Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Same game, new rules ►•◄ Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thea Melegan

avatar

Messages : 81
Dollars : 95
Date d'inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Same game, new rules ►•◄ Charlie   Dim 17 Avr - 20:22


Same game, new rules.

PV Charlie

Bien qu'elle essayait de ne pas y penser, elle ressassait tout depuis sa rencontre avec Charlie. Les images défilaient dans son esprit confus et son cœur n'avait cessé de battre à cent à l'heure. Mais cela ne la gênait pas. Elle appréciait chaque image de Charlie qui défilait dans son esprit. Ce qui la dérangeait, en revanche, était les seaux d'eau glacée qu'elle avait la sensation de se prendre à chaque fois qu'elle tournait la tête. Chaque personne qu'elle croisait était une nouvelle vague d'émotions dix fois plus fortes que d'habitude. Déjà six jours qu'elle avait essayé de se couper du monde, pas d'ordinateur, pas de téléphone, elle avait été en cours et au travail en faisant son possible pour éviter les gens qu'elle connaissait bien. Au bout de trois jours elle avait prévenu l'hôpital qu'elle était malade et qu'elle ne pouvait donc pas venir travailler. Elle allait bien, « physiquement » parlant, mais elle croisait toujours toutes sortes de patients dans le grand hôpital de Beacon Hills et la souffrance d'une bonne partie d'entre eux la faisait horriblement souffrir et les médicaments n'y faisaient rien. Elle s'était enfermée chez elle pendant deux jours, laissant les souvenirs de Charlie la bercer. Elle se lassait de son visage, de ses yeux vert émeraude qui l'avaient fascinée dès le début. Elle ressentait encore son contact, le goût de ses lèvres contre les siennes. Tout. Sa mémoire n'avait pas faillie.

Un couple sortit d'une boutique, se hurlant dessus pour une histoire de tapis. Thea tourna la tête, la colère montait en elle. L'indignation lui donnait envie de hurler sur tout le monde. Elle baissa la tête et traversa la rue à la hâte, entraînant un concert de klaxon. « VA TE FAIRE FOUTRE ! » hurla-t-elle au chauffeur. Elle s'arrêta sur le trottoir qu'elle venait de rejoindre pour reprendre son souffle. La colère, la rage, le mépris lui tournaient la tête. Un groupe d'adolescents passa à côté d'elle, riant aux éclats. La colère disparut et un sourire s'étendit sur son visage. Elle ne put garder le rire qui s'était épris d'elle.

L'autre jour, elle était partie de chez elle, après avoir donné à Charlie le verre d'eau et l'aspirine que celle-ci avait demandé, s'étant aperçue de l'heure tardive. Il n'était pas si tard pour une personne lambda, mais pour une infirmière commençant à cinq heures et demi le samedi matin, Thea avait un retard conséquent. Elle n'était pas partie en hâte, l'anxiété absente ce matin-là. Elle avait quitté l'appartement comme si elle partait faire une promenade. Elle était déjà en retard de toute façon.

Des dizaines de personnes passaient dans cette rue, trop au goût de Thea. Son esprit lui hurlait de retourner s'isoler chez elle. Elle entra dans la pharmacie la plus proche, attendant que les deux clients devant elle finissent leurs achats et se présenta devant le pharmacien, fatigué et agacé. Elle lui demanda des médicament spécifiques et, ça ne manqua pas, la démonstration d'agacement du pharmacien se répercuta sur la jeune femme qui commençait à s'énerver face aux questions de l'homme. Ces médicaments, elle en avait besoin. Elle avait égaré l'ordonnance il y avait bien longtemps mais son médecin les lui avait bien prescrits en cas « d'urgence ». Par là, il voulait signifier « rechute ». Le pharmacien ne voulut pas entendre les explications de Thea et il haussa la voix pour la faire partir. Certes, ces médicaments étaient trop « dangereux » pour être vendus à n'importe qui et encore moins à des « jeunes en recherche de liberté », mais ils étaient aussi très précis pour qu'un jeune drogué ne vienne réclamer ceux-ci en particulier. Le pharmacien ignora les remarques de la jeune femme et lui ordonna de partir où il appellerait la police. Thea se prenait non seulement ses insultes mais aussi son mépris en pleine face. « Très bien, je me casse. » Elle tourna les talons, ne pouvant empêcher un « connard » de sortir de sa bouche. Elle détestait se comporter ainsi, pourtant elle ne pouvait rien faire pour se maîtriser. Pas sans les médicaments. Elle pourrait aller à l'hôpital mais elle était censée être malade, grippe ou gastro-entérite, pas crise psychotique due à son hypersensibilité. D'ailleurs, cette hypersensibilité, peu de gens étaient au courant. Une infirmière psychologiquement atteinte n'était pas très appréciée par les patients.

Elle avait claqué la porte et marchait désormais à pas lents. Heureusement, les personnes qu'elle avait croisées étaient assez sereines. Jusqu'à ce qu'une mère ne hurle après son bambin pendant que ses deux bébés hurlaient dans sa poussette double. Elle s'était arrêtée en plein milieu de la rue et tirait son gamin par le bras, lui ordonnant de rester à côté de la poussette et de la tenir. Thea essaya de contourner par le bord de route mais une file de voitures déambulaient. La colère anxieuse de la mère se répercuta sur Thea. « Raaaah bougez de là ! » hurla l'étudiante à la mère. Cette dernière la laissa passer, trop occupée avec ses enfants pour se prendre la tête avec une jeune effrontée. Thea traça sans faire attention, espérant croiser quelqu'un de normal pour qu'elle puisse se calmer. Sur les nerfs, elle s'arrêta en plein milieu du trottoir et regarda autour d'elle sans savoir quoi faire. Une silhouette attira son attention à l'autre bout de la rue. La colère se cacha dans un coin, poussée par tout un tas d'émotions diverses. Sans réfléchir, Thea traversa la rue, ignorant les voitures qui entonnèrent un nouveau concert de klaxons et elle s'arrêta sur le bord du trottoir, hésitante. Une partie d'elle voulait y aller, l'autre voulait fuir. Thea resta figée un instant et, lorsqu'elle revint à la réalité, elle se passa inconsciemment une main sur son visage. Elle venait d'essuyer une larme. Elle pleurait ? Elle entendit rapidement la source de ses larmes : une fillette d'environ huit ans pleurait à chaudes larmes. Je ne peux pas y aller. Elle tourna les talons. Mais si, mais si. intima son esprit en lui remontrant tous ses souvenirs. Cela fit remonter en elle tous les sentiments qui n'appartenaient qu'à elle et vinrent se mélanger à ceux de toutes les autres personnes autour d'elle. Elle se mit à courir pour la rattraper. Elle avait attendu trop longtemps. Elle avait failli la manquer. Elle parvint à la rattraper, suivant les traces d'un joggeur dont la course était une libération quotidienne, et agrippa son bras pour la tirer dans les siens. Elle était essoufflée. Elle la serrait sans pouvoir la lâcher. Ce n'était pas comme ça qu'on abordait quelqu'un, ne cessait-elle de se répéter. Mais c'était difficile de penser logiquement quand on était tiraillé par les émotions de tout le monde et surtout, surtout, des siennes qui refusaient de lâcher la brune.
Le pharmacien n'avait pas tord tout à l'heure en implicitant l'addiction de Thea. Ce n'était cependant pas des médicaments qu'elle était accro.


Codage par Narja pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Crawford

avatar

Alias : Grumpy Raccoon
Messages : 105
Dollars : 115
Date d'inscription : 22/10/2015
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: Same game, new rules ►•◄ Charlie   Lun 18 Avr - 19:48



Sam Game, New Rules


Le crayon parcourait lentement le papier avant de repartir sur une cadence plus rapide, traçant des contours gris, donnant naissance à une nouvelle esquisse. La pointe se figea avant de se décoller de son support pour se retrouver posé plus loin. Un regard distrait vint caresser la silhouette du regard, une attention tendre. Les doigts experts s’enroulèrent autour d’une bouteille d’eau, cette dernière fut portée aux lèvres délicates de Charlie. La brunette n’écoutait plus le cours, ses pensées étaient bien trop encombrantes dans son crâne pour qu’elle ne lui laisse, ne serait-ce, qu’une chance pour suivre. Ses camarades étaient, eux, complètement absorbés par ce que disait le professeur. La bouteille fut reposée et ses jambes se croisèrent, ses doigts tapotant la table où elle s’était installée.

Elle faisait tout son possible pour ne pas observer ce qu’elle avait inconsciemment dessiner. Elle savait très bien ce qu’il se trouvait sur cette feuille. Une blonde, magnifique, inoubliable, envoûtante. Leur dernière rencontre remontaient à une semaine déjà et pourtant, Charlie ne pouvait se retirer leur nuit de l’esprit, ça l’obsédait plus que tout. Sa passant une main sur le visage, elle vint à se demander, une nouvelle fois, comment avait-elle fait pour mériter autant de tendresse de la part de l’étudiante. Jamais. Jamais on ne s’était montré aussi doux avec elle, aussi concerné, attentionné. Elle lui manquait, elle ne pouvait pas le cacher. Ce dessin le témoignait bien. Elle avait cherché à la revoir, s’était même rendue à son université, mais on lui avait dit qu’elle était souffrante. Inquiète, elle avait cherché à en savoir plus, mais c’était tout bonnement impossible. Elle était donc rentrée bredouille, le cœur lourd.

Son regard émeraude se posa sur sa montre, le cours n’allait pas tarder à toucher à sa fin. Ses doigts attrapèrent ses affaires pour les fourrer dans son sac. Se saisissant de sa veste, elle remarqua le regard curieux de sa voisine sur ses cicatrices, elle l’ignora complètement. Depuis ce fameux matin, Charlie n’avait plus honte de les monter, elles faisaient parties d’elle maintenant, elle devait s’en trouver fière. Cela montrait qu’elle avait échappé plusieurs fois à la mort avec brio. Retirant son élastique de ses cheveux, elle secoua la tête pour les coiffer rapidement. La brunette avait hâte de rentrer chez elle pour attraper un contrat. Peu lui importait la victime, elle voulait seulement se changer les idées. Au plus vite.

La sonnerie retentit fortement dans la salle et Charlie fut la première à quitter la salle, pliant le dessin pour le fourrer dans la poche de sa veste, accélérant le pas pour fuir la marée humaine qui n’allait pas tarder à déferler dans les couloirs. Tête haute, elle poussa les portes qui menaient à l’extérieur du campus. Elle descendit quatre à quatre les marches et dépassa la grille.

La voilà en ville, écouteurs enfoncés dans les oreilles, elle avançait dans la rue. Elle ne faisait pas attention aux autres, augmentant le volume de la musique, se laissant transporter par le morceau qui passait. Chaque parole la renvoyait à cette nuit, à son visage, à son sourire, à sa voix, à son étreinte. Elle s’était sentie si bien en sa présence, dans le creux de ses bras. Thea ne l’avait jamais jugé, elle avait toujours cherché à l’aider sans rien connaître d’elle. Secouant la tête, elle se força à penser à autre chose. Si elle chassait réellement ce soir, il fallait qu’elle chasse toutes émotions. Tuer n’était pas facile, les sentiments constituaient un véritable obstacle.

Ses sourcils se froncèrent quand des éclats de voix lui parvinrent. Charlie voulait s’arrêter, mais sa raison lui disait de continuer, qu’elle avait mieux à faire que de regarder une bagarre de quartier. Elle fourra ses mains dans ses poches et reprit sa route. Rentrer. Voilà son objectif, elle devait se concentrer sur ça. On la tira par le bras, lui faisant lâcher un grognement de protestation. Mais son agacement fut rapidement remplacé par la surprise quand on la prit dans une étreinte. Elle papillonna des yeux avant de reconnaître cette odeur et cette crinière blonde. Thea. Son cœur se mit à battre follement dans sa poitrine, ses bras entourant le cou de la jeune femme, ses doigts se glissant dans ses cheveux. Elle lui rendit son étreinte sans hésiter, la curiosité la rongeant tranquillement. « Thea ? Qu’est-ce… Qu’est-ce que tu fais là ? Tu vas bien ? » Tant de questions qui se bousculaient dans son crâne. Elle se risqua à déposer un baiser sur le sommet de son crâne. "Tu m'as manqué..."
© TITANIA

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Sweet Mercenary

Blood Must Have Blood.
That's true.
But Money is my reason to Kill.


(c) crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thea Melegan

avatar

Messages : 81
Dollars : 95
Date d'inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Same game, new rules ►•◄ Charlie   Mar 19 Avr - 11:16


Same game, new rules.

PV Charlie

Des bras l'encerclèrent et il n'y eut plus personne d'autre que Charlie dans le monde de Thea. Plus personne, plus les émotions de ce « personne ». Juste ses émotions à elle, se mêlant à la surprise de Charlie. Elle voulait se redresser, voir son visage à nouveau mais elle craignait de briser l'instant et de sentir resurgir les émotions de toutes les personnes qui passaient autour d'elles dans la rue. Elle ne voulait pas retourner dans ce monde, elle ne voulait pas lâcher Charlie. Elle se trouvait un peu pathétique de penser ainsi, comme une enfant en plein caprice, mais tout ce que les autres ressentaient se décuplaient en elle. Auprès de Charlie, ses sentiments étaient au centuple et cela couvrait toutes les émotions de n'importe qui d'autre. Elle sentit les lèvres de Charlie se poser sur son front et elle se redressa aux mots que la jeune femme venait de prononcer. Ca ne loupa pas, la rue réapparut autour d'elle et les passants avec. Thea plongea son regard dans celui de Charlie, espérant s'y perdre suffisamment pour éviter de se prendre une nouvelle vague d'émotions ne lui appartenant pas. Elle finit par détourner le regard, gênée par ses propres émotions. Décidément...

- Je me promène, répondit-elle en désignant la rue autour d'elle, et toi ? Tu vas bien ?

Poser cette question était assez inutile pour Thea, qui savait toujours ce que son interlocuteur ressentait. Elle observa la rue un instant. Elle ne savait pas trop quoi dire, ni quoi faire. Elle évitait de porter son attention sur les gens, tâchant de les ignorer. Son humeur pouvait changer en un fragment de seconde et elle préférait éviter de passer pour une folle devant Charlie. S'il y a quelques jours elle lui avait en quelque sorte expliqué son « problème », ce n'était rien comparé à ce qu'il se passait depuis leur dernière rencontre. Thea était en « crise », en quelque sorte. Cela faisait beaucoup de guillemets pour une chose bien complexe à expliquer. Thea n'y parviendrait pas. La dernière fois qu'elle avait été ainsi, ça ne s'était pas très bien terminé. Les médicaments l'avaient calmée, il faut dire qu'ils l'avait shootée assez fort pour qu'elle dorme pendant une semaine et quand elle s'était réveillée, seule dans une pièce sans décoration, elle ne ressentait plus rien.
Trop de gens, trop difficile de tout éviter. Avant que Charlie ne puisse poser une nouvelle question, Thea glissa sa main dans la sienne, entrelaçant ses doigts aux siens et commença à la tirer après avoir déclaré :

- On va boire un verre ?

Elle lui offrit un sourire qui se voulait rassurant. Elle se concentra sur le contact de sa paume et de ses doigts avec ceux de Charlie, sur son cœur battant encore plus vite que précédemment et son estomac noué au creux de son ventre. Elle pouvait être normale, au moins cette fois. Elle pouvait passer un moment avec Charlie sans devenir complètement folle. Son esprit pouvait au moins lui accorder ça.


Codage par Narja pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Crawford

avatar

Alias : Grumpy Raccoon
Messages : 105
Dollars : 115
Date d'inscription : 22/10/2015
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: Same game, new rules ►•◄ Charlie   Dim 24 Avr - 23:06



Sam Game, New Rules


Son regard bleu avait toujours le don de l’emmener dans un autre monde, de lui faire oublier les passants. L’émeraude se perdait dans l’immensité bleue si calme qui apaisait ses sombres pensées et qui la rassurait dans ses moments d’incertitude. Mais aujourd’hui, cette tranquillité semblait perturbée par une violente houle, un torrent incontrôlable. Charlie aurait aimé savoir ce qui la tourmentait à ce point, pouvoir être celle qui chasserait cette tempête pour y réinstaller la paix. Mais le regard fut détourné, et elle se retrouva impuissante.

« Je vais bien, oui, la routine quoi. » lui répondit-elle avec nonchalance, elle ne voulait pas lui avouer qu’elle avait pensé à elle toute la semaine. C’était avouer une faiblesse et la brunette détestait ça. Certes, il s’agissait de Thea, mais quand même, c’était plus fort qu’elle. Son regard refusait de se détacher de la blonde, chaque petit détail l’intéressait. Ses doigts se firent un plaisir de redécouvrir la douceur de sa chevelure dorée et sa peau de pêche. Le goût de ses lèvres disparaissait peu à peu de sa mémoire, mais Charlie n’avait pas l’audace de demander un chaste baiser. Elles n’avaient pas discuté après cette fameuse nuit.

Un agréable frisson parcourut sa peau lorsque ses doigts se lièrent aux siens. Un sourire plus que sincère se mit à fleurir sur ses lèvres. Elle voulait passer du temps avec elle, rien ne pouvait rendre Charlie plus heureuse. Thea ne la rejetait pas. « Avec grand plaisir. » Elle prit donc la direction que lui indiquait la blonde, contente de pouvoir marcher à ses côtés. Son cœur s’emballait, une nouvelle fois, dans sa poitrine, sans oublier cette étrange nuée de papillons au creux de son ventre. La brunette ne voulait pas penser à la signification de ses sensations, c’était trop nouveau, trop récent, trop douloureux. Elle ne s’était plus risquée à s’attacher à quelqu’un depuis la mort de son ange.

Mais Thea est si différente… Charlie se mordit la lèvre avant de venir déposer un bref baiser sur la tempe de la jeune femme, ne pouvant se retenir plus longtemps. Elle avait besoin de se dire qu’il ne s’agissait pas d’un rêve. « Tu m’offres le café ? Je n’ai pas d’argent sur moi là » rit-elle « Ou sinon, je piquerai dans ta tasse. »

© TITANIA

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Sweet Mercenary

Blood Must Have Blood.
That's true.
But Money is my reason to Kill.


(c) crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thea Melegan

avatar

Messages : 81
Dollars : 95
Date d'inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Same game, new rules ►•◄ Charlie   Mar 26 Avr - 23:20


Same game, new rules.

PV Charlie

Elle s'assit sur la banquette, lâchant la main de Charlie pour la laisser s'installer à son tour. Elle interpella un serveur et commanda un café et un cocktail. Elle avait besoin d'une boisson fraîche et, puisqu'elle n'avait pas pu prendre les médicaments dont elle avait besoin, elle pouvait bien boire un peu d'alcool. Elle dévisagea Charlie, la regardant avec suffisamment d'intensité pour ancrer chaque trait dans sa mémoire. Son regard glissa, pensant tomber dans le vide, mais il tomba sur la main de Charlie et Thea se rendit compte que les poignets de la jeune femme étaient découverts. Elle observa un instant les cicatrices qui l'avaient interpellée à leur première rencontre et elle se pinça les lèvres, contente que Charlie ne les cache plus mais ne sachant toujours pas ce que les émotions qu'elle ressentait quand elle les regardait signifiait. Elle se racla discrètement la gorge. Elle ne savait pas quoi dire. Le serveur apporta les boissons et Thea le remercia avant de saisir son verre pour en boire quelques gorgées. Le serveur était particulièrement content, il passait une bonne journée. Cela égaya Thea un instant. Quand il se fut éloigné, elle se reconcentra sur Charlie, laissant les émotions l'enselevir. Elle avait des tas de choses à dire. Elle voulait lui parler longtemps, partager tout et n'importe quoi, la connaître un peu plus à chaque sujet de conversation, mais les mots se battaient pour se frayer un chemin jusqu'à ses lèvres. Le regard de Thea retomba sur le poignet nu et quelques mots s'enfuirent vainqueurs de sa bouche :

- Elles ne te dérangent plus ? Elle hésita un instant. Elle avait peur d'avoir dit une bêtise. Parce qu'après tout, il n'y a pas de raison...

Elle reporta son verre à ses lèvres, avalant quelques gorgées qui, elle l'espérait, la calmeraient un peu.

- Je mentirais en affirmant ne pas avoir pensé à toi, fit-elle sur un ton plus assuré, un peu rieur.C'est que t'es assez difficile à oublier.

Les diverses émotions qui tourbillonnaient en elle lui tournaient la tête.

- On devrait prendre une photo ensemble, je pourrais te voir même en ton absence, lança-t-elle avec un clin d'oeil rieur.

Elle sortit son téléphone, se leva, s'assit à côté de la brune, tourna le visage de celle-ci de l'index et accrocha les lèvres si proches d'elle des siennes. De sa main libre, elle prit une photo. Elle prolongea le baiser fougueux un petit instant avant de se détacher. Une partie d'elle savait que ce n'était pas correcte, toutes les autres étaient bien trop dingues de Charlie pour laisser la première reprendre le contrôle.


Codage par Narja pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Crawford

avatar

Alias : Grumpy Raccoon
Messages : 105
Dollars : 115
Date d'inscription : 22/10/2015
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: Same game, new rules ►•◄ Charlie   Sam 30 Juil - 18:47



Sam Game, New Rules


Charlie avait bien l’air ridicule à commander un café à côté du cocktail de la blonde. Un peu d’alcool aurait pu lui faire le plus grand bien, mais elle préférait rester raisonnable lorsqu’elle se trouvait à ses côtés. Les souvenirs de leur dernière rencontre étaient encore frais dans sa mémoire, ce qui lui décocha un souvenir. Comment ne pas se rappeler de la douceur de pêche de sa peau ? De la tendresse de ses lèvres ? De délicatesse de ses gestes ? Ce fut ainsi qu’elle se retrouva à l’observer, la discrétion ne semblait pas faire partie des atouts de Thea qui ne se gênait pas pour la dévisager. C’était amusant de la voir la fixer de la sorte. Que cherchait-elle dans ses traits ?

Un sourcil s’arqua lorsqu’elle capta son regard sur ses poignets. Les cicatrices avaient toujours cette tendance à l’intriguer. Elle voulut rabattre ses manches dessus pour obtenir son attention toute particulière, mais elle avait bien trop peur des questions qui pouvaient s’en suivre. Elle n’était pas là pour subir un interrogatoire. La brunette connaissait la curiosité de la jeune femme. Un silence s’était installé entre elles, la blonde sembla le trouvait gênant puisqu’elle se racla la gorge. Un sourire amusé étira les lèvres de la chasseuse qui dévia son regard vers le serveur, le remercia d’un hochement de tête avant de s’emparer de sa tasse.

Soufflant sur le brûlant breuvage, elle s’autorisa une gorge, manquant de s’étouffer quand la question fut posée. Merde, elle n’avait pas réussi à y échapper. Elle posa sa boisson chaude et croisa les bras sur la table, tourna la tête dans sa direction. « Non. Elles ne me dérangent plus. » Ses yeux émeraudes se posèrent sur la gorge de la blonde lorsque celle-ci but de grande gorgée de son cocktail. Quelle descente. Un détail la fit tiquer. « Et toi ? Tu bois de l’alcool maintenant ? Je pensais que c’était interdit avec tes médicaments ? »

Un sourire content fleurit sur sa bouche tandis qu’elle se redressait un peu plus sur la banquette, heureuse d’entendre ses mots. Elle n’était plus la seule dans cette situation alors. Un bref rire s’échappa de sa gorge alors qu’elle secouait la tête. Ses cheveux bruns s’envolaient doucement dans les airs avant de se reposer doucement sur ses épaules.  « Toi aussi tu es difficile à oublier. » répondit-elle franchement. Elle n’allait pas mentir, à quoi bon ? Les deux jeunes femmes avaient passé un moment intime, elle n’allait pas retourner à la case départ pour si peu. Certes, dévoiler ses émotions et sentiments n’était pas quelque chose de commun chez la chasseuse, mais Thea était spéciale.

Ses sourcils s’envolèrent vers son front à cette remarque et elle ne répondit que par un simple haussement d’épaules. « Pourquoi pas. » Elle la regarda sortir son téléphone et lui fit un peu plus de place à côté d’elle. Leurs épaules se frôlèrent, de quoi faire frissonner la brunette qui s’autorisa un bref coup d’œil vers ses lèvres. Elle fut surprise de sentir son souffle contre ses joues et son doigt contre sa joue. Elle s’apprêtait à lui demander ce qu’elle trafiquait quand une paire de lèvres l’interrompit. Le baiser se prolongea, les souvenirs affluaient. Le goût de ses lèvres lui avait tellement manqué.

L’échange se rompit bien trop vite à son goût. Elle se passa la langue sur les lèvres avant de prendre le téléphone de la blonde pour le poser sur la table. Son bras s’enroula autour de sa taille pour l’approcher au plus près. « Tu es sûre que tu voulais vraiment une photo ? Ou ce n’était qu’un prétexte ? » Un léger rire s’échappa de sa bouche alors qu’elle venait sceller ses lèvres des siennes.

© TITANIA

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Sweet Mercenary

Blood Must Have Blood.
That's true.
But Money is my reason to Kill.


(c) crackle bones.


Dernière édition par Charlie Crawford le Jeu 4 Aoû - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thea Melegan

avatar

Messages : 81
Dollars : 95
Date d'inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Same game, new rules ►•◄ Charlie   Lun 1 Aoû - 17:15


Same game, new rules.

PV Charlie

Thea avait bien remarqué la gêne que sa question avait posé. C'était plus fort qu'elle, il y avait vraiment une atmosphère étrange autour de ces cicatrices, et quand bien même Charlie faisait son possible pour conserver le mystère, Thea ne pouvait s'empêcher de se poser des questions. Ses marques l'avait intriguée depuis le début, et ses sentiments à leur égard n'avaient pas changé. Elle n'avait pas été étonnée de la réponse de Charlie, elles ne se connaissaient pas si bien que ça, il ne fallait pas s'attendre à ce qu'elle lui raconte tout. D'ailleurs, Thea doutait que Charlie lui dise un jour ce qui rendait ces cicatrices si spéciales. Thea n'aurait pas continué sur le sujet même si elle avait pu, mais de toute façon Charlie avait renchéri sur une question, coupant court au sujet. Thea avait caché son étonnement dû au fait que Charlie se souvenait de sa petite histoire compliquée entre l'alcool et les médicaments. Avant de soudainement proposer la photo, Thea avait haussé les épaules. Elle ne pouvait pas répondre à cette question, même si cela mettait un coup à sa sincérité. La réponse paraissait simple pourtant. Si elle buvait de l'alcool, c'était bien car elle ne prenait plus ses médicaments. Ils étaient inutiles dans sa situation, et ceux dont elle avait besoin lui étaient inaccessibles. Le seul moyen pour elle de les avoir serait d'aller à l'hôpital se faufiler en psychiatrie pour dérober une ou deux boîtes, mais il en était hors de question. Elle n'avait pas peur de se faire virer si elle se faisait prendre, mais d'avoir à expliquer la raison pour laquelle elle aurait volé ces médicaments. Elle ne pouvait s'y résoudre, voulant à tout prix garder son travail et son hypersensibilité séparés.
La nouvelle réplique de Charlie lui arracha un sourire. Apparemment, elles étaient toutes les deux sur la même page. Au moins, Thea en était sûre. Attirée à elle, Thea sourit.

- Peut-être un peu des deux, sourit-elle.

Charlie l'embrassa à son tour et Thea crut ressentir chaque cellule de son corps, comme si elle s'était divisée en milliards d'elle-même, et chacune de ses cellules implosait au contact de Charlie. Elle avait l'impression de s'envoler, et elle se sentait incroyablement bien au point d'en vouloir toujours plus. Ce sentiment grandissait et elle se détacha avant de s'y noyer pour de bon. Les lèvres pincées, elle attrapa son verre à l'autre bout de la table et finit les trois gorgées qu'il restait. Elle attrapa son téléphone sans lui donner une très grande attention et demanda :
- Ça te dirait qu'on se revoit bientôt ?
Ce n'était pas exactement ce qu'elle voulait lui demander, mais elle essayait vraiment de contenir la marée d'émotions qui menaçaient de s'écraser contre les murs du bar. Elle aurait aimé lui avouer directement qu'elle aimerait la revoir plus souvent, mais cela sonnait trop officiel à son goût. Elle ne voulait pas brusquer les choses plus qu'elle ne l'avait fait, et elle ne savait pas non plus comment elle serait demain ni le jour d'après. Pour l'instant, elle voulait éviter d'exploser, alors elle devait se résoudre à partir. Elle ne voulait pas quitter Charlie, mais elle n'avait pas le choix. Un verre d'alcool n'allait pas arranger les choses, et ce n'était pas une très bonne idée de boire à en devenir ivre pour laisser l'ivresse justifier son comportement changeant.
Thea jeta un regard à son téléphone, faisant mine de remarquer l'heure tardive, et elle annonça :
- Je suis désolée, je dois y aller. On se revoit dans quelques jours ?
Elle fourra son téléphone dans sa poche. Encore un moment à tenir avant de pouvoir s'enfermer chez elle, à l'abri des interférences émotionnelles d'autrui.


Codage par Narja pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Crawford

avatar

Alias : Grumpy Raccoon
Messages : 105
Dollars : 115
Date d'inscription : 22/10/2015
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: Same game, new rules ►•◄ Charlie   Jeu 4 Aoû - 18:19



Sam Game, New Rules


La brunette ne se laissait jamais du goût de ses lèvres, au contraire, chaque baiser lui donnait cette envie d’en réclamer d’autres. Elle n’avait jamais ressenti ce besoin auparavant, ce besoin d’être proche d’une personne, de la sentir proche d’elle. Cela lui faisait peur, mais d’un autre côté cela la rassurait. Elle avait toujours un cœur. Ce dernier se serra lorsque le baiser prit fin et elle dut prendre sur elle pour ne pas en chercher un nouveau. Elle posa ses mains soigneusement sur la table et attrapa sa tasse pour y tremper ses lèvres. Son rythme cardiaque était bien trop élevé. Thea avait un drôle d’effet sur elle, il fallait qu’elle reprenne légèrement ses esprits.

Suite à la remarque de la blonde, sa bouche s’ouvrit pour se refermer aussitôt. Déjà ? Elle la quittait déjà ? Elle n’avait pas le droit, elles venaient à peine de se retrouver. Sa prise autour de sa tasse se fit un peu trop brutale, elle pouvait sentir les premières fissures se formaient. Son regard balaya la salle du regard, certaines têtes étaient tournées dans sa direction. Il fallait qu’elle soit plus discrète, ce n’était pas le moment d’attirer tous les feux des projecteurs sur elle.

« Eh bien… Hm… Si tu veux. » Elle ne savait pas quoi répondre. Quelques jours, ça paraissait si loin. Pourquoi est-ce que la blonde prenait-elle ainsi la fuite ? Il y avait de quoi se poser de nombreuses questions. « Je quitte pas la ville de toute façon. Et puis si tu t’ennuies, j’suis là. » Son ton était loin d’être cassant, mais ne pouvait s’empêcher d’être sec sur cette fin de phrase. Se faire abandonner de la sorte, après des baisers volés, ça faisait toujours plaisir.

Elle se leva, tirant sur les manches de sa chemise pour dissimuler ses cicatrices. Elle n’était plus si à l’aise désormais. « A dans quelques jours alors. » C’était à peine si son regard croisait le sien.

© TITANIA

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Sweet Mercenary

Blood Must Have Blood.
That's true.
But Money is my reason to Kill.


(c) crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thea Melegan

avatar

Messages : 81
Dollars : 95
Date d'inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Same game, new rules ►•◄ Charlie   Jeu 4 Aoû - 23:09


Same game, new rules.

PV Charlie

Le cœur de Thea se fissura en même temps que le verre de Charlie. Elle voyait bien que son départ précipité heurtait Charlie, et elle s'en voulait de devoir partir ainsi, plus encore car c'était contre son gré. Mais comment faire autrement ? Elle allait exploser, tout lâcher, écrasée par les émotions des nombreuses autres personnes autour d'elle, de celles de Charlie et des siennes, qui étaient encore nouvelles pour elle. Elle n'arrivait simplement pas à gérer, et elle ne voulait pas tout gâcher avec Charlie, car rester serait pire pour cette relation que de partir maintenant. Elle chercha quelque chose à dire pour justifier son départ, lui donner une bonne raison, mais rien ne lui vint à l'esprit. Elle ne pouvait pas expliquer ce qui se passait, et aucune raison simple ne valait vraiment le coup de partir ainsi.

Elle s'en voulut alors de l'avoir amenée ici en premier lieu. Elle n'aurait pas dû lui proposer de venir boire un verre avec elle. Elle lui aurait dit qu'elle avait rendez-vous quelque part, et ça aurait suffi. Peut-être qu'elles auraient pu se voir demain, et Thea se serait senti mieux.
Elle savait que c'était faux. Chaque jour, elle pensait que son état s'améliorerait, et ça n'était jamais le cas. Elle restait seule au maximum, par peur de ce qu'elle pourrait faire si elle perdait le contrôle, sachant très bien qu'il n'y aurait personne pour l'arrêter si elle venait à craquer. Et la dernière personne qu'elle voulait blesser dans cette histoire était Charlie. Alors, si elle la blessait dans ses sentiments, cela valait mieux que de la blesser physiquement. Thea ne savait pas comment elle serait cette fois si elle venait à lâcher.
Elle ravala la peine qui naissait au creux de sa poitrine et hocha la tête. Ce fut la seule réaction qu'elle eut à la réponse de Charlie qui ne la regardait même plus. Tout ce qu'elle voulait faire était la prendre dans ses bras, et l'y garder aussi longtemps que possible, parce qu'elle s'y sentait bien. Mais c'était bien ça le problème, elle s'y sentait bien, et ce n'était pas car Charlie se sentait bien auprès de Thea. C'était un sentiment bien à elle, et son corps créait chaque jour de nouvelles recettes pour former ses propres émotions. Thea comprenait ce que c'était que d'avoir mal, d'emmagasiner sa propre douleur sans pouvoir y mettre un terme en se contentant de s'isoler.
Car même chez elle, après avoir quitté le bar la tête basse et rejoint au plus vite son appartement, les sentiments étaient encore présents. Ceux des autres étaient partis, ce qui aurait normalement laissé Thea en une coquille vide, mais plus maintenant. Thea ressentait tout, et le plus récent : la peine d'avoir quitté Charlie aussi brusquement.
Elle s'assit sur son canapé, le menton contre ses genoux repliés, et essayait d'atténuer la lourde boule de douleur qui écrasait son abdomen. Elle resta longtemps ainsi, sans faire attention au temps. Ses yeux finirent par se fermer, laissant s'échapper une larme. Elle se haïssait elle-même pour être aussi pathétique, mais elle n'y pouvait rien. Si elle pensait que la douleur des autres était difficile à supporter, sa propre douleur était indomptable.


Codage par Narja pour Never Utopia

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Same game, new rules ►•◄ Charlie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Same game, new rules ►•◄ Charlie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Game's rules
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Extreme Rules 2011: résultats
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Dans les quartiers de Beacon Hills :: Dans la rue-
Sauter vers: