Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jusqu'où faut-il aller pour renouer avec le passé ? [Lizza & Isaac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Jusqu'où faut-il aller pour renouer avec le passé ? [Lizza & Isaac]    Sam 27 Déc - 17:03


   

 
 

Un peu perdue ...


❇ Lizza ft. Isaac ❇



Aujourd'hui c'était le Grand Jour. Ce grand jour tant attendu et tant redouté ! J'allais aller au lycée. La dernière fois que j'avais été à l'école à Beacon Hills, c'était à la Middle School. Maintenant, j'allais mettre les pieds à la High School. J'avais peur. Allait-on me reconnaître, se souvenir de moi, ou encore même me sauter au cou ? Comment allaient-ils tous réagir à mon retour ? Tant de questions sans réponse se bousculaient dans mon esprit. La dernière fois, nous étions tous âgés d'environ onze-douze ans. Énormément de temps s'était écoulé depuis ! Cinq années. Cinq longues années ! C'était quand même beaucoup dans une vie. J'avais aussi beaucoup changé. Physiquement autant que mentalement. De plus, à Londres, je m'étais habituée à parler avec l'accent anglais. Les gens allaient-ils tout de suite faire le lien avec la petite Lizza Williams qui avait tout quitté du jour au lendemain pour suivre ses parents en Angleterre lorsqu'ils m'entendraient parler ? Ou serais-je seulement une inconnue ? Allais-je avoir le niveau ? Ce n'était pas du tout pareil entre l'Amérique et l'Angleterre. Au moins il y avait une bonne nouvelle dans tout ça ! Adieu les horribles uniformes qui grattent!

Je ne voulais pas y aller, l'angoisse me rongeait et je sentais mon cœur s'emballer. À part Scott, je n'avais encore revu personne. Trop nerveuse, j'avais mis des heures à choisir ma tenue, pour finalement opter pour une jupe noire et un haut bleu. À présent, c'était trop tard pour reculer. Enfin, j'y étais. Le grand bâtiment me faisait face avec ses longues portes imposantes. Encore hésitante, je me décidai à monter les escaliers. De toute manière il fallait bien le faire un jour ou l'autre. La tête haute, je montai les marches une à une, en prenant bien le temps d'observer tous les gens qui se pressaient autour de moi. J'arrivai alors dans un long couloir. Le hall principal avec tous les casiers et les élèves. La plupart des gens parlaient et riaient ensemble. Je me sentis terriblement seule. Je ne savais même pas où aller. Un nœud se mit à se serrer dans ma gorge. Je me sentais mal. C'était si grand!

Les autres avaient-ils été prévenu de mon arrivée ? J'avais très envie de crier dans tout le hall : «Hello Lizza is baaack, je suis ici !!», mais je me retins. Cela ne l'aurait pas très bien fait quand même ! Cependant, j'étais contente d'être de retour à Beacon Hills. J'allais pouvoir recommencer un nouveau départ, avec de nouveaux gens et... une nouvelle vie, finis-je plus maussadement en me souvenant soudainement de mon triste sort.

Que devais-je faire ? Je possédais juste mon emploi du temps et le numéro de mon casier. Je commençai par histoire dans la salle A145. Où se trouvait donc cette salle ? À ma droite, je lisais « salle A21 ». J'en conclu que la mienne devait donc se situer beaucoup plus loin. La sonnerie retentit.. Mon dieu, j'allais être en retard ! Je décidai d'avancer un peu plus vite en faisant de plus grand pas. La panique commençai à me dominer. D'ordinaire, je ne flippais pas aussi vite pour rien, mais depuis quelques temps, mes émotions semblaient toutes chamboulées, ce qui s'avérait très ennuyant et déstabilisant ! Étais-ce en rapport avec la morsure de loup ? Si c'était ça, il faudrait que j'en discute avec Scott, pour savoir si c'était normal ou pas.

Trois couloirs s'offrit alors à moi. Intersection. Lequel choisir ? Un vrai labyrinthe ! Sans réfléchir, je me précipitai en tournant à droite. Mais soudain BOUM ! Aïe ! Je venais de me cogner de plein fouet avec... je relevai la tête encore toute sonnée. Un magnifique jeune homme se tenait en face de moi. Il était très grand et sa tignasse partait dans tous les sens. Je ne pus m'empêcher de lui sourire timidement. Il était plutôt agréable à regarder. Je ne savais pas quoi dire, j'étais toute gênée. Je priais pour ne pas rougir. Oh mince perdu ! Je sentais déjà mes joues rosir ! Néanmoins, il semblait aussi nerveux que moi.

- Hey, je suis Lizza. Je suis nouvelle.

« Hey, je suis Lizza, je suis nouvelle. »
Quoi ? C'était tout ce que j'avais trouvé de bien à dire ? C'était une blague ?


J'étais là, plantée comme une idiote près de lui. Tout en le scrutant, j'attendis sa réponse.


BY .SOULMATES

   


Dernière édition par Lizza Williams le Dim 15 Mar - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jusqu'où faut-il aller pour renouer avec le passé ? [Lizza & Isaac]    Dim 28 Déc - 12:22
















Jusqu ou faut-il aller pour renouer avec le passé ?
~ Il faut parfois faire de nouvelles connaissances  ~





Tip

...Tip...Tip...Tip... *paf* Une main s'abattit lourdement sur le radio réveil qui venait de sonner l'heure fatidique du lever avant la reprise des cours. Premier jour au lycée depuis son absence. Isaac avait dût user de ses charmes et de tous ses atouts de pauvre orphelin pour persuader le lycée de lui donner une seconde chance. Pas qu'il en avait vraiment envie mais avoir un diplôme était paraît il important même pour un loup garou. Ainsi il se leva, torse nu simplement vêtu de son bas de pyjama et se dirigea vers la salle de bain. Il se glissa sous la douche et laissa l'eau coulé sur sa peau nue. C'était apaisant et cela détendait tous ses muscles après la série de cauchemars de cette nuit. Il soupira bruyamment avant de se saisir de sa serviette et de sortir. Il se sécha, passa un coup de peigne rapide dans un tignasse, s'aspergea de déodorant et enfila son jean, son tshirt et son pull. Il attrapa au vol ses baskets dans son grand salon vide de l'appartement bien trop grand que Derek lui laissait squatter et se dirigea vers l'école. Comme au bond vieux temps, en vélo.

Arrivé il déposa son antique acquisition contre le grillage, passa sa chaîne et son cadenas avant de se diriger dans le couloir principal. Il sentait bien le regard des autres étudiants se poser sur lui et les interrogations qui se lisaient dans leurs yeux. Oui il avait quitté la ville pendant quelques mois mais il était revenu était ce une raison pour le regarder avec ses yeux la. La journée promettait d'être longue. Il soupira, glissant son sac sur ses épaules et s'engouffra dans le flot des élèves. Il espérait ne pas avoir à croiser Scott pour le moment, ne se sentant pas capable de l'affronter. Il avança donc tête baisser dans les couloirs cherchant à retrouver son ancien casier qui lui était de nouveau assigné. Il le trouva, déposa des affaires et récupéra son premier livre qui était celui de biologie avant de se diriger vers la salle de classe en question. Il tourna au coin d'un couloir et percuta quelqu'un de plein fouet. Une jeune demoiselle qui le fixait étrangement avant de lui dire, les joues empourprées. Isaac se contenta de lui sourire alors qu'elle parlait.


" Hey, je suis Lizza, je suis nouvelle. »

Il esquissa en second sourire à la jeune fille. Quelle étrange façon de se présenter. Il ne la connaissait pas certes mais se sentait-elle obligé de le lui dire. Elle semblait gênée et Isaac n'eut aucun mal à deviner qu'il l'intimidait. Il lui tendit alors la main pour se montrer poli même s'il n'avait aucune envie de converser et encore moins envie de se faire de nouvelles connaissances et avec un beau sourire lui lança d'un ton mielleux qui sonnait peut être un peu faux.

- Isaac... On ne peut pas vraiment dire que je suis nouveau mais j'étais partit quelques temps alors on va dire qu'on fait tous les deux notre rentrée aujourd'hui.

C'était en quelque sorte rassurant de se dire qu'il n'allait pas être la seule personne qu'on allait fixer aujourd'hui bien que les raisons en soit différentes. Tout le monde le connaissait et connaissait en partie son histoire de famille et sa fuite avait forcément dût être évoqué. Il n'en laissa cependant rien paraître attendant que la jeune fille se saisisse de sa main.  







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sixième sens ou pure coïncidence ?    Dim 28 Déc - 22:09


 

 


Sixième sens ou pure
                                                                                   ...coïncidence ?



❇ Lizza ft. Isaac ❇



À son tour, le jeune homme me sourit et se présenta en me disant:

- Isaac... On ne peut pas vraiment dire que je suis nouveau mais j'étais partit quelques temps alors on va dire qu'on fait tous les deux notre rentrée aujourd'hui.

Isaac. J'aimais beaucoup ce prénom. Son accent ? Était-ce moi et mon imagination ou il était anglais ? Non, je ne rêvais pas. Tout à coup, je me sentis moins seule. Avec un sourire plutôt gentil, il me tendit la main. Je la serrai tout en lui rendant son sourire timidement. Aussi rapide que l'éclair, une sensation bizarre me parcourut à ce moment-là! Ce n'était même pas le fait qu'il était mignon ou quelque chose comme cela, non c'était différent, étrange même. Je jurais avoir eu le même effet en touchant Scott. Mais c'était bien plus que cela. Même par le fait de sa présence, je pouvais sentir quelque chose d'inhabituel. Je ne parvenais pas à d'écrire cette sensation, mais cette aura était.. déconcertante. Était-il... comme moi? De la panique mélangée à de l'excitement commençaient à monter. Était-ce possible? Le sentait-il aussi? Je me mis à le regarder bizarrement, d'un air assez interrogatif. Avait-il compris ?

De l'autre côté, je le trouvai très poli, ce qui ne m'étonnai pas vu que les Anglais étaient presque toujours comme cela. Je remarquai par ailleurs qu'il tenait un livre de biologie dans les mains. Mince, il ne débutait pas comme moi par histoire, j'allais devoir y aller toute seule. Cela aurait été plus facile si les regards avaient été partagés entre lui et moi et pas que moi toute seule. À présent j'allais devoir y aller.

- Est que tu te rappelles par hasard où se trouve la salle A145 ?, lui demandai-je d'une voix inhabituelle encore toute troublée.

Oh flûte, franchement c'était vraiment dommage de commencer par histoire. Il fallait que je me fasse une raison et je me trouvais rassurée. En moins de cinq minutes j'avais déjà échangé avec quelqu'un, la journée commençait plutôt bien. Si tout le monde était sympathique comme lui, ma journée promettait de bien se dérouler. Il paraissait très abordable. Peut-être que Scott le connaissait. Soudainement, me rappelant nos retrouvailles, je me souvins qu'il avait évoqué le fait que quelques-uns de ses amis avaient quitté la ville quelques mois auparavant! Oh !, m'exclamais-je intérieurement. Et si ce Isaac en faisait partie ? Je brûlais d'envie de lui demander, mais j'hésitais, cela pouvait être une énorme coïncidence. Ces temps-ci, après tout ce qui m'était arrivé, je n'y croyais plus.

Ce mec était bizarre, sinon je ne me sentirais pas comme cela. L'on m'avait dit que j'avais toujours eu un sixième sens pour deviner. Touchais-je alors un point ? C'était peut-être indiscret, mais pas vraiment quand même, vu que c'était juste une simple question. Bien évidemment, j'étais Lizza. Toujours aussi in-convenable, trop curieuse et directe ! Je manquais parfois de tact lorsque les questions fusaient dans mon esprit. Je décidai de tenter le tout pour le tout. S'il le connaissait, ça pourrait être cool et si ce n'était pas le cas, tant pis, mais au moins je n'aurais pas de regret. «Qui ne tente rien n'a rien », m'avait-on toujours répété. Et puis, cela me permettrait peut-être de le revoir lui et bien sûr encore Scotty.

- Tu es parti quelques temps tu dis.. Est-ce-que par hasard tu connais Scott... Scott McCall ?

Oh mince, qu'avais-je fait, me dis-je au moment même où je parlais. Je pensais à la sonnerie. J'aurais probablement dû lui demander cela une autre fois. Étais-je allée trop loin ? Non, je ne voyais pas ce qu'il y avait de mal à poser une question pareille et il m'inspirait confiance. Quand je l'avais touché c'était comme si j'avais deviné, comme si... Je n'arrivais même pas à mettre des mots dessus, mais j'étais à présent sûre et certaine, qu'il était comme moi. Je ne pouvais pas me tromper.


BY .SOULMATES

 


Dernière édition par Lizza Williams le Dim 15 Mar - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jusqu'où faut-il aller pour renouer avec le passé ? [Lizza & Isaac]    Lun 29 Déc - 12:27
















Jusqu ou faut-il aller pour renouer avec le passé ?
~ Il faut parfois faire de nouvelles connaissances  ~





Les
jours de cours et plus précisément ceux de la rentrée avaient toujours été difficiles pour Isaac même enfant aussi loin que remonte ses souvenirs. Il n'avait jamais été de ceux qui choisissait soigneusement leurs fournitures et leurs habits pour le jour de la rentrée tant attendu alors que les vacances touchante péniblement à leurs fins. Non, Isaac avait toujours préferé ne pas aller en cours, les jours de neige si rares mais si magiques. Il n'avait jamais pris soin de se choisir une tenue de rentrée ni même d'acheter de nouvelles fournitures si les anciennes étaient encore en bon état. D'une part parce que ses parents ou plutôt son père n'avait jamais été riche avec son travail d entraîneur mais aussi parce que lui et son frère n'avaient jamais été exigeant en matière d'équipement scolaire préférant dépenser leurs argents de poches dans du matériel pour construire des cabanes ou dans des skates ou autre vélo. Ainsi cette nouvelle rentrée bien que très particulière ne faisait en aucun case exception à la règle. Il avait récupérer le sac qu'il avait jeté dans un coin de chez Scott quelques temps plus tôt faisant attention à ne pas être vu de celui-ci.

Les heures ayant avancées beaucoup trop vite à son goût il avait bien fallut venir en cours parce que la direction ne lui aurait sûrement pas laissé de troisième chance. Il en avait prit son partie prêt à en assumer les conséquences. Cependant il n'avait pas pensé que c'était à une parfaite inconnue qu'il parlerait en premier à son retour. Il s'était attendu à voir Stiles lui sauter dessus comme si de rien était ou alors l'enguelant comme il savait si bien le faire sur le ton de l'humour, ou encore de voir un sourire en coin sur le visage angelique de Lydia mais pas à percuter une inconnue qui se sentirait obligé de lui faire la conversation. Il n'allait pas tarder à devoir aller en cours et sa politesse l'empêchait toutefois de quitter les lieux sans un mot. Elle semblait ne pas vouloir s'en aller sur cette simple phrase et elle avait même pris sa réponse comme un échange amical visiblement. Toutefois, en serrant la main de la demoiselle quelque chose se produisit. Une sensation étrange au qu'elle Isaac n'avait aucune envie de prêter attention. Il avait son lot de paranormal quotidien et qu'elle soit ce qu'elle veut ne changeait rien. Il tiqua quelques secondes sur une potentielle condition de loup-garou (encore ! dans cette ville ça allait finir par devenir à la mode). Il fut sortit de sa rêverie par une question de la dite demoiselle.

" Est ce que tu te rappelles par hasard où se trouve la salle A145 ? "


- Deuxième étage, premier couloir sur ta gauche.

C'est tout ? Il pouvait s'en aller maintenant parce que la cloche du début des cours n'allait pas tarder à sonner et il n'avait aucune envie de se retrouver sur une des places tout devant parce qu'il était en retard. Il préférait entrer silencieusement au fond de la salle le temps d'habituer les autres à son retour même si une grande majorité s'en fichait sûrement. Toutefois loin de se taire elle préféra continuer sur un terrain miné. Bien sur elle ne pouvait pas avoir connaissance de son lien avec Scott mais entendre la question de vive voix ne faisait qu'accentuer la douleur. Son visage se ferma, pire se crispa à sa question et les sentiments qu'il ressentait encore envers l'alpha lui sautèrent à la figure comme une miriade d'étincelles se narguant d'exploser sous son nez. Elle sembla se rendre compte de son erreur au moment même ou la cloche sonna mais il était trop tard pour faire marche arrière

" Tu es parti quelques temps tu dis.. Est-ce-que par hasard tu connais Scott... Scott McCall ? "


- Je le connais...Maintenant excuses moi mais je dois aller en cours...

Isaac partit alors sans demander son reste laissant simplement la jeune femme en plan. Au lieu de se diriger vers le cours de biologie, il préféra aller respirer l'air frais et ne se présenta en cours que trente minutes plus tard récoltant sa première heure de colle pour fêter son retour. Il ne donna aucune explication, s'installa en silence et n'ecouta absolument rien du cours. En sortant il passa par son casier pour déposer le livre et récupéra celui de mathématiques. Il arriva juste à l'heure et fut horrifier de constater qu'il ne restait plus qu'une seule place disponible, celle qui était justement à côté de la jeune demoiselle bien trop curieuse de tout à l'heure. Il n'avait vraiment pas de chance, il souhaitait désormais l'éviter. Non seulement il se doutait de ce qu'elle etait de part la sensation étrange de tout à l'heure mais par sa connaissance de l'Alpha du coin mais aussi et surtout par sa curiosité mal placé. Elle n'avait pas à savoir pour ses peines de cœur. Au fond de lui il savait qu'il y avait peut être une carte à joué et que si il devait à nouveau côtoyer Scott autant le faire par le biais d'une nouvelle connaissance commune. Une potentielle amie commune mais pour le moment il était juste blessé et peu propice à la conversation. Aussi il s'installa en silence le plus loin possible d'elle et fit semblant de se concentrer sur le cours quand le professeur commença.







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Jolie épée de culpabilité bonjour !   Mar 30 Déc - 0:21


 

 


Jolie épée de culpabilité bonjour !


❇ Lizza ft. Isaac ❇



Aussitôt, d'une voix qui me semblait pressée, il m'indiqua la direction que je devais prendre.

- Deuxième étage, premier couloir sur ta gauche.

Je le remercia. Deuxième étage ! J'en étais bien loin ! Heureusement qu'il avait été là. Au moment où il répondit à mon autre question, je sus clairement que j'avais fait une grosse erreur.

- Je le connais...Maintenant excuses-moi mais je dois aller en cours..


Son visage était soudainement devenu froid et sa voix résonnait comme remplie d'amertume. Sans même que je puisse répondre, il me quitta. Aoutch, pensais-je. Je ne pus pas m'empêcher de me sentir mal et blessée. En même temps, je l'avais cherché, c'était bien fait pour moi. Je devais avoir touché un point très sensible. Certes, j'avais raison, il connaissait Scott, mais que s'était-il donc passé entre-eux pour qu'il réagisse comme cela. Je m'en voulais terriblement. Je pouvais à présent sentir la culpabilité m'envahir. Il devait me détester maintenant... Mince, mais quelle gourde !!!, m'exclamais-je. Le premier mec sympa ici et il fallait que je le blesse en moins d'une minute. Je me sentais totalement désarmée, inutile et méchante. Étais-je donc une horrible personne ? Je me collai alors contre le mur en soupirant. Je n'avais pas le courage d'aller en classe, pas maintenant. Il me fallait juste quelques secondes. Je revoyais la lueur dans ses yeux... Ses yeux bleus.. Aussi bleus que le bleu des saphirs.. Oh, il fallait que je me bouge et que j'arrête ma rêverie ! Parfois, j'en venais à me détester moi-même. Là, maintenant, c'était bien le cas.

Prenant mon courage à deux mains, je fonçai au deuxième étage et toquai enfin à la porte 145. Un professeur, brun, assez grand, m'accueillis très gentiment. Je m'excusai de mon retard en expliquant que je ne trouvais pas la salle. Il me pardonna aussitôt en disant que c'était normal, car j'étais nouvelle et m'attribua une place au fond, où il n'y avait personne. La dernière place. Ma voisine, une jeune fille aux longs cheveux, me sourit. Durant le cours d'histoire, je fis de mon mieux pour oublier ce qui s'était passé dans les couloirs. À la fin, je m'empressai de sortir pour me dirigeai vers la salle suivante, afin de ne pas arriver en retard cette fois-ci. Je regardai ma feuille. Mathématiques. Pff, soupirais-je. Génial. Pour moi, les mathématiques ne servaient strictement à rien dans la vie. Si l'on voulait calculer quelque chose, il suffisait de sortir son téléphone portable, ou encore une calculatrice et le tour était joué! Pas besoin d'apprendre des trucs tels que les fonctions et les équations. Toute ma vie, j'avais galéré sans jamais m'en sortir. Les mathématiques étaient pour moi du chinois, que je ne parvenais même pas à faire une équation juste. La salle ne fit pas difficile à trouver et j'arrivai à l'heure. Ne connaissant personne, je me plaçai au fond à côté du mur. Quelques secondes après, la salle était pleine. Il ne restait plus que une place à côté de moi. Roh, cela avait le don de m'agacer ! Nouvelle, était forcément pour les gens synonyme de ''on va ailleurs''. Alors que le professeur allait fermer la porte, un dernier élève arriva. Je levai les yeux.

Oh mon dieu, c'était le jeune homme de tout à l'heure. Isaac. Oh non... Ma culpabilité se remit à faire surface violemment. Ma conscience ne voulait donc pas me laisser tranquille. Pire encore, je vis dans son regard qu'il se sentait obligé de savoir à côté de moi, car il n'y avait plus aucune seule place de libre. Lui aussi actait comme les autres à cet instant-là. ''On a peur de s’asseoir à côté de la nouvelle.'' Mais lui avait probablement une autre raison, que je devinai et compris parfaitement. Le reste m'agaçait royalement ! J'avais l'habitude que les gens se bousculent pour être à mes côtés en Angleterre. Mais je décidai de ne pas me laisser décourager. C'était juste mon premier jour, la deuxième heure de la journée et au fond de moi je savais très bien que je comprenais les autres. Tout allait changer quand ils me connaîtraient un peu mieux. La gêne disparaîtrait petit à petit. Isaac, installa ses affaires en silence. Je n'osai pas me tourner vers lui. Apparemment, il avait décidé d'écouter le professeur sérieusement. Je tentai d'en faire de même. Mon cœur se mit à battre un peu plus fort. Je brûlais d'envie de parler. Je n'arrêtais pas de bouger mes doigts dans tous les sens, d'une manière assez nerveuse. Il fallait que je lui dise quelque chose, sinon je n'allais jamais tenir. Ma raison et ma conscience me poussaient, mais mon cœur m'y obligeait réellement. Je ne voulais pas qu'il m'en veuille. Son attitude à présent, voulait tout dire, cela me bouleversait. Je ne comprenais strictement rien à ce qu'il fallait faire et le professeur nous demandait de compléter des équations trop difficiles et il était bon pour aller passer voir. Il venait d'expliquer la méthode, mais je n'avais toujours pas saisi. J'étais dans la...Je me ressaisi et je me penchai doucement vers lui. Il ne s'agissait pas de faire la fille collante, mais je voulais me rattraper pour ma terrible gaffe. Je n'aimais pas savoir les gens tristes par ma faute et j'espérais que cela irait mieux.

- Isaac.., commençais-je timidement en tentant d'obtenir de l'aide. Est-que tu as compris comment... fallait faire ?

C'était l'occasion où jamais de lui présenter des excuses.

BY .SOULMATES

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jusqu'où faut-il aller pour renouer avec le passé ? [Lizza & Isaac]    Mar 30 Déc - 15:55
















Jusqu ou faut-il aller pour renouer avec le passé ?
~ Il faut parfois faire de nouvelles connaissances  ~





L'air
frais et matinal piquait les yeux d'Isaac alors qu'il se tenait appuyé contre la palissade qui était fièrement dressé à l'entrée du bâtiment principal. Des élèves retardataires courraient à perdre haleine pour tenter de gagner rapidement les salles de classe mais Isaac n'avait pas l'intention de bouger tout de suite. Tant pis, au fond qu'elle importance cela pouvait-il avoir. Il s'était donné mille et une bonnes raisons de venir en cours alors qu'il n'avait pas l'utilité et voilà que même pas dix minutes après son arrivée il avait déjà envie de fuir à toute jambe. Alors en soit ce n'était pas la faute de cette fille, enfin si mais elle n'avait pas fait exprès elle ne pouvait pas savoir mais de tous les noms qu'elle aurait pu connaître il avait fallut qu'elle parle de Scott, son Scott ou plutôt son ancien Scott. Il soupira, mains dans les poches toujours appuyé contre la barrière qui lui rentrait doucement dans les côtés mais il ne s'en plaignait pas. Il inspira et expira plusieurs fois tentant de reprendre son souffle. Il lui manquait, dieu comme il lui manquait bien plus qu'il ne l'aurait cru et ça faisait un mal de chien de le reconnaître. Il devait cependant aller de l'avant et être capable de lui parler comme si de rien était. Comment allait-il faire sinon ?

Une vingtaine de minutes après, résigné il rentra dans le bâtiment et gagna la classe de biologie avec un retard certain. Il se prit une heure de colle avant de s'assoir et d'attendre vainement que l'heure s'écoule. Il lui semble que les minutes duraient des heures quand sonna la douce délivrance. Ainsi il serait glissé dans sa future salle de classe avec une justesse extrême proche du retard sous les yeux réprobateurs de son professeur alors qu'il ne dissimula pas sa colère ou plutôt son ennuie à s'installer à côté de celle qui avait réussit à gâcher sa matinée sans le vouloir. Il s'installa donc en silence et déballa ses affaires sans un regard pour elle. Il pouvait sentir qu'elle était mal et qu'elle se sentait visiblement coupable de son attitude mais il préféra ne rien dire et fit mine de suivre le cours. Il était nul en maths et franchement c'était un peu du charabia pour lui mais il faisait comme si il savait. Pourtant, pensant que vu leur échange elle ne piperait pas mot, elle engagea de nouveau la conversation sans qu'il ne sache pourquoi. Pourquoi tenait-elle absolument à lui parler après tout ? Elle ne pouvait pas se contenter de le laisser ? Mais après tout elle n'avait pas du comprendre pourquoi il avait réagit comme ça, suspect à tout point de vue. que savait-elle déjà ? Connaissait-elle Scott ou le cherchait-elle simplement ? Tant de questions qu'il n'ecouta pas celle de la jeune fille trop perdue dans la sienne.


"Isaac..Est-que tu as compris comment... fallait faire ?


Il lui coupa presque la parole ne pouvant retenir plus longtemps ses pensées.

- qu'est ce que tu lui veux à Scott ?

Il fallait qu'il sache, si elle lui voulait du mal bien qu'il en doute ou si elle était une alliée. Le connaissait-elle personnellement ou avait-elle juste entendu parler de lui et donc elle le cherchait pour une raison bien précise sûrement en lien avec son rôle d'Alpha. Il attendit la réponse, crispé sur sa chaise tenant fermement son stylo bille dans ses mains prêt à exploser alors qu'il n'avait même pas cherché à écouté la requête de la jeune femme sur le cours de toute façon il ne pouvait pas aider, il n'y connaissait rien du tout.
[/color]









Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Passé, présent, futur   Mar 30 Déc - 19:23


 

 


Passé, présent, futur


❇ Lizza ft. Isaac ❇



Le professeur s'occupait à passer dans chaque rang pour voir si tout le monde y arrivait. Lorsque je me penchais vers lui en lui demandant de l'aide, Isaac se retourna brusquement vers moi. Son expression n'était pas très amicale, surprise, je reculai légèrement. Sa question m'avait déboussolée.

- Qu'est que tu lui veux à Scott ?

Il paraissait soudainement si avide de le savoir, je le sentais dans sa voix. Je respirai un grand coup, encore toute troublée par son comportement. Il jouait à présent les ''aussi directs que moi'''. Je me reprochai de lui, pour que personne d'autre ne puisse entendre notre conversation et je le fixai droit dans les yeux, sûre de moi, n'ayant plus aucune crainte de lui, avant de me lancer dans mon explication. Quitte à lui dire, il fallait tout lui dire, sinon il n'y comprendrait rien du tout. Il avait intérêt à m'écouter sans m'interrompre.

- Ok, rien de mal, je vais t'expliquer, ok ? Tu m'écoutes.

Je n'attendis pas sa réponse pour commencer.

- Je connais Scott McCall depuis que nous sommes gamins, nous étions les meilleurs amis du monde, nous jouions toujours ensemble. Un jour, quand nous avions 12 ans, j'ai déménagé à Londres et nous avons perdu contact. Il y a deux semaines je me suis faite mordre par un alpha à Londres, un ami de Jackson Whittemore, je ne sais pas si ça te dit quelque chose. Et là, tu vas me dire, ok c'est quoi le rapport avec Scott. J'y viens. Ces mecs m'ont quittée, je les ai cherchés partout, mais je ne les ai jamais trouvés. Aucune trace d'eux, à l'exception d'une lettre de... Jackson. Il m'expliquait que je devais retourner d'où je venais, c'est-à-dire à Beacon Hills pour trouver de l'aide auprès de celui que je n'avais jamais oublié, car il saurait quoi faire pour me guider. C'est-à-dire Scott. Et me voilà ! Je suis revenue il y a quelques jours. J'ai été voir Scott, nous nous sommes retrouvés et il a dit qu'il allait m'aider. Mon but est de renouer mon amitié avec lui et d'apprendre à devenir... ce que je suis... en groupe. Il m'a dit qu'il me ferait rencontrer sa meute un jour. Voilà. Donc ce que je lui veux à Scott ? C'est simple. Je veux redevenir proche de lui comme autrefois, car il m'a tellement manqué. Je veux des gens comme moi qui me soutienne aussi et qui traversent la même chose que moi, une meute. Voilà l'histoire.

J'avais dit cela en une seule traite que je n'avais repris ma respiration que quelques rares fois. Qu'allait-il me dire à présent ? Allait-il se ranger de mon côté ? Tout semblait tellement bizarre. À ce moment-là, je me mis à rougir fortement. Oh mon dieu. J'avais tout dit. Alpha, meute! Mon dieu! Je n'avais pas hésité une seule fois avant de tout lui raconter. C'était un parfait inconnu dont je n'avais pas eu la confirmation de sa part qu'il était bel et bien comme moi. Néanmoins, pour une raison que j'ignorais, je savais au fond de moi que si j'avais hésité une seule seconde sur le fait qu'il n'était pas comme moi, je n'aurais rien révélé du tout. Je devais faire confiance à mon instinct.

- Je...hum, dis-moi que tu as compris tout ce que j'ai dit, je... m'en suis pas vraiment rendu compte, c'était bizarre, lui confiais-je toujours en chuchotant. Mais euh... et toi qu'est-ce que tu lui veux à Scott ? Je peux peut-être t'aider si tu veux bien ... Je suis désolée franchement.. je ne savais pas du tout que tu voudrais en savoir plus à propos de lui. Je te présente mes excuses pour tout à l'heure et encore maintenant. J'ai été vraiment trop indiscrète et ce n'était pas du tout mon but, crois moi, de te faire de la peine. Pardon...


Il fallait que je me taise maintenant. J'en avais probablement déjà dit beaucoup et je redoutais l'instant où il allait se remettre à parler. Il était si froid avec moi que j'en étais déstabilisée. J'espérai que maintenant qu'il savait tout, il allait se montrer un peu plus sympathique. J'étais absolument certaine que Isaac avait eu des malentendus avec mon ami loup-garou. Tant de peine et de douleurs traversaient son visage à l'annonce du simple prénom de Scott. Cette avidité à savoir à propos de lui en était l'exemple parfait. Il ne semblait pas bien méchant pourtant. J'en déduisis que cela signifiait qu'il avait sûrement été proche de lui. Les amis de mes amis, étaient aussi mes amis et je voulais l'aider.


BY .SOULMATES

 


Dernière édition par Lizza Williams le Dim 15 Mar - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jusqu'où faut-il aller pour renouer avec le passé ? [Lizza & Isaac]    Dim 4 Jan - 17:47
















Jusqu ou faut-il aller pour renouer avec le passé ?
~ Il faut parfois faire de nouvelles connaissances  ~





Assis
à côté d'elle était franchement une chose dont Isaac se serait bien passé mais après tout peut être que c'était l'occasion d'avoir enfin les réponses à la question qui avait germé dans sa tête après qu'il soit aller réfléchir dehors. Il savait qu'il devait garder ses distances vis à vis de Scott mais il avait envie de savoir quand des gens demandaient après lui ce qu'ils voulaient et ce qu'il fallait faire pour éviter les problèmes pour son ami, enfin l'était-il encore ? Il n'avait pas parler avec lui depuis un bail mais les sentiments qu'il avait étaient toujours présents même si atténués quelque peu ou plutôt altérer avec le temps. Enfin maintenant il était la, assis en cours à côté d'elle et il n'y avait rien à faire pour changer ça donc autant aller droit au but et savoir ce qu'elle voulait. Il allait parler mais elle le devança visiblement elle avait le besoin de combler les vides. Il ne la laissa pas finir et surtout ne prit pas la peine de répondre, préférant sa question même si cela était impoli et franchement pas très gentleman de sa part. Mais peut-être pouvait-elle comprendre ou l'aurait pu si elle connaissait les liens qui les unissaient autrefois. Il s'attendait à ce qu'elle fuit sa question, qu'elle ne réponde pas ou qu'elle parle un peu mais il ne s'attendait pas à un roman !

"Ok, rien de mal, je vais t'expliquer, ok ? Tu m'écoutes... Je connais Scott McCall depuis que nous sommes gamins, nous étions les meilleurs amis du monde, nous jouions toujours ensemble. Un jour, quand nous avions 12 ans, j'ai déménagé à Londres et nous avons perdu contact. Il y a deux semaines je me suis faite mordre par un alpha à Londres, un ami de Jackson Whittemore, je ne sais pas si ça te dit quelque chose. [...] Donc ce que je lui veux à Scott ? C'est simple. Je veux redevenir proche de lui comme autrefois, car il m'a tellement manqué. Je veux des gens comme moi qui me soutienne aussi et qui traversent la même chose que moi, une meute. Voilà l'histoire."

Waouh ! Il en avait le souffle court.Elle venait carrément de lui faire une tirade entière ! Il essayait de repenser à tout ce qu'elle venait de dire et d'en faire le point. Donc elle le connaissait enfant, elle était partie et s'etait fait mordre par un copain de ce crétin de Whittemore qui lui avait gentille ment proposé de revenir ici pour apprendre le manuel d'usage du savoir vivre du loup-garou niveau 1, et elle l'avait fait. Venir ici seule même si elle connaissait la ville et dans son état elle avait du courage et était très étonnement calme pour ce genre de situation. Elle l'impressionnait en quelque sorte bien qu'il ne comptait pas le lui dire. Puis avant qu'il ne prenne la parole elle continua de nouveau  reprenant de plus belle.

"Je...hum, dis-moi que tu as compris tout ce que j'ai dit, je... m'en suis pas vraiment rendu compte, c'était bizarre...Mais euh... et toi qu'est-ce que tu lui veux à Scott ? Je peux peut-être t'aider si tu veux bien ... Je suis désolée franchement.. je ne savais pas du tout que tu voudrais en savoir plus à propos de lui. Je te présente mes excuses pour tout à l'heure et encore maintenant. J'ai été vraiment trop indiscrète et ce n'était pas du tout mon but, crois moi, de te faire de la peine. Pardon..."

Il posa le plat de sa main sur la table comme pour lui signifier d'arrêter son monologue. Non elle se descendait et s'excusait sans raison. Il avait été impoli et curieux et elle avait été franche en lui répondant sincèrement sans rien lui cacher. Elle parlait de son statut de loup ne doutant pas qu'il en soit un mais après tout elle n'avait pas eu la preuve à cent pour cent. Et si il était un ennemi de Scott à qui elle venait de livrer tous les secrets ? N'avait -elle pas peur ? Elle devrait se méfier. Il prit un peu de temps pour répondre cherchant à faire des phrases courtes et simples.

- ne t'excuses pas. En outre je te suis reconnaissant de m'avoir tout dit mais tu n'as pas peur et si j'étais un tueur ou l'ennemi de Scott, tu devrais apprendre à te méfier tout le monde n'est pas digne de confiance ici. En tout cas ne t'inquiète pas je suis sur que Scott t'aidera bien et qu'avec lui tu saura maîtriser le loup en toi. Je l'admire pour ça, il n est pas celui qui m'a mordu mais c'est un peu comme tel, c'est un alpha impressionnant surtout qu'il l'est devenu seul.

Peut être que trop d'émotions sortaient de ses propos et qu'elle comprenait ainsi qu'ils étaient liés au moins par une très profonde amitié à défaut d'un amour qui avait été bref mais sincère. Il était fier de lui et il l'admirait pour ça et il ne pouvait pas le cacher. Il esquissa alors un premier vrai sourire à la jeune femme. Peut être que finalement elle n'était pas si inutile et inintéressante que ça. Elle était au moins honnête et Isaac aimait ça, peut être que si ils devenaient des connaissances à défaut d'amis il pourrait revoir Scott sans paraître suspect ou trop collant. Il avait volontairement passer à l'as sa proposition de l'aider avec Scott qu'elle que soit la situation mais il espérait qu'elle ne s'en rendrait pas compte bien qu'il en doute.










Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Finalement, la vérité rapproche   Dim 4 Jan - 21:56


 

 


Finalement, la vérité rapproche


❇ Lizza ft. Isaac ❇



À mes paroles, alors que j'avais fini avec mes excuses, Isaac posa la paume de sa main sur la table en me regardant. Je me rendis à cet instant compte que je n'avais pas arrêté de débouler les mots telle une machine. Il paraissait plutôt surpris. Il ne devait sans doute pas s'attendre à autant de détails sur ce qu'il avait demandé. C'était tout moi cela, miss détail, miss personne ne peut la retenir de s'exprimer. Au contraire, lui, me semblait posé et calme. Cela faisait d'ailleurs tout son charme. Lorsqu'il me répondit, je l'écoutai très attentivement.

- Ne t'excuses pas. En outre je te suis reconnaissant de m'avoir tout dit, mais tu n'as pas peur et si j'étais un tueur ou l'ennemi de Scott, tu devrais apprendre à te méfier tout le monde n'est pas digne de confiance ici. En tout cas ne t'inquiète pas je suis sûr que Scott t'aidera bien et qu'avec lui tu sauras maîtriser le loup en toi. Je l'admire pour ça, il n'est pas celui qui m'a mordu mais c'est un peu comme tel, c'est un alpha impressionnant surtout qu'il l'est devenu seul.

Je ne perdais pas une seule miette des mots qui sortaient de sa bouche. J'aimais le son de sa voix grave et ses petites expressions. Néanmoins, je me rendis compte que ses propos étaient absolument vrais. Je m'étais beaucoup trop vite confiée. Je luttai pour ne pas reculer un petit peu, même si j'en mourrais d'envie. Je voulais lui montrer que j'étais sûre de ce que je faisais. Si je lui avais avoué toute la vérité, c'était que je savais qu'il était comme moi. Certes, il venait de le révéler indirectement pour lui, quelqu'un d'autre que Scott l'avait mordu lui aussi. J'avais eu raison. Il était au courant pour Scott, l'alpha et les loups. Cela voulait dire ce que ça voulait dire, il n'y avait pas à creuser plus loin. Je pris très au sérieux son alerte sur la ville. Comment une ville remplie d'être surnaturels pouvait-elle être saine et rose ? Elle avait probablement des ennemis, il avait raison, je devais me montrer un peu plus prudente.

Mais, quelque chose manquait. Il avait esquivé un élément que je trouvais très important. Mon aide pour Scott. Il mourait d'envie de le retrouver. À présent, je ne pouvais pas en douter. Tellement d'émotions se reflétaient à travers ce qu'il m'avait dit. Il possédait une énorme admiration pour mon ami que je commençais à imaginer que lui et Scott avaient eu un lien assez particulier, en tout les cas ils avaient été très proches. Comment faisais-je pour décrypter tout ce que je ne connaissais pas ? Parfois, je me faisais peur à moi-même. J'étais heureuse, Scott avait toujours été un modèle de bonté pour moi et la confirmation qu'il avait continué à l'être venait de se faire.

Isaac m'adressa un sourire. Il était différent des autres que j'avais reçus jusque là. J'ignorais ce qu'il y avait en plus, mais je fus à l'aise. Il ne m'en voulait plus et se semblait plus énervé par le fait que je connaissais Scott. Énervé n'était peut-être pas le mot approprié, mais il m'avait bien fait ressentir son agacement dans sa question de toute à l'heure.

Je sursautai tout à coup. Le professeur regardait à présent nos feuilles encore toute à faite vides. Nous n'avions pas encore résolus ces maudites équations. Il nous fit signe de continuer. Je remarquai qu'il avait adressé un regard plus froid à Isaac qu'à moi. Je sentis que cette année, les maths allaient énormément me plaire... Tout de même la situation m'amusait. Je riais en silence en regardant Isaac. Lui aussi avait l'air de s'en fiche des maths.

Le dernier point manquant me rendait nerveuse. Pourquoi avait-il esquivé mon aide pour Scott ? Sans doute ne me connaissait-il pas encore assez bien pour cela, ou bien ne me faisait-il pas confiance ? J'étais plutôt douée en ce qui concernait de réconcilier des personnes. Je retentai alors, cette fois-ci avec un peu plus de tact. La situation allait mieux, je ne voulais pas la gâcher.

- Dis Isaac... pour Scott. Je pourrais .. nous pourrions.., hésitais-je ayant du mal à trouver les bons mots pour ne pas l’agacer de nouveau, peut-être faire en sorte qu'il vienne me parler quand tu te trouves avec moi, histoire que tu puisses avoir une opportunité...

Je ne savais même pas de quoi je parlais vraiment. Une opportunité ? Isaac ne m'avait absolument rien révélé pour Scott, mais mon instinct me forçait à les réunir. Je les voulais tous les deux à mes côtés.

Je ne parvenais pas à me concentrer sur le cours. J'étais tout simplement perdue dans ses yeux, je revoyais son sourire dans ma tête et je désirais entendre encore et encore le son de sa voix. Il fallait que je me calme un petit peu, il était juste à côté de moi, il fallait que l'on soit amis tous les deux, j'en avais très envie. Le fait qu'il est été proche de Scott m'attirait à lui comme un aimant. Scott avait toujours eu des amis géniaux et digne de confiance. Depuis que nous étions petits, il m'avait toujours présenté à eux et c'étaient les seuls qui avaient réellement réussi à me marquer dans ma vie. Voilà ce que j'attendais avec impatience et Beacon Hills allait me l'offrir, j'en étais certaine.


BY .SOULMATES

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jusqu'où faut-il aller pour renouer avec le passé ? [Lizza & Isaac]    Sam 24 Jan - 16:46
















Jusqu ou faut-il aller pour renouer avec le passé ?
~ Il faut parfois faire de nouvelles connaissances  ~





Isaac
devait bien avouer qu'il se fichait pas mal des équations à deux ou trois inconnus et même des mathématiques en général pour être tout à fait honnête. Lui qui au départ regrettait sa place et la demoiselle à ses côtés devait bien s'avouer que finalement c'était bien plus intéressant que la feuille encore vierge devant lui. Elle connaissait bien Scott et semblait prête à renouer complètement son amitié avec lui mais elle semblait aussi vouloir se rapprocher de oui ce qui pourrait donc réunir pourquoi pas Scott et lui même. Alors pas encore évidement il n'était absolument à pas prêt aussi préféra t-il éluder tout simplement la question en faisant fit des convenances et feignant de ne rien avoir entendu. Ce n'était pas poli mais ça signifiait qu'il ne préférait pas en parler. Après tout que pouvait-il dire et qu'est ce que Scott pourrait en penser ou en dire lui de tout ça. Quand il revoyait sa vie, son année passée avec Scott il se dit que les choses avaient grandement évolués en peu de temps. De simples connaissances tout au plus à amis puis amants mais ça il ne pouvait le révéler à la jeune femme pour le moment bien trop tôt. Une admiration pour lui certes, une grande amitié aussi mais lui révéler leur histoire d'amour non. Déjà car il ne savait pas ce qu'elle en penserait bien qu'il etait certain malgré le fait qu'ils se connaissaient depuis une heure à peine qu'elle ne les jugerait pas et qu'elle serait même contente pour eux mais il préférait garder leur jardin privé. Si Scott tenait à lui dire ok mais c'était son amie à lui et non le sien donc il devait respecter cela et ainsi préserver Scott.

Assis il fixait non pas le tableau ni sa feuille mais la demoiselle à ses côtés. Le professeur avait bien tenté de les raisonner regardant sévèrement le loup garou peu connu pour ses bonnes notes en mathématiques surtout depuis sa transformation mais rien n'y faisait il préférait continuer à parler avec sa voisine. Elle connaissait bien Scott et c'etait rare de croiser quelqu'un le connaissant que lui ne connaissait pas encore ou qui ne soit pas un membre de la meute. En avait-elle une désormais ou comptait-elle rejoindre celle de Scott ? C'est ce qui paraissait le plus logique après tout en y pensant bien. Et lui faisait-il tellement toujours partit des leurs après sa désertion avec la mort douloureuse d'Allison. Son cœur se sera à cette pensée et son visage se referma d'un seul coup. Il poussa un soupir puis tenta des reprendre contenance et de faire un sourire qui sonnait faux à la jeune femme qui semblait le fixer. Cependant elle ne semblait pas décider à le laisser tranquille sur le sujet Scott ou alors faisait-elle exprès d'ignorer son refus parçe qu'elle  semblait être du genre à ne pas tourner sa langue dans sa bouche avant de parler.

"Dis Isaac... pour Scott. Je pourrais .. nous pourrions..peut-être faire en sorte qu'il vienne me parler quand tu te trouves avec moi, histoire que tu puisses avoir une opportunité..."

- une opportunité de quoi ? Dit-il d'un ton un peu brusque. Tu ne sais rien de nos relations et je te prierai de respecter cela. Nos différents ne peuvent se régler d'un coup de baguette magique et sûrement pas avec une tierce personne comme intermédiaire...

Isaac était comme ça, il parlait peu et pouvait passer de la plus grande gentillesse à un ton sec et peu courtois en quelques secondes. En bon solitaire qu'il était , il n'appréciait pas qu'une inconnue se croit capable de juger de ce qu'elle pensait juste et de vouloir le reunir avec quelqu'un dont elle ne connaissait pas le lien. C'était bien présomptueux de sa part et cela prouvait le côté ingénue qui se dégageait d'elle et qui de part son nouveau statut n'allait sûrement pas rester longtemps. Pas de place pour la crédulité et le monde des bisounours et des cacas arc-en-ciel ici, les rivières de crèmes glaces c'était dans les livres pour enfants. Ici on parlait de loups garou, de nogitsune, de momie zombie et j'en passe, pas de quoi faire rire les enfants. Puis il plongea sur sa copie et se mît en tête de répondre aux équations attendant qu'elle prenne de nouveau la parole ne doutant pas qu'elle allait le faire.  










Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Début de la découverte du monde...   Mar 27 Jan - 23:10


 

 


Début de la découverte du monde...


❇ Lizza ft. Isaac ❇



Isaac soupira et m'adressa un petit sourire. Je n'eus aucun mal cette fois à deviner. Il ne sonnait pas très vrai. Je me crispai légèrement, je l'énervai. Susceptible comme je l'étais, d'ordinaire je l'aurais mal pris, mais là c'était différent, car c'était de ma faute. Tandis que je reposai ma question sur Scott, son visage changea. Je devinai aussitôt le ton que sa voix allait être.

- Une opportunité de quoi ?, dit-il d'un ton un peu brusque comme je l'avais prévu. Tu ne sais rien de nos relations et je te prierai de respecter cela. Nos différents ne peuvent se régler d'un coup de baguette magique et sûrement pas avec une tierce personne comme intermédiaire...

Je fis la moue intérieurement et j'étais à la fois révoltée. En vérité, je n'aimais pas et n'avais pas l'habitude que l'on me dose non. Je lui répondais le plus calmement que je pu, même si à l'intérieur je m'étais soudainement mise à bouillir.

- Okay je vois ! Je voulais juste aider hein. Comme je connais Scott, je pensais que..! Les amis de Scott sont aussi mes amis. Surtout les gens comme toi et moi si tu vois ce que je veux dire vu que je fais partie de...


Je n'arrivais pas à finir ma phrase, la colère au fond de moi m'en empêchait, mais mes paroles sonnaient un peu plus calme à l'extérieur ce qui me soulageait.

- Et je pense être au courant pour toi et Scott maintenant que j'y pense. Tu es un des mecs de la photo que Scott m'a montré chez lui et la manière dont tu en parles, tout colle. Donc je sais. Ce qui me pousse encore plus à t'aider, car Scott semblait lui aussi malheureux à propos de votre relation et je n'aime las voir les gens malheureux et que je sais que c'est douloureux. Je sais ce que c'est les histoires d'amours Isaac...

Je dépassai sans doute les bornes. Mon crayon se cassa sur ma feuille. En colère. Pourquoi l'étais-je autant ? Ce n'était presque rien, en y rependant il m'avait presque à peine contrarié. Il avait le droit de vouloir garder cela pour lui, pourquoi me sentais-je dans l'obligation de le forcer ? Cela me ressemblait beaucoup moins.

- Je suis désolée. Je ne sais vraiment pas ce qu'il me prend. D'habitude je ne suis pas comme ça, je te promet. Mes émotions sont toutes... en bordel et incontrôlables... c'est horrible j'y arrive pas. Comment tu fais toi ?


Allait-il me croire ? S'il était aussi rancunier que moi, j'étais mal partie. Je respirai un grand coup. L'énervement dû se lire dans mon visage. Cette fois ce n'était pas contre lui, mais contre moi-même. J'en avais assez d'être aussi méchante, indiscrète et impatiente à un tel degré que cela dépassait la normal ! Puis surtout d'humeur aussi changeante. À réflexion, je semblais comme lui. Je comprenais pourquoi Isaac était aussi lunatique, au fond il ne le voulait pas vraiment.

- Je suis dans la meute de Scott.., avouais-je enfin. Mais j'ai encore rencontré personne de sa meute à par lui.


Pourquoi avais-je mis autant de temps à le lui avouer. Surtout je lui avais menti au début lorsque je lui avais dit que mon but était de rejoindre la meute de Scott. En vérité, j'avais redouté sa réaction et je n'étais pas encore trop sûre de si je le pouvais ou pas. Mais à présent, je compris que lui avouer était un atout pour gagner sa confiance. S'il était vraiment ce que je pensais pour mon ami, lui aussi se trouvait peut-être dedans. Mais cela restait un mystère et je ne me voyais pas le lui demander.

Je fis semblant de griffonner ma feuille pendant que j'attendais sa réponse. J'avais envie de bouger d'ici, d'aller me balader avec lui, courir pour me défouler, pouvoir m'exprimer normalement sans m'énerver pour un oui ou pour un non, je voulais être libérée de ces fichus mathématiques ! J'adressai un vrai sourire à Isaac avant de rougir légèrement. Mon cœur battait un peu plus vite. J'espérais qu'il ne le sente pas. Scott m'avait dit que les loups pouvaient le faire, mais lorsque je me prêtais au jeu, je n'y arrivai pas. Ou alors peut-être devais-je me concentrer davantage. C'est ce que je fis. Je fermai les yeux sans m'en rendre compte. C'était magique. J'entendis à présent les moindres petits détails, les gens qui tapaient sur les touches de leurs téléphones, les pas dans les couloirs d'à côté, les craies crispantes sur les tableaux et même le chant des oiseaux dehors. J'ouvris les yeux toute émerveillée.

- C'est merveilleux... , fis-je tout bas à Isaac, toute remplie d'émotions.

Peut-être allait-il se prendre au jeu et me montrer toutes les choses que l'on pouvait faire. J'étais soudainement très heureuse.


BY .SOULMATES

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jusqu'où faut-il aller pour renouer avec le passé ? [Lizza & Isaac]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Jusqu'où faut-il aller pour renouer avec le passé ? [Lizza & Isaac]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna
» Isabelle & Tyler ♦ Quand faut y aller... [Flashback]
» Il faut de tous pour faire un monstre [pv Elle]
» Faut-il vivre pour manger ou bien manger pour vivre ? [ Marie Thérèse ]
» Brooke Lilah Johansen ♣ il faut vivre pour ne pas mourir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Lycée de Beacon Hills :: Couloirs-
Sauter vers: