Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You're alive, feel it [PV Andrew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: You're alive, feel it [PV Andrew]   Mar 24 Fév - 15:49


The beginning
"Bon les gars, on parle on parle... mais on boit pas beaucoup."


Lorsqu'elle était rentrée chez elle, un sourire amusée étirant toujours ses lèvres, Cara fit face à sa jeune cousine la dévisageant des pieds à la tête, elle ne savait pas ce qui la surprenait le plus, qu'elle soit d'aussi bonne humeur après une petite séance de révision, ou qu'elle ait passé ces dernières heures sans même lui avoir envoyé un texto de désespoir, ou tout simplement d'ennui.
La face déconfite de la jeune blonde la fit sourire davantage, alors qu'elle commença à lui expliquer ce qui la faisait tant sourire.
Suite à une petite heure passée à déblatérer sur le pourquoi du comment ils en étaient arrivés là, Mack' ne put s'empêcher de taquiner sa cousine qui avait pour habitude de ne se préoccuper que d'elle même et de ses proches, trouvant presque bizarre qu'elle ait fini par s'entendre avec quelqu'un d'aussi simple que lui, mais la blondinette ne pourrait jamais complètement comprendre sa cousine, elle ne voyait pas les choses sous le même angle, et Cara faisait ça en grande partie pour le jeu, en seconde partie, pour eux deux, pour l'éclate, pour vivre sa vie à cent à l'heure comme elle l'avait toujours fait.
En attendant, discutant toujours avec sa cousine, elle fouina dans son armoire, ne sachant plus quoi mettre. Une Frost met toujours un point d'honneur sur la tenue qu'elle porte, et ce n'importe où elle va, bien qu'elle ne doutait pas d'être un canon, que ce soit ce soir, ou bien un autre.
Finalement, les deux cousines tombèrent d'accord sur une robe moulante et mi-cuisse, mettant ses jambes en valeur, et dessinant ses formes à la perfection.
Comme elle s'y attendait, les heures tournèrent bien plus rapidement qu'elle ne s'y attendait, et elle dû presser le pas si elle ne voulait pas être en retard, bien que cela soit dans ses habitudes, elle préférait se montrer ponctuelle pour une fois, si il arrivait et qu'il ne la trouvait pas, elle était certaine qu'il quitterait la discothèque sans même se poser la moindre question.
Elle eut pile poil le temps de prendre une douche rapide, avant de se préparer, elle entendait Mackenzie la traquer à l'autre bout de leur appart', au moins il y en avait une qui s'amusait de la situation même si ce n'était pas le cas de la brunette qui s'empressait de fignoler sa tenue.
Courant de droite à gauche pour être sûre de ne manquer de rien, elle s'envola à toute allure ne lâchant qu'un simple « Salut » à sa cousine hilare de la voir si pressée.
Elle attendait ce moment depuis qu'elle l'avait quitté, juste pour voir à quoi ce charmant jeune homme ressemblerait, et surtout voir si il était prêt à aller chercher sa propre limite, parce qu'il était temps qu'il les dépasse, y en avait marre de cette vie redondante, et de ces journées qui se ressemblaient toutes, il fallait quitter ce train de vie monotone et recouvrer ce sentiment fou qu'est l'adrénaline, et se sentir vivant, et se repaître des petits plaisirs de la vie.
En arrivant sur les lieux, Cara n'eut aucune difficulté pour passer la sécurité, les videurs d'ici la connaissaient à force de la croiser elle et sa cousine, ne vérifiant même plus sa carte d'identité, tout du moins, sa fausse carte d'identité.
Lorsqu'elle entra, la musique la heurta de plein fouet, ayant déjà envie de rejoindre la piste de danse, mais elle préférait attendre son camarade au bar, là où il aurait plus de chance de l'apercevoir, il y avait beaucoup plus de danseur que de buveur à cette heure-ci de la soirée.
S'installant calmement remuant la tête au rythme de la musique qui s'échappait des enceintes, perdant son regard dans la foule à la recherche de ce regard azur qu'elle avait croisé plus tôt dans l'après midi, il n'avait pas intérêt de lui faire faux bond sinon il comprendrait très rapidement sa douleur, elle n'avait pas peur de partir à sa recherche au milieu d'un campus plein d'étudiant.
Sagement installée, elle commença légèrement à perdre patience, jusqu'à ce qu'une main ne se glisse sur son épaule, elle porta alors son attention sur cette personne, faisant virevolter sa chevelure brune par la même occasion.

-Tient sweetheart ! J'ai cru que tu ne viendrais pas, finit-elle par dire, un sourire taquin aux lèvres.

Il avait quoi.. ? Cinq bonnes minutes de retard ?
Mais c'était dans ses gênes, elle s'était présentée en tant qu'emmerdeuse, et il fallait lui rappeler qu'elle en était vraiment une.. Une véritable Reine sur les bords celle là.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Mar 24 Fév - 17:36



I’m here for the Party

Avec Cara Frost



Je venais de rentrer et je laissai tomber ma sacoche à l’entrée alors que j’embrassai la pièce du regard. Un véritable bordel, comment n’avais-je pas pu m’en rendre compte avant ? Il y avait des livres et des manuels éparpillaient par terre et sur toutes les tables. J’écarquillai les yeux avant de prendre ma tête dans mes mains en marmonnant. J’étais un véritable rat de bibliothèque et il avait fallu que je la rencontre pour enfin comprendre que je devais arrêter sur cette voix et changeai rapidement de mode de vie. Je soupirai un grand coup, j’avais trop de temps à tuer. J’allais dans le coin qui me servait de cuisine avant de prendre un sac poubelle. L’heure du changement s’était pour maintenant.

Une heure était passée et mon studio ressemblait enfin à quelque chose. Mon lit était fait, mes cours étaient soigneusement rangés sur mon bureau, mes livres et manuels étaient empilés dans un coin. Les vêtements avaient été plié et la vaisselle faite. J’eus un sourire satisfait, tournant un regard vers l’horloge qui m’indiquait que je devrais peut-être me dépêcher si je ne voulais pas arriver en retard. D’habitude, j’arrivai toujours avec quelques minutes d’avance mais là, ça n’allait pas être le cas. Je filai sous la douche sans perdre de temps, j’étais impatient à l’idée de la revoir. Je voulais comment elle allait s’y prendre pour libérer complètement ce moi oublié depuis un an.

J’ouvris mon armoire en grand, cherchant les vêtements adéquats. Je me souvenais de ses paroles, je me devais d’être chic si je ne voulais pas me retrouver à me faire fringuer par elle. Quoique, ça pourrait bien être amusant. Mais ça l’énerverait plus qu’autre chose, alors j’allais m’en tenir à respecter ses souhaits. Je me saisis d’une chemise de costume blanche, un pantalon de costume noir, je cherchai une ceinture dans les centaines de paires de chaussettes que j’avais et finis par mettre la main dessus. Je m’habillai à la vitesse de la lumière, sautillant sur place à la recherche de mes chaussures. Décidément, je n’étais pas organisé aujourd’hui. Il faut dire que je n’avais pas prévu de sortir ce soir, cette fille m’avait pris de court, à mon plus grand plaisir bien sûr. Elle ne devait sûrement pas aimer attendre et si je continuai à cette allure, j’allais vraiment être en retard.

Lacets faits et manteau enfilé, j’étais fin prêt. Je pris mon portable, mes clés, mon portefeuille, vérifiant que mes faux papiers étaient dedans. Depuis le temps que je ne les avais pas utilisés.
Je filai dans la voiture et mis le contact, démarrant sur les chapeaux de roue, manquant d’effrayer la jeune maman à côté de moi. Je m’excusai d’un geste de la main avant de m’engager sur la route.
Je fixai mon reflet dans le rétroviseur. Je me demandai à quoi elle ressemblerait, j’avais vraiment hâte de la revoir. Je voulais de nouveau me sentir vivant, ras le bol de mon quotidien, je voulais vivre au jour le jour sans me soucier du lendemain et je savais très bien que ma nature animale était bien d’accord avec moi.

Je fus entrée dans la boîte sans aucune difficulté, j’avais toujours fait plus vieux que mon âge. Je souriais aux gens que je croisai, retirant mon manteau pour le donner aux vestiaires. La musique me fit grimacer alors qu’elle faisait vibrer mes côtes. Des souvenirs refirent surface à la vue de cette marée humaine. Comment avais-je pu laisser ça de côté ? Je soupirai avant de me rendre compte que j’étais pile à l’heure. Je la cherchai donc du regard, retroussant mes manches à cause de la chaleur étouffante de la salle. Je me dirigeai vers le bar, manquant de renverser plusieurs personnes au passage. Je finis par reconnaître sa crinière brune et sa silhouette. Je souris, me frayant rapidement chemin entre les danseurs. Je posai ma main sur son épaule et je fus surpris par son mouvement de cheveux. Elle faisait les choses en grand dit-donc.

« Tient sweetheart ! J'ai cru que tu ne viendrais pas »

Sweetheart ? Je restai un moment muet de surprise alors qu’un sourire amusé fleurissait sur mes lèvres. Un petit surnom qui me plaisait bien. Je n’en avais pas encore pour elle mais ça ne serait tarder.
Je m’assis en face d’elle, ne la lâchant pas du regard, détaillant sa tenue avec plaisir. Elle était bien habillée, elle avait du goût.

« J’ai quoi ? Allez cinq minutes de retard, tu n’es pas très patiente ma chère. » ris-je « En tout cas, je suis là et… » Je fis un signe pour lui désigner ma tenue « Bien sapé comme tu le voulais, je suis trop gentil. »

Je m’accoudai au bar, posant mon poing sur ma joue. Je sentais que cette soirée allait décidément être très intéressante.


Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Mer 25 Fév - 0:14


Want a drink ?
"Dieu a créé l’alcool pour que l’homme oublie sa femme."


Elle aurait pu égarer son regard, des heures durant dans cette foule dansante, ce n'était que des mouvements, mais danser voulait dire tellement de chose et si peu à la fois..
Elle n'avait jamais compté le nombre de fois où elle s'était déchaînée sur la piste de danse, et pour le coup elle pouvait dire merci maman, qui lui avait donné des cours de danse étant plus jeune, on ne pouvait pas le nier, Cara avait le rythme dans la peau et son déhancher en faisait vaciller plus d'un.
Elle se demanda alors ce qu'il en était de lui.. Etait-il un danseur ou plutôt un timide qui n'ose pas se lâcher comme il le devrait ?
Reportant son intérêt sur son.. Nouvel ami.
Elle se perdit quelques secondes dans son regard bleu azuré avant de poursuivre leur discussion.

-J’ai quoi ? Allez cinq minutes de retard, tu n’es pas très patiente ma chère. En tout cas, je suis là et…

Elle ria avec lui, c'était clair, elle n'était pas « patiente », elle était surtout une petite chieuse qui savait bien dirigé son monde. Elle détailla sa tenue d'un air amusé, surtout parce qu'elle profitait plutôt bien de la vue qu'il lui offrait, relookant avec envie, certaine partie de son corps.
Elle n'allait pas lui cacher, il lui plaisait, et clairement, elle aurait bien posé sa patte sur ce beau spécimen, mais elle se rappela rapidement pourquoi elle était là, et ce n'était pas le but de la soirée.. Sauf s'il le voulait lui aussi, mais ça c'était un tout autre sujet.

-Bien sapé comme tu le voulais, je suis trop gentil.

Elle laissa un petit rire s'échapper d'entre ses lèvres alors qu'elle tapotait délicatement du bout des doigts, la surface du comptoir, le scrutant toujours avec cette petite lueur qui lui était propre, laissant briller dans son regard moquerie et désir, son regard ne décrivait qu'une enfant gourmande, mais elle était une jeune femme, certes croqueuse d'homme, mais aussi très particulière en son genre.

-Le plus gentil des petits garçons ! Avoue que c'est surtout parce que tu ne voulais pas que je te traîne jusqu'à chez toi pour te choisir des fringues, fit-elle d'un ton moqueur, souriant à pleine dent.

Elle se tourna venir lui en croisant les jambes, interpellant le barman par la même occasion, elle avait soif, et elle avait déjà calculé son coup quant à la suite de la soirée, elle reporta son attention sur la foule de danseur et sur un petit groupe de garçon en particulier, ils étaient charmants, certainement charmeur quoi de mieux pour passer le temps ?
Avant de revenir vers le barman.

-Un « Sex on the beach » pour ma part ? Tu veux quoi toi ?

Elle regarda le jeune homme avec grand intérêt, se questionnant silencieusement sur le genre d'alcool qu'il buvait, pour sa part, elle avait un faible pour la Vodka, même si elle aimait tout les cocktails et alcool en général, mais certain revenaient bien plus souvent que d'autre.
Sondant toujours la foule, elle le laissa répondre au serveur avant de revenir sur lui, le garçon dont elle avait accroché la silhouette un peu plus tôt, la fixait calmement un sourire tombeur rivé sur ses lèvres.
Elle s'égara quelques secondes, le fixant d'un air malicieux avant de revenir à l'encontre de ces pupilles azures.

-J'espère pour toi que tu es libre, parce que tu partiras accompagné... Trouve une fille qui te plaît d'abord, et après on verra, elle accompagna sa phrase d'un clin d'oeil malin, alors qu'on leur apporter leurs boissons, elle se saisit rapidement du verre, et laissant ses lèvres tremper dans le liquide alcoolisé, savourant l'arôme fruité, tout en le scrutant d'un air innocent voire enfantin.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Mer 25 Fév - 1:00



Et si on jouait ?

Avec Cara Frost


Son rire résonnait agréablement à mes oreilles et je souriais de plus belle, la regardant toujours. Je laissai mon attention s’égarer quelques instants dans la foule de danseurs, je croisai les quelques regards d’un groupe de fille qui me fixait à m’en faire peur. Je n’étais plus habitué à ce genre de choses et je devais avouer que ça me déstabilisait quelque peu. Je revins m’intéresser à ma chère inconnue, remarquant son regard pétillant sur moi. Je cachai un sourire dans ma manche, amusé de son comportement. Bon déjà, je ne semblais pas mettre tromper sur la tenue, visiblement elle appréciait. Un point pour moi.

-Le plus gentil des petits garçons ! Avoue que c'est surtout parce que tu ne voulais pas que je te traîne jusqu'à chez toi pour te choisir des fringues.

Dans le mille, elle était bien perspicace. Je ris de sa réponse avant de me gratter l’arrière du crâne, léger tic nerveux de ma part. Elle avait beau paraître plus gentille que dans la bibliothèque, elle continuait à me mette un peu mal à l’aise avec l’assurance qu’elle dégageait. Je ne savais pas sur quel pied danser avec elle et c’était vraiment perturbant. Je n’avais pas de problème particulier avec les filles d’ordinaires mais celle-ci me donnait du fil à tordre. J’acceptai le défi, elle voulait me faire redevenir Andrew Carter, l’électron libre, je lui donnai carte blanche, tant qu’elle ne me faisait pas sauter par-dessus d’un pont ou quelque chose dans ce genre-là.

Elle se tourna vers le Barman, c’était à ce moment-là que je me rendis compte que j’avais la gorge affreusement sèche. L’alcool n’allait aider en rien mais au moins, j’aurais l’impression de me rafraîchir. J’allais sans doute m’arracher le palais, je n’avais pas bu d’alcool fort depuis des lustres, j’en avais perdu l’habitude mais je n’allais pas commander une simple bière devant elle. Pourquoi allais-je passer ? Un petit joueur sûrement et je perdrai de cette attention qu’elle me donnait. Je profitai qu’elle regarde ailleurs pour la détailler une nouvelle fois, m’arrêtant sur ses jambes mises en valeur par sa robe, mon regard remonta doucement vers son visage et vers ses cheveux que j’avais adoré toucher. Elle manqua de remarquer ma petite cachotterie et je fis mine d’être plongé dans la contemplation d’une bouteille de champagne impressionnante. Je l’entendis commander et je fis la grimace, merde, j’y connaissais rien moi. Je me mis à réfléchir à toute allure, essayant de me remémorer ce que je prenais sans cesse…

« Un Canadian Squash s’il vous plaît.»

J’avais plutôt de bons souvenirs du Whisky. Je n’avais jamais été fan de la vodka ou de la tequila. Comme disait mes anciens amis, j’avais des goûts de bourges mais ils pouvaient parler avec les litres d’alcool qu’ils s’enfilaient. Je remarquai son regard sur moi et j’arquai un sourcil. Elle s’intéressait même à ça ? Dit donc, elle me faisait subir un interrogatoire sans que je m’en rende compte. Mais son attention se déporta rapidement vers un gars dans la foule ? J’en profitai pour observer la personne en question. Elle cherchait sa proie de la soirée. Je sentais qu’elle n’allait pas tarder à me demander où était la mienne.

-J'espère pour toi que tu es libre, parce que tu partiras accompagné... Trouve une fille qui te plaît d'abord, et après on verra.

Je souris de plus belle, attrapant mon verre avant de le porter à mes lèvres. Je grimaçai discrètement. J’allais prendre un temps fou à m’y remettre. Si j’avais déjà des difficultés à un simple cocktail comme celui-ci, la soirée n’allait pas bien se passer pour moi. Ma nouvelle amie trouverait là un parfait moyen de me charrier. Si ce n’était pas déjà fait.

" D’accord pas de soucis"

J’étais un jeune padawan sur ce coup là et elle était comme mon maître. Je me traitai d’idiot avec mes références à deux balles et je laissai mon regard parcourir la foule, à l’affût du moindre joli minois que je pouvais croiser. Je tapotai deux doigts sur mon verre au fur et à mesure que les minutes s’écoulèrent. Je finis par faire claquer ma langue sur mon palais, un sourire joueur sur les lèvres. J’avais bien une petite idée en tête mais j’allais d’abord la faire deviner que l’on s’amuse un peu.
Je tournai mon regard malicieux, le plongeant dans le sien alors que je sirotai mon cocktail.

« J’ai trouvé ! » souris-je « Mais… Maintenant à toi de deviner de qu’il s’agit »

Je souris de plus belle avant d’ajouter, amusé.

« Tu voulais jouer non ? »

Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Jeu 26 Fév - 1:14


Let me guess
"Personne ne peux deviner sur quelle face la pièce va tomber, il faut la lancer pour le savoir."


La soirée battait son plein et on ne pouvait pas dire que ça manquait de monde, bien au contraire c'était bondé.. Elle aperçut d'ailleurs eu loin un petit groupe de lycéen visiblement très excitée par leur folle escapade, ah la belle époque de l'insouciance et de l'innocence..
Buvant toujours son verre en attendant que son ami se décide enfin à se choisir une proie, Cara s'amusa à relooker les quelques pimbêches et autres machos se pavaner comme si ils étaient les rois du monde, et ça c'était amusant à voir, il suffisait d'un simple coup d’œil pour lire la prétention sur leur traits, et derrière leur apparence vulgaire et arrogante ne se cachait qu'un QI de -500..
Autant dire que Cara détestait ce genre de personne plus que tout au monde, et ce même si Cara déteste beaucoup de chose, cette catégorie de personne n'aspirait à aucune estime de la part de la chasseuse qui continuait de guettait le jeune garçon au loin qui ne manquait de lui lancer quelques regards discret.

-J'ai trouvé !

Cara reporta immédiatement son attention sur le jeune homme qu'elle accompagnait, un sourire satisfait pendu aux lèvres, exclamant un « Ah ! » d’exaspération mais aussi d'amusement.

-Mais… Maintenant à toi de deviner de qu’il s’agit

Elle haussa les sourcils face à ce défi, il voulait jouer aux devinettes alors ? C'était ça son jeu préféré ? Ca promettait d'être très intéressant toute cette histoire, mais elle ne niait pas qu'elle appréciait l'idée, être direct, c'est bon quand on veut être sec, pas quand on cherche à séduire, elle constata qu'il se remettait dans le bain plutôt aisément, et ça n'allait pas pour lui déplaire.

-Tu voulais jouer non ?

Un ricanement s'échappa, sonnant comme une douce mélodie au milieu de ce brouhaha, ce n'était pas faux elle voulait s'amuser, il marquait un point, c'était indéniable.

-Si, si tout à fait.. fit elle en esquissant un sourire narquois

Elle balaya alors la salle du regard, des blondes, des brunes, des rousses.. Superbe, il y en avait pour tout les goûts !
Ca ne lui faciliterait pas la tâche cette histoire, mais bon elle ne pouvait pas faire autrement, elle ne refusait jamais un défi.

-Parfait, si je ne trouve pas au bout de plusieurs essais, tu te lèves et tu invites cette nana à danser.. Disons si je rate trop de fois, tu lèves ton beau p'tit cul de ce tabouret et tu vas te trémousser sur la piste de danse avec elle, capito ?

Fouillant dans la foule, ses pupilles émeraudes s'arrêtèrent sur plusieurs silhouettes, elle essayait de suivre son regard, mais il ne regardait qu'elle à chaque fois.. Il ne lui laissait aucun indice sur l'identité de cette mystérieuse proie, et elle commençait à perdre patiente.

-Elle, finit elle par désigner, la jeune fille en question était.. Comment dire ? Loin d'être canon et très mal fringuée en prime, et ça la fit rire, elle était tellement désespérée qu'elle se rabattait sur la taquinerie, préférant lui décocher un sourire plutôt qu'une nouvelle négation.

Elle continua de sonder la foule, tentant toujours et échouant lamentablement à chaque fois, il avait beau lui filait quelques indices sur la personne qu'il désirait ce soir, mais rien n'y faisait elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus et pourtant, la tâche n'avait pas l'air si hardie.

-C'est bon ! J'abandonne, va l'inviter que ca me surprenne un peu, elle mit ses mains en évidence comme signe d'abandon, avant de le regarder intensément, c'était elle maintenant qui lançait les défis, ce n'était plus sweetheart qui s'amusait, c'était à son tour et elle voulait savoir ce qui lui plaisait chez une fille, parce qu'évidemment, elle se permettrait de juger de la tête aux pieds l'heureuse élue qui sombrerait dans les bras de ce jeune homme au regard de glace.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.


Dernière édition par Cara Frost le Mer 13 Mai - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Jeu 26 Fév - 2:07



Do you want to Dance ?

Avec Cara Frost


Elle ricana ce qui ne m’étonnait même plus. Je n’entendais presque qu’elle dans ce mélange de sons des plus désagréables pour mes oreilles sensibles de loup. Je jouai avec mon verre que j’avais à peine entamé. J’y trempai de nouveau mes lèvres mais rien n’y faisait, je finissais toujours par grimacer à cause du goût amer de l’alcool. Je laissai mon regard chercher un visage dans cette foule, mon sourire malicieux toujours plaqué sur les lèvres, je m’amusai déjà à la voir tenter de deviner qui pouvait être cette prétendante.

-Si, si tout à fait..

Je souris de plus belle, mon regard ne quittant pas cette marée humaine qui se déhanchait au rythme dément de la musique. Je ne voyais que des semblants de visage mais ce n’était pas les crinières des danseuses qui manquaient. Je n’avais aucune envie de me glisser là-dedans, ça devait empester le rat mort et les gens ne semblaient pas très… Cultivés ? Sûrement l’alcool qui leur abrutissait le cerveau mais ça ne me donnait pas envie mais absolument pas envie de me sociabiliser. Je préférai largement rester là, à observer, verre à la main.

-Parfait, si je ne trouve pas au bout de plusieurs essais, tu te lèves et tu invites cette nana à danser.. Disons si je rate trop de fois, tu lèves ton beau p'tit cul de ce tabouret et tu vas te trémousser sur la piste de danse avec elle, capito ?

J’hochai la tête, acceptant le deal. Ca allait être drôle, sachant que je n’avais pas la moindre idée de la fille que je devais aborder. J’invitai donc au fur et à mesure, ne lui laissant pas la chance de suivre mon regard pour trouver la prétendante en question. Je lui lançai quelques coups d’œil amusés, la voyant en difficulté alors qu’elle cherchait en vain, cette danseuse que je créai au fil des minutes. Elle finit par désigner une silhouette féminine dans la foule et je retins un rire moqueur. Elle n’était pas sérieuse ? Je souris amusé par sa blague alors qu’elle continuait de m’en désigner presque au hasard. Ce jeu me plaisait beaucoup et je finis mon verre, glissant un regard dans sa direction. Elle essuyait les non de ma part et je pouvais voir que la patience n’était pas sa plus grande qualité. Et dire qu’elle cherchait un fantôme tout droit sorti de mon esprit, mieux valait que je garde ça pour moi si je voulais rester vivant encore quelques heures. J’allais ouvrir la bouche pour lui dire de laisser tomber, que j’allais me débrouiller comme un grand quand je remarquai le regard d’un gars dans la marée humaine. Il semblait intéressé par ma Nouvelle amie. Je décochai un sourire en coin, tiens tiens.

-C'est bon ! J'abandonne, va l'inviter que ca me surprenne un peu.

J’arquai un sourcil, plongeant mon regard dans le sien, lui faisant comprendre ma surprise mais je finis par sourire, me levant après avoir posé mon verre. Je remis ma chemise en place, me moquant un peu d’elle en faisant mine de me refaire une beauté. Elle voulait jouer ? Eh bien j’allais le faire jusqu’au bout. Je lui fis un clin d’œil railleur avant de partir vers cette foule que je voulais pourtant fuir à tout prix. Je grimaçai quand l’odeur de déodorant bon marché parvint à mes narines. Je me frottai discrètement le nez avant de regarder autour de moi. Des filles me lançaient des regards gourmands mais je les contournai, indifférent à leur proposition. Aucune d’elle ne me plaisait, elles étaient toutes pareilles. Rien de bien excitant. Je continuai mon manège encore quelques minutes avant de me dire que j’avais assez abusé de sa patience. Je vérifiai que je restais hors de la vue de ma « conseillère » avant de traverser la foule sur le côté, me faisant très discret. Je parvins à son niveau et un sourire taquin fleurit sur mes lèvres. Elle me cherchait toujours dans la foule. J’arrivai à côté d’elle à pas de loup, content de mon effet. Je me penchai près de son oreille, en profitant pour humer son parfum.

« Alors Darling, on vient danser ? » lâchai-je avec un grand sourire, lui tendant la main.

Eh oui ma belle, tu ne t’y attendais pas à celle-là ?

Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Jeu 26 Fév - 23:51


L'accord d'une danse
"Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir à l’amour et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie."


Elle était agacée de ne pas avoir réussi à mettre le doigt sur cette nana, et elle préférait se réfugier narquoisement dans son cocktail plutôt que d'affronter son regard satisfait, parce qu'il l'était certainement face à un tel abandon, mais une partie d'elle s'accrochait toujours et elle cherchait du coin de l’œil celle qui pourrait lui convenir, sérieusement parlant, et pas sur un ton très ironique comme lorsqu'elle avait désigné la blonde un peu plus tôt.
Lorsqu'elle lui annonça cela, il parut surtout l'air... Surpris, elle l'avait imaginé déçu de son incapacité à trouver ne serait-ce qu'une petite demoiselle avec qui il pourrait y avoir contact, mais vraiment rien ne lui était venu à ce moment là.
Elle scruta quelques instants ce regard azur qui ne la laissait pas si indifférente, et savoura presque cette instant de petite complicité.
Il remit ses vêtements en place, un air railleur s'était emparé de lui, et elle se moqua de le voir s'amuser d'elle, comme si il avait réellement besoin de ça, un rit léger s'échappa d'entre ses lèvres, décidément, elle avait le rire facile ce soir, et elle ne s'en plaindrait pas.
Il entra dans la foule, et se mit à tourner en rond, comme un lion en cage il dévisageait chaque proie avec attention avant de se détourner de toute celle qui aurait voulu un jouxte avec le Roi de la jungle, mais aucune de ces lionnes n'était suffisante pour lui.
Cara l'observait, les lèvres plongées dans son verre, elle était sereine et se demandait sur qui il allait finir par tomber, parce qu'il allait bien retomber sur quelqu'un un jour ou l'autre, distraitement, elle le surveillait du coin de l'oeil alors que le regard du jeune garçon au loin se faisait plus insistant, en voilà un qui paraissait intéressé par la jeune femme..
Malgré tout, elle ne pourrait pas aller à sa rencontre tant que Monsieur n'avait pas saisi sa proie, et si elle s'était montrée patiente jusqu'à présent, il ne fallait pas pousser mémé dans les orties non plus, légèrement agacée, son regard balayait furtivement la foule... Elle ne le retrouvait plus, voilà une bien belle affaire qui se présentait à elle.
C'est alors qu'elle sentit un souffle chaud contre son oreille.

-Alors Darling, on vient danser ?

Il arborait un large sourire, visiblement fière de sa surprise alors qu'elle le regardait, étonnée qu'il ait choisi de se rabattre sur elle, pourtant elle n'avait pas promis un rencard, mais ce qui s'était présenté comme une simple sortie entre deux personnes tout à fait singulière s'était transformé en un espèce de jeu de séduction entre eux.
Malgré tout loin d'être décontenancée, Cara déposa son verre avec une élégance qui n'en égalait aucune autre, si il y avait bien une chose qu'on lui avait appris, c'était ça, l'élégance, sa mère était une femme très élégante, séduisante aussi, mais à la différence de sa fille, elle ne se servait pas de son charme comme une arme, alors que Cara n'hésitait pas à envoûter pour obtenir.
Elle posa ensuite la main dans la sienne et s'inclina, une révérence qui n'en valait aucun autre, alors que son sourire était en proie à un certain amusement, voilà qu'elle jouait les Reines.

-Avec plaisir Sweetheart, annonça-t-elle d'un air familièrement moqueur.

Elle attrapa la main tendue, et attira le jeune homme à elle tout en les entrainant dans la foule, se collant subitement à lui, laissant ses lèvres venir cueillir quelques mots au creux de son oreille..

-Je ne suis pas certaine que tu aies la meilleure idée au monde en faisant cela, mais soit.

Elle ne put s'empêcher de mordre son oreille, avant de s'en écarter pour mieux danser, même si ça devenait plus ou moins compliqué entre toutes ces filles en quête d'un homme à serrer et dansant coller, et de ces vautours à la recherche d'une proie sur laquelle fondre tête baissée.
Cependant ce qui l'importait c'était lui, ce type dont elle ne savait quasiment rien si ce n'était que ses yeux brillaient d'une lueur qu'elle ne connaissait pas, une brillance qu'elle n'avait jamais vu se refléter dans le regard d'un autre que lui.
La musique battait son plein, et c'était entraînant, loin d'avoir froid aux yeux, Cara commença à se déhancher au rythme de la musique, sans pour autant être vulgaire, sans avoir à se frotter à lui, non elle dansait pour se libérer, et pas pour chauffer du mâle, elle n'était pas ce genre de nana, elle préférait un tout autre type de séduction, le genre qui ne réuni que l'Elite.
Bref, ses yeux gourmands le dévorait littéralement, son sourire narquois était à la fois enjôleur, et pourtant, elle ne faisait que voler au gré du vent.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Ven 27 Fév - 1:31



Gêné.

Avec Cara Frost


Je la regardai déposer son verre avec une élégance que je ne lui aurais jamais soupçonné. Décidément, elle refermait bon nombre de mystères et j’étais curieux de les découvrir. Mais quelque chose sur son visage me fit froncer les sourcils et je me demandai si j’avais bien fait de faire ça. Elle aurait peut-être préféré danser avec un autre. J'aurais mieux fait de choisir une de ces pimbêches dans la foule, elle aurait eu la paix. Mais ce que disait ma raison, mon cœur le contredisait. Si j’étais venu vers elle, c’était une pour raison. C’était bien parce qu’elle était la seule fille dans cette salle à mériter mon attention. Si j’étais venu ici c’était pour en savoir un peu plus sur elle alors autant saisir l’occasion.
Sa main vint se poser dans la mienne et je fus surpris par la douceur de sa peau. Je souris face à cette révérence de Reine qu’elle imitait.

-Avec plaisir Sweetheart

Je pouvais discerner son ordinaire moquerie dans le ton de sa voix et mon sourire se transforma en rictus contrarié. J’eus un doute quand elle m’attira contre elle, nous mêlant à la foule de danseurs qui se déhanchaient sur la piste. La musique faisait vibrer mes côtes alors qu’elle me déstabilisait, mon ouïe de loup était peu habituée à ce genre de situation et ce n’était pas forcément agréable. Je me sentis rougir quand elle vint se coller brusquement à moi, frissonnant au contact de ses lèvres contre mon oreille. Mon cœur battait follement dans ma poitrine alors que j’écoutai attentivement chacun de ses mots.

-Je ne suis pas certaine que tu aies la meilleure idée au monde en faisant cela, mais soit.

Je me figeai net pendant quelques secondes, réfléchissant à ce qu’elle venait de dire. Je lui lançai un regard hésitant avant de le détourner vers une jeune fille qui me fixait avec un sourire séduisant. Je soupirai avant de reporter mon attention sur ma partenaire de danse. Je me sentais gêné alors que je la regardai dansé différemment des autres danseuses. Il n’y avait rien de vulgaire dans ses mouvements, elle se mouvait, m’hypnotisant sans que je ne le veuille. J’avais envie de danser avec elle, de profiter de l’instant mais cette sensation de léger malaise ne me quittait pas. Je regrettai de l’avoir choisi, elle aurait dû aller voir un autre gars. Elle était venue pour m’aider à me rouvrir au monde et non pour que je la drague. Et voilà, je me prenais de nouveau la tête au lieu de me détendre. Crétin. Je pris finalement l’initiative de suivre son rythme. Je devais me ridiculiser à danser de la sorte, je n’avais plus aucune expérience sur la piste de danse, ça devait être quelque chose. Je levai mon regard, croisant le sien et je tiquai. Ses pupilles émeraude me rendirent tout… Etrange que je vis la lueur qui y brillait. Son sourire me fit cligner plusieurs fois des yeux. Ce n’était pas un effet de l’alcool, je ne pouvais pas être ivre, aucun loup ne le pouvait. Nous jouions avec le feu, il n’y avait pas de doute là-dessus.

Je pris sa main dans la mienne avant de me rapprocher d’elle sans non plus la coller. Un sourire étira mes lèvres alors que mon regard trahissait ma légère gêne. Elle allait le remarquer… Je jurai intérieurement avant de revenir sur Terre. Mon regard s'attarda sur la silhouette d'un jeune homme qui fixait ma nouvelle amie avec gourmandise, je pinçai les lèvres, serrant les poings avant de lâcher un grondement sourd. Je me rendis compte de ma bêtise et m'empressai de reporter mon attention sur ma partenaire de danse. Ce n'était possible, jaloux...Je devais vraiment arrêter de me prendre la tête avec des choses pareilles. Le choix était fait, je n’allais pas revenir en arrière pour si peu. Je dansai comme un gosse de six ans et j’étais aussi timide qu’en sixième. Elle qui voulait me décoincer et me faire profiter de la vie ce n’était pas gagné.

Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Mar 3 Mar - 1:23


Forget
"T’as rien à savoir toi, tu devrais oublier c’que tu sais voilà ton problème ! Oublie c’que tu crois savoir à propos de la vie, à propos de l’amitié et puis tout spécialement de toi et moi."


Pour elle, la soirée semblait bien partie, et tout s'était bien enchaînée jusqu'à cette danse, ce n'était pas sans ignorer le léger malaise qui s'était immiscé dans l'esprit de son nouveau camarade qu'elle l'avait suivi jusque ici, elle le sentait, il était légèrement tendu, ça n'avait pas raté lorsqu'il l'avait regardé avec une hésitation sans limite.
Elle l'avait peut être effrayée avec ce qu'elle lui avait chuchoté à l'oreille, du moins ces mots n'avaient certainement fait qu'empirer sa situation déjà très dur à gérer pour lui.. Cara se promis de l'aider à se détendre, si il ne parvenait pas à le faire tout seul, il devrait se vider la tête de toute ces questions futiles, si c'était elle qu'il voulait, et qu'il pouvait avoir alors pourquoi se priver ?
Premier arrivé, premier servi comme on pourrait dire.
Malgré tout, ça ne l'empêchait pas de jouer avec elle, cette flamme se lisait au fond de son regard, le feu brûle et jouer avec est dangereux.. Mais il n'y a que ça de vrai !
Dansant toujours plus proches, elle fut interpellée par ce visage changeant tout à coup et cette poigne qui l'enserra plus fort, elle suivit ce regard azur qui fixait un jeune homme..
Cara ne savait pas trop comment le prendre, il semblait.. En colère, il vouait pour ce garçon là.. Une certaine jalousie ? Elle n'en était pas sûre, mais elle n'était pas là pour interpréter les signaux des mâles dominants, leur langage resterait le leur.
Elle décida cependant d'agir, elle ne pouvait pas éternellement danser avec un gars à moitié timide et à moitié gêné, et ce même si elle voyait clairement qu'il avait envie de se lâcher, le regardant d'un air moqueuse et donna une tape sur ses fesses, furtive petite fessée juste histoire de l'interpeller.

-Hey mon mignon, détend ton string, on est là pour s'amuser !

Le sourire qui fleurit sur ses lèvres se faisait sincère, et amusé, elle ne savait pas si ça allait le faire rire lui aussi, mais elle savait que les gens audacieux, avaient une forte tendance à les faire rire de par leur qualité naturelle.
Elle enroula ses bras autour de son cou et l'entraîna dans sa danse sans préavis, qu'importe, au moins elle pouvait sentir qu'il se détendait sous ses doigts, mais elle avait la terrible impression que ce ne serait jamais suffisant pour le faire lâcher prise, pour qu'il oublie tout, complètement tout, pour qu'il ne reste rien de ses embarras, pour qu'il vive, sans réfléchir, l'espace d'une soirée, qu'il laisse les rênes à son instinct, et là, il les léguait surtout à sa raison, qui lui dictait sa bonne conduite à la con.
Sentant toujours cette gêne précédemment occasionné, elle devina aisément ce qui lui ferait tout oublier.. Cette soirée, ces gens, cette discothèque, il ne penserait plus qu'à une chose et ce serait instinctif à souhait, voire animal.
Dansant toujours, elle attira peu à peu son visage du sien, elle sentait ce souffle chaud contre son oreille qui venait caresser ses longs cheveux bruns, délicatement, elle tourna la tête, et ses lèvres vinrent lentement à la rencontre des siennes.
Ses lèvres taquines caressèrent délicieusement les siennes, jouant tantôt avec elle, avant de simplement les embrasser, c'était étrange doux, et tendre à la fois, ça avait un goût sucré, une saveur exquise qu'on refuse de quitter, mais il le fallait bien.
Quittant ses lèvres, leur souffles torrides continuèrent de se mélanger, ils tournaient bêtement au rythme du slow qui s'était lancé à un moment dont elle ne se souvenait pas, elle préférait se laissait porter par la musique, elle voulait qu'il ne voit plus qu'elle, qu'il ne pense plus qu'à elle, qu'il n'écoute que cette chanson, et plus que tout, qu'il obéisse à ses envies.
Elle espérait avoir été claire avec ce baiser, il n'avait pas à se sentir gêner de ce qu'il avait fait, au fond elle le désirait elle aussi, parce qu'elle l'avouait aisément, il était bien gaulé.

-Je ne regrette rien de tout ça..

Ce n'était qu'un murmure contre ses lèvres, ce n'était qu'un aveu parmi tant d'autre, elle ne regrettait rien, et il n'avait pas à regretter ou à quoique ce soit d'autre, il avait une seule mission, une seule et unique, vivre. Et si c'était elle qu'il lui fallait, alors ce serait elle et pas une autre.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Dim 8 Mar - 2:03


Le Lion est sorti de sa cage
With Cara Frost

Je me haïssais pour être ainsi bloqué dans mes pensées qui m’empêchaient de passer une bonne soirée comme je l’avais voulu. Il fallait croire que mon ancien moi n’était pas assez présent pour retirer cette partie timide qui me pourrissait le moral. Pourtant tout était là pour me plaire, la musique, une bonne ambiance, l’alcool qui réchauffait mon corps et la présence de cette inconnue face à moi. Alors pourquoi ne pouvais-je pas mettre cette gêne, cette timidité de côte ne serait-ce qu’un soir ? J’avais besoin de relâcher la pression, de ne penser à rien, de laisser ce flot d’inquiétude coulait loin de moi.

Je levai un regard presque désolé dans sa direction, tentant tant bien que mal d’esquisser des mouvements de danse plus que minables. Je voulais bien que l’on m’enterre, elle devait se moquer de moi. Rien qu’à penser cela, je voulais fendre la foule pour me trouver un abri au bar et haïr cette nature de loup qui m’interdisait l’ivresse ? Ca y est, j’étais de nouveau parti me perdre dans mes sombres idées, j’étais irrécupérable. Mes pupilles azures reflétant ma réflexion intensément ennuyante croisèrent les siennes joueuses. J’attendais qu’elle me libère comme elle l’avait fait dans la bibliothèque, que je devienne cet autre moi que j’avais trop longtemps ignoré. Je voulais ressentir cette flamme ardente qu’était la vie. Sa main tapant ma poche arrière de pantalon fut une décharge électrique qui réveilla cette douce chaleur dans mon être. Je la regardai, me demandant bien ce qu’elle refermait pour réussir à me rendre aussi vivant en si peu de temps. Mais ce n’était malheureusement pas suffisant, cette foutue gêne revenait à la charge, bien décidée à me faire rater cette soirée.

«  Hey mon mignon, détend ton string, on est là pour s’amuser ! »

Un sourire étira ses lèvres et je me surpris à faire de même, la musique faisant toujours vibrer mes côtes alors que les gens autour de nous continuaient à se trémousser de façon chaste ou bien vulgaire. Chacun avait sa façon d’exprimer son envie de s’amuser. Je tentai de me laisser aller et cela semblait mieux fonctionner que la dernière fois. Je souris de plus belle quand ses bras vinrent s’enrouler autour de mon cou, nous rapprochant sensiblement l’un de de l’autre, j’appréciai cette proximité mais je ne saurais dire pourquoi. J’avais côtoyé bon nombre de minettes à l’université mais aucune n’avait réussi à me déboussoler à ce point. Je pouvais entendre le grondement animal de ce loup tout au fond de moi. L’instinct voulait prendre le dessus sur la raison mais c’était peine perdue, j’étais encore trop stressé pour ne serait-ce oublier où je me trouvais et toutes ces personnes qui pouvaient m’observer à tout moment. C’était fou comme je me prenais la tête pour un rien. C’était une simple soirée dans une boîte de nuit avec des gens que je ne connaissais pas et une jolie demoiselle comme seule compagnie. De plus, cette dernière voulait m’aider à me lâcher mais je ne lui facilitais pas la tâche à me comporter ainsi.

Son souffle contre mon oreille fit courir des décharges électriques tout le long de ma colonne vertébrale et je glissai mes mains sur ses hanches, suivant ses mouvements dansant, sentant ce désir de tout lâcher reprendre vie dans mon être. Ca y est, elle commençait à me faire revivre, j’eus un sourire heureux et amusé, me laissant aller au plaisir que me procurer son parfum et son contact. Je retins mon souffle quand ses lèvres vinrent taquiner les miennes avant de m’offrir un baiser des plus agréables. Je répondis tardivement à son étreinte, trop étourdi par mes sens pour comprendre ce qu’elle attendait de moi. Je préférai savourer le goût sucré et tendre de sa bouche contre la mienne, nos souffles finissant par se mêler. Je l’observai, la bouche légèrement entrouverte, reprenant doucement mes esprits, me surprenant à en vouloir bien plus. Ne m’étais-je pas interdit de devenir accro à ses baisers ? J’enserrai doucement sa taille de mes bras, glissant mon nez contre son cou, la remerciant silencieusement pour ce qu’elle faisait. Mes pas se faisaient lents pendant que nous entamions un slow, je n’avais même pas remarqué le changement de musique, trop absorbé par son regard envoûtant et cette sensation de bien-être qui prenait lentement le dessus.

Je continuai de l’observer sans rien dire, tentant d’oublier ma raison, comprenant le sens de ce baiser qu’elle m’avait donné. Elle voulait que je fasse abstraction de ce moi trop sérieux, elle voulait que je laisse mon instinct guider mes pensées et mes actions. Je n’étais pas contre loin de là, elle avait bien raison sur ce point. A quoi bon vivre si ce n’était pas pour croquer la vie à pleine dents ? Je sentis son souffle chaud et agréable contre mes lèvres et je fermai quelques instants mes paupières, écoutant ses quelques mots.

« Je ne regrette rien de tout ça.. »

Ce fut comme un déclic dans mon esprit et j’ouvris les yeux, y laissant briller une lueur de défi, d’envie. Je la rapprochai un peu plus de moi, mes mains venant jouer avec sa crinière brune alors que je nous faisais danser au rythme de la musique. Je ne la lâchai plus, comme si elle était la seule personne vivante dans cette pièce, c’était un étrange sentiment mais c’était tout à fait agréable à ressentir. Je lui souris comme un enfant qui découvrait une surprise trop longtemps cachée. Je vins m’emparer de ses lèvres dans un baiser d’abord tendre, caressant, effleurant ses lèvres des miennes avant de l’approfondir, lui faisant comprendre que j’étais prêt à abandonner toute raison pour un moment avec elle. J’embrassai le coin de ses lèvres avant de sourire contre sa peau, appréciant son odeur épicée, envoûtante. Mes mains avaient abandonné sa chevelure pour venir se poser sagement au creux de son dos, suivant le tempo lent de la musique. Je finis par lui glisser quelques mots à l’oreille.

« Alors laisse-moi te faire découvrir un tout autre moi, celui que tu as libéré en venant jouer avec moi dans cette bibliothèque »

Je vins mordiller son lobe d’oreille avant de lui faire un clin d’œil, écoutant cette bête rugir au fond de mon être. Voilà qu’elle m’avait de nouveau fait changer et je ne pouvais pas mentir en disant que j’adorais ça.

« Que la soirée commence Darling. »



© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Sam 28 Mar - 22:38


Start the game.
"Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau."


Elle le sentait, il se détendait sous ses doigts, s'adoucissait avec la musique et il respirait la vie, il reconquérait son instinct, réapprenait à le laisser aller, lui donnait la place de s'exprimer, mais jamais elle n'aurait cru qu'il aurait fallu ce simple murmure pour voir cette étrange flamme qu'elle n'avait su identifier, briller dans son regard océan.
Ses mains exercèrent une pression plus forte sur sa taille, les rapprochant dangereusement, elle savait que ça ne risquait pas de se finir comme elle l'avait tout à fait prévu, mais l'idée lui plaisait déjà, ils fonçaient peut être tout droit dans le mur ensemble, mais elle s'en foutait, parce qu'elle avait gagné, il vivait.
Ondulant au rythme de la musique, elle sentit cette main se mêler à ses cheveux, emprisonnée dans cette étreinte, elle se laissa porter par la musique douce et lente du slow.
Le moment paraissait magique, voire irréel, et dire que ce garçon qui la regarde avec cette air enfantin, semblait inquiet il y a pas moins d'une minute, voilà que la transformation opérait.
Et elle en eut la confirmation lorsqu'il vint cueillir un baiser au creux de ses lèvres, un baiser étonnamment tendre et doux, le genre de baiser que l'on reçoit rarement dans une vie comme celle de Cara, puis, il l'approfondit, serait-il en train de perdre toute raison ?
Ca en avait tout l'air, on embrassait pas Cara de la sorte, mais cette manière de faire était si.. Délicieuse qu'elle n'en tiendrait pas compte, il était étonnant, cette autre partie de lui était surprenante, voire épatante.
Comme si il calmait ses ardeurs, l'audacieux redevint un petit garçon sage, souriant innocemment, fier de son effet, ravi d'être là, et de toute évidence, satisfait d'avoir Cara à ses côtés.

-Alors laisse-moi te faire découvrir un tout autre moi, celui que tu as libéré en venant jouer avec moi dans cette bibliothèque

Son rire se fit plus audible lorsqu'il mordilla l'oreille de la jeune fille, et un sourire satisfait se figea sur son visage face à celui qu'elle avait découvert et qu'elle redécouvrait, elle ne se lassait pas de voir cette transformation, jamais.

-Que la soirée commence Darling. 

C'est tout ce qu'elle demandait, le début, de quoi ? De l'histoire de deux audacieux, une vivante, et un renaissant, il redécouvrait l'air de la vie, de l'audace, bref, il laissait parler son instinct animal.
Satisfaite, elle l'attrapa par les bras au moment même où la chanson devient plus folle, pour l'instant elle menait la danse, tournoyant sans prendre gare aux personnes qui l'entouraient, parce qu'au fond elle s'en foutait, elle planait largement au dessus d'eux, et n'en avait rien à faire.
Son rire résonnait entre eux alors qu'elle s'amusait, se jouant de lui, feintant un rapprochement, un contact plus charnel, mais elle l'effleurait toujours, l'esquivait à chaque pas, le seul contact auquel il avait droit était celui de ses mains et de ses cheveux flottant dans les airs, qui lui donnait un impression d'impuissance, il n'arrivait pas à la tenir entre ses doigts, elle s'échappait toujours et encore.
Mais la danse ne faisait pas tout, et elle était fatiguée de s'amuser à lui tourner autour ainsi sans qu'il ne puisse jamais l'obtenir.. Elle le ramena vers le bar, et commanda deux shots de tequila, de quoi les remettre sur pied.

-Tu veux une soirée ? Faut les accessoires, ajouta-t-elle en avalant la boisson cul sec, un air de défi sur le visage, à son tour de boire et peut être qu'il aurait droit à une récompense.

-Joue le jeu et tu as le droit à une récompense, tu me demandes ce que tu veux et j'te le donne, son sourire se fit impérieux, parce qu'elle savait qu'elle pouvait lui donnait ce qu'il voulait, elle en avait le pouvoir..
Elle ne pensait pas spécialement aux répercussions de ses actes, mais encore une fois tout cela lui passait bien au dessus de la tête, elle voulait voir si il allait poursuivre sur cette voie ou si il allait se résigner, et fuir face à un shot ça la décevrait, mais il devait se douter qu'il n'y en aurait pas qu'un...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Dim 29 Mar - 18:18


Never say Never.
With Cara Frost


J’attendais une réponse de sa part, ne la lâchant pas du regard alors que nous continuions de danser dans cette marée humaine. Le rythme lent du slow laissa place à quelque chose de beaucoup plus vivant, de beaucoup plus rapide. Elle m’attrapa les bras et je souris de toutes mes dents, me laissant entraîner dans sa danse. Elle menait le pas et cela ne me dérangeait pas. Elle se débrouillait plutôt bien et je m’amusais comme un fou à la voir faire sans gêne. Elle allait me donner le tournis mais je n’en avais que faire. Qu’est-ce qu’il était bon de se sentir libre, de ne pas prendre les choses au sérieux.

Son rire résonnait clairement à mes oreilles et il fut rapidement contagieux, même si le mien était plus discret. Mon regard s’amusait à observer le moindre de ses gestes alors qu’elle jouait avec moi, me faisant croire à des rapprochements avant de fuir et de revenir plus près. J’avais beau avoir des réflexes surhumains, elle m’échappait toujours mais cela m’importait, elle m’aidait à ne penser à rien et c’était bien ce qu’il se passait. Je ne faisais pas attention à ce qui m’entourait, seul son rire et ses pupilles émeraude attiraient tous mes sens. Ses cheveux frôlaient mes joues alors que ses mains étaient douces et chaudes dans les miennes. Elle était insaisissable et j’essayai pourtant de l’attraper.

La danse fut finie et je la suivis au bar, le cœur battant et les joues rouges à cause de l’effort. J’espérais que ça ne se voyait pas trop, je ne voulais pas qu’elle croit que je rougissais à cause de l’effet qu’elle me faisait. Je souris à un groupe de jeunes filles avant de tirer sur les manches de ma chemise que je finis par retrousser à la recherche d’air. Elle allait me tuer avant la fin de la soirée, je n’étais plus du tout habitué à ce genre de choses. Je la laissai commander avant de fixer les deux shots que le barman posa sur la table. Je grimaçai en me disant que ça ne pouvait pas me faire de mal, les loups ne pouvaient pas être ivres. Dommage, j’aurais bien voulu me souvenir de ce qu’était de ne plus se soucier de rien. Je la regardai de nouveau alors qu’elle se saisit d’un verre. Je lui souris.

« Tu veux une soirée ? Faut les accessoires »

Elle le but d’une traite et je souris de plus belle, arquant un sourcil en voyant son petit air de défi sur son visage. Je n’avais pas peur de jouer à ça avec elle. Après tout, j’étais dans ma lancée autant y allait jusqu’au bout.

« Joue le jeu et tu as le droit à une récompense, tu me demandes ce que tu veux et j'te le donne »

J’haussai les sourcils avant de m’emparer du verre et de le fixer quelques secondes avant de reporter mon attention vers elle. Nous partions sur un jeu plus approfondi et je n’avais aucun commentaire à faire là-dessus à part que j’en étais assez content. Je bus l’alcool cul-sec, cachant une grimace sous le goût fort de la boisson. Décidément, ça faisait bien longtemps que je n’avais pas touché à ce genre de chose. Je levai mon verre vide vers elle comme une sorte de toast puis je le reposai sur le bar en lui souriant.

« Une récompense ? Vraiment ? » ris-je « Si on joue sur ça alors je suis dedans ! Mais attention, je peux être difficile. »

Je lui fis un clin d’œil et je fus surpris de mon geste. Je n’étais plus du tout le rat de bibliothèque que j’étais devenu ces derniers mois. Il avait suffi que je la rencontre et qu’elle m’emmène ici pour que je renoue avec mon ancien moi beaucoup plus naturel et joueur. Mais je ne devais pas dépasser les dernières limites, je devais garder un certain contrôle sur le loup qui sommeillait en moi. Je pouvais jouer certes mais je ne pouvais pas m’y aventurer de loin, au risque de perdre toute notion de raison.  

"On continue sur la lancée ou tu as trop peur de perdre?"

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Mer 13 Mai - 15:07


Trouble...
"Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager."


Elle ne savait plus où elle avait appris ce jeu certainement stupide et tout aussi distrayant mais elle l'avait lancée sans même y penser, boire des shots c'était bien le truc des soirée en boîte de nuit, parce qu'on boit tous pour une raison, quelle qu'elle soit, et ce soir, ils buvaient à leur... Amitié ?
Pas vraiment.. Ou peut être bien que si, elle n'en savait rien, elle ne pouvait pas mettre de mot sur ce qui les définissait, lui, le timide petit étudiant, et elle, la charmeuse petit garce... De toute évidence, aucune amitié ne pourrait naître entre eux, et pourtant ils étaient assis tout les deux à un comptoir, en train de boire de l'alcool.

-Une récompense ? Vraiment ? Si on joue sur ça alors je suis dedans ! Mais attention, je peux être difficile.

Elle haussa les sourcils, « difficile » ? Même si ce clin d'oeil laissait entendre qu'il n'avait rien du garçon qu'elle avait rencontré, elle n'imaginait pas qu'il soit autant... « difficile »
Incrédule face à cette adjectif qui ne lui collait pas à la peau, elle ne put contenir sa crise de rire, et pourtant elle aurait voulu ne pas lui montrer à quel point c'était drôle mais là c'était juste « Mission impossible ».

-On continue sur la lancée ou tu as trop peur de perdre?

Elle le scruta quelques secondes comme si elle avait mal compris, avant de redoubler d'effort pour ne pas mourir littéralement de rire, elle perdre ? Oui c'était hilarant, il y avait de quoi rire pour une bonne semaine.
Calmant enfin sa crise de rire, elle bu un second verre et le leva en son honneur avant de le poser sur la table, elle n'ignora pas la grimace qu'il avait cherché à dissimuler lors de la première gorgée, mais la première était toujours la plus.. Affreuse, vraiment, mais au plus on est bourré au moins on le sent passer.

-Oui, tu auras vraiment une récompense, gentil garçon, rajouta-t-elle en arrangeant soigneusement sa chemise tout en le fixant amusée, tout en affichant ce petit sourire tout autant railleur qu'enjôleur.

Elle sentit qu'il perdit quelque peu de son audace lorsqu'elle se montrait si avenante avec lui, c'était si facile de déstabiliser les hommes qu'elle en riait toujours, un vrai jeu d'enfant pour elle.
Elle lui mit un verre remplit sous les yeux comme pour lui rappeler que le but du jeu était de boire et non pas de la dévorer, et elle s'amusa de le voir revenir tout à coup sur Terre comme si il venait d'être électrisé.

-Je ne perd jamais, souviens t'en Sweetheart, je finis toujours par gagner, rappela-t-elle fièrement en coinçant le verre entre ses doigts comme si il ne pouvait plus réfléchir par lui même et qu'il avait besoin d'aide.
Elle le fixa amusée, avant d'amener le verre aux lèvres du jeune homme.

-Alors ne perd cette bataille, si ça t'importe, je gagnerais la guerre, susurra-t-elle contre son oreille avant de se retourner pour prendre place sur son tabouret, il n'avait qu'à penser à ce qu'elle venait de dire, on n'échappe pas à la toile de Cara Frost, jamais.
Attendant qu'il boive son verre comme prévu, elle ne sentit pas la présence du jeune homme à côté d'elle, cependant elle le remarqua rapidement lorsqu'il attrapa sa main pour déposer ses lèvres fraîches sur le dos de cette dernière.

-Mademoiselle, m'accorderiez vous une danse ?

C'était lui.
Il ne l'avait de toute évidence pas lâcher du regard, et ces yeux d'ambres la fixait maintenant, ce même sourire plaqué sur le visage, et ces même cheveux blonds docilement coiffés.
Elle jeta un regard furtif à son camarade jeu, cherchant à connaître sa réaction, qu'elle avait déjà expérimenté quelque fois.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Mer 13 Mai - 23:08

Improvisation
Andrew & Cara

Je ne la lâchais toujours pas du regard, fronçant les sourcils en voyant qu’elle semblait fortement amusée par mes propos. Je passais encore pour un idiot à ses yeux. Je n’étais pas encore assez moi pour qu’elle se décide à me prendre au sérieux. Mais prenait-elle ne serait-ce qu’une personne au sérieux ? La réponse devait sûrement être non. En tout cas son rire me fit bien comprendre que j’étais un bon clown à ses yeux. Tant que je la faisais rire c’était l’essentiel, au moins elle ne s’ennuyait pas. Mais dans un sens, sa réaction me donnait envie de grincer des dents. Mon égo de mâle était touché de plein fouet mais je ne fis rien pour le lui montrer, je ne voulais pas provoquer une nouvelle crise de rire.

Elle but son second verre après avoir calmer son hilarité, me faisant soupirer intérieurement. J’avais bien cru que ça ne se terminerait jamais. Je repris mon calme et l’observai de nouveau, riant en me disant que je n’avais aucune chance de perdre cette fois. A moins qu’elle ne soit une fille qui ne peut être ivre morte. Je tapotai le comptoir du bout des doigts, tentant de ne plus faire attention à la musique assourdissante qui nous englobait. Mieux valait que je me concentre sur ce jeu si je ne voulais pas déclarer forfait.

« Oui, tu auras vraiment une récompense, gentil garçon »

J’arquai un sourcil. Gentil garçon ? Rien de plus vexant que d’être appelé de la sorte. Je fus d’autant plus surpris quand elle se mit à arranger ma chemise comme si de rien n’était, le sourire aux lèvres. Je ne ferais aucun commentaire sur ce geste mais elle me cherchait, ce n’était pas possible autrement. Elle m’avait pris au dépourvu en plus de ça. Je repris mes esprits quand un verre apparut devant moi, rempli. C’était mon tour. Champion. Je quittai donc ma contemplation de ma partenaire de jeu. J’allais finir par me déconnecter du monde si je continuai à être aussi obsédé par elle. Ce n’était qu’une fille… Comment faisait-elle pour me rendre pareil ?

« Je ne perds jamais, souviens t'en Sweetheart, je finis toujours par gagner »

Je plissai les yeux, un petit sourire aux lèvres. La demoiselle était bien sûre d’elle, il serait drôle de la faire douter sur ce point. Je remerciai ma nature de loup qui me  permettrait d’échapper à l’ivresse et à la gueule de bois. J’allais m’emparer de mon verre quand elle le fit à ma place, me faisant froncer les sourcils. Qu’est-ce qu’elle faisait ? N’était-elle pas en train de me prendre pour un enfant à agir comme ça ? J’allais devoir changer ça. Elle amena le shot jusqu’à mes lèvres et je croisai son regard amusé. D’accord, elle m’aidait à boire, si ce n’était pas ridicule…

« Alors ne perd cette bataille, si ça t'importe, je gagnerais la guerre »

J’avais frissonné en sentant son souffle contre mon oreille et je repris mon verre, réfléchissant à ses paroles, restant comme un idiot un petit moment. A quoi bon gagner une bataille si je n’avais aucune chance de gagner la guerre ? Je trouvais cela inutile mais il était trop tard pour y réfléchir. Je m’étais lancé dans cette partie autant la gagner. J’allais porter le verre à mes lèvres, prêt à enchainer les shots quand j’entendis une voix à côté de moi.

« Mademoiselle, m'accorderiez vous une danse ? »

Je vis sa main dans la sienne et plissai les yeux, fixant le nouveau venu avec méfiance. Décidément, cette petite reine avait du succès. Je perçus le regard de la jeune fille sur moi mais n’y fis pas attention, haussant les épaules avant de boire mon verre et de le poser sur le comptoir, grimaçant. Toujours aussi écœurant. Je restais un moment interdit, ne laissant rien percevoir avant de demander au serveur un nouveau verre. J’avais bien réfléchi. Elle voulait voir mon ancien moi, ne plus voir ce gentil garçon, ce gars bien trop sous contrôle. Soit. Je relâchais la bribe, me levant, me saisissant de mon verre, remerciant le barman. J’allais jouer le jeu, me montrer audacieux comme elle le voulait. Je les rejoignis, me plaçant à côté du jeune homme, entourant ses épaules de mon bras, le surprenant sûrement. Je lui souris avant de pointer Cara du doigt.

«  Tu veux demander quelque chose à ma copine ? Tiens prends plutôt ce verre » dis-je en lui foutant mon verre de vodka dans les mains « Si j’étais toi, j’irai faire autre chose. Histoire de profiter de la musique et de toutes ces bonnes choses. Et maintenant va danser tout seul avant que je ne te fasse ta fête. »

Je dégageai mon bras de ses épaules, ne le lâchant pas du regard, mains dans les poches. Mon ton était devenu sérieux sur la dernière phrase, lui montrant que je ne rigolais pas.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Dim 7 Juin - 17:16


Possession...
"Enfin voila, c’est que j’ai a vous dire c’est ca, vous me plaisez, dés que je vous ai vu, j’ai eu le coup de coeur, j’ai dis c’est une tigresse, elle appartient à moi."


Elle savait qu'elle avait frappé fort, entre ses moqueries et ses airs hautains, elle avait certainement dû touché son égo masculin, n'importe quel homme aurait été vexé, rien d'étonnant, mais il fallait bien admettre que la plupart des hommes ont une forte tendance à ravaler leur rancœur juste histoire de prouver à la petite Frost qu'elle a tort, et au moment où son camarade de jeu a pris cette décision, c'est la victoire pour elle.
Et là en l'occurrence, elle l'avait vue dans son regard azur, il ne la lâcherait pas et il avait l'intention de lui montrer qui il était et de quel bois il se chauffait quand on le cherchait trop.
Victoire absolue, et il n'avait même pas remarqué qu'elle l'avait encore entraînée dans ses petits jeux tordus.
Si lui n'appréciait pas la tournure des événements, Cara se délectait de le voir froncer les sourcils, alors comme ça on est frustré ? Y a de quoi l'être avec une telle arrogante qui vous traite comme un bébé alors que l'endroit est tout sauf pour les enfants.
Et pour le moment elle tenait l'enfant bien entre ses mains, jusqu'à ce qu'il en est enfin marre de ce statut et qu'il s'impose en homme, c'est tout ce qu'elle cherchait à faire.
Le provoquer suffisamment pour rendre les choses plus intéressantes encore, pour qu'il tombe inconsciemment entre ses griffes, peut être que dans leur petit jeu, les deux cherchaient à obtenir l'autre mais peut être que la manière était différente, qu'importe jusqu'à présent, elle avait mené la partie, mais maintenant qu'une troisième personne venait jouer, qu'un rival venait de pointer le bout de son nez, quelle stratégie ?
Ce n'était plus à elle de jouer, et c'est bien pour ça qu'elle avait jeté ce petit regard en biais à Sweetheart, c'était le moment rêvé pour la surprendre et peut être même devenir un « homme ».
Et pourtant rien.. Il ne fit rien en premier lieu.. Une pointe de déception montra le bout de son nez, mais gardant toujours le silence, elle l'observa, et si il ne laissait rien paraître, son regard lui brillait d'une nouvelle lueur qui fit immédiatement sourire la jeune chasseuse.
Il attrapa le jeune homme par les épaules et désigna Cara du doigt, amusée de la situation, elle se tourna ne portant guère attention aux garçons, c'était leur discussion, elle, elle n'avait rien à voir là dedans.

-Tu veux demander quelque chose à ma copine ? Tiens prends plutôt ce verre. Si j’étais toi, j’irai faire autre chose. Histoire de profiter de la musique et de toutes ces bonnes choses. Et maintenant va danser tout seul avant que je ne te fasse ta fête.

Elle haussa les sourcils, quasi impressionnée par cette altercation, aussitôt dit, aussitôt fait, le second jeune homme disparu dans la foule sous le regard glacial de Sweetheart.
Ses pupilles émeraudes accrochèrent alors cette silhouette, et elle ne put s'en empêcher.
Elle l'applaudit, agréablement surprise et impressionnée, assise comme une reine, avec cette grâce qui ne la quittait jamais, tout autant que ce sourire amusé qui peignait malicieusement son visage angélique.

-Wouah... Je dois bien admettre que sur ce coup là... elle se leva, et l'attrapant par les pans de sa veste, elle colla ses lèvres à son oreille, tu m'as épatée... Mais sais-tu ce que cela inclus d'être mon copain ?

Elle le lâcha, joueuse, et féline, sa voix n'était plus la même, le jeu venait de changer et le danger se rapprochait... Sa copine ? Il était bien sûr de lui ? N'avait il pas fait une bêtise ?
Peut-être bien que oui, ou peut-être que non, mais quelles qu'en soient les conséquences c'était trop tard pour lui échapper.
Prête à en découdre, elle posa une main sur son torse, et l'obligea à reculer jusqu'à ce que ses fesses ne retombent sur son tabouret, sans même s'occuper de ce qu'il pourrait dire, elle se rapprocha et déposa une trainée de baiser le long de sa mâchoire avant de revenir à son oreille.

-Tu es à moi..

La satisfaction... Voilà ce qu'il y avait dans cette voix possessive qui s’effaça derrière un ricanement sournois, elle plongea son regard narquois dans le sien. A son tour.
A lui de jouer.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Dim 7 Juin - 21:18

Niveau supérieur.
Andrew & Cara

A peine avais-je terminé ma phrase que l’intrus s’empara du verre que je lui tendais, s’en allant à la recherche d’une nouvelle fille à faire danser. Je souris, fier de moi, retrouvant ce bon vieux Drew que je pensais perdu. Le mâle avait repris son territoire et grognai fièrement à l’intérieur de mon cœur. Mon regard ne lâchait pas ce jeune homme, voulant vérifier qu’il partait assez loin. Un sursaut me prit quand j’entendis quelqu’un applaudir. Reportant mon attention sur la Reine, je remarquai que c’était elle qui applaudissait. J’haussai les sourcils, un sourire amusé sur les lèvres. Ainsi donc aurais-je réussi à l’impressionner ? Cela serait une première ! Oui, je l’avais surprise, j’en fus fier et je la regardai se lever, sentant ma gorge devenir aussi sèche que du parchemin quand elle s’empara des pans de ma chemise, sa bouche se collant à mon oreille, me donnant une petite décharge.

Je l’avais épatée, mon égo en était plus que ravivé. Un sourire idiot avait sûrement dû naître sur mes lèvres alors que je savourai doucement ma victoire. Mais cela fut de courte durée face à sa question qui me prit de court. Merde. Je ne m’étais pas attendu à ça. J’avais seulement mentionné le terme « copine » pour faire fuir l’autre abruti mais ma chère comparse semblait l’avoir pris au sérieux. Je me mordis la lèvre, j’avais intérêt à improviser rapidement pour ne pas me laisser submerger par ce retournement de situation. Cette fois, j’allais avoir du mal à garder pied. Mais je fis mine de rien, alors que c’était un joyeux bordel dans mon crâne.

Je décelai une nouvelle tonalité dans sa voix, ce qui m’étonna, mon intervention avait-elle fait évoluer les choses ? Il fallait croire que oui si j’en jugeai par son air joueur. J’arquai un sourcil quand sa main se posa sur mon torse, faisant battre plus vite mon cœur. Décidément, il lui fallait peu de choses pour me mettre dans tous mes états. Mes jambes furent stoppées par le bord du tabouret et je fus contraint de m’asseoir, devant sa proie. Je fermai les yeux quand ses lèvres vinrent électrifiées ma peau à chaque baiser qu’elle me donnait.

Tu es à moi. Cette phrase résonna en boucle dans ma tête alors que je me sentis perdre pied. Voilà, j’avais perdu. Non, ne soit pas si stupide Drew, tu peux reprendre la partie. Mais c’était si étrange de l’entendre dire ça, dans quoi m’étais-je engagé ? Le jeu se corsait et j’avais atteint mes limites. Rectification, le Drew que j’étais, avait atteint ses limites. Je devais donc le laisser de côté pour redevenir mon ancien moi.

Son ricanement me fit froncer les sourcils, le jeu était passé au stade supérieur, je devais me montrer à la hauteur. Je plongeai mon regard dans le sien, mes neurones fonctionnant à vive allure.

« Non je ne sais pas ce qu’implique d’être ton copain mais j’aime m’aventurer en terre inconnue. » souris-je, joueur. « Et puis, c’est drôle cette idée d’appartenance pour un électron libre. »

Je rapprochai mon visage du sien, posant mes mains sur ses hanches, effleurant mes lèvres des siennes.

« Et puis, je suis pour le principe de l’égalité très chère. Si je t’appartiens, cela doit être réciproque. Certes la Reine peut tout avoir mais je suis prêt à me rebeller. »

Je souris de plus belle, attrapant un verre sur le comptoir avant de le boire d’une traite. Je reportai mon attention sur elle, ne bougeant pas mes mains, la mettant au défi, la provoquant.

« Alors Darling, dit moi. Qu’est-ce que je risque à vouloir t’avoir pour moi ? »

« Il y a toujours un risque de jouer avec le feu. Mais qu’est-ce qu’on s’en fout.»
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Sam 20 Juin - 14:11


Perhaps a fool
"Tout le monde me croit folle mais je m’en fiche. Ca sert parfois de paraître un peu loufoque, ça vous pose."


La petite tigresse ne lâchait pas prise et Cara n'avait pas honte de l'avoir prit à son propre piège, il avait affirmé être son copain, il fallait en assumer les conséquences maintenant !
Elle savait qu'il pensait avoir gagné au moment où elle l'avait félicité, parce qu'il avait été épatant, mais elle n'avait pas manqué l'accélération des battements de son cœur, pour rien au monde elle n'aurait raté ça, elle l'avait désarçonné maintenant elle n'attendait plus qu'une réponse à la hauteur de son arrogance, à la hauteur d'une Reine.
Elle devait bien admettre qu'elle n'aurait jamais pensé que cette soirée soit aussi intéressante sous tout angle, mais au moins elle ne s'ennuyait pas bien au contraire, elle jubilait de pouvoir torturer cette pauvre âme sensible qu'il est jusqu'à ce qu'il soit lui..
Il la regardait droit dans les yeux tout en disant ces mots, c'est vrai, c'était un drôle de concept d'appartenir pour un électron libre mais elle aurait bien des choses à répondre vis à vis de cela, mais elle se contenta de lui adresser un sourire arrogant, Monsieur aime l'aventure ? Eh bien il risque d'être servi avec une telle fille à ses côtés.
Il se rapprocha alors subtilement tout en posant ses mains sur les hanches de la chasseuse qui sentit tout à coup comme une aura d'appartenance qui fut confirmée par ce qu'il affirma tout de suite après, elle ricane et saisit son menton entre ses doigts avant de lui lancer un regard impérieux.

-Croit moi, Sweetheart, c'est bien mon problème, tu m'appartiendras toujours, mais quand je l'aurais décidé, je ne serai plus à toi, je te glisserais entre les doigts avant même que nos lèvres ne se soient quittées, elle ajouta un sourire prétentieux avant de sceller ses paroles avec un baiser, elle adorait torturer les autres, mais lui en particulier, elle voulait le pousser à bout et pour ça, elle déploierait toute ses forces.
Ses lèvres avaient encore le goût de l'alcool qu'il venait de boire, et elle s'en délectait avec une certaine satisfaction, quittant enfin ses lèvres, elle commença à réfléchir aux risques, puis telle une fatalité, la réponse la percuta.

-Qu'est ce que tu risques ? Elle haussa un sourcil tout en prenant ce petit air amusé et arrogant, tu dis que tu aimes l'aventure en terre inconnue mais si je réponds.. elle se rapproche un sourire en coin plaqué sur le visage, ce ne serait plus du jeu voyons Sweetheart.

Elle caressa doucement sa joue comme si elle cajolait un enfant qui manquait de confiance, un enfant surtout trop impatient et qui veut tout et tout de suite.
Mais on ne fait pas de caprice avec Reine, elle peut, toi non.
Elle pose alors son doigt sous son menton et redresse légèrement la tête de son prétendant, sans jamais perdre la face.

-Alors, si tu veux vraiment le découvrir, pourquoi ne pas t'aventurer tout seul et te laisser surprendre pas les risques auxquels tu feras face... Aurais-tu... Peur ?

Elle sait qu'elle appuie sur un point sensible, après avoir flatté son égo, elle le rabaisse, et c'est un jeu pour elle, donne lui la chance et elle te torturera comme elle adore le faire, tu peux quitter la partie, à tout jamais ou revenir, mais dans tout les cas tu ne l'oublieras.
Une fois qu'elle te tient, elle ne te libère plus, voilà sa malédiction, la Malédiction sans nom.
Elle le scrute, le fixe, droit dans les yeux, et cet affront ne passera pas comme une lettre à la poste, mais elle n'a pas peur, elle ne le craint pas et il peut lire dans ce regard émeraude toute l'arrogance du monde et la fourberie dont elle fait vaillamment preuve.
De même que lui tout à l'heure elle attrape un verre qu'elle boit d'une trait, sans jamais détacher son regard du sien.
Elle st impatiente de voir ce qu'il va faire, ce qu'il compte faire.
Fuir ?
Ou jouer ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Lun 22 Juin - 0:21

On échange les rôles.
Andrew & Cara

Son rire me fit froncer les sourcils, ou plutôt son ricanement me laissa un goût amer dans la bouche et j’eus une petite mine agacée, ne serait-ce qu’un dixième de secondes avant de reprendre mon air de tout à l’heure. Je sentis ses doigts s’emparer de mon menton et je levai les yeux vers elle, croisant son regard impérieux. J’étais en face d’une reine, qui allait sûrement ne faire qu’une bouchée de ma personne si je ne bougeais pas un peu pour changer tout ça.

Elle vint me dire que je lui appartenais –quelle surprise- un sourire amusé naquit sur mes lèvres tandis qu’elle continuait à m’expliquer qu’elle ne m’appartenait pas, qu’elle pouvait filer, j’allais lui faire comprendre qu’elle avait tort sur ce coup-là, la Reine se croyait indomptable ? C’est ce que nous allions voir. Eh oui, madame avait titillé mon côté joueur et dominant, ne l’avait-il pas cherché après tout ? Ses lèvres vinrent trouver les miennes, comme une sorte de provocation à mon goût,

Maintenant les risques, je l’écoutais attentivement, elle avait toujours ce même petit air narquois et j’arquai un sourcil tandis qu’elle me laissait dans le flou, Sweetheart devait donc trouver tout seul les risques de ce jeu, pourquoi n’en étais-je pas étonné ? Ses doigts vinrent caresser ma joue et je ne pus cacher mes frissons, plongeant mon regard dans le sien, presque comme hypnotisé.

Encore une fois, elle vint me rabaisser et il était vrai que mon égo en prenait un coup. Ses paroles étaient blessantes, toutefois je décidais de ne rien laisser passer. Conservant mon calme,  j'allais reprendre en main le jeu qui m'échappait depuis trop longtemps. Foi de Carter.

Mon regard ne lâchait toujours pas le sien et je laissai mon esprit vagabonder de pensées en pensées, l’observant boire sans broncher. Soit, c’était à mon tour de jouer et je n’allais pas me laisser faire comme toutes les autres fois. C’était drôle au début mais là, elle cherchait vraiment la petite bête et bravo pour elle, elle l’avait trouvé.

Je finis par me lever, ne la quittant pas des yeux tandis que je me mis à tourner autour d’elle, tel un prédateur qui jaugeait sa proie. Je me tenais bien droit, l’air fier, menton relevé, la surplombant de ma hauteur. Un sourire inquiétant naquit sur mes lèvres alors que mes doigts vinrent glisser sur la surface du bois, saisissant un dernier verre que je portais à mes lèvres, buvant la boisson.
Je reposai le verre avant de me tourner vers elle, approchant mes lèvres de son oreille.

« Eh bien petite Reine, tu dis que tu me possèdes certes, j’avais fini par le comprendre. Mais sache que tout ce que l’on possède fini par nous posséder et de plus, si je ne te possédais pas déjà, tu serais déjà parti voir ailleurs Honey… » souris-je, me reculant.

Et sur ces mots, je vins passer mon bras autour d'elle, la ramenant d'un geste brusque contre moi. Je sentais son corps pulser contre le mien et pouvais deviner le mouvement de chacun de ses muscles, de son souffle, jauger de chacune de ses réactions pour savoir si elle me mentait, et comment elle se sentait. Je la toisais de toute ma hauteur, baissant la tête vers elle tel le prédateur sur sa proie avant de lui murmurer :

« Et les risques… Tiens parlons des risques. Tu dis que je risque des choses soit, mais toi, as-tu réfléchit à la question ? Il y a bien des risques à jouer comme ça avec moi. »

J’haussai les sourcils, un vilain sourire sur les lèvres, glissant ma main dans le creux de ses reins, la taquinant du bout des doigts.

« Et sache Honey, que la peur n’a jamais fait parti de mon vocabulaire. » ricanais-je au creux de son oreille « Mais si tu as la trouille, tu n’as qu’à fuir toi…. » Je pris son menton entre mes doigts. « Après tout, je suis peut-être un trop gros morceau pour toi »

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Cara Frost
Modérateur
avatar

Alias : Reine des Neiges
Messages : 214
Dollars : 256
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Ven 17 Juil - 15:56


In danger..
Ce petit coin de ta peau est à moi pour toujours...


Elle savait pertinemment que ses provocations les mèneraient quelques part, qu'elles réveilleraient celui qu'il était avant et encore mieux, elles le feraient évoluer vers un homme d'autant plus joueur voire manipulateur, elle l'élevait peu à peu à sa hauteur, et là, elle avait pu ressentir cette bête en lui. L'ancien lui s'était parfaitement réveillé et il en avait certainement assez de se faire piétiner par la langue de vipère de la petite Frost.
Tant mieux, c'est ce qu'elle cherchait depuis le depuis, elle voulait éveiller cette flamme en lui, ou plutôt ce feu ardant qui te donne une telle puissance, que tu penses que personne ne peut plus t'arrêter dans ta course effrénée.

Et elle comprit clairement que c'était le cas, lorsqu'il se transforma subitement en prédateur.. Le vrai prédateur, une démarche lente qui te fait languir, et ce zeste de danger.. Elle n'aurait jamais imaginé le voir de ses propres yeux, mais Andrew dégageait quelque chose de purement dangereux.
Et c'est ça qu'elle recherchait depuis le début, elle cherchait à ce que leurs contacts fassent des étincelles, à ce que leurs regards les fassent frissonner.. Elle recherchait ce toucher, cette sensation qui n'arrivait que rarement et elle ne s'était pas trompée sur le compte du jeune homme, il était tout à fait capable de la vibrer, comme elle s'amusait à le faire trembler.

Il jouait clairement de sa taille pour dominer la jeune fille et ça l'amusa un peu, il avait besoin de se gonfler à bloc pour l'impressionner, comme c'est mignon.. Et même si c'était drôle un instant, elle remarqua tout de même ce changement de tenue, il était droit, fier et il en jouait. Il taquinait le verre de ses lèvres alors qu'elle attendait une réaction qui ne tarda pas à venir.. Elle pouvait clairement sentir son souffle chaud contre sa nuque, ces lèvres qui murmuraient, qui tentaient de la persuader, elle profita de ce faux contact, ils s'étaient juste frôlés et pourtant elle pouvait sentir un frisson courir le long de son corps.. C'était ça qu'elle recherchait, ça qu'elle voulait. Il eut à peine de se reculer et de la plaque contre lui qu'elle s'entendit rire.

-Tu ne crois quand même pas que j'irais voir ailleurs quand je peux avoir le meilleur cru ? Tu ne me possèdes pas, je t'ai simplement choisi Sweetheart, c'est différent...

Elle était la proie, et pourtant, même coincée entre ses griffes elle ne pouvait s'empêcher de lui répondre, de l'affronter, même dans cette position délicate qui la faisait rire, cet air narquois qui se peignait sur son visage ne rendait l'atmosphère que plus tendue, plus électrique.. Bonté divine, qu'elle aimait cette adrénaline, et cette proximité..
Chacun savait tout de l'autre, son moindre mouvement, elle pouvait même sentir sa respiration, bloquée contre son torse qui se levait à une allure régulière, quoi que trop rapide.. Elle devina rapidement que ce contact avait un seul et même effet sur les deux joueurs..

La suite l'intéressa encore plus, les risques ? Mais elle n'avait pas peur de les prendre ces risques, après tout, c'était elle qui jouait au bord du vide depuis tout à l'heure, et il avait mis un moment avant de la rejoindre dans cette partie... Et maintenant il n'hésitait plus, ses mains narguaient la peau de Cara, éveillant quelques picotements le long de son dos, ce rire qui résonnait contre son oreille sonnait comme une parfaite provocation à laquelle elle allait répondre avec plaisir.
Ils se scrutaient, yeux dans les yeux, ils avaient osé ?
Elle ricana face à tant de prétention, mais pour qui se prenait-il d'un coup ? A croire qu'il voulait rattraper le temps perdu plus tôt.

-Tout d'abord.. Sache que j'aime vivre dangereusement, que la peur ne vit pas dans mon cœur et que même si la fuite a une certaine forme de noblesse, laisse moi te dire que ce n'est pas un simple gringalet dans ton genre qui va me faire courir, alors ne rêve pas, personne n'est trop gros pour moi.

Sur ces mots, elle lui déroba le plus féroce des baisers, et si il l'avait impressionné, il pouvait remballer sa comédie, son aura n'était plus la même, c'était elle maintenant qui dégageait ce quelque chose de dangereux, lui était redevenu proie, elle n'avait pas l'avantage de la taille, certes, physiquement, il l'écrasait, mais en terme d'arrogance, elle était à des années de lumière de sa petite prétention.

-Ne pense pas me battre sur mon propre terrain, souffla-t-elle comme une menace contre ses lèvres, après avoir mordu sa lèvre inférieure jusqu'au sang, histoire de goûter au métal de ce liquide rougeâtre qui coulait dans ses veines.
Son regard, tout en elle était menaçant, comme un avertissement non dissimulé et pourtant c'était aussi ce qui la rendait tout à coup terriblement sexy. Cara représentait un défi à elle toute seule, c'était à lui de voir maintenant si il le relevait ou si il abandonnait.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      «OOPS!...I DID IT AGAIN, I PLAYED WITH YOUR HEART, GOT LOST IN THE GAME ! OH  BABY, BABY.. OOPS!...YOU THINK I'M IN LOVE ! THAT I'M SENT FROM ABOVE.. I'M NOT THAT INNOCENT !»
      Cara Frost:  Bastard is coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   Mer 29 Juil - 0:55

Perdre ? Jamais.
Andrew & Cara

A peine avais-je eu le temps d’apprécier les quelques phrases que j’avais prononcé qu’une paire de lèvres vinrent écraser les miennes dans un baiser des plus féroces. Madame avait besoin d’appuyer ses propos ? Intéressant, je profitai de l’instant, en profitant pour réfléchir à une contrattaque, ne me laissant pas distraire aussi facilement. Elle avait voulu réveiller mon ancien moi, voilà qui était fait.

Elle vint me murmurer quelque chose contre ma bouche et j’eus un sourire en coin, tant de prétention en une seule personne, trop d’assurance, il fallait décidément que je la fasse redescendre, elle se plaçait bien trop haut. Je grognai quand ses dents vinrent abîmer ma chair, faisant couler quelques gouttes de sang à l’intérieur de ma bouche. Dieu, la douleur venait de réveiller le loup qui sommeillait en moi et je fermai les yeux, ne voulant pas trahir ma véritable nature, mes yeux dorés devaient rester cachés. Je respirai calmement, luttant contre cette nature animale, ne voulant pas perdre en si bon chemin.

Je finis par rouvrir les yeux, ne trahissant aucune émotion, léchant le sang qui restait sur ma lèvre avant de me redresser, prenant son menton entre mes doigts, rapprochant dangereusement mon visage du sien, un nouvel éclat de malice brillant dans mon regard. Je devais rapidement reprendre le dessus, ce petit contre temps avec mon loup avait failli me faire perdre mon avantage. Je fis claquer ma langue contre mon palais, secouant doucement la tête.

« Certes, je suis un grand cru comme tu dis Honey, mais sais-tu qu’il faut payer le prix fort pour l’obtenir ? J’attends toujours ton prix… » soufflais-je, le sourire aux lèvres.

Je touchais sa joue de mes lèvres avant de les laisser courir le long de sa mâchoire, la sentant frissonner à ce contact, je finis par venir mordre son lobe d’oreille avant de lui glisser quelques mots au creux de celle-ci, mes doigts venant taquiner ses hanches. Elle aimait le danger mais ne connaissait pas la peur? Quelle chose illogique.

« Laisse-moi te dire que tout cela est bien stupide. Comment sais-tu quelque chose est dangereux si tu n'expérimentes pas la peur? » ricanais-je

Je me reculai légèrement pour plonger mon regard dans le sien, bien content d’avoir laissé mon côté intello encore en vie pour rebondit sur cette petite erreur qu’elle avait faite. Elle ne devait pas être habituée à ce qu’une « proie » ne se laisse pas faire à son jeu de séduction. Certes, elle n’était pas moche et avait tout pour plaire mais si je voulais gagner –et j’allais gagner- il fallait que je regarde par-dessus ça.

« Et pourtant je le pense Darling, il va falloir te faire à l’idée que tu n’es pas imbattable. Dommage pour toi… »

Je me rapprochai d’elle, ce même sourire en coin sur les lèvres alors que j’enroulais sa taille d’un bras, venant l’embrasser sauvagement, lui rendant la pareille, ma main libre venant glisser le long de son bras, dans une caresse lente et sensuelle. Je m’étais imposé dans le jeu, bien plus qu’elle ne le pensait, j’étais bon joueur quand on me provoquait, et cette fois-ci, je serais l’unique vainqueur. Je mordis sa lèvre à mon tour mais ne préféra pas la blesser, de peur de perdre définitivement le contrôle. Mais une chose était sûre, si Mademoiselle se décidait encore à ouvrir sa séduisante petite bouche pour tenter de remporter la mise, je le ferais taire aussitôt d’un baiser qu’elle le veuille ou non.



Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You're alive, feel it [PV Andrew]   

Revenir en haut Aller en bas
 
You're alive, feel it [PV Andrew]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You're alive, feel it [PV Andrew]
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
» we are who we are when we’re with the people that make us feel the most alive |Kyra|
» Signature de contrat - Andrew Brunette
» Andrew Kirke (Gryffondor)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Dans les quartiers de Beacon Hills :: Discothèque-
Sauter vers: