se sentant en quelque sorte responsable de lui et de sa condition hors Isaac n'avait besoin de personne et surtout pas de ceux qui étaient près de oui auparavant sauf peut être son ancien loup qu'il n'avait pas encore eu le courage d'approcher ou bien elle et sa présence réconfortante. Isaac se détacha enfin de la vitrine et se dirigea rapidement dans les allées. Peut être que venir ici etait une bien mauvaise idée après tout, peut-être que passer par ici alors qu'elle n'était pas loin sans chercher vraiment à la voir parce qu'il ne s'en sentait pas encore la force n'était pas une bonne idée. Personne n'en n'aurait jamais rien. Il avait garde une bonne distance. Sans s'en rendre compte il accéléra le pas, s'éloignant de plus en plus des allées bondées pour gagner une zone plus reculé.

Il s'apprêtait à franchir le pas quand une voix, cette voix, sa voix résonna à ses oreilles ne pouvant que se faire retourner le jeune homme qui se trouva nez à nez avec deux yeux immenses et embues qui lui avait tant manqué. La voir comblait finalement le vide et peut être que c'était finalement le bon moment. "Isaac" seulement et simplement son prénom et avec ça elle venait de réchauffer son cœur envahit par la douleur et le désespoir depuis longtemps déjà. Elle n'avait pas peur d'être elle même devant les autres et lui ne s'en rendait même pas vraiment compte se fixant simplement à ce moment de retrouvailles. Elle déversa alors ses larmes et Isaac ne pût retenir un mouvement vers elle, la collant simplement contre son torse alors que les larmes de la jeune femme se déversait délicatement sur son son manteau noir. Elle était la,  avec lui, son Isabella...





© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Isabella Eldder

avatar

Alias : ♫ Bella' ♫
Age : 22
Messages : 185
Dollars : 218
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Auprés de Scott et de la meute.

MessageSujet: Re: Je ne t'ai jamais oublié ~ [Isaac & Isabella]   Sam 27 Déc - 19:16




J'avais finalement réussie à l’arrêter, et ma gorge sèche d'avoir trop couru tressauta à l'arrivée d'un nouveau sanglot. Allait-il simplement m'observer, aussi démunie et brisée, ou alors se retourner et disparaitre, parce que cela ne serait qu'un autre de ces rêves affreux qui me rappelaient à quel point j'avais faillis? Ou bien m'ignorer parce que je faisais partie de ceux qui l'avaient entrainé dans un monde où le surnaturel finissait par nous détruire psychologiquement? Dans un sens, l'inverse s'était produit, puisqu'il était le premier à être venu me voir dans cette cafétéria, mais j'étais née dans ce monde, et je l'avais ensuite conduit à découvrir réellement cet univers, et pas simplement les loups et les chasseurs. Mes yeux rougit par les perles salées me montraient pourtant son lien empathique, toujours aussi scintillant, cet or et cet argent entrelacé qui m'avait surprit en premier lieux, et qui était devenu un repère dans cette vie sombre qu'était la mienne. Et dire que j'étais toujours la cible de ce shinigami, et que ma seule crainte avait été de le voir disparaitre une fois encore. Cependant, rien de tout cela n'arriva, et même le pire des scenario que j'avais envisager en venant ne fut pas former. Aucune de ces craintes farfelues que j'avais imaginé dans l'instant, comme celle de voir qu'il s'agissait en fin de compte de ce Dieu de la mort qui tentait de m'attirer dans un piège, ne se réalisât. Rien de tout cela, car le véritable Isaac se trouvait devant moi.

Il n'y eut que quelques secondes de latence entre le contact visuel, et l'action suivante. En un instant, j'étais pressée contre son torse, et son odeur embaumait de nouveau mes sens comme un bouclier protecteur. Mes mains légèrement palmées vinrent enserrer son manteau, et je le pressais contre ma poitrine à mon tour, comme s'il pouvait toujours se volatiliser. Je tremblais, et chaque tremblement me rappelait à quel point il m'avait manqué durant ces nombreux mois. Un sanglot fut lié à un rire désespéré, et je m'accrochais comme je le pouvais, moi, toute petite nymphe dans les bras d'un grand loup. On dit que seuls les lycanthropes ont une ancre afin de se contrôler, c'était apparemment faux, puisque mon ancre, c'était lui. J'aurais tant à lui dire, sur les évènements qui se sont déroulés après son départ, sur l'enlisement de la meute dans les ténèbres, sur l'évolution de mon don empathique, sur mon histoire avec Adam, qui avait si mal finie, sur la disparition du petit Henry. Tant de choses à dire, tant d'émotion à partager, mon souffle se tarit peu à peu dans mes poumons, avant de revenir avec une nouvelle sensation, celle d'être enfin complète, enfin réparée. Et moi qui pensais ne faire aucune différence parmi ceux que j'appelais mes enfants, je m'étais fourvoyée, j'avais bien plus partagé avec Isaac qu'avec eux tous réunis. Nous avions quasiment le même passif monstrueux, notre faculté d'aimer sans condition dés la moindre petite attention, et puis, nous avions vaincu nos peurs ensemble.

Mes larmes silencieuses finirent par s’assécher, et je desserrais mon étreinte lentement, par peur de le voir s'échapper de nouveau. Je retirais mes bras de son dos, constatant que j'avais froisser son manteau noir, et eus un faible sourire en croisant de nouveau ses prunelles azuréenne - j'ai vraiment l'impression d'être pitoyable -c'était bien lui, il était avec moi, mon Isaac. Tremblotante, je fis remonter mes mains le long de ses épaules, puis de son cou, avant de prendre son visage en coupe et de caresser ses joues avec mes pouces. Il était là, toujours là, entre mes bras... Un large sourire se dessina finalement sur mes lèvres, et je ris, silencieusement, mais je ris, je ris de mon audace, de tout le chemin que j'avais parcouru en talons haut, et d'avoir retrouvé ma voix uniquement pour l'appeler lui. Alors, forçant encore un peu sur mes pieds, je parvenais à atteindre son visage, collant mon front contre le sien, comme je le faisais autrefois, et fermais les yeux. Je respirais de nouveau le même air que lui, je le sentais de nouveau contre moi, il était là, et je ne le laisserai pus partir. Je ne l'avais jamais oublié, lui, mon premier amour, mon sauveur, mon fils, mon ancre.

"Tu... Tu es revenu... Tu m'es enfin revenu..."Murmurais-je en frottant finalement mon visage contre le sien.

Je tentais de me ressaisir, le peu de gens qui passaient à coté de la rue s'attardaient sur nous, probablement parce qu'ils me voyaient de dos, et que ma chevelure brune est trop longue pour être naturelle. Je relâchais cette étreinte bien trop féline pour être normale, et me saisissais simplement de ses mains, histoire de conserver un contact physique avec lui. J'ai l'impression que si je le lâche, il disparaitra de nouveau...

"Comment? Quand... es-tu... Depuis quand... Comment vas-tu?" Je m'embrouillais dans mes questions, mais qu'importe, l'euphorie de le retrouver enfin m'avait gagner.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je ne t'ai jamais oublié ~ [Isaac & Isabella]   Mar 30 Déc - 15:35






Je ne t'ai jamais oublié...


Feat Isabella Eldder





Isaac n'avait pas du tout pensé que cette journée signerait des retrouvailles émouvantes avec celle qu'il considérait désormais comme une sœur de cœur, une maman en quelque sorte ce qu'elle se plaisait à lui dire bien qu'ils avaient également été des amants. C'était difficile de poser des mots sur une telle relation car elle était bien trop complexe pour être simplifié et juste évoqué. Pas une vulgaire amitié mais plutôt un lien presque familial. La présence d'Isabella avait toujours aidé Isaac quand il en avait eut besoin à partir du moment ou elle était entré dans sa vie et celle de ses amis et sa meute. Il s'en souvenait très bien mais repensé au passé n'était pas chose aisé surtout en ce moment. Il n'avait pas envie de devoir converser sur ce qui était ou avait été il avait envie d'aller de l'avant mais tout semblait vouloir le rattacher au passé. Il avait su en revenant qu'il allait être confronté à tout ça et que cela faisait partit du contrat implicite de son retour mais c'était pus difficile à gérer en vrai que ce qu'il avait tout simplement imaginé. Penser et faire étaient bien différents et il en faisait l'amer expérience en ce moment même.

Dans ce centre commercial il avait renoué avec le passé d'une manière brutale mais peut être nécessaire en y pensant bien. Il savait que vivre sans elle était impossible et avoir été loin d'elle bien trop compliqué alors autant profiter de sa présence. Il avait imaginé leur rencontre mais ça n'avait rien à voir avec le moment présent si ce n'est les émotions très fortes qui se dégageaient de leurs échanges. Les passants les regardaient comme des amoureux enfin retrouvés avais c'était tellement plus que ça. Isaac voyait tellement de choses en elle, elle était tellement pour lui et cela avait été difficile de l'admettre mais maintenant il ne pouvait le nier. Elle était sa bouée de sauvetage, son ancre qui le rattachait à cette vie qu'il avait tenté de fuir sans succès. Et ils avait qu'elle serait la pour lui quoi qu'il arrive comme elle l'avait toujours fait. Aussi il l'avait serrée contre lui quand elle était venue face à lui les yeux remplies de larmes pour signifier tout ce qu'elle ressentait à le voir ici. Il l'avait prit dans ses bras parce qu'il en avait envie tout simplement car trop longtemps c'était écoulé depuis leur séparation. Trois longs mois loin de l'autre et il s'était sûrement passé beaucoup de choses dans sa vie. Il savait qu'ils en parleraient mais pour le moment chacun profitaient de la présence de l'autre. Puis doucement elle se décolla de lui puis recolla leurs visages pour mieux lui dire front contre front dans un murmure.

"Tu... Tu es revenu... Tu m'es enfin revenu...Comment? Quand... es-tu... Depuis quand... Comment vas-tu?"

Beaucoup de questions d'un coup. Isaac ne répondit pas tout de suite préférant d'abord profiter de l'instant qui leur était offert avant de réfléchir à ce qu'il allait lui répondre. Oui il était revenu, pour elle en autre mais surtout pour lui car vivre ailleurs ne l'avait pas aidé à faire son deuil non, bien au contraire c'etait finalement plus dur encore. Il avait aussi des questions pour elle mais se contenta d'abord de répondre à sa chère Bella. Elle se décolla se lui a ce moment la se saisissant simplement de ses mains colle par peur de le voir disparaître et de n'avoir été victime que d'une illusion.



- je suis revenu il y a quelques jours...je crois que la vie ici me manquait finalement...je vais bien ne t'en fais pas...et toi ? Comment vas-tu ?


Il passa ses doigts sur les joues mouillées de larmes de sa douce amie pour tenter de les sécher en attendant une réponse. Elle était la même que dans ses souvenirs. Si lui avait maigri et paraissait bien pale il semblait que physiquement elle se portait plutôt bien mais il ne doutait pas qu intérieurement ça n'allait pas, il suffisait de voir sa réaction. Bien qu'il lui manquait sûrement autant qu'à lui, elle n'avait pas pour habitude d'être aussi émotive autant qu'il s'en souvenait , peut être avait-elle vécu des mois difficiles, par sa faute entre autre et il lui faudrait s'excuser pour ça.


- je n'aurai pas du partir et te laisser ici...excuses moi mais je pensais que changer d'air m'aiderait...dit-il de ans un murmure à fendre l'âme qui reflétait toute sa tristesse et son regret.





© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Isabella Eldder

avatar

Alias : ♫ Bella' ♫
Age : 22
Messages : 185
Dollars : 218
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Auprés de Scott et de la meute.

MessageSujet: Re: Je ne t'ai jamais oublié ~ [Isaac & Isabella]   Jeu 26 Fév - 21:49




J'avais cette impression de plongée dans un rêve miraculeux, comme ces histoires de conte de fée qui finissent merveilleusement bien. Mais peut-être était-ce là le sentiment de plénitude qui m'envahissait? Le fait de savoir qu'il était bel et bien là, devant moi, qu'il ne disparaitrait pas, que son parfum m'englobait comme un cocon chaleureux, que son regard me couvait... Isaac était et demeure tout pour moi. C'était probablement pour cela que ma voix, ce don si caractéristique de mon espèce, avait disparue en même temps que lui. C'était aussi probablement pour cela que chaque fois que je tentais d'amener l'eau à moi, je déclenchais la pluie et le tonnerre. Je n'étais plus une lymnade maitresse des émotions qui l'entourait, je suis devenue une Lymnade en proie aux émotions qui lui sont propre. De mes yeux turquoises, je continuais de couver du regard celui qui m'était enfin revenu, je ne le lâchais pas des yeux, conservant ce contact si précieux. Le retour du fils prodige dans un sens, l'être qui hantait mes jours et mes nuits, sources de mes larmes et de mes joies, mon précieux trésor sans qui j'avais l'impression de vivre enfermée. J'attendais avec impatience la réponse à mes questions, mais finalement, peut-être n'en avais-je cure, peut-être préférais-je simplement le fait de le savoir ici, avec moi...

- je suis revenu il y a quelques jours...je crois que la vie ici me manquait finalement...je vais bien ne t'en fais pas...et toi ? Comment vas-tu ? Me dit-il, et sa voix me fit l'effet d'une étreinte chaleureuse. Il passa ses doigts sur mes joues, effaçant mes larmes comme des perles fugaces qui n'avaient plus lieu d'être, et il avait raison. Ce geste me donna une nouvelle fois cette bouffée de bonheur au creux de la poitrine. je n'aurai pas du partir et te laisser ici...excuses moi mais je pensais que changer d'air m'aiderait...dit-il dans un murmure qui me fendit l'âme.

De nouveau, je ne pus m’empêcher de le reprendre dans les bras, enfouissant ma tête contre son torse. Je ne pouvais me sentir mieux que dans ses bras. Il était tout pour moi, un doux passé qui m'avait tant manqué et un avenir bien plus lumineux que le présent dans lequel j'étais plongé à son départ. Cependant, ses questions, attendant réponse, vinrent me rappeler à l'ordre. Allais-je bien? Je l'ignorais, je m'étais sentis vide, faible, presque morte après son départ, la mort de ma sœur de meute, son départ, et la disparition d'Henry, sans compter l'étrange relation que j'avais nouée avec Adam et qui s'était plus que mal fini... Mon cœur avait rarement autant saigné, et même les châtiments d'autrefois que ma mère m'infligeait n'avaient pas autant blessé mon être. De moi même, je vins chercher son lien empathique pour le nouer au mien, j'en avais besoin, je voulais me sentir liée à lui, comme au début de notre relation. Je sentis qu'il n'avait pas préparé nos retrouvailles, ainsi qu'un sentiment de culpabilité entourant les circonstances de son départ... Je le sentais plus que je ne le voyais, les souvenirs ne se mêlaient plus à mon esprit comme autrefois, tout me paraissait différent...

"Tu n'as pas à t'en vouloir... Tu avais besoin de ça... de faire ton deuil, de changer d'air... Et... Et je le comprends..." Les larmes venaient à nouveau obscurcir ma vue, mais je n'en avais cure, Isaac était tout ce que j'avais de plus cher, et le ciel venait enfin de me le rendre... "Tout va bien maintenant que tu es revenu..." Murmurais-je à son oreille.

Je ne pouvais prévoir l'avenir, et je ne pouvais pas non pus promettre que tout irait bien en ce monde cruel, en cet univers surnaturel qui nous entourait. Mais je pouvais lui assurer le meilleur de ce monde. Pour lui, je remuerai Ciel et Terre, et quiconque tenterai de le blesser à nouveau... Subirai la colère d'une Lymnade en furie. Je fini par rompre de nouveau cette étreinte, me contentant simplement de plonger mon regard turquoise dans le sien azuréen. Il était mon oxygène, je respirais enfin, je retrouvais enfin la volonté de vivre en ce monde.

"Où vis-tu à présent? Comment... Comment fais-tu? Et tes études?"

Hors rp:
 


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je ne t'ai jamais oublié ~ [Isaac & Isabella]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne t'ai jamais oublié ~ [Isaac & Isabella]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne t'ai jamais oublié ~ [Isaac & Isabella]
» Je ne t'ai jamais oublié [PV Lesli Archibald]
» (F/LIBRE) KATE MARA - Un amour de jeunesse jamais oublié. (négociable)
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Dans les quartiers de Beacon Hills :: Centre Commercial-
Sauter vers: