Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Remettre les choses au clair [PV Dylanne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Dim 29 Déc - 4:23



remettre les choses au clair

Je finissais mon devoir de chimie bien rapidement en faisant en plus un schéma de travail qui me permettrait de pouvoir accomplir avec plus de facilité mon expérience du lendemain. Les protocoles de notre professeure étaient souvent longs et laborieux, mais lorsque je prenais la peine de les décortiquer et de les vulgariser par le biais de simples dessins, le tout me paraissait beaucoup plus facile une fois rendu au laboratoire. Après avoir terminé de dessiner mon dernier cylindre gradué, je déposais mon stylo sur mon cahier avec un sourire et jetais un bref regard en direction du ciel. La soirée était encore belle et cela tombait bien puisque je devais justement sortir. En effet, je devais clarifier les choses avec une certaine personne.

Je me levais de mon bureau et me changea rapidement pour enfiler un pantalon de denim, mon chandail bourgogne ainsi que mes habituelles bottes. Prenant le morceau de papier qui guiderait ma sortie entre les pages de mon manuel, je quittais ensuite rapidement la maison. Prenant ma moto, je mis mon casque et me dirigea dans les quartiers résidentiels de la ville : je devais impérativement voir la journaliste.

Derek m’avait donné son adresse lors de ma discussion avec lui et je retrouvais sa maison facilement, connaissant de mieux en mieux la ville ainsi que ses plus sombres recoins en raison de toutes mes aventures et de mes enquêtes – si on pouvait les appeler ainsi. Le quartier de la louve était donc assez facile à trouver.

Le numéro sur la maison en face de moi correspondait à celui sur ma feuille. Retirant mon casque, je me permis de regarder pendant quelques moments son domicile. Petite maison certes, mais modeste et adaptée à ses besoins. Je garais ma moto près de celle-ci et empruntait le petit chemin qui menait jusqu'à sa porte. Et je donnais quelques coups sur la porte pour signaler ma présence. Mais les loups avaient un flair et elle en était donc certainement au courant. Peu importait : je ne voulais pas me cacher.

Dylanne avait en effet remonté dans mon estime depuis le bal. Particulièrement par son comportement en somme correct avec mon ami ce qui signifiait beaucoup pour moi. Je ne sais pas ce que lui pensait de cette danse après une bonne rétrospection sur celle-ci, mais il avait su maintenir son sourire. Par contre, fallait savoir si cela était seulement en raison de sa « foutue » promesse ou de son exemplaire maîtrise de ses émotions.

-Bonsoir, la saluais-je alors. Je peux rentrer ?

Après avoir eu sa permission, je rentrais finalement dans sa demeure, me demandant si elle allait me proposer une tasse de thé comme dans la plupart des bouquins mettant en scène des personnages britanniques. Puis je regardais autour de moi, remarquant les livres qui portaient son nom ainsi que plusieurs articles de journaux et des photographies. Manifestement, elle prenait vraiment son travail à cœur, mais je voulais en ce moment parler à la femme et non la rédactrice pour plusieurs raisons qui pourraient être résumées ainsi : mieux la connaître. Pour le moment, elle ne semblait pas du tout être une ennemie, mais beaucoup de détails restaient secrets chez elle. Et des rumeurs circulaient parmi nous comme quoi elle aurait rejoint une meute ce qui me rendait content pour elle. Aaron était un alpha remarquable et elle pourrait se fier sur lui quand elle en aurait besoin.

Je commencerai cependant par le commencement. La regardant dans les yeux, je décidais finalement de me lancer.

-Je voulais vous remercier pour le bal. Vous avez traité Derek mieux que je ne le pensais.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Dim 29 Déc - 5:44

J'étais assiste à la petite table du salon, un pied sur la chaise, emmitoufler dans une couverture aussi douce qu'une fourrure depuis plusieurs heures déjà. Devant moi, ma connexion internet me reliait à l'Angleterre. Très exactement à mon cousin James et à Julia sa jumelle. Je pouvais passer des journées entières comme ça. Tous deux me manquaient tellement.
Mais pas vraiment le reste de la famille. A part peut-être ma tante.
Je leur racontais tout, je n'avais aucun secret pour eux et eux non plus. Il y avait toujours eu une symbiose entre nous depuis ma naissance. Combien de personnes pouvaient dire que leur cousin et cousine avaient passé toute les nuits pendant des mois à partager leur lit le temps que des cauchemars disparaissent?. Combien de cousin s'était porter volontaire pour que les yeux d'une enfant de 12 ans ne soit pas bleu?
Bon ok, ce cas-là ne concernait que les Loup.

Nous venions de terminer le récit de la dernière chasse familial dans la Land quand le bruit d'une moto tout terrain attira mon attention juste devant ma petite maison. Comme elle restait devant je me concentrai sur mon odorat et sentit un loup. Plus précisément Scott.
Comment arrivais-je à le reconnaitre alors que je ne l'avais vu que lors d'un match?... tout simplement parce qu'il y avait tellement transpiré que son odeur s'était graver dans ma tête, ou plutôt mon nez.

Je laisse la couverture sur ma chaise et me dirige vers la porte. J'ouvre juste après qu'il frappe. Polis de sa part.
Je lui fis signe d'entré, ferma la porte derrière lui et retourna à mon ordinateur tendit qu'il regardait la décoration. Je tournais un instant l’écran vers lui et le présenta. D'une seul et même voix James et Julia le saluèrent et avant de couper, nous dirent bonne nous à tous les deux.

Les paroles de Scott me firent sourire, presque rire.

"Et tu voulais que je le traite comment?... Même si il sort les crocs et griffes devant moi, que je trouve que c'est la pire tête de cochon, de lard, de mule, que j’ai vue de toute ma vie. Je ne veux que son bonheur... Je te l'ai dit au match, Scott!. Je ne suis pas la méchante."

J’éteins mon ordinateur portable et le ferme.

"Mon adresse, il te la donner où il te la jeter à la figure?" Je le regardais avec un sourire en coin. Le faite que Derek ne m'aime pas me faisait toujours un peu mal. "Fait comme chez toi. Ne te gêne pas... enfin ne détruit rien quand même." Petit humour Anglais placé, ça c'est fait. "Un soda?"



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Dim 29 Déc - 7:45



quand on parle du loup

Je la retrouvais assise bien confortablement dans son salon parlant à sa famille. La regardant pendant quelques instants discuter, je me demandais si je ferais mieux de tout simplement repasser demain, mais elle me présenta aux deux membres de celle-ci qui me semblait assez sympathiques. Pourtant, une partie de moi se questionnait toujours sur cette expression triste entrevue durant le match de lacrosse, mais je gardais mon sourire devant les jumeaux. Rapidement, ils nous dirent au revoir et Dylanne se concentra sur moi, semblant trouver mes paroles amusantes.

-Et tu voulais que je le traite comment ? Même s’il sort les crocs et griffes devant moi, que je trouve que c'est la pire tête de cochon, de lard, de mule, que j’ai vue de toute ma vie. Je ne veux que son bonheur... Je te l'ai dit au match, Scott ! Je ne suis pas la méchante.

Je ne pouvais plus compter le nombre de fois que celle-ci me disait que je pouvais lui faire confiance, particulièrement pour protéger Derek auquel elle tenait plus que tout. Toutefois, je voulais être certain de pouvoir la croire avant tout. Jennifer elle aussi avait su passer pour une jolie jeune femme qui adorait bouquiner et avait fini par être une druide qui avait perdu son chemin, manquant de tuer des êtres qui nous étaient chers, qui était responsable des ténèbres dans nos cœurs et quoi encore. Mais en même temps, cela ne voulait pas dire que toutes les femmes qui nous parlaient devaient forcément être comme elle. Toutefois, il valait mieux rester sur ses gardes ou du moins, simplement au début. Dylanne parla de nouveau et me sortis de pensées.

-Mon adresse, il te la donner où il te la jeter à la figure?

Je tentais de contourner la question avec un sourire maladroit, ne voulant pas vraiment remuer le couteau dans une plaie qui devait doucement cicatriser. Derek avait un caractère fort et quand il pensait quelque chose, peu de personnes pouvaient le contredire. Par contre, je pense pouvoir dire que son envie principale en ce moment serait de me jeter contre quelconque mur et me voir souffrir. Donc techniquement, je pouvais comprendre ce que la jeune femme devait vivre chaque jour ce qui était en soi un véritable calvaire.

-Fait comme chez toi. Ne te gêne pas... enfin ne détruit rien quand même.
-Je verrais comment je me sens, fis-je avec un sourire en coin.

La taquiner me procurerait toujours un certain plaisir, mais je ne me permettrais pas de mettre la maison en désordre. Me prenant une place sur le divan, je la regardais, remarquant combien la maison lui allait bien. Petite, mais chaleureuse.

-Un soda ?
-En fait, je prendrais bien un peu de thé.

Je lui fis un petit sourire en la regardant se diriger vers la cuisine. Puis je passais les bras derrière ma tête en regardant le plafond quelques instants : la jeune femme semblait réellement s'adapter à notre ville. Lorsque celle-ci revint, je pris ma tasse et ne sentant aucune odeur nuisible, me permis de boire une gorgée du liquide chaud. Bien que celui-ci me brûle la langue, il restait délicieux et venait réchauffer toutes mes entrailles : une divine sensation. En gardant ma tasse dans mes mains et la déposant sur mes genoux, je me permis de la complimenter.

-Il est vraiment bon.

Je baissais ensuite les yeux avant de reprendre.

-Vous m’aviez dit au match que vous me parlerez des familles européennes quand vous nous comprendrez davantage… Je me demandais si ce ne serait pas le moment.

Je devais savoir et comprendre davantage le monde de la lycanthropie. Ainsi, peut-être pourrais je mieux comprendre la jeune femme qui se tenait tout juste devant moi.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Dim 29 Déc - 15:36

Quand ils senties le thé Anglais que je lui avait servis, pour, je le savais très bien, vérifier que je n'y avait pas mis de poison, je le regardai la tête légèrement pencher avec de grand yeux et un sourire faussement machiavélique jusqu’aux oreilles. J’avais eu envie de lui crier; Bouh!!. Mais je me retins de cette farce enfantine.

Il me demanda de lui parler des Loups d'Europe et je m’installai confortablement dans le fauteuil à côté du divan ou il était tout en prenant un vieux livre au passage.

"Déjà, les meutes sont un peu différente d'ici. Sauf les plus jeune qui prenne le modèle Américain avec tout ce que vous nous envoyer; Fast Food, grande marque, musique. Ce n'est pas étonnant. Celle qui se sont fonder avant les années soixante sont plus... Patriotique. Une meute n'y est pas seulement un groupe mais une famille. Beaucoup vive ensemble, ou vraiment très proche Il y a plus de ressemblance avec une meute dans la nature. Tu vois ce que je veux dire?"

Je bue une gorger de thé et posa ma tasse sur la petite table pour la remplacer par le vieux livre que j'ouvris.

"Pour les plus anciennes meutes comme la mienne. Et ne me dit pas que tu n'es pas venu pour cette partie de l'histoire." Je le regardais du coin de l’œil, un sourire taquin sur les lèvres "Le rapprochement est plus fort... En fait les meutes s'éparpillent avec le temps... Les Chade ne sont pas seulement des personnes qui partage mon sang, c'est aussi le nom d'un clan. Il y a ma famille au centre, Mon grand-père, l'Alpha..., ces deux enfants, leur époux. Mon cousin et ma cousine que tu as vu l'ordinateur, et moi.... Nous sommes la meute du Dartmoor... Si nous remontons au plus loin ces terres aujourd'hui réserve national nous appartenait. Plus maintenant. Nous n'avons plus que notre château et quelque terrain. Mais nous retournons souvent dans la Land pour chasser en famille,..., comme les chasse à courre avec les chevaux, les corps de chasse et les chiens, sauf que là il n'y a que nous et le loup qui est en nous."

J'ouvris le livre a une page particulière et déposa le livre à côté de Scott.
Les deux pages étaient écrites en vielle Anglais, passage entre le latin et la langue actuel, mais il y avait aussi la représentation d'un monstre à quatre pattes, entièrement noire, aux griffes et aux crocs acérés. Et les yeux luisant.

"Je te présente "La Bête du Dartmoor". Comme tu l'auras remarqué c'est un Alpha transformer. L'histoire est un peu différente de celle du Gévaudan qui se contentait de tuer. Celle du Dartmoor est censée être la meute du diable qui vient chercher les morts... Je ne sais pas qui est celui dessiner mais actuellement c'est mon Grand-Père qui tien se rôle... Ça le fait hurler de rire." Moi je ne trouvais pas ça drôle et je le lui fis comprendre par mon regard. "Je t'ai dit qu'au centre il y avait ma famille. Nous sommes tous Beta, mais à la limite de devenir Alpha parce que notre meute est aussi un clan. Il y a encore moins d'un siècle tous ceux qui voyait la bête était transformer par morsure. Chacun des 8... ou plutôt 7 membres de ma famille, puisque je n'en fait plus partie. A sa propre meute. Trois échelons; Alpha, Beta, Oméga."


Je repris une gorgé de thé.

"Il y a d'autre meute en Europe comme celle-là, dont celle de ma mère en Autriche. Elle est ce qu'on appelle; une compagne. Destinée à créer des alliances entre les meutes, genre "on fait tous partie de la même famille"... J'ai été élevée pour être comme elle, pour servir un époux." Je sers les dents. "Mais comme tu le sais Derek n'a pas voulu de moi... Si je rentre au pays je serais puni un certain temps puis envoyer à un autre loup. Mais j'ai décidé de quitter la famille et de tout de même servir Derek même si lui ne le veux pas... Et puis j'en avais asse de vivre comme au Moyen-Age. L'Amérique me plait, qui sais où j'aurais pu atterrir après. La seul chose qui vas me manquer sont les chasses en famille."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Lun 30 Déc - 4:42



en apprendre plus

Je lui souriais un peu piteusement en remarquant que oui, elle avait bien vu mon reniflement sur ma tasse de thé. En effet, je devais admettre avoir manqué un peu de politesse, mais je ne pouvais pas me retenir malgré toutes mes bonnes intentions. Le liquide ne semblait cependant avoir aucun effet sur moi et je me disais que peu de choses devaient avoir un effet sur les loups. Parlant par expérience, ayant essayé plusieurs fois de me souler avec mon meilleur pote – sans le moindre résultat – et  la drogue du bal qui avait été incommodante, mais sans plus. Elle ne me faisait pas « planer » comme le dirait la chanteuse. Je devrais apprendre son nom un jour : elle était une louve et une récemment mordue par ailleurs, certainement pas une vraie musicienne.

Dylanne sortit un vieux livre en cuir et alla dans le fauteuil tout proche de moi. En me penchant sur celui-ci, je pus seulement en remarquer les feuilles jaunies et les ornements sur la couverture. Le tout était bien impressionnant et semblait venir d’un autre siècle. La louve parla.

-Déjà, les meutes sont un peu différentes d'ici. Sauf les plus jeune qui prenne le modèle Américain avec tout ce que vous nous envoyer; Fast Food, grande marque, musique. Ce n'est pas étonnant. Celles qui se sont fondées avant les années soixante sont plus... Patriotique.
-Dans quel sens ?
-Une meute n'y est pas seulement un groupe mais une famille. Beaucoup vive ensemble, ou vraiment très proche. Il y a plus de ressemblance avec une meute dans la nature. Tu vois ce que je veux dire ?

Je hochais la tête, mais je ne comprenais pas tout. En revanche, cela devait certainement plus être en raison du fait que je vivais dans cette société américaine qui différait à la base beaucoup de celle européenne. Je le savais, en ayant visité quelques lieux. Dylanne ouvrit son livre et je pus enfin en voir les écritures, des anciens caractères qui ne me disaient pas grand-chose. Par contre, je reconnus certains mots comme du latin archaïque, le même que dans les pages du bestiaire. Il y avait également du vieil anglais, mais cela était normal chez elle. La louve répondit à ma prochaine question assez rapidement, avant même que je ne puisse la poser.

-Pour les plus anciennes meutes comme la mienne. Et ne me dit pas que tu n'es pas venu pour cette partie de l'histoire, me dit-elle en souriant.

Mince, elle avait pu percer mon jeu. Toutefois, je ne me laisserai pas faire, je suis venu pour des informations et pour clarifier certaines choses qui restaient nébuleuses en ce qui concernait la journaliste.

-Le rapprochement est plus fort... En fait les meutes s'éparpillent avec le temps... Les Chade ne sont pas seulement des personnes qui partage mon sang, c'est aussi le nom d'un clan. Il y a ma famille au centre, Mon grand-père, l'Alpha..., ces deux enfants, leur époux. Mon cousin et ma cousine que tu as vu l'ordinateur, et moi.... Nous sommes la meute du Dartmoor... Si nous remontons au plus loin ces terres aujourd'hui réserve national nous appartenait. Plus maintenant. Nous n'avons plus que notre château et quelque terrain. Mais nous retournons souvent dans la Land pour chasser en famille,..., comme les chasse à courre avec les chevaux, les corps de chasse et les chiens, sauf que là il n'y a que nous et le loup qui est en nous.

Dartmoor. Le nom me disait quelque chose : lors de mes recherches sur la bête du Gévaudan qui était si importante pour la famille de ma chasseuse, quelques autres liens pouvaient me conduire sur cette légende qui était soi-disant beaucoup plus profonde et complexe que celle française. Toutefois, en amoureux fini, je me suis concentré uniquement sur ce qui concernait Allison et avait délaissé le reste. Bravo mon Scott, un vrai esprit de détective. Dylanne me montrait cependant une page du bouquin sur laquelle se trouvait une bête noire aux yeux luisants, qui nous ressemblait vraiment en dépit de quelques différences.

-Je te présente "La Bête du Dartmoor". Comme tu l'auras remarqué c'est un Alpha transformé. L'histoire est un peu différente de celle du Gévaudan qui se contentait de tuer. Celle du Dartmoor est censée être la meute du diable qui vient chercher les morts... Je ne sais pas qui est celui dessiner mais actuellement c'est mon Grand-Père qui tien se rôle... Ça le fait hurler de rire.

Je gardais un air grave, ne trouvant pas cela bien comique. Personne ne devrait se servir de ses pouvoirs ainsi et semer la peur, notamment un alpha : nous devions les utiliser pour protéger notre espèce ainsi que ceux qui ne pouvaient pas se défendre. Dylanne ne riait pas non plus. Manifestement, le grand-père avait un sens de l’humour qui lui était propre, devant dater également du siècle passé.

-Nous sommes tous Beta, mais à la limite de devenir Alpha parce que notre meute est aussi un clan. Il y a encore moins d'un siècle tous ceux qui voyait la bête était transformer par morsure. Chacun des 8... ou plutôt 7 membres de ma famille, puisque je n'en fait plus partie. A sa propre meute. Trois échelons; Alpha, Beta, Oméga.

Elle reprit une gorgée de thé, mais je ne pouvais plus boire. Tout cela était tellement intriguant et complexe, venant me toucher beaucoup plus que je ne le pensais.

-Il y a d'autre meute en Europe comme celle-là, dont celle de ma mère en Autriche. Elle est ce qu'on appelle; une compagne. Destinée à créer des alliances entre les meutes, genre "on fait tous partie de la même famille"... J'ai été élevée pour être comme elle, pour servir un époux."
-Derek, complétais-je.
-Mais comme tu le sais Derek n'a pas voulu de moi... Si je rentre au pays je serais puni un certain temps puis envoyer à un autre loup. Mais j'ai décidé de quitter la famille et de tout de même servir Derek même si lui ne le veux pas... Et puis j'en avais assez de vivre comme au Moyen-Âge. L'Amérique me plait, qui sais où j'aurais pu atterrir après. La seul chose qui vas me manquer sont les chasses en famille.
-Mais ils ne vont rien vous faire en sachant que vous restez ici ? Vont-ils envoyer des loups pour vous chercher ou vous laisseront-ils vivre votre vie comme vous l’entendez ?

Je la regardais, me demandant bien ce que celle-ci allait me répondre. En dépit de tout, je restais un adolescent ne connaissant pas tous des anciennes familles, particulièrement la noblesse lycanne.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Lun 30 Déc - 6:41

A la question de Scott je me pinçai les lèvres. Le sujet me rendais un peu triste même si cela était mon choix personnel.

"Ils m'ont désavoué. Je porte toujours le nom de Chade, parce qu'a notre époque il faut un prénom et un nom. Mais autrement je ne serais plus que Dylannne. Simplement Dylanne... Heureusement comme tu as pu le voir mon cousin et ma cousine son plus modernistes, et pas seulement parce qu’ils utilisent internet... James est d'ailleurs un peu comme toi... mais en plus vieux. Il veuille sur les autre, il apaise naturellement les gens par sa gentillesse. On a beaucoup de mal à croire qu'il sera le futur Alpha. La futur Bête du Dartmoor... Mais lui ne mordra personne qui n'est pas volontaire, il se contentera de faire fuir les touristes de la Land pour qu'on puisse y chasser tranquillement. Une fois Alpha, il me remettra dans l'arbre généalogique."

Je restais un instant songeuse, les yeux plonger dans ma tasse de thé qui me réchauffait les doigts.

"Il n'y aura personne pour venir me chercher, Beacon Hill n'a rien à craindre de ma famille. Je suis libre et indépendant."

Je m’efforçais de sourire à cette dernière phrase, mais James et Julia me manquaient terriblement de jours en jours. Je me disais que ce sentiment partirait avec le temps, une fois bien installer.
Un regard dans les yeux de Scott et je fus apaiser. Ce jeune loup avait vraiment quelque chose de spéciale. Je n'en doutais plus maintenant que je savais que Derek l'écoutait. Même si il avait tout de même fumer la drogue de Littih alors de Scott lui avait dit non. Mais cela ressemblait plus au geste de provocation d'un enfant qu'à un véritable geste disant; je ne t'écoute pas toi.

Je mis mon coude sur l'accoudoir et posa ma tête dans ma main tout en continuant à regarder Scott.

"Tu m'impressionne beaucoup tu sais, j'ai eu le temps d'observer pas mal de chose, et même si beaucoup m'échappe encore, j'ai vu que tu t'imposais d'une façon très spécial. Tu as une meute, tu sens le chef, mais à part Derek et l'autre adolescent dont je n'ai pas le nom, autour de toi il y a des gens de tout horizon. C'est une meute vraiment très spécial pour un chef visiblement spécial." Je lui souris. "Vas-y balance tout!... Tu n'es pas venu dans ma tanière pour seulement boire du thé Anglais que tu ne touches même plus?!"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Mar 31 Déc - 7:44



prendre le temps de faire les choses

Je devais me doute que la question ne rendrait forcément pas heureuse la jeune louve qui se tenait devant moi, mais elle était importante. En effet, si des nobles nous faisaient le plaisir de nous visiter, cela ne finirait certainement pas en discussion. Et nous devrions préparer des effectifs si tel était le cas.

Tout comme habituellement, je me préparais au pire, mais il le fallait. Après tout, je ne savais toujours pas combien il y avait de nouvelles meutes depuis mon retour et je me doutais bien que la plupart des loups de la ville ne savaient pas encore pleinement se contrôler, ayant pu le constater récemment au bal. Si quelque chose devait arriver, nous devions les maitriser. Mon esprit était rendu loin, avant même d’avoir même entendu la réponse de Dylanne.

-Ils m'ont désavoué. Je porte toujours le nom de Chade, parce qu'à notre époque il faut un prénom et un nom. Mais autrement je ne serais plus que Dylannne. Simplement Dylanne... Heureusement comme tu as pu le voir mon cousin et ma cousine son plus modernistes, et pas seulement parce qu’ils utilisent internet... James est d'ailleurs un peu comme toi... mais en plus vieux. Il veuille sur les autre, il apaise naturellement les gens par sa gentillesse. On a beaucoup de mal à croire qu'il sera le futur Alpha. La futur Bête du Dartmoor... Mais lui ne mordra personne qui n'est pas volontaire, il se contentera de faire fuir les touristes de la Land pour qu'on puisse y chasser tranquillement. Une fois Alpha, il me remettra dans l'arbre généalogique.

Je trouvais cela un peu triste pour la journaliste et me rendait progressivement compte que celle-ci ne faisait réellement rien par elle-même. Elle agissait pour son grand-père aux anciens idéaux et laissait progressivement aller certaines traditions. Dans un certain sens, elle avançait. Il lui suffirait de prendre son temps et elle arriverait peut-être à faire quelque chose de bien ici, pourrait retourner dans sa famille lorsque son cousin deviendra alpha. En l'entendant parler de lui, je le trouvais bien plus capable de reprendre le flambeau et un successeur bien plus digne que le chef de clan en lui-même. Je la voyais réfléchir. 

-Il n'y aura personne pour venir me chercher, Beacon Hill n'a rien à craindre de ma famille. Je suis libre et indépendant.
-Ce serait plutôt eux qui auraient tout à craindre de nous, murmurais-je pour moi-même.

Elle souriait, mais pas pour de vrai, simplement pour ne pas sembler aussi affectée par ses propres paroles qui venaient sans doute bien la remuer. Le cœur de celle-ci battait un peu plus vite, mais elle me regardait dans les yeux et celui-ci diminua bien rapidement. Je restais de marbre, sachant bien que je n’avais rien fait de particulier. Mais la louve me regardait tout de même pensivement.

-Tu m'impressionne beaucoup tu sais, j'ai eu le temps d'observer pas mal de chose, et même si beaucoup m'échappe encore, j'ai vu que tu t'imposais d'une façon très spécial. Tu as une meute, tu sens le chef, mais à part Derek et l'autre adolescent dont je n'ai pas le nom, autour de toi il y a des gens de tout horizon. C'est une meute vraiment très spécial pour un chef visiblement spécial.

Je me contentais de sourire, mais sans ajouter plus de commentaire. Derek me l’avait déjà dit il doit y avoir un an de cela, tout juste devant ma maison : « Tu n’es pas un omega, tu es déjà un alpha et tu as ta meute ». Les relations entre nous étaient plus tendues à cette époque, mais je ne pense pas que celui-ci se laisserait dominer par moi un jour et ce, même si nous sommes plus proches aujourd'hui. La seule personne qui aurait ce pouvoir était Stiles. Et elle parlait de cet « autre adolescent » qui devait bien être Isaac. Mais entre lui et moi, il y avait quelque chose de plus profond basé sur une forte amitié et de puissants liens de confiance. Je pouvais le ramener à la surface et « être son alpha », mais dans un certain sens, il faisait de même avec moi. La confiance que celui-ci avait en mes capacités me calmait. Bien que nous soyions tous différents au sein de notre groupe, je pense que c'est cela qui permettait une aussi bonne cohésion entre nous.

-Vas-y balance tout ! Tu n'es pas venu dans ma tanière pour seulement boire du thé Anglais que tu ne touches même plus ?!

Je regardais ma tasse et en prit une gorgée. En effet, la boisson était rendu froide ce qui était dommage, car elle était très bonne. Mais bon, cela faisait partie de la vie et je ne pleurerai pas sur une tasse de thé. Me relevant, les mains dans les poches, je faisais les cent pas. Ne sachant pas par où commencer, je me contentais de simplement dire les choses comme elles me passaient par l'esprit.

-Je voulais vous remercier pour votre comportement. Habituellement, je ne juge pas les gens aussi rapidement, mais les choses sont plus compliquées présentement. Par contre, je sais être reconnaissant et je le suis en ce moment. Je sais que les choses auraient pu tourner bien différemment.

Je réfléchis à la façon dont je pourrais formuler mes mots.

-Et je voulais en savoir plus sur vous. Depuis le début, vous étiez là pour nous surveiller, cacher ce que nous faisions de suspect pour la population humaine, couvrant les médiaux locaux. Mais nous, nous ne connaissions rien du tout à votre sujet. C’était juste étrange… vous voir vous pointer ainsi comme la future épouse de Derek Hale pour un mariage de raison… Mais vous avez l’air de bien vous adapter. Et on raconte que vous avez finalement trouvé une meute. J’espère que vous y serez heureuse.

Après tout, tout le monde avait le droit à son bonheur. La louve avait beau avoir eu des débuts difficiles, peut-être que son alpha saurait la guider pour le mieux par la suite. Regardant par la fenêtre, je songeais à mon ami : des choses se mettaient effectivement en place. Tout doucement et pour le meilleur et pour le pire.


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Mar 31 Déc - 10:10

Comme on dit; j'aurais dû parier!. Scott bue immédiatement une gorgée de thé après ma remarque. Un geste de politesse soit, mais tellement prévisible. Cela était asse comique. Combien de personnes avaient utilisé ce réflexe pour autre chose que l'humour, comme je venais de le faire.
Je le suivis des yeux et l'écouta attentivement.

"Tu n'as absolument pas à me remercier. C'est mon travail et ma façon de vivre. Je ne suis pas venu à Beacon Hill attirer par les champs telluriques, vraiment très puissant je dois l'avouer... Je suis resté, pour Derek, avec l’espoir qu'il m’accepte un jours, même comme simple amie, mais aussi pour plein d'autre choses."

Je me lève et prend un livre dans la bibliothèque. Je n'ai pas à chercher longtemps car je sais exactement où sont tous mes livres, toutes mes coupures de presse. Il le fallait pour être professionnel.
Je me rapproche de lui et lui tendis un livre, un roman sur lequel un modèle avait été incrusté par ordinateur devant des cordons de police et une pleine lune. Le titre était simplement; "Pleine Lune"

"C'est mon premier roman. Le Tome 1. Je suis dans l'écriture du Tome 4... Ce déménagement au États-Unis ma aussi permis de faire évoluer mon héros. En Angleterre je travaillais beaucoup avec la police. Je me sers de mon livre et de toutes les œuvres sur nous pour déstabiliser un témoin. Je lui parle jusqu'à lui faire croire qu'il a rêvé... Généralement les personnes n’incitent pas quand l'auteur en personne est en face d’eux et content qu'on est aimé et retenu son livre... Tu peux le garder."

Je retournais à ma tasse de thé pour la finir avant qu'elle soit complètement froide et la posa sur la petite table.

"Tu veux en savoir plus sur moi?, aucun problème pose toutes les questions que tu veux, je n'ai rien à cacher... Sauf peut-être l'emplacement de mon tatouage."

Je lui souris amusée. Je me voyais mal expliquer qu'il fallait que je sois presque nue pour le voir.

" Dylanne Chade est mon nom en entier, pas de particule ni de deuxième prénom. Je suis née une nuit d'Halloween, dans la demeure familiale. Mon père est expert-comptable. Tout le monde le prend au sérieux. Ma mère est une compagne, exactement comme on m’a appris à l'être. Elle vient d'une meute en Autriche et a passé toute sa vie à faire mon éducation et à servir mon père... A l'âge de 11 ans, le jour de mon anniversaire, l'Alpha ma... ordonné, de le devenir également. James et Julia étant là pour assurer la relève, il était naturel que je serve à créer des alliances... J'ai littéralement été élevée dans ce seul et unique but"

Je marquai une poser, observant la réaction de Scott, généralement rien que cela choquait les personnes. J’espérais qu'il n'était pas comme tout le monde.

"A 12 ans j'avais une amie humaine. On ne me laissait pas beaucoup sortir, sauf pour jouer avec la légende de la bête. Quand cela vient de la bouche d'une enfant c'est encore plus efficace que de celle d'un écrivain... Une nuit nous sommes partie chasser dans la Land. James et Julia me tenaient la main. J'adorais nos chasses, courir après les moutons et les béliers, chasser les sangliers. Laisser s'exprimer le loup en nous de temps en temps nous permettais de mieux garder le contrôle. Enfin chacun sa méthode... Mon amie était très curieuse et adorait les histoires de la bête. Elle a eu le malheur de nous suivre et de nous voir."

Mon cœur battait la chamade. Je posais une main dessus pour lui demander de ce calmer car je n'avais pas vraiment envie de regarder dans les yeux de Scott là, tout de suite.

"Comme elle était mon amie, que j'étais responsable. L'alpha m'a ordonné de la tuer... James s'y est opposé et a voulu le faire à ma place. Il avait déjà les yeux bleus, cela n’aurait rien changé pour lui. Mais un ordre c'est un ordre... Il m'a aidé à bien placer mes mains autour de son coup pour qu'elle n'est pas mal, et mes yeux son devenu ceux que tu voix aujourd'hui."

Des larmes m'échappèrent, mais d'un revers de manche je les fis disparaître. Cette fois il était hors de question de regarder Scott et je pris une profonde inspiration pour calmer mon cœur.

"La suite est simple. J'étais une adolescente un peu turbulente qu'on à calmé en la fessant écrire. Quelque années plus tard j'étais écrivain, puis journaliste. J'ai travaillé avec la police parce que je sentais des choses qu'eux ne remarquais pas. Je me suis fait une place un nom. Le héro de mon livre c'est en partie moi à cette époque, avec 50% de faux sur nous. Puis on m’a donner un billet d'avion pour ici.... tu connais la suite. Mais si tu veux des détails ne te gêne pas. Je suis un livre ouvert."

Je marquais un silence. Le laissant digérer les informations.

"Pour tout te dire, Aaron me fait peur. Il veut partir dans deux semaines en Angleterre pour créer une alliance avec mon cousin et le faire devenir Alpha. Mais je ne vois pas ce que cela lui apporterait d'avoir des alliées aussi loin alors qu'il y a tant de loup ici. Vraiment ça m'inquiète." Je fronce les sourcils. Puis je retourne vers la bibliothèque chercher un objet dans une boite à bijoux. Un pendentif en ligne Celtique avec une pierre étrange au centre "Si je reviens de ce voyage en disant; "Les Anglais débarquent encore", C'est que les choses aurons mal tournée. N'hésite pas à me tuer un seul instant si je fais du mal aux humains ou à ta meute. Ou demande à Derek de la faire. A mon avis il sera ravis!.

Je prends l'une des mains de Scott et y dépose le pendentif.

"Un croissant de lune, ou C comme Chade. La pierre est un morceau de météorite lunaire. Très symbolique... Avec ça, même si on réclame vengeance pour ma mort, ma famille t'écoutera." Je lui referme la main. "Je te le donne à toi, non seulement parce qu'il devait revenir à Derek, mais aussi parce que tu n'es pas comme les autres... Julia t’appréciera autant que moi et James n'est pas méchant dans le font... Il est mieux que tu l'ais et que mon clan ce méfie tout comme moi... Il ne se passera surement rien. Mais par précession... Et puis il était destiné à être donné. A Derek ou à celui qui arrive à lui faire rester aimable tout une soirée.

Je souriais en revoyant le faux sourire de Derek, digne d'une publicité pour dentifrice. "Genci-Crocs, le meilleur dentifrice pour les pleines lunes."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Mer 1 Jan - 9:02



far from over

Je pouvais sembler bien cruel en lui expliquant de cette manière les raisons de ma venue, mais je ne suis plus un enfant de cœur. La morsure, le kanima et les sacrifices avaient changé ma manière de voir les choses et le monde autour de moi.

Je ne devais plus cacher quoi que ce soit, encore moins par les mots. Sinon, je ne finirai jamais de me chercher un refuge, de tenter de me protéger contre le mal de ce monde alors que je devais lui tenir face, défendre tous ceux qui sont plus faibles que moi et qui ont besoin de mon aide. Mais je garderai certes toujours une partie de mon innocence (en apparence du moins) et de mon sens de l'humour. Il fallait tout de même continuer de sourire. La journaliste avait écouté ma réponse avec une grande attention et balaya mes remerciements.

-Tu n'as absolument pas à me remercier. C'est mon travail et ma façon de vivre. Je ne suis pas venue à Beacon Hill attirée par les champs telluriques, vraiment très puissants je dois l'avouer... Je suis restée, pour Derek, avec l’espoir qu'il m’accepte un jour, même comme simple amie, mais aussi pour plein d'autres choses.
-Comme quoi ? demandais-je, juste après sa réponse.

Il y avait plusieurs belles villes en Californie et je me demandais bien ce qui pouvait avoir arrêté son choix sur celle-ci, en particulier après que Derek avait déclaré ne pas vouloir la voir. Elle aurait pu vivre ailleurs : les choix ne manquaient pas. Dylanne ne me répondit pas tout de suite et alla chercher un livre dans sa bibliothèque, sans même le chercher véritablement. Je devais saluer son sens de l’organisation, c’est quelque chose que je n’aurais peut-être jamais, au grand dam de ma mère qui repassait souvent faire le ménage de ma chambre après moi, ne supportant pas le désordre de celle-ci. Dylanne revint vers moi avec un livre intitulé « Pleine Lune ».

-C'est mon premier roman. Le tome 1. Je suis dans l'écriture du tome 4... Ce déménagement au États-Unis m’a aussi permis de faire évoluer mon héros. En Angleterre je travaillais beaucoup avec la police. Je me sers de mon livre et de toutes les œuvres sur nous pour déstabiliser un témoin. Je lui parle jusqu'à lui faire croire qu'il a rêvé... Généralement les personnes n’incitent pas quand l'auteur en personne est en face d’eux et content qu'on est aimé et retenu son livre... Tu peux le garder.
-Merci.

Je pris le livre sur mes genoux et en survola quelques pages. Le livre semblait intéressant, mais je prendrais la peine de le lire après m’être bien reposé, histoire de bien comprendre le tout. Je suis sûr que certaines de mes réponses pourraient se trouver dans un de ses chapitres. Après tout, un auteur ne se dévoile entièrement qu’à son art et le littéraire est pareil. Nous mettons une partie de nous dans ce que nous créons et la journaliste ne doit certainement pas échapper à cette règle.

-Je le lirai lorsque j'aurai du temps.
-Tu veux en savoir plus sur moi ?
-Je ne sais pas. Je…
-Aucun problème, pose toutes les questions que tu veux, je n'ai rien à cacher... Sauf peut-être l'emplacement de mon tatouage.

Elle avait un tatouage alors, les aristocrates se rebiffent. Bon elle disait que les tendances changeaient avec le temps, mais cela restait assez étonnant. Mais cela nous faisait un point commun. Instinctivement, je mis la main sur mon bras gauche en laissant un petit sourire se glisser sur mes lèvres. Je me demandais bien avec quoi elle avait pu faire son tatouage.

-Dylanne Chade est mon nom en entier, pas de particule ni de deuxième prénom. Je suis née une nuit d'Halloween, dans la demeure familiale. Mon père est expert-comptable. Tout le monde le prend au sérieux. Ma mère est une compagne, exactement comme on m’a appris à l'être. Elle vient d'une meute en Autriche et a passé toute sa vie à faire mon éducation et à servir mon père... A l'âge de 11 ans, le jour de mon anniversaire, l'Alpha ma... ordonné, de le devenir également. James et Julia étant là pour assurer la relève, il était naturel que je serve à créer des alliances... J'ai littéralement été élevée dans ce seul et unique but.

Je haussais les sourcils face aux révélations que la jeune femme me faisait, mais pour le moment, je connaissais les grandes lignes de cette histoire. Et pour tout dire, je trouvais tout cela complètement ridicule, ces idées de monarchie et de grandeur, élever les filles pour devenir des épouses. Tout cela venait fortement contraster avec nos modes de vie. Je pensais entre-autres aux chasseurs qui élevaient leurs filles pour devenir des stratèges et mener les batailles, les hommes qui seront des combattants. Loup ou pas loup, il fallait bien progresser un peu. Et je ne parlais pas seulement de discussion par Skype ou Internet. Il fallait changer le système. Une révolution ? Un coup d'état ?

-A 12 ans j'avais une amie humaine.

Je ne sentais pas la suite.

-On ne me laissait pas beaucoup sortir, sauf pour jouer avec la légende de la bête. Quand cela vient de la bouche d'une enfant c'est encore plus efficace que de celle d'un écrivain... Une nuit nous sommes partie chasser dans la Land. James et Julia me tenaient la main. J'adorais nos chasses, courir après les moutons et les béliers, chasser les sangliers. Laisser s'exprimer le loup en nous de temps en temps nous permettais de mieux garder le contrôle. Enfin chacun sa méthode...
-Non, je comprends.

Je ne chassais pas, mais je comprenais bien le plaisir de courir et de laisser le loup prendre le dessus pendant quelques heures. La course dans la forêt avec mon ami restait gravée dans ma mémoire comme un merveilleux souvenir et une façon pour moi de continuer, progresser et aller de l’avant. Et de garder le contrôle sur mon loup.

-Qu’est-ce qui arrivé à votre… amie ?
-Mon amie était très curieuse et adorait les histoires de la bête. Elle a eu le malheur de nous suivre et de nous voir.

Je sentais son cœur battre la chamade, mais elle ne voulait surtout pas croiser mon regard. La louve posa une main sur celui-ci pour tenter de le calmer, mais je voyais bien que cela ne fonctionnait pas. Me levant, je m’assis à ses côtés et déposa ma main sur son poignet, tentant de la rassurer par ce simple contact. Je ne me doutais pas que Dylanne sache se contrôler, mais mieux ne valait pas prendre de risque. Elle était à fleur-de-peau ces temps-ci.

-Comme elle était mon amie, que j'étais responsable. L'alpha m'a ordonné de la tuer... James s'y est opposé et a voulu le faire à ma place. Il avait déjà les yeux bleus, cela n’aurait rien changé pour lui.

Elle parlait de cela comme si c’était quelque chose de normal, mais ça me révoltait. Et ils semblaient être du même âge lorsque je les avais vus plus tôt. Quand avait-il commencé à tuer ? Quelle était la première victime de ce James ?

-Mais un ordre c'est un ordre... Il m'a aidé à bien placer mes mains autour de son cou pour qu'elle n'aie pas mal, et mes yeux son devenu ceux que tu vois aujourd'hui.

Je prenais des bonnes respirations, sentant que maintenant, ce serait moi qui devrais reprendre mon calme. Personne ne pouvait ordonner à un enfant de tuer. Tout cela me frustrait et je faisais de mon mieux pour contrôler la bête en moi qui était enragée. Mais je ne pouvais plus me permettre ces pertes de contrôle. Pensant à ma meute, pensant à mon ami, je laissais mon côté humain refaire surface, calmant mon loup, le laissant se tapir au fond de sa tanière. Et je me levais, allant chercher un peu de papier essuie-tout à la cuisine, le donnant ensuite à la jeune femme.

-La suite est simple. J'étais une adolescente un peu turbulente qu'on a calmée en la faisant écrire. Quelques années plus tard j'étais écrivain, puis journaliste. J'ai travaillé avec la police parce que je sentais des choses qu'eux ne remarquais pas. Je me suis fait une place un nom.
-Et vos romans ?
-Le héros de mon livre c'est en partie moi à cette époque, avec 50% de faux sur nous. Puis on m’a donné un billet d'avion pour ici.... tu connais la suite. Mais si tu veux des détails ne te gêne pas. Je suis un livre ouvert.

Mais il y a des informations que le livre ouvert ne donnera jamais et que nous devions chercher par nous-mêmes, songeais-je. Les interpréter et faire de l'inférence, aller plus loin ce que nous avions sous les yeux. Toutefois, je ne lui fis pas part de mes réflexions et m'orientais plutôt sur un autre sujet.

-Avec votre meute, cela se passe comment ?
-Pour tout te dire, Aaron me fait peur. Il veut partir dans deux semaines en Angleterre pour créer une alliance avec mon cousin et le faire devenir Alpha. Mais je ne vois pas ce que cela lui apporterait d'avoir des alliées aussi loin alors qu'il y a tant de loups ici. Vraiment ça m'inquiète.
-Je trouve que c’est une bonne idée, répondis-je sans sourciller. Ne serait-ce que pour assurer à votre clan un meilleur avenir.

Elle semblait douter de ma réponse. Mais elle alla vers sa bibliothèque et en sortit quelque chose. Plissant les yeux plus par automatisme que pour mieux voir, je pouvais dire que cela avait l’air d’un collier. La pierre au centre était intrigante et je me demandais bien sa nature.  

-Si je reviens de ce voyage en disant; "Les Anglais débarquent encore", C'est que les choses aurons mal tournée. N'hésite pas à me tuer un seul instant si je fais du mal aux humains ou à ta meute. Ou demande à Derek de la faire. A mon avis il sera ravi !
-Je ne vais pas vous tuer. Et Derek ne vous tuera pas non plus.

Je ne suis pas du genre à tuer : la vie des autres est importante pour moi. La seule envie meurtrière franche et consciente qui me restait en tête était celle envers Jennifer. Et je pense que je l’aurais assouvie, si Deucalion ne s’en était pas chargé à ma place. Mais je chercherais toujours toutes les solutions possibles avant de me rabattre sur le meurtre. Jackson et son kanima en avait été un bon exemple.

-Un croissant de lune, ou C comme Chade. La pierre est un morceau de météorite lunaire. Très symbolique... Avec ça, même si on réclame vengeance pour ma mort, ma famille t'écoutera.
-Je ne laisserai personne vous tuer, fis-je.

Elle refermait ma main sur le collier avant de continuer.

-Je te le donne à toi, non seulement parce qu'il devait revenir à Derek, mais aussi parce que tu n'es pas comme les autres... Julia t’appréciera autant que moi et James n'est pas méchant dans le fond... Il est mieux que tu l'ais et que mon clan ce méfie tout comme moi... Il ne se passera surement rien. Mais par précession... Et puis il était destiné à être donné. A Derek ou à celui qui arrive à lui faire rester aimable tout une soirée.
-J'en prendrai soin. Merci beaucoup.

Elle souriait et je regardais le bijou quelques instants. Le passant entre mes doigts, laissant mes doigts glisser sur la corde tressée. Les mots de la jeune femme me flattaient et venaient me toucher, mais je restais un peu inquiet, surpris de toute cette histoire qui ne semblait pas vraiment être réelle. Nos vies étaient complètement différentes et je ne le saisissais que maintenant, tout ce qui venait nous séparer. Le mettant dans ma poche, incertain de vouloir le passer tout de suite autour de mon cou, je pris une pause et regardais la louve dans les yeux.

-Vous m’aviez dit au stade que vous me deviez une faveur.

Je le lui rappelais, mais je suis certain que celle-ci n'a pas oublié non plus.

-Eh bien, je veux parler à votre alpha quand vous reviendrez de ce voyage.

Je ferais normalement tout en mon pouvoir pour partir avec eux, mais cette fois-ci, je savais que je devais rester en ville. Il y avait des choses que je devais faire ici et je pense bien que pour le moment, cette histoire était une histoire de famille, une affaire de meute. Mais en lui demandant cette faveur, je voulais savoir comment les choses se passeraient là-bas. Garder un œil de loin sur la situation et protéger ma ville en même temps.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Mer 1 Jan - 17:59

La demande de Scott me pris par surprise. Bien sûre j'allais le faire, je n'avais qu'une parole. Je le regardais alors avec de grands yeux ronds.

"Et bien, comme Aaron veux renverser la politique. Faire de James l'alpha. Tout dépendra du résultat final. Avec ce pendentif tu peux passer outre les protocoles et parler directement à l'Alpha, alors qu'Aaron ne le pourra pas. Il devra passer par le reste de la famille qui s'assura qu'il n'est pas là pour prendre le pouvoir de notre alpha... Ce pendentif veux dire que celui qui te la donner juge que tu ne représentes pas une menace... où que tu fais partie de la famille par alliance. Mais de ce côté-là tu avoueras que c'est mal barré..."

Un pincement de lèvre éloquent s'afficha sur mon visage.

"Attention, je n'ai rien contre Stiles et Derek. Je voulais même leur demander si je pouvais utiliser leur histoire dans mon livre... le fils du Shérif avec un homme contre qui a été lancer un avis de recherche. C'est une citation asse cocasse. Tu peux en retirez plein de choses. La réaction du père, celle du fils, des scènes de prison même, en fonction de la réaction paternel. Ou tout le contraire, permettre à l'homme rechercher de ce disculper comme il ne pouvait pas le faire avant... Mais aucun des deux ne m'a laissé le temps de leur poser la question. Je n'ai même été certaine de leur relation qu'à la fin du bal d'hiver. Ils m'ont soigneusement ignoré, même si la situation a tourné au drame."

Je me souviens très bien avoir passé la fin de la soirée à éloigner les Loups des humains, ce qui incluait l'éloignement des deux personnes en question.
Je me mit à réfléchir sur la faveur qu'il venait de me demander. Ceux qu'Aaron voulait faire compliquaient pas mal les choses. Qui serait l'Alpha après cela?, et pourquoi Scott voulait-il lui parler?. James serait un alpha moderniste, même si changer les choses ne se feraient pas du jour au lendemain. Je serais même ravis que tout deux ce rencontre alors que James est encore Béta. S'en contrainte, juste entre deux loup-Garou, deux hommes. Que James puisse voir ce que moi je voyais chez Scott.
En revanche mon grand-père ne l'écouterait que parce que nos lois lui accordaient cela avec le pendentif. Il n'écouterait que d'une oreille un "mordu" envoyer par celle qui n'était plus sa petite-fille.

"Le mieux serait que tu viennes en Angleterre. Je peux m'arranger pour que cela tombe un week-end. De toute façon nous ne pourrons pas rester longtemps... J'ignore ce que tu veux dire à l'alpha de ma famille, tout comme j'ignore qui le sera après la visite d'Aaron... Mais tu lui parlera d'une façon ou d'une autre."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Mer 1 Jan - 23:34



tout en mon pouvoir

La demande que je lui faisais semblait la prendre par surprise. Toutefois, je fis mine de ne rien remarquer, je voulais parler à son alpha, aider moi aussi. Pouvoir avoir un certain pouvoir en dépit de la distance et de mes responsabilités en cette ville. Dylanne me regardait avec des yeux grands comme des soucoupes et sa voix était hésitante. Pourtant, ma faveur n’était pas si difficile à remplir : en théorie du moins.

Par contre, cela finirait certainement par aller plus loin : je suis du genre qui attire les problèmes et qui fait de son mieux pour les régler par la suite. Prenant sur mes épaules le plus possible pour que le monde autour de moi aille bien et que la paix revienne.

-Et bien, comme Aaron veut renverser la politique. Faire de James l'alpha. Tout dépendra du résultat final. Avec ce pendentif tu peux passer outre les protocoles et parler directement à l'Alpha, alors qu'Aaron ne le pourra pas.
-Qu’est-ce que vous voulez insinuer ?

Mais je le savais bien. Malgré toutes mes bonnes résolutions de rester en ville et me charger de quelques affaires municipales, je devrais les accompagner. Soupirant, je tournais les pages du livre que la jeune femme m’avait montré plus tôt et regardait la bête du Dartmoor.

-Il devra passer par le reste de la famille qui s'assura qu'il n'est pas là pour prendre le pouvoir de notre alpha... Ce pendentif veux dire que celui qui te la donner juge que tu ne représentes pas une menace... où que tu fais partie de la famille par alliance. Mais de ce côté-là tu avoueras que c'est mal barré...

Je me rendais compte que la journaliste me faisait tout un honneur en me donnant ce pendentif, surtout en tenant compte du fait que celui-ci devait normalement revenir à Derek. Je refermais mon poing sur le collier et me jurais de lui prodiguer une grande attention et en reconnaître sa valeur. Pour tout dire, la confiance que tout le monde avait envers moi me touchait et me rendait humain. Je me rendais progressivement compte de cela depuis mon retour en ville. La qualité humaine qui me permettait de me rattacher à la réalité, contempler ailleurs que cette béante noirceur et reprendre le contrôle de mon animal. Mais je marchais un peu dans le petit salon et regardais un des cadres sur le mur, avant de retourner mon regard sur la journaliste. Mes yeux marron la regardaient sans ciller et le ton de ma voix était résolu.

-Derek et Stiles sont ensemble maintenant. Il serait peut-être temps de l’accepter.
-Attention, je n'ai rien contre Stiles et Derek. Je voulais même leur demander si je pouvais utiliser leur histoire dans mon livre... le fils du Shérif avec un homme contre qui a été lancé un avis de recherche. C'est une citation assez cocasse. Tu peux en retirez plein de choses. La réaction du père, celle du fils, des scènes de prison même, en fonction de la réaction paternel. Ou tout le contraire, permettre à l'homme rechercher de ce disculper comme il ne pouvait pas le faire avant...
-Vous devriez leur demander, lui répondis-je, évasif. Même si nous sommes de bons amis, je ne peux pas vous accorder une permission à leur place.
-Mais aucun des deux ne m'a laissé le temps de leur poser la question. Je n'ai même été certaine de leur relation qu'à la fin du bal d'hiver. Ils m'ont soigneusement ignoré, même si la situation a tourné au drame.

Je ne pouvais pas vraiment répondre à cela, ayant rapidement quitté les lieux pour partir à la recherche de Chad avec Allison, Mickael, Miyavi, Isaac et Marie-Jaycee. Et il serait plus sage de ne pas élaborer sur le sujet. La relation de mes deux amis les regardait strictement, mais je ne laisserai personne tenter de les séparer. Pas après tout le temps que cela a pris pour que les choses aillent le moindrement mieux.

Mais je devais parler au chef de clan. Moi le petit mordu qui allait me retrouver devant le seigneur de tous ces sang-pur que je ne connais que par les histoires de la journaliste. Passant mes doigts sur le collier dans ma poche, je sentais cependant que je devais le faire. C’était mon devoir.

-Le mieux serait que tu viennes en Angleterre, me confia Dylanne. Je peux m'arranger pour que cela tombe un week-end. De toute façon nous ne pourrons pas rester longtemps...
-Vous en parlerez à Aaron avant. Je ne veux pas m’immiscer.
-J'ignore ce que tu veux dire à l'alpha de ma famille, tout comme j'ignore qui le sera après la visite d'Aaron... Mais tu lui parleras d'une façon ou d'une autre.

Je hochais la tête, me demandant comment je pourrais justifier mon absence auprès de ma mère. Partir était quelque chose de commun pour moi, mais me rendre en Angleterre pour une fin de semaine. Sans compter mon examen de mathématiques cédulé pour la semaine prochaine. En même temps, si quelque chose devait arriver, je sentais bien que je ne pourrais plus avoir le plaisir de multiplier ou de soustraire quoi que ce soit. Le voyage passerait donc en priorité : je pouvais toujours réviser dans l’avion. Et bien que je ne sache pas encore ce que je dirai au grand-père alpha, il me restait encore du temps pour y penser. Sinon, je me fierai à mes intuitions et je devrais sûrement pouvoir faire quelque chose de potable. Par contre, les enjeux étaient grands, de sorte que je ne pourrai pas me fier seulement sur mon instinct.

Je prenais un crayon et un bloc-notes qui traînait sur un des bureaux, écrivant mon numéro de téléphone dessus. Puis je déchirais la page de celui-ci et la tendit à la journaliste.

-Voilà mon numéro. Vous me téléphonerez pour me dire si je peux venir et la date de départ. Car je viendrai. Vous pouvez compter sur moi. Et vous demanderez à Aaron s’il désire que j’emmène un membre de ma meute ou plus si nécessaire. Sinon, je viendrai seul.

Je ne savais pas si je reverrais celui-ci entre temps, mais je pouvais sentir que ce serait le cas de la jeune femme en avant de moi, faisant désormais partie de sa meute. Pour le moment, je devais me soucier de la mienne, mais cela ne voulait pas dire que je ne serai pas là pour l’appuyer.

-Je veux que vous sachiez que je n’ai pas de mauvaises intentions envers vous. Je ferai tout en mon pouvoir pour que James devienne alpha. Les choses prendront certes un certain temps pour changer et se remettre en place, mais je vous aiderai. Je vous le promets.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Jeu 2 Jan - 10:24

Parler à Stiles et Derek était compliqué, surtout en ce moment, je n'avais pas aimer que le premier tourne autour du pot quand j'étais aller au poste de police pour m'imposer une "madame je sais tout", croisement entre une religieuse et une Alpha en manque d'autorité.
Quant au deuxième, et bien il fallait déjà l'approcher s'en se faire grogner dessus. Je me demandais s’il savait pour mes livres... Non je ne pense vu notre dernière discutions. D'ailleurs mes livres ne semblais pas très populaire, même carrément inconnu ici.
Moi qui prenait grand soin à connaitre l'image que les humain avait de nous, j'avais un peu de mal à comprendre que les autres loups n'y jette pas non plus quelque regard. Depuis la saga Twilight, les loups-garous était mieux apprécier qu'avant. J'avais pue le remarquer à plusieurs reprise quand des témoins m'avaient parlé de chaleur comme un soleil ou de bon incroyable.

Mon livre n'était pas autant "fleurs bleu". Il parlait. Les trois premiers volumes. D’un officier de police qui cachait sa nature de Loup-Garou, sauf à une journaliste qui l'avait pris sur le faite. Après tout il fallait bien une histoire d'amour pour un grand nombre de lecteur. Mon héro Dylan Cross _Noter l'humour_ était un pauvre flic de base harceler d'un côté par son patron à la police qui voulait toujours plus de son meilleur officier, et de l'autre par un super Alpha, seul et unique alpha, patriarche de tous les Loup _ Là oui j’avais carrément caricaturé mon grand-père, Il avait bien aimer l'idée, mais pas la somme de travail_ C'était là un des éléments faux sur nous qui me permettait d'orienter les humains à se demander si il avait rêvé.

Dans le tome 4 qui était encore en écriture, mon héro avait été muté, un peu comme moi et découvrait d'autre loup.
Je me demandais quel serait les réactions de certaine personnes, en oubliant mon côté noble, pour découvrir l'écrivain que j'étais.
En cela la critique de Scott sur le premier Tome m'était importante. Je voulais savoir comment réagirait approximativement les habitants de Beacon Hill.

"Bien sûre que je le leur demanderais avant, sinon ils seront en droit de me faire un procès... J'aimerais que tu me donne ton avis sur le Tome 1, prend ton temps, tes études passent avant tout. Ta mère aussi si elle a le temps... Personne n'aime la Dylanne aristocrate, alors j'aimerais savoir comment ils peuvent voire la Dylanne écrivain."

Bien que les deux étaient la même, un détaille pouvait parfois tout changer.

-Je veux que vous sachiez que je n’ai pas de mauvaises intentions envers vous. Je ferai tout en mon pouvoir pour que James devienne alpha. Les choses prendront certes un certain temps pour changer et se remettre en place, mais je vous aiderai. Je vous le promets.

Encore une personne qui voulait le renversement de mon grand-père. Sert il était loin d'être un ange, mais je ne pouvais m'empêcher de le voir comme mon grand-père. Il n'était pas toujours un monstre. Il avait été un grand-père normal qui m'avait prise sur ces genoux dans son grand fauteuil au coin du feu pour me raconter l'histoire de nos ancêtres. Il m'avait appris à jouer au échec, et se plaisait à me mettre un racler à tous les coups au poker. Cela faisait rire toute la famille. Comment après temps d'année à jouer je pouvais continuer à être aussi lamentable à ce jeu.

"Je n'en est jamais douté. Pas depuis les vestiaires. Tu aurais pu me laisser, tu aurais pu m'isoler avec ce type flippant qui te sert de coach. Mais tu m'as aidé... il en est de même pour moi... tant que je peux continuer à te taquiner."

Je lui fit mon plus beau sourire de petite fille, en prenant le papier avec son numéro de téléphone.
Scott était le seul dans cette ville qui m’était aimable. Hors Aaron. Je ne voulais pas perdre ce jeu qui s'était installé entre nous.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   Jeu 2 Jan - 23:12



we all know how to fake it

Je pouvais la voir me jeter un regard nouveau, aller plus loin en moi que le jeune adolescent au teint mat et aux beaux yeux de chien battu qui faisaient parfois rougir certaines filles. Le type insouciant que tout le monde connaissait comme un cancre et le dernier de sa classe, mais qui réussissait progressivement à détruire cette image de lui, ce co-capitaine de son équipe de lacrosse qui usait de ses dons pour faire des passes prodigieuses. Il était encore loin derrière moi ce jeune homme-là. Maintenant, je tentais de voir plus loin que mon sport favori et que les animaux, que ma jolie chasseuse, je voulais devenir une personne que les gens sauraient apprécier et tout commençait maintenant.

-Je n'en ai jamais douté. Pas depuis les vestiaires. Tu aurais pu me laisser, tu aurais pu m'isoler avec ce type flippant qui te sert de coach. Mais tu m'as aidé... il en est de même pour moi... tant que je peux continuer à te taquiner.

Je laissais échapper un rire et laissait sur mon visage se former un petit rictus.

-Pensez-vous vraiment vouloir taquiner un alpha ?

Je la regardais avec un grand sourire, laissant mes yeux prendre une teinte rouge pendant une fraction de seconde avant de les ramener au brun initial. Habituellement, je ne prenais pas parti de mon nouveau statut, mais je ne le faisais que pour jouer avec elle. Lui montrer que oui, il me restait encore des cartes dans ma manche dont personne ne pouvait se douter et que son grand-père ne pouvait que se méfier de moi : car oui, je suis un alpha maintenant, et un véritable selon certains.

-Je vous remercie pour la tasse de thé. Prenez soin de vous et on se reverra à l’aéroport.

Je prenais le livre et le rangea dans mon sac à dos. Puis ensuite mon casque sur la table de la cuisine et je sortis de la maison en faisant un dernier signe de la main à la journaliste. Retournant vers ma moto, je jetais un ultime regard en direction de celle-ci avant de retourner sur la route. Une bonne chose de faite et maintenant, je devais me lancer dans les préparatifs de mon voyage, trouver comment renverser un régime totalitaire. Accélérant et fonçant dans la nuit, je restais tout de même en confiance. Car bien que certains doutes subsistaient en moi, je me savais capable de tout.

Les Anglais n'avaient qu'à bien se tenir.


FIN DU RP


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remettre les choses au clair [PV Dylanne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remettre les choses au clair [PV Dylanne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remettre les choses au clair [PV Dylanne]
» Mettons les choses au clair! (NYI,PHI,MTL,SJ) :D
» Mettons les choses au clair ! Feat Alyssa R. Pieterse ( RP FINIT )
» Mettre les choses au clair [PV Asuna]
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Quartiers résidentiels :: Quelque part dans les quartiers-
Sauter vers: