Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]   Ven 14 Fév - 22:15

Ici la suite de la réunion parents/prof
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]   Sam 15 Fév - 7:39



take me back to the start

Je suivais ma mère dans le stationnement. Rentrant dans la voiture, nous prenons le chemin habituel pour nous rendre au restaurant, certainement un des meilleurs dans la ville. Peut-être pas pour sa cuisine qui ne revisitait pas vraiment les fondements de la cuisine italienne, mais pour son ambiance amicale et familiale.

Poussant la porte et la tenant pour que ma mère puisse passer, nous nous fîmes assigner une table par la serveuse. Je sentais que le savon se prolongerait tôt ou tard, mais pour le moment, je regardais le menu en jetant parfois de petits regards vers ma mère. Histoire de voir dans ses yeux si elle était toujours un peu furieuse contre mes mauvaises notes et mes réponses évasives des derniers jours. Par contre, je fus sauvé par un serveur qui vint prendre notre commande. « Tu la prends mexicaine ou hawaïenne ? » me demanda-t-il. Il me faisait un clin d’œil pour voir si je saisissais sa blague et je lui répondis par un sourire plus ou moins sincère, me contenant de lui dire que je prendrais la seconde. Les autres passèrent leur commande et mon meilleur ami avait sur son visage une expression qui m'était bien trop familière. Il allait dire quelque chose qu'il ne devait pas dire. Le voyant se tourner vers ma mère, je ne pouvais m'empêcher de le regarder avec une certaine appréhension. Stiles finit par parler.

-Alors, c'est pas trop dur de gérer Isaac? Vous arrivez à résister à ses grands yeux de chien battu et son sourire d'ange. J'ai l'impression qu'il met tout le monde à sa botte grâce à ça.

Et il me faisait un sourire en coin qui voulait en dire beaucoup : mon meilleur ami était au courant de la relation que j’entretenais avec mon frère de meute et nouveau membre de la famille. Après avoir appris que celui-ci vivait dans un foyer d'accueil et dans de piètres conditions, je l’avais invité à emménager chez nous. Isaac était une bonne personne et plus que cela, une des deux pour lesquelles mon cœur battait. Même si je le jetais contre les murs et ne le traitait pas toujours doucement. Par contre, si ma mère pouvait me voir plus heureux, je ne lui avais pas encore parlé de ma vie amoureuse qui était plutôt compliquée depuis mon retour à Beacon Hills.

En revenant, je me suis dit que je me concentrerai sur mes travaux et ne laisserai personne prendre une place trop importante dans mon cœur. Avec la noirceur qui y séjournait ainsi que mes propres problèmes, je ne me sentais pas prêt à avoir une relation amoureuse. Quelques temps plus tard, je suis retourné vers Allison. Pourquoi ? Je ne sais pas. En la regardant du coin de l’œil entre deux cours ou dans les couloirs avec Isaac, je me surprenais à m’ennuyer de sa chevelure satinée, de ses belles jambes élancées ainsi que de ses lèvres contre les miennes. Grogner contre ce loup qui s'approchait trop d'elle à mon goût. Mes prunelles dorées remontant à la surface et moi qui prenais rapidement mes affaires avant de voir une scène que je ne voulais pas voir et que je savais qui me briserait le coeur et ce, même si je ne voulais que le bonheur d'Allison.

Puis j’avais eu des retrouvailles mémorables avec ce même Isaac dans la forêt. Tous les deux en perte de contrôle, nous sommes devenues nos ancres respectives. Le blond à la chevelure clairsemée était mon éclaircie dans mon ciel orageux et la tempête que devenait ma vie. Mais durant ces retrouvailles, j’avais ressenti quelque chose de pleinement différent, plus qu'une amitié, un amour fort comme jamais auparavant dirigé vers le jeune homme. Nous nous sommes embrassés avec passion et serions allés bien plus loin si je n’avais pas jugé bon de cesser, disant que notre relation serait malsaine en raison de notre lien de meute qui s’était officialisé ce soir-là.

Maintenant cependant, je pouvais mieux faire la distinction entre mes sentiments et ceux de mon loup et me suis enfin décidé à me laisser aller dans une relation amoureuse. Ménage à trois et triangle amoureux dont j’aimais tous les côtés. Isaac d’un autre, Isabella de l’autre. Mais ma mère pensait toujours que j’aimais Allison. Après tout, c’était avec elle que je suis allé au bal d’hiver, non ? C'était d'elle dont j'avais tout le temps parlé ? Je ne lui avais pas encore dit que j’aimais les garçons… et les filles aussi… Je ne savais pas comment faire ce genre de déclaration... Stiles avait eu une discussion avec son père au retour du voyage, je ne savais pas comment celui-ci prenait le fait que son fils sorte officiellement avec un loup qui avait déjà été considéré comme un meurtrier… en raison de mes fausses déclarations. Je prenais une bonne lampée d'eau et répondis à la question.

-Isaac est super, fis-je en hochant la tête. Et toi, avec Derek ?

Je n'aurais jamais du dire cela. Me retournant vers le sheriff, je lui adressais un sourire nerveux avant de me faire tout petit. Bon sang ce que je pouvais être idiot.


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]   Sam 15 Fév - 16:06

Pizza pour quadras

Je jetais des regards dans le rétroviseur pour voir si Stiles et son père nous suivaient bien. Le restaurant se trouvait au rez-de-chaussée du centre commercial et depuis le parking nous sentions déjà l’odeur alléchante de la cuisine.

Scott me tint la porte pour que nous rentrions tous les quatre. Il faisait nettement plus chaud à l’intérieur de la salle. Le serveur nous installa sur une table entre deux banquettes. Les McCall d’un côté, les Stilinski de l’autre. Je prévins les garçons, et surtout Scott que je n’avais pas oublié leurs mauvaises appréciations scolaires.

- Même si nous vous emmenons dîner, vous n’allez pas échapper aux remontrances. Stiles j’avoue que ton état m’inquiète.

Je m’étais tournée vers son père qui baissa les yeux.

- Je ne veux pas vous interdire de vous voir mais si vous ne faîtes pas d’efforts pour ménager vos histoires et accentuer votre assiduité au travail, je le ferai.

Le shérif avait tiqué lorsque j’avais insisté sur le fait que leurs mésaventures surnaturelles prenaient trop de place dans leur vie. Son air gêné me confirma que lui non plus n’y étais toujours pas totalement habitué.

Le serveur releva notre commande puis Stiles prit la parole, surtout pour changer de sujet.

- Alors, c'est pas trop dur de gérer Isaac? Vous arrivez à résister à ses grands yeux de chien battu et son sourire d'ange. J'ai l'impression qu'il met tout le monde à sa botte grâce à ça.

- Tout se passe bien, je ne suis pas beaucoup à la maison mais vous vous débrouillez bien, ai-je dit en me tournant vers Scott.

- Isaac est super, dit-il en hochant la tête. Et toi, avec Derek ?

Son meilleur ami rougit à cette question et bafouilla une réponse. Le shérif toussota d’une manière peu naturelle. Le sujet semblait être délicat. Un silence un peu embarrassant s’installa. Mais il fut rompu par deux grandes assiettes fumantes que le serveur poussa devant les deux adolescents.

Après un aller-retour, le jeune homme posa nos pizzas, au shérif et à moi, devant nous. J’aimais qu’elle soit épicée alors j’ai tendu le bras sur la bouteille d’huile piquante. Le shérif avait eu la même idée. Geste simultané et regard confus. Nos doigts s’étaient frôlés. Il retira sa main et me laissa me servir la première.


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]   Sam 15 Fév - 18:42



Terrains glissants

J’accueilli avec joie l’idée de Melissa d’aller tous ensemble manger une pizza. Apres le rendez-vous avec mademoiselle Mahes, j’appréhendais la confrontation avec Stiles. Puis l’infirmière pourrait peut-être me conseiller sur l’état de fatigue du petit. Je suivis donc sa voiture jusqu’au centre commercial où se trouvait la pizzéria. On s’installa dans un box, j’étais en face de Melissa avec Stiles à mes côtés.

« - Même si nous vous emmenons dîner, vous n’allez pas échapper aux remontrances. Stiles j’avoue que ton état m’inquiète. » Dit l’infirmière.

Elle me regarda, mais comme un lâche je baissai les yeux. Melissa prenait son rôle de mère à cœur. Allant de l’avant malgré… malgré le contexte. Je me sentais démuni face à Stiles. J’avais l’impression de n’avoir aucune prise sur lui. C’est un bon garçon, il ne pense pas à mal. Mais il est si impulsif… Melissa continua. En fait, je lui étais gré de prendre un peu sur elle, la tâche ingrate du sermon.

« - Je ne veux pas vous interdire de vous voir mais si vous ne faîtes pas d’efforts pour ménager vos histoires et accentuer votre assiduité au travail, je le ferai. »

Je grimaçai, me sentant un peu aussi coupable. Mais je n’allais pas l’attacher ? Pourtant, par histoires, on parlait de faits surnaturels dont je ne pouvais pas laisser de trace dans mes rapports. Savoir nos fils mêlés à ça, me minait. C’était bien trop pour eux ! Stiles intervint, tentant habillement de changer de sujet.

« - Alors, ce n’est pas trop dur de gérer Isaac? Vous arrivez à résister à ses grands yeux de chien battu et son sourire d'ange. J'ai l'impression qu'il met tout le monde à sa botte grâce à ça.

- Tout se passe bien, je ne suis pas beaucoup à la maison mais vous vous débrouillez bien,
répondit Melissa.

- Isaac est super intervint Scott. Et toi, avec Derek ? »

Je faillis m’étouffer. Si j’arrivais à me faire à l’existence des loups garous, des druides et autre folklore, la relation gay de Stiles avec ce… Derek était pour moi aussi croyable qu’un conte de fée, ou était-ce mon pire cauchemar ? Un silence gêné s’installa pendant lequel je compris les échanges de regard entre nos deux ados. Ne me dites pas que Scott et Isaac… Pourtant Stiles avait l’air si heureux, ce matin-là, après le bal. Devais-je m’arrêter à ce constat ? J’étais perdu dans mes sentiments de père et d’homme aussi. Le bonheur de mon fils était important. Je devais reconnaitre que son ami avait eu le courage d’affronter mon regard et mon jugement tout aussi partial. Je soupirai. J’avais l’impression d’être un dinosaure dans ce monde. J’ai dû rater un train quelque part et d’être dans l’erreur. Je pensais être ouvert d’esprit, mais je m’apercevais être bourré de préjugés. Peut-on parler de normalité quand des loups garous pullulaient dans ma ville ? Et même s’ils n’avaient pas été là… Qui éditait les règles de ce qui doit être ou pas, surement pas moi, ni personne d’ailleurs.

Je regardais de nouveau Scott et Stiles, ils avaient repris leur air d’adolescents insouciants. Heureusement nos pizzas arrivèrent, allégeant l’ambiance plombée qui s’était installée. J’avais vraiment besoin de quelque chose de fort et tendis la main vers la bouteille d’huile pimentée. Je croisais les doigts de Melissa sur la bouteille. Nous avions eu la même idée. Sans savoir pourquoi, je fus confus et retirais vivement ma main, lassant l’infirmière se servir. Je masquais une rougeur montant en mettant ma main devant mon visage, grattant ma barbe naissante. La mère de Scott était une femme ravissante et quelqu’un de bien. Elle me tendit la bouteille d’huile, je sortis de ma rêverie, pris la bouteille. Mes doigts glissèrent faisant tomber le flacon, dans sa chute, une trainée d’huile s’échappa et alla asperger le corsage de Melissa. Instinctivement je me saisis de ma serviette pour essuyer. Heureusement, j’arrêtai mon geste à dix centimètres de la tâche et de ses…

« - Je suis vraiment confus Melissa, quel maladroit je suis ! » Dis-je en rougissant.

Mon insigne pour un trou de souris ! Et Stiles qui se marre…


© Fiche codée par Nîniel

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]   Jeu 20 Fév - 0:14




Chez Gino
Awkward




On ne pouvait pas vraiment dire que ça se passait bien. Miss Maf’ relevait à la perfection le désordre que le surnaturel apportait dans nos vies. Oui, le surnaturel apporte tant de choses. Cette porte entrebâillée semblait faite de plomb et je n’avais pas réussi à la bouger d’un millimètre depuis que j’avais compris qu’elle était ouverte. Et à force d’essayer je vais peut-être finir par l’ouvrir. Je ne dormais presque plus, terrifié par l’ombre tapie derrière cette foutue porte. Et ça se ressentait de plus en plus. Je n’arrivais même plus à le cacher ou le nier, me contentant d’afficher un air penaud sous le regard de Mafdet.
Lorsqu’enfin la professeure de chimie nous libéra, l’ambiance était carrément tendue, mais Melissa su comment apporter un peu de gaîté en  proposant un repas chez Gino. Il n’y avait rien de mieux pour relâcher la pression. Je salivais déjà juste en sortant de la voiture devant le restaurant. Mais voilà, une fois installés, la tension était toujours de mise. Je tentai donc de désamorcer cela, mais Scot se sentit piquer au vif. Ah, ce n’était donc pas le sujet à aborder devant Melissa.

- « Et toi, avec Derek ? »

Scott, espèce de faux frère ! Ok, je l’avais un peu cherché. Derek dis souvent que je suis rusé et malin come un renard, et je prends cela pour un compliment. Mais rien dans mes paroles ni mon ton n’avait pu donner lieu à des pensées lubriques même si Scott avait parfaitement compris mon sous-entendu, évidemment, nos parents, eux, restaient innocents à la vérité. Scott se fit à demi-pardonner en me regardant d’un air désolé, conscient de sa boulette alors que mon père s’étouffait d’avoir avalé de travers sous le choix. Non, la pilule n’est pas encore passé, mais c’est compréhensible, accepter que je sorte avec un loup…Ce n’était vraiment pas facile pour lui. Il avait accepté mon homosexualité, quoique ça l’avait surpris. Il s’efforçait de croire au surnaturel. Il faut dire qu’il n’a pas le choix. Mais accepter que je sorte avec Derek, un homme plus vieux, suspecté, même si blanchis, de meurtre, et lycan, de surcroit, ça, ça n’était pas encore passé, même s’il ne l’avait pas encore tué !

Je glissai un regard vers mon père et un autre accusateur vers Scott tout en me gardant de répondre, ne souhaitant pas en rajouter une couche. J’achevai tout de même Scott du regard parce que le rapprochement entre Isaac et lui, ce lien de meute, n’était que le sommet de l’iceberg. Je n’avais pas explicitement parlé de la profondeur de ce lien, ni de l’implication d’Isabella ! En même temps, ça, ça risquait vraiment de ne pas passer. Que Scott soit gay ou bi, Melissa pouvait le gérer. Qu’il soit embarqué dans un couple à trois, ça…ça risquait d’être plus dur. Et puis je n’étais pas certain du type d’amour éprouvé. Un amour fraternel ? Un amour de meute ? Un amour comme avec Allison ? L’odeur de la pizza me sortit de mes pensées. Le serveur nous avait sauvé la mise avec son apparition sainte !

A ce moment-là eut lieu un premier moment…étrange ? La réaction de mon père au simple effleurement de la main de Melissa, était, me semblait-il, un peu exagérée. J’esquissai un sourire, ne pouvant m’enlever de la tête l’idée qu’ils auraient bien été ensemble. Tout compte fait, ça n’aurait fait qu’officialiser mon lien fraternel avec Scott et j’étais certain que Maman aurait été heureuse. Melissa était sa meilleure amie et c’était vraiment quelqu’un de bien. Mais le must ce fut après, quand mon maladroit de père aspergea le décolleté de Melissa d’huile piquante. Quoique, le moment où il s’arrête dans son geste, la main à quelques centimètres des seins de la mère de Scott était sans doute encore meilleur. Je ne pus m’empêcher de rire, m’en cachant à peine.

- « Au moins je sais de qui je tiens ! »

Mais je peux aussi dire que ça en fait craquer certains. Cette maladresse presque handicapante a bien capturé le cœur de l’ancien alpha pour qu’il soit mien. Et aujourd’hui nous partageons tout : l’amour, les rire, la joie, les secrets, les peines, les souffrances, les peurs…Parce que je l’aimais, ce grognon de Derek. Et je repensai alors à ce qu’il m’avait fait promettre et je levai mon regard vers Melissa.

- « Est-ce que je peux passer à l’hôpital demain ? »

Je devais aller faire ces tests, je ne pouvais plus les repousser…C’était un peu sorti tout seul et je craignis un instant d’avoir brisé l’ambiance.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]   Sam 22 Fév - 6:30



until the end

http://www.youtube.com/watch?v=C3mYhXl3OMQ

Les mots étaient sortis sans que je ne puisse faire quoi que ce soit pour les retenir. Stiles me regardait comme si je lui avais planté un couteau dans le dos et je ne pouvais que me passer la main dans les cheveux en faisant mine de ne rien avoir remarqué. Je me sentais assez coupable comme cela, nul besoin d’en rajouter une couche. Il avait demandé des nouvelles d’Isaac et je n’avais pas pu me retenir de demander celles de Derek. Désolé d’avoir dérangé avec mon amitié.

Le sheriff sembla peu enclin à aborder ce sujet tandis que ma mère tentait de sourire pour relever un peu le silence embarrassant. Je suis le roi des gaffeurs et la pire personne à avoir à sa table. Tartinant un peu de beurre sur mon pain, je me rappelais des dîners chez les Argent et de celui chez les Chade. Je ne sais pas si je faisais exprès ou si cela était tout simplement un don naturel que celui de faire naître un malaise lorsque venait le temps de prendre un repas. Stiles continuait de me toiser et je lui tendis le panier de pain en lui demandant s’il voulait en prendre. Heureusement, ma tentative de réconciliation plus ou moins douteuse fut interrompue par l’arrivée des pizzas. Je ne pourrais jamais assez remercier le ciel et les anges qui devaient se mourir de rire en me voyant aussi inconfortable.

En vraie latina, ma mère attrapa tout de suite la bouteille d’huile piquante en même temps que le père de Stiles. Leurs mains se frôlèrent et les joues du policier devinrent cramoisie. Et son cœur qui battait un peu plus vite. J’allais me tourner vers Stiles pour lui lancer un grand sourire, mais son père renversa alors le liquide sur le chemisier de ma mère.

- Je suis vraiment confus Melissa, quel maladroit je suis !

Il continuait de se confondre en excuses et allait nettoyer les dégâts. Le regardant, je me demandais si je devais lui rappeler une petite loi universelle concernant la proximité masculine sur certaines parties anatomiques. Non, finalement, il avait compris par lui-même. Si cela avait été un autre homme, je pense bien que je lui aurai montré les crocs ainsi que mon loup pour le faire fuir le plus loin possible de ma mère. Depuis mon père, depuis Peter, j’avais été plutôt réticent sur la gente masculine qui venait la courtiser.  

Mais le sheriff… Il avait toujours été comme un père pour moi. Toutes les nuits que Stiles et moi avions passé à faire des recherches et celui-ci qui nous réveillait, lui qui avait toujours suivi nos aventures avec une certaine exaspération et qui nous croyait. Même si cela était difficile, il apprenait à accepter l’existence de créatures surnaturelles à Beacon Hills. Il savait pour mon loup et combien je serais heureux de pouvoir mettre mes dons à disposition lorsque le besoin se ferait sentir. Surtout maintenant que nous avions de plus en plus de pièces présentes sur l’échiquier.  

De retour au souper; le voir dans un tel embarras était tout simplement hilarant et je ne pouvais plus me contenir, surtout en entendant mon meilleur ami céder au rire lui aussi. La situation était à la fois tordante et attendrissante. En ce moment, nous étions telle une véritable famille. Souhaitant « bon appétit » à tout le monde, je pris une bouchée de pizza en oubliant presque tout ce qui nous attendrait hors de ce restaurant. Prenant le temps de savourer le fromage fondant dans ma bouche ainsi que les effusions de saveur sur mes papilles gustatives. Puis, essuyant ma bouche avec ma serviette, je m’apprêtais à reprendre une seconde pointe lorsque la voix de mon meilleur ami me coupa et me ramena bien vite à la réalité.

- Est-ce que je peux passer à l’hôpital demain ?

Je regardais ma mère afin de voir comment celle-ci réagirait.  Je savais que ce n’était pas la première fois que mon meilleur ami y allait et les injections nécessaires pour que celui-ci parvienne simplement à fermer l’œil. Le sacrifice avait des effets dévastateurs. Car bien que je suis parvenu à un contrôle nouveau avec ma bête et que je ne la voies plus dans mes ombres, je me doutais bien que cela n’était pas encore terminé. Je lançais à mon meilleur ami un regard résolu en hochant la tête. S’il devait passer ces tests, bien que je devais avouer demeurer encore un peu sceptique à propos de ceux-ci, je serai avec lui. À ses côtés; il pourrait compter sur moi. Nous sommes des frères et jamais rien ne pourra changer cela. Tu as toujours été là quand j'avais besoin de toi, cette fois-ci, je ne faillirai pas.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]   Dim 23 Fév - 17:21

Tâcher d'être rassurante

- Je suis vraiment confus Melissa, quel maladroit je suis ! Dit-il en rougissant.

Le père de Stiles venait de faire gicler de l’huile pimentée sur mon corsage. Je baissais le menton sur mon vêtement quand je l’ai vu s’approcher pour nettoyer sa bêtise. Encore plus confus qu’il ne l’était déjà, il s’est ravisé en situant la tâche sur ma poitrine. Stiles se moquait ouvertement de son père dont le malaise me toucha. J’étais gênée de le voir embarrassé par un geste anodin et avant tout sympathique.

- Ça n’est rien, ce sont des choses qui arrivent. Nous savons maintenant d’où Stiles tient sa maladresse, ai-je dit pour détendre l’atmosphère. Excusez-moi deux petites minutes je vais nettoyer ça.

Scott s’était levé de la banquette pour me laisser passer et le serveur témoin de la scène m’indiqua où étaient les toilettes.

J’ai pris un morceau de papier et du savon pour nettoyer la tâche que je regardais s’étendre sur le tissu dans le reflet du miroir.

- Et mince ça ne part pas, ai-je râlé en arrêtant de frotter.

J’ai fixé mon vêtement taché. Je ne pouvais résolument pas sortir comme ça, j’avais l’air ridicule. Je suis donc entré dans une des cabines des toilettes et j’ai retiré le haut souillé. J’avais un chemisier par-dessus et il faisait assez chaud dans la salle pour que je ne sois pas gênée.

En repassant dans le miroir, j’ai ajusté mes cheveux et refermé un bouton sur ma poitrine. Je ne voulais pas que Scott soit mal à l’aise de me voir affriolante devant le père de son meilleur ami. Je suis retournée à table alors que les garçons riaient encore du geste maladroit du shérif.

Enfin installée, nous nous sommes souhaités bon appétit et nous avons pu savourer les pizzas chaudes qui trônaient dans nos assiettes respectives.

Ce fut Stiles qui réorienta la discussion vers quelque chose de plus sérieux en se tournant vers moi la mine plus sombre que joyeuse.

- Est-ce que je peux passer à l’hôpital demain ?

Je lui ai posé la main sur le bras pour lui signifier qu’il pouvait venir quand il s’en sentait le courage. Mon sourire était chaleureux et rassurant. Sans doute mon côté maternel qui voulait protéger le garçon avec qui mon fils avait grandi. J’aimais beaucoup Stiles et Claudia avait été une très bonne amie. Je ne pouvais pas laisser son fils dépérir.

- Bien sûr, je serai avec le médecin pour m’occuper de toi si tu le souhaites.

(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]   Lun 24 Fév - 22:56



Une famille

J’avais envie d’assommer Stiles et son hilarité. J’étais atrocement gêné. J’avais évité la double boulette d’un cheveu. Melissa est vraiment une femme sympathique et dédramatisa la situation rapidement.

- Ça n’est rien, ce sont des choses qui arrivent. Nous savons maintenant d’où Stiles tient sa maladresse. Excusez-moi deux petites minutes je vais nettoyer ça.

Je me levais en bon gentlemen quand elle quitta la table, puis me rassis. Je jetais un regard exaspéré aux deux ados qui discutaient tels des sémaphores.

- Je vous rappelle que la réunion n’était pas brillante tout à l’heure.

C’était un peu lâche de ma part comme argument pour faire retomber leur joie. Mais, je n’avais pas envie de passer pour un lourdaud auprès de l’infirmière. Quand elle revint, une épaisseur en moins, je trouvais Melissa charmante et tout à fait… bref… Stiles nous ramena sur terre.

- Est-ce que je peux passer à l’hôpital demain ?

- Bien sûr, je serai avec le médecin pour m’occuper de toi si tu le souhaites.
Répondit la mère de Scott.

En regardant Scott, je compris qu’il serait de la partie. Manquerait plus que l’autre… Hale et ça serait le pompon. La suite du repas fut plus calme et joyeuse. Je souriais aux plaisanteries de nos gamins. Nos gamins… En effet, quelqu’un ne nous connaissant pas aurait pu penser que nous étions une seule et même famille.  Je réalisais soudain, que je n’avais plus été au restaurant avec une femme depuis… depuis l’hospitalisation de Claudia. J’avais arrêté de vivre ce jour-là. La seule maitresse qui m’avait parfois accompagnée les soirs de déprime s’appelait Glenfiddich… Malgré les soucis du moment, je me sentais bien. L’espace d’un repas, j’avais l’impression d’avoir une vie normale, une famille unie, une femme qui me souriait en voyant un homme et pas l’officier de police derrière lequel je me cachais le plus souvent. Un père inquiet aussi.

Je dus la jouer un peu flic pour payer l’addition. Melissa protesta en vraie femme indépendante. Je lui souris, faisant comprendre qu’on n’en était pas à cela entre nous. Avec nos gamins, fils uniques, qui sont comme des frères. On se leva enfin, le ventre bien plein.

- On se revoit demain matin. Dis-je à Melissa, alors que nous venions de sortir du centre commercial.

Une fois n’est pas coutume, elle me fit la bise pour me dire au revoir et me souhaiter bonne nuit. Stiles fut relativement silencieux sur le trajet du retour. J’eus quand même le droit à un remake de ma maladresse. Maudit gamin !

- Bon essaye de dormir, bonne nuit fiston.

J’entrais dans ma chambre et fermais la porte. Ils me prennent vraiment pour un imbécile ces deux-là. Je n’ai pas un odorat de loup, mais j’ai appris à reconnaitre le parfum de Derek Hale, qui n’est ni le mien, ni celui de Stiles. Je soupirai. Si cela permettait à Stiles de dormir, je ne ferais pas la fine bouche.


© Fiche codée par Nîniel

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]   Mar 11 Mar - 11:28

La suite Ici
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]
» Dans les contes de fées, le loup n'est jamais très loin, mais chez moi? (PV Scott)
» Chez Gino
» Come Back [PV Derek & Stiles & Scott]
» Un symbole et des révélations, ça gaz Derek? [PV: Dédé et Stiles]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Dans les quartiers de Beacon Hills :: Centre Commercial-
Sauter vers: