Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 House of the Wolves [PV Isabella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: House of the Wolves [PV Isabella]   Mer 12 Mar - 16:45



Paix retrouvée

Je regardais les deux jeunes gens descendre dans les profondeurs de la cave. Des relents de mort remontaient de l’escalier qui descendait. La mère d’Isabella avait été sans pitié pour ses anciens maris. Les lymnades ne sont pas connue pour leur altruisme. C’est une race avide et égoïste. J’étais étonnée des dispositions de la jeune Isabella. Est-ce les maltraitances de sa génitrice ? Un gène particulier hérité de son père ? Je ne sentais pas chez elle cette absence de sympathie des gens de sa race. En général, les êtres ou entités liés à l’élément aquatique ne font pas de sentiments. Ils ont en général que faire de ce qui les entoure. Se contentant d’assouvir leur besoins et leurs penchants naturels. Je n’ai pas à juger de cela. Et si j’avais été présente lors des assassinats successifs des différents maris, je ne serais probablement pas intervenu. Histoires en vase clos qui ne nuisent pas à l’équilibre en générale. D’une certaine manière, je suis aussi insensible que le Lymnade, mais pas pour la même raison. Je ne vis absolument pas pour moi-même.

Je sentais leur peur comme si elle était une odeur. Peur qui se muait en terreur. Cave semblable à une autre qui ébranlait Isaac, souvenirs morbides qui faisaient face à la jeune femme. Je sentais le jeune alpha se retenir et ruminer seul dans son coin. Il n’aimait pas se sentir inutile. Mais, il avait l’intelligence de ne pas s’imposer. En soit, c’était une manière d’aider ceux qu’il aimait profondément. Leur assurant sa confiance. Je sentais le lien fort qui unissait ces trois-là. Est-ce Beacon Hills qui provoquait cela ? Mais c’était le deuxième triangle amoureux que je croisais dans cette ville. A la différence de Chad, Miya et Mick où Chad était la jonction, le cercle que formaient Scott, Isaac et Isabella était complet.

Je perçus les réminiscences d’Isabella. Des choses terribles avaient eu lieux dans cette cave. Je laissais filer le temps et enfin je sentis la libération. On n’oublie pas son passé, on s’en détache. Je descendis à leur suite, les trouvant en larmes, serrés l’un contre l’autre, mais apaisés. Isabella me fit un signe de la tête. M’autorisant à agir. Je les fis reculer dans un angle de la pièce, près des escaliers. Je m’agenouillai au sol et posais ma main sur la terre battue. Un vent se leva dans la cave, un tourbillon parcouru la moindre partie, le moindre espace. Comme on efface un tableau, les horreurs du passé se délitèrent. Il me fallut cinq minutes pour effacer toute trace des exactions de la matriarche de cette famille. A la fin de la manœuvre, il ne restait qu’un tas de poussière grisâtre qui s’entassait dans un petit coffre de bois que j’avais apporté. Les dépouilles de ces hommes ne pouvaient bénéficier d’une sépulture ordinaire. Leurs restes seraient utiles aux vivants. Je sentis les âmes de ces désespérés enfin s’élever. Ils pouvaient finir leur chemin de toute vie et rejoindre la source primaire.

Je remontais l’escalier avec mon butin. Scott était là, en haut des escaliers. Il avait senti que c’était fini.

- Les fantômes sont partis. Cette cave est saine de tout point de vue. Lui dis-je en lui serrant l’épaule. Je suis fière du chemin que tu traces. Tu es un loup exceptionnel Scott.


Avant de partir, et sous forme d’une image mentale afin que l’intéressé ne m’entende pas, je fis comprendre à Scott que son premier bêta restait fragile et qu’il ne devait pas jouer de son amour. Si Isaac semblait d’apparence libertine, il cachait en lui une grande souffrance affective. Un besoin d’amour immense, que seul Scott était à même de combler réellement. Son lien avec Isabella, Mary-Jaycee ou encore Allison, n’équivalaient pas ce qu’il ressentait pour Scott. Je quittais leur tanière sans un mot.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: House of the Wolves [PV Isabella]   Ven 14 Mar - 20:58



Faux pas




Les coups fusent. J’évite la lame du katana de Miyavi de peu. Je souris, je pivote, attrape un coutelas et contre le mouvement suivant avant d’enchaîner sur un coup de pied, un coup de coude et une clé de bras dont il s’échappe sans véritable mal. C’est une véritable anguille. Nous nous écartons de quelques pas et nous remontons en garde en avançant en cercle sans laisser d’ouverture à l’autre. J’ai l’impression que nous ne nous sommes pas entraînés ainsi depuis des semaines. Et ça fait du bien de le retrouver. De nous retrouver, juste tous les deux.

Je sais que quelque chose le tracasse ces derniers temps, mais il refuse de me parler et je comptais lui tirer les vers du nez pendant cet entrainement. Mais, il ne laisse rien filtrer l’animal. Et il redouble d’efforts pour me forcer à me concentrer sur ma défense. Le combat continue, jusqu’à ce qu’une étrange sensation me prenne aux entrailles. Je n’ai pas à réfléchir longtemps pour comprendre de quoi il s’agit. Je contre l’attaque de Miyavi et je le coince contre l’arbre derrière moi.

- « Je dois y aller, il se passe quelques chose. Isaac ne va pas bien. »

L’instant d’après, je suis déjà plusieurs mètres plus loin. Je laisse sortir ma louve pour aller plus vite. Je parcours la distance qui me sépare de ma meute en quelques minutes à peine. Je sens la détresse chez Isaac, je sens que cette détresse est partagée. Probablement par Isabella. Sa nature m’empêche d’être connectée avec elle comme je le suis avec les autres loups de la meute, même si je sens qu’elle ne va pas bien. Depuis que je suis entrée dans la meute, nous nous sommes beaucoup rapprochées, une sorte de soutien entre fille, mais je suis toujours sur la réserve. Pas que je ne lui fais pas confiance, mais je sais qu’elle a déjà du mal à vivre avec ce qu’elle a vécue enfant, alors je préfère éviter de la toucher pour le moment. Mais là, ça n’a plus d’importance. Je dois juste les trouver et chasser le danger qui les menace.

Je sens Miyavi sur mes talons. Il ne fait pas vraiment partie de la meute. Ce n’est pas que la meute ne l’accepte pas, ni même qu’il ne les apprécie pas, au contraire. Mais sa liberté lui tient trop à cœur pour entrer dans la meute. Pourtant, je sais qu’il fera tout ce qu’il faut pour les sauver s’ils sont en danger. Nous arrivons devant une maison, celle d’Isabella, et j’entre sans préavis, l’arc bandé, la flèche prête à filer. Miya entre juste derrière moi, prêt à dégainer en regardant sur ma gauche pour vérifier que personne ne me tient en joue. C’est une formation bien rôdée qui nous permet de ne pas nous faire attaquer par surprise. Chacun surveille les arrières de l’autre.

Je me stoppe en voyant Scott et son regard surpris. Je vois ensuite Mafdet, Isabella et Isaac qui remontent d’une pièce au sous-sol. Les visages de mon frère e de ma sœur de meute sont encore rouges de larmes. Je baisse mon arc en comprenant que cette détresse venait de leurs souvenirs. Je soupire et leur souris. Je serre Isaac dans mes bras en caressant son adorable tignasse bouclée. Mon frère. Ce pas que tu as fait est énorme. Je m’écarte de lui et je vois Isabella si fragile et à la fois si forte. Nous nous avançons pour nous serrer dans les bras l’une de l’autre mais nous avons tout juste le temps de nous frôler, que je vois Isabella tomber en arrière, fauchée par le fourreau de Miyavi. Ce même fourreau vient, dans le même mouvement, me frapper au ventre et me projeter à l’autre bout de la pièce. Mais le mal est fait. Il a réagi juste à temps, elle n’en verra pas plus mais c’est déjà beaucoup.

En me redressant, je peux voir qu’Isaac a rattrapé Isabella au vol mais qu’elle affiche un regard terrifiée. L’écho de mon propre cri fait encore vibrer mes nerfs. C’est tout ce qu’elle a eu le temps d’entendre, de sentir, un cri de douleur. Celui que j’avais émis à la mort de Draven. C’était ce que j’avais en tête tout au long de ma course jusqu’ici. La peur de perdre un autre être cher. Tous les scénarii m’étaient passés par la tête et sans doute a-t-elle vu un aperçu des morts que j’ai envisagées. Miyavi s’agenouille auprès d’Isabella et essaye de capter son regard. Moi, je me relève et m’approche, chancelante. Il a agi sur l’instant, sur le coup de la panique et m’a fêlé une côte au passage, mais je la sens déjà cicatriser.

- « Je suis désolée, je ne voulais pas. J’avais oublié.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: House of the Wolves [PV Isabella]   Ven 14 Mar - 21:15

Scream



Ces temps-ci, je suis un peu ailleurs. Jay le sait et elle essaye de me tirer les vers du nez pendant notre entraînement, mais je dévie toujours la conversation. J’essaye de lui faire croire que je suis préoccupé par ma relation avec Chad et avec Mick surtout. Ce qui n’est pas entièrement faux d’ailleurs. Je sais parfaitement que ça ne va pas être facile. Il est difficile de comprendre le fonctionnement de ma relation avec Chad. L’importance de la liberté entre nous. Et je sais aussi que Mick est plus…possessif. Je le comprends, je le conçois, mais j’espère que ça ne va pas créer de conflit entre nous. Toujours est-il que Jay n’est pas dupe. Elle sait bien qu’il y a autre chose. Oui, il y a autre chose. Je ne cesse d’y penser depuis cette attaque le soir du bal d’Hiver. S’ils l’ont retrouvé, ils vont nous retrouver. Je me demande même comment ils ont pu mettre autant de temps. Je sais déjà ce que je vais faire. Si j’ai gardé mon nom c’est parce que je ne cherchais pas à me cacher. Mais avant de faire ce que je dois faire, j’aimerais régler cette histoire avec Mick, mais en même temps, c’est un sujet difficile à aborder, surtout que leur relation est déjà hésitante…

Je sors de ces pensées quand Mary s’affole soudainement. II se passe quelque chose, un membre de sa meute est en danger. Isaac. Sans plus réflexion elle se met à courir et je me lance à sa poursuite. Mon implication dans la meute de Scott est à l’image de mon implication dans la vie de Chad. Il est important pour moi, plus que tout, mais je reste libre. Nous ne tardons pas à arriver devant une grande maison. Celle d’Isabella à priori. Nous entrons en formation « je protège ton cul et tu protège le mien », mais nous nous détendons en comprenant que le danger venait des souvenirs d’Isaac et d’Isabella.

Jay prends Isaac dans ses bras. Frère et sœur. Elle est bien dans cette meute. Je peux le sentir. Scott est un bon alpha. Je suis rassuré de la savoir au sein d’une telle famille. Je range mon sabre dans son fourreau en regardant ma sœur s’écarter d’Isaac puis se tourner vers Isabella. A ce moment-là, tout se passe très vite. Je les vois s’avancer l’une vers l’autre et mon instinct agit presque pour moi. Un pivotement, je tourne sur moi-même en me baissant et en dirigeant mon fourreau vers les jambes d’Isabella. Je la fais presque voler et je suis bien content qu’Isaac soit si proche pour la rattraper, puis je continue mon geste et frappe Jay au ventre pour la faire reculer. Dans l’urgence, j’y ai été un peu fort, mais je sais que j’ai déjà presque agit trop tard. Elles ont eu le temps de se frôler, un contact éphémère qui a suffi à ce qu’Isabella puisse sentir tout le désespoir qui avait emplit le cœur de Jay à la perte de Dray.

Tout au long du chemin jusqu’ici, j’ai senti, à travers notre lien de maître à Kanima, ses peurs. Le hurlement qui a résonné ce jour-là, je m’en souviens encore. Il a gravé mon cœur du sentiment de vengeance. Ce jour-là, elle est devenue mon maître, m’assurant de garder mon esprit et ma conscience tout en encrant mon esprit dans l’envie de tuer les chasseurs qui nous avaient ait ça. Une envie que je partageais, que nous partageons toujours d’ailleurs.

Je m’agenouille près d’Isabella en prenant garde à ne pas la toucher et j’essaye de capter son regard.

- « Isabella. Isabella écoute moi. Tout va bien. Scott, Isaac, calmez-là. Son empathie a capté la propre peur de Jay, celle de vous perdre vous aussi. Parlez-lui. Rassurez-là. Isabella, tu n’es pas seule. Ils sont en vie ! Ils sont en vie ! »


© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: House of the Wolves [PV Isabella]   Mer 26 Mar - 3:43



we are okay

Je rumine mes pensées en regardant les secondes défiler sur le cadran. Toujours le même tempo lent, un petit clic persistant que mes oreilles de loup peuvent entendre sans difficulté. Je ne sais pas combien de temps passe. Parce que je ne porte pas vraiment attention à l’heure, pour dire vrai. Mon corps est à l’étage, mon esprit erre à la cave en essayant de supporter moralement mon frère et ma sœur de meute qui affrontent leurs démons et les fantômes de leur enfance. Je devrais être à leurs côtés. Mais en même temps, ils ont à avancer par eux-mêmes. Je le sais, je le comprends, je dois simplement parvenir à le mettre en application. Soupirant, je continuais donc de lorgner à la dure avancée de chaque unité de temps sur le cadran.

Je pouvais entendre les rythmes cardiaques de mes amis doucement diminuer et reprendre leur rythme habituel. Je me relevais et me dirigeais vers les escaliers. En face de moi se trouvait Mafdet tenant une petite boîte en bois. Une partie de moi me soufflait que je ne voulais pas vraiment savoir ce que celle-ci contenait. Peu importe si je ne savais pas tout. Le plus important était que la cave soit en bonne condition afin que nous puissions tous partir du bon pied dans notre nouvelle demeure. La jeune femme monta les escaliers et mit sa main sur mon épaule.

- Les fantômes sont partis. Cette cave est saine de tout point de vue. Je suis fière du chemin que tu traces. Tu es un loup exceptionnel Scott.

Venant d’elle, cela voulait vraiment dire beaucoup à mes yeux. La druide m’avait, en effet, vu sous mes jours les moins glorieux lors de mon retour en ville. Je n’aurais jamais pensé me retrouver ici quelques mois plus tôt. Quoique dans ce temps-là, je n’avais aucune vision pour mon futur. Je subissais. Espérais que le lendemain serait moins pire que la veille, en sachant pertinemment bien que les hallucinations se feront toujours plus fortes. Maintenant, je me trouvais dans un manoir que je pouvais considérer comme ma nouvelle maison avec une dizaine d’amis sur lesquels compter en temps de crise. C’était une douce pensée et ma nouvelle réalité. Aucune idée du chemin que je suivais, encore moins où tout cela nous mènerait. On continuera de suivre notre cœur et nos instincts, tout simplement.

Alors que je m’apprêtais à saluer Mafdet, des images s’imposèrent à mon esprit. Je pris un certain temps avant de faire les liens entre celles-ci, mais je finis par comprendre que cela était un avertissement. De ne pas trop jouer avec le cœur de mon premier beta. Mais étais-je vraiment en train de m’amuser de son amour? Je ne pense pas. Et il y a la meute. Je dois en prendre soin. Ensuite, je m’occuperai de mon petit « cœur qui a ses raisons que la raison ne connaît point ».

J’entends par la suite des bruits de pas précipités et vit Jay se joindre à nous. Fronçant les sourcils, je la regardais dégainer son arc tout en regardant autour, visiblement sur ses gardes. Elle et son frère ont une rapidité de réaction époustouflante : ils seront très utiles à la meute dans les prochaines confrontations. Toutefois, je dois admettre être un peu surpris que Jay ait ressenti le mal-être d’Isaac. Le lien qui unit les loups du groupe est beaucoup plus fort que je ne le pensais. Il aura sûrement à être apprivoisé. Je sens déjà que cela pourra nous causer bien des ennuis.

La louve semble se calmer et va serrer son frère de meute dans ses bras. Un petit sourire aux lèvres, je sens celui-ci glisser sur mes lèvres bien rapidement en entendant un craquement de côtes et en voyant Bella être projetée. Miya a été rapide sur ce coup. Je cours en la direction de la jeune femme et me penche près d’elle. Elle semble en proie à de terribles visions. Son empathie ! Je connaissais le passé de nos nouvelles recrues et la difficulté de Bella à contrôler ses visions. Il allait vraiment falloir que je trouve une solution à cela… même si je doutais un peu de mes compétences d’entraîneur de pouvoirs surnaturels. Il faudrait un druide. Quelqu’un qui ait un peu plus d’expérience que moi en la matière et qui saurait encadrer la lymnade.

- Isabella. Isabella écoute moi. Tout va bien. Scott, Isaac, calmez-là. Son empathie a capté la propre peur de Jay, celle de vous perdre vous aussi. Parlez-lui. Rassurez-là. Isabella, tu n’es pas seule. Ils sont en vie ! Ils sont en vie ! lui dit Miya.

Tout le monde l’entourait, mais personne ne la touchait. Je n’osais pas moi-même, par crainte de lui refaire revivre les pires moments de ma vie. Mais il fallait la tirer de là. Peu importe où elle pouvait se trouver en ce moment.

-Bella, on est là. Écoute-moi Bella, tout le monde va bien. Bella! hurlais-je.

Ce n’est pas suffisant. J’ai l’impression que nos voix ne peuvent pas l’atteindre. Elle est trop loin pour pouvoir nous entendre. Il fallait qu’on lui donne un indice. Une idée de l’endroit où nous nous trouvions. Que nous la ramenions ici, à la tanière, que nous l’éloignions de cette mutinerie et des émotions qui entouraient la perte de Draven. Il faut un appel. Un appel fort. Je me transforme à moitié et finis par hurler, en utilisant ma voix d’alpha :

-Bella!

C’est puissant, c’est un appel de loup. Même si tu n’en es pas un toi-même, tu fais toujours partie de la meute, de ma meute, de notre meute. J’espère que, peu importe où tu es, tu peux entendre ma voix. Te diriger dans sa direction, revenir avec nous. Tu en es capable, Bella. Je sais que tu peux le faire…


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Isabella Eldder

avatar

Alias : ♫ Bella' ♫
Age : 22
Messages : 185
Dollars : 218
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Auprés de Scott et de la meute.

MessageSujet: Re: House of the Wolves [PV Isabella]   Mer 26 Mar - 17:42



Le passé ne fut pas oublié, c'était tout bonnement impossible, il fut simplement rétrogradé au rang de simple souvenir. Isaac et moi nous tenions dans les bras, il avait autant souffert que moi dans cette vision effroyable. Les larmes avaient tracés des sillons rougeâtres sur nos joues, et il était évident que la douleur de cet événement serait à jamais éteinte. Mafdet descendit les marches, de mes yeux rougit, je lui fis signe d'agir, alors que je m'écartais de son chemin en emportant Isaac avec moi. Je ne voulus pas regarder ce qu'elle faisait, mais le vent qui s'agita dans la pièce fouetta légèrement mon visage, et je sentis cette emprunte énergétique puissante marquer le sol avant de disparaitre dans un son étouffé. Le mal était partit, les morts aussi, plus rien ne nous retenaient de transformer cette demeure… Cette cave sinistre en un lieu de travail pour nous tous. Je n’étais pas encore totalement rassurée, le mal pouvait toujours revenir, pas forcément sous les traits de ma mère, mais d’une autre manière. Comme une ombre qui plane inlassablement au dessus de nos têtes, nous rappelant sans cesse que tout peut-être source de peine et d’horreur. Lorsqu’elle eut finit, nous remontâmes tous trois au rez-de-chaussée, et Mafdet expliqua que tout irait mieux à présent.

Je reste cependant surprise de voie Miya et Mary-jay sur place, l’une tenant son arc bandé, comme si un quelconque danger nous menaçait. Elle rengaina cependant très vite et enlaça Isaac, il en avait besoin en effet. Je n’étais pas totalement consciente des risques encourus à ce moment là, parce qu’elle s’était simplement tournée vers moi, et que j’aimais ma sœur de meute, que j’avais aussi besoin d’un câlin. Ce fut trop bref pour que je comprenne mon erreur. Ma main effleura son bras, et je me sentis projeter plus loin avant d’être rattrapée, mais il était bien trop tard, le mal était fait. La volonté de partage était présente, pas forcément pour de tristes souvenirs, mais elle était là, et c’était un lien empathique. Ce fut le noir complet.

Noir.

Tout est si noir, et la seule chose que j’entends, c’est un cri. Un cri que je reconnais comme provenant de la gorge de Mary-jaycee, et ce que je vois n’a rien d’un rêve.

C’est un cauchemar.

Mon cœur s’emballe, les corps semblent joncher le sol comme de la paille tout juste fauchée, l’odeur âcre du sang monte jusqu'à mes narines, c’est effrayant, et ma voix semble prisonnière. Je suis terrifiée, pourquoi suis-je ici ? Où sommes-nous… Où sont-ils ? Je tente d’appeler Scott, puis Isaac, Miya, mais rien, et le cri de Mary-Jay ne s’arrête pas, je tremble de peur. Que leur est-il arrivé ? J’ai l’impression d’être dans la salle de musique, mais les contours de ma vision sont floutés, et la route de béton m’apparait finalement, je ressens la morsure du froid sur ma peau, mais je n’en ai cure. Pourquoi ce cri, où sont les autres, où est la meute ? Un frisson plus important que les autres me glace le sang, et je reconnais la présence de la créature qui me hante depuis quelques temps déjà. Je me tourne, mais la seule personne que je vois c’est Miya, avec ce sourire félin qu’il a lorsqu’il joue du violon, mais le sourire devient moue… grimace. Du sang gicle sur mon visage, alors que sa carotide est tranchée par une main couverte de marques ésotériques, je n’ai toujours pas de voix, mais je hurle et me précipite sur lui. Le corps disparait au moment où je m’en approche. Comme une volute de fumée, il s’en va. Était-ce une hallucination ? La voix d’Isaac me ramena sur le droit chemin, et je couru vers sa provenance, l’apercevant enfin, aux cotés des membres de la meute. Et une fois de plus, l’horreur se présenta à moi comme un démon de grande envergure. Le visage de la créature me souriait, il était derrière eux, mais je ne pouvais rien faire. Je criais avec le plus de force possible, mais aucun son ne sortait de ma bouche. Isaac fut égorgé à son tour, Scott poignardé, et Mary-jaycee hurla, ce hurlement que j’entendais en continu.

Cette crainte brûlante qui imprégnait mes sens autant que les siens venaient de marquer mon âme comme un fer chauffé à blanc. Et les images recommencèrent à défiler, tel un mauvais film d’horreur. Mais c’est le cas. Et un à un, je les vois mourir sans pouvoir dire un mot. Lydia vient de chuter et de s’écraser sur un mur, sa nuque formant un angle impossible. Elle a été frappée par la créature qui me suit, et j’ai eu beau hurler de toutes mes forces, rien n’a suffit à lui faire comprendre. Je suis piégée dans cette horreur. Les larmes ont dévalés une fois de plus mes joues, mais je ne peux rien y faire, et le cri de Mary-Jaycee résonne dans ma tête avec une force brute que je rêve de faire taire. Pitié, que tout s’arrête… Je n’en peux plus. Silence… Va-t-en… Monstre… Va-t-en… Ne les touche pas… Arrête… Pitié… Les images ne cessent d’affluer, vision d’horreur et de mort dans ce monde qui commençait à retrouver des éclats de lumières opalins. Mes sens me font tourner la tête, je ne veux plus voir ça, faites cesser le massacre, ne les touchez plus… Je ne veux plus perdre qui que ce soit… Plus personne ne doit mourir… Qu’on les laisse en paix… Qu’on les laisse vivre… Prenez-moi si il le faut, je ferais tout ce qui sera possible… Mais laissez-les… Ne les tuez plus… Je me roule en boule sur le sol, les larmes sont devenus torrents, et se mêle au sang qui recouvre le terrain, celui de la meute, celui de ceux que j’aime… De ma famille. Même si parmi eux, l’image d’un homme inconnu revient toujours, fugace, et tout aussi tué que les autres. C’est à sa vision que Mary-Jaycee hurle, et que je tente de la rejoindre alors qu’aucun son ne franchit mes lèvres. Je veux quitter cet endroit, je veux retourner chez moi…

BELLA !

La voix de Scott m’interrompt dans mes supplications, et je le vois me tendre la main, c’est brumeux autour de lui, et le meurtrier répétitif des gens que j’aime lui tourne autour sans pouvoir l’atteindre. La créature de mes cauchemars se détournent de lui, et me lance un regard des plus effrayants, je suis sa prochaine cible. Il se disloque, et un monceau de fumée vient jusqu'à moi. Je sens déjà l’étau de la douleur se refermer sur ma gorge qu’il tranche du bout de ses griffes, mais je n’en ai cure, la voix de Scott est là, et je peux sortir du cauchemar ! Je tends la main le plus loin possible, et saisit celle de mon alpha avec le plus de force. Je vis les souvenirs étranges et morbides disparaitre au loin, puis les émotions lourdes s’évanouirent pour ne laisser que mon souffle court et mon cœur battant sur un rythme aksak. La douleur dans ma poitrine est bien présente, et je comprends finalement ce qui est arrivé. Un lien empathique s’est créé avec Mary-Jaycee. Ce sont ses craintes que j’ai vue, mêlées aux miennes à cause de ce mystère et de mes recherches. Je suis plutôt bien entourée par contre, mon regard se pose d’abord sur Scott, c’est lui qui m’a fait revenir sous sa forme lupine, et je suis fière de mon alpha. Puis j’aperçois Isaac et Miya autour de moi, et en face, Mary, elle est désolée pour ce qui est arrivé. Je ne lui en veux pas, je savais – sentais – que cela risquait d’arriver. Hey mais… Comment je peux savoir ce que tout le monde ressent ici ? C’est impossible sauf si… Ils partagent tous les émotions… Et le lien ne vient pas uniquement d’elle… C’est eux tous et leur volonté de partager… Les larmes continuent de couler sur mes joues, je suis à moitié par terre, à moitié sur Isaac, et je n’essaie même pas de me relever, c’est impossible pour le moment. Ma gorge me fait mal, mais tout va bien, ils sont tous en vie, elle aussi, ma sœur, ma famille est toujours vivante, mais il va falloir se lier d’avantage… Ma respiration est toujours aussi courte, alors que je lâche un rire un peu désespéré.

« Je vais mettre un panneau devant la porte citant  ‘‘Quiconque voudra partager des souvenirs se verra de corvée de ménage toute l’année’’ Tu n’y es pour rien… Mary-Jay… Nous sommes tous fautif de ça… » Je déglutis avant de tenter de me relever. J’ai bien dis tenter parce que je suis juste retombée sur mes jambes, écrasant un peu plus les garçons qui me soutenaient. Je ne sentais plus vraiment mon corps, j’étais toute engourdie par cette vision si intense, et même si elle avait laissé des traces, autant sur mon visage que sur mon esprit, je devais me relever, pour eux. Parce que même si ces visions appartenaient à ma sœur de meute, elles étaient aussi miennes, et je me devais de défendre ma famille avec toutes mes forces. Mais pour cela, je devais connaitre le passif de toute ma famille, même si cela risquait d’être très douloureux. Je me tourne vers ma sœur de meute et lui offre un léger sourire, elle n’y est pour rien, je le sais. Je repris la parole « Cela ne peut plus durer. J’ai bien vu les efforts que tu fais pour ne pas me toucher… Pour ne pas empiéter sur mon don, mais ça ne pourra pas fonctionner indéfiniment… Plus la meute est liée, plus le lien empathique et la volonté de partage est forte… Je finirais bientôt par tout voir sans y être préparée parce qu’un l’un d’entre nous y aura simplement songé… » Je sens la poigne d’Isaac me soulever pour me maintenir debout, et Miya m’aide à son tour, oui, mes jambes m’ont lâchés, parce que ma vision à provoqué la tension des nerfs à un stade où le corps ne réagit presque plus. S'ils me lâchent, je tombe, c'est aussi simple que cela.

Je crois ne pas me tromper en disant que la matinée à été chargée, mais que l'après-midi le sera tout autant...

Si ce n'est plus...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: House of the Wolves [PV Isabella]   Sam 29 Mar - 14:17


Walking





Si la descente à la cave avait été éprouvante. Remonter nous fut plus aisé. J’avais vraiment senti une différence quand Mafdet Mahes avait fini son affaire. Les lieux étaient redevenus ceux qu’ils étaient avant que la mère de Bella’ n’en fasse son musée aux horreurs. Une simple cave, saine et vaste pour accueillir la conservation des aliments. Je regardais le coffret que portait la druide. Les anciens maris n’avaient pas le droit à une sépulture digne de ce nom. Triste destin de ceux qui croisent le surnaturel.

Scott est là, je vois sa mine soulagée. Je sais que cela a été dur pour lui de nous laisser seuls. Mais nous devions le faire Bella’ et moi. Sinon, nous n’arriverions jamais à nous défaire de ce passé qui nous hantait jusqu’à présent. Si mon visage porte encore les traces de mes émotions, c’est le cœur serein que je sors hors de la cave.

Soudain, j’aperçois Jacyee qui arrive. Elle est armée et inquiète. Puis je comprends, elle a dû percevoir ma détresse et vient pour m’aider. Elle a dû percevoir celle de Bella’ car elle s’approche d’elle. A peine se sont-elles effleurer que Miyavi écarte brutalement les deux jeunes femmes. Je vais pour grogner quand il explique son geste. Je sais ce qu’a vécu Jaycee. Son histoire est terrible. Et le don d’empathie, plus la grande sensibilité de Bella’ ne vont pas dans le bon sens, là. Mais c’est trop tard, Bella part et se noie dans des souvenir et des ressentis terribles.

Scott doit user de sa voix d’alpha pour la sortir de l’engrenage dans lequel elle a sombré. Enfin, elle reprend pied. Son cœur bat à la chamade. Elle tente une plaisanterie maladroite pour nous rassurer. C’est bien elle, penser à nous avant d’aller mieux. Puis elle énonce une évidence.

- Cela ne peut plus durer. J’ai bien vu les efforts que tu fais pour ne pas me toucher… Pour ne pas empiéter sur mon don, mais ça ne pourra pas fonctionner indéfiniment… Plus la meute est liée, plus le lien empathique et la volonté de partage est forte… Je finirais bientôt par tout voir sans y être préparée parce qu’un l’un d’entre nous y aura simplement songé…

Je me dis que son don est une vraie calamité. Je passe mon bras sur sa taille et l’aide à se relever. Scott m’aide. Je réfléchis à ce qu’elle vient de dire. Nous avons tous un passé sombre dans la meute. A croire que Scott attire les esprits cassés ou broyés par la vie. Sans parler de Jaycee, de Miya ou de moi. Le jeune Henry n’est pas non plus serein dans sa tête. Si Bella’ encaisse toutes nos souffrance morales elle en perdra la raison. Ce don doit pouvoir se contrôler. Mafdet ! Elle a grandement aidé Scott, et vient de m’aider ainsi que Bella. Je sais qu’elle ne lâchera pas Scott, même si elle semble s’être déclarée comme étant la druide de la meute de Ruby. Son rôle semble dépasser le stade d’une meute.

- Il faut que tu apprennes à domine ce don, pour t’en servir quand tu le décides toi.
Dis-je d’une voix forte.

Je ressers ma prise sur elle et regarde Scott.

- Mafdet doit pour pouvoir être utile sur ce coup-là, non ?

Je sens que mon frère comprend mon raisonnement. Cela doit devenir notre priorité pour le bien de Bella’.

- Bon, je suis bourrée de pensées positive, moi. Donc, tu restes collée à moi. Je t’interdis de me lâcher. On va aller se reposer un moment tous les deux.

En l’entrainant vers l’étage et la chambre forestière, je lance un regard à Scott, cherchant son approbation. Je finis par soulever Bella’ dans mes bras. La jeune femme est bien trop faible. Arrivés dans la chambre, je m’assois sur le lit avec Bella’ tout contre moi. Je nous débarrasse de nos chaussures, puis me recule sur le lit. Je m’allonge, entrainant ma sœur contre moi. Volontairement, je cherche le contact et pense à tous ce que j’ai de positif. Mes liens avec la meute, le sentiment de faire partie d’une famille. Le fait d’être enfin en paix avec les caves ou les congélateurs. Mon amour particulier pour Scott, celui différent mais tout aussi sincère pour Bella’. Je repense au bal quand nous avion danser ensemble. Je nous revois ce matin quand ils me taquinaient sur ma gourmandise. Sans parler de ma blague salace de la nuit. Bella’ finit par glousser de rire. Je ne sais plus à quel moment on s’endormit.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: House of the Wolves [PV Isabella]   Dim 30 Mar - 0:01



Un foyer




Je ne sais pas quoi faire. Je m’en veux tellement. J’ai été si stupide. Comment ai-je pu oublier son empathie. Je tremble et serre mon corps en reculant. Elle est perdue dans mon cauchemar et Scott doit user de sa voix d’alpha pour la ramener. Mais il y parvient. Et Isabella se reprend. Elle sait combien je m’en veux. Elle sait que j’essaye d’éviter tout contact depuis notre rencontre. Elle ne m’en veut pas. Ils ne m’en veulent pas. Et elle a raison. Nous allons devoir faire quelque chose à propos de cela. Isaac se tourne alors vers Mafdet. Oui, peut-être que cette incroyable druide est la solution.

Isaac prend Isa dans ses bras et la monte à l’étage pour lui permettre de se reposer. Je m’excuse encore auprès de Scott. Miyavi, pour détendre l’atmosphère lui demande de nos faire visiter et Scott accepte, même si ce que nous venons de vivre est assez éprouvant. J’oublie d’ailleurs cette erreur lorsqu’il me montre ce qu’il imagine devenir une salle d’entraînement. Je me mets aussitôt à suggérer des équipements des styles de combat, des armes qui iraient à chacun.

Miyavi et moi quittons finalement la demeure et laissons Scott rejoindre Isaac et Isa. De toute façon, c’est notre foyer maintenant, notre tanière.

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: House of the Wolves [PV Isabella]   

Revenir en haut Aller en bas
 
House of the Wolves [PV Isabella]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Isabella Eloïse Carter {OK}
» Young Haitian MD named White House fellow
» Une Isabella perdue & une odeur alléchante. [PV P'tit Tuc ^0^]
» Space wolves VS tyranides

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Quartiers résidentiels :: Tanière Eldder-
Sauter vers: