Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une journée au centre commercial [PV Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une journée au centre commercial [PV Kira]   Sam 26 Avr - 6:28



une journée au centre commercial

Je monte sur ma moto et conduis en direction de la maison de Kira. Elle et moi avions prévu de passer la journée ensemble au centre commercial. Je devais aller y acheter de nouveaux vêtements ainsi que deux ou trois petits trucs pour la tanière. Gérer une maison était vraiment plus ardu que je ne le pensais.

Bella faisait le plus gros du travail : cela était incontestable. Le reste de la meute et moi aidions du mieux que nous le pouvions en faisant ce que la jeune lymnade ne pouvait accomplir. Isaac et moi avions notamment installé les lits superposés dans les chambres pour les nouveaux membres de la meute. Je me suis chargé de la division en m’assurant que celle-ci convienne à tout le monde. Et à ma grande joie, chacun semblait extrêmement satisfait.

Je tourne le coin de la rue avant de finalement arriver devant la résidence des Yukimura. Retirant mon casque et descendant de mon véhicule, je monte les marches de pierre du petit chemin. La maison est jolie : de teinte bourgogne avec un joli jardin asiatique qui accueille les invités. Elle contraste avec les autres demeures de Beacon Hills qui demeurent similaires entre elles : un mélange parfait entre oriental et occidental. Je sonne à la porte. Mon professeur d’histoire vient m’accueillir et je le salue avec la politesse qui incombait.  

-Bonjour M. Yukimura.
-Kira est en haut, me dit-il avec un sourire. Elle ne devrait pas tarder.

Je hoche la tête et attends la jeune femme nerveusement sur le pas de la porte. Tournant mes pouces, je regarde furtivement l’intérieur de la maison. Elle est à la fois spacieuse et minimaliste : Chad trouverait certainement un grand intérêt à la visiter.

Kira nous rejoint quelques minutes plus tard, habillée de son éternel style éclectique que personne ne pourrait jamais réussir à imiter. Je la saluais avec ma bonne humeur habituelle. Puis nous dîmes au revoir à son père avant de monter sur la moto. Je lui tendais le casque rouge avant de mettre le mien.

-Accroche-toi bien! lui dis-je en mettant mes mains gantées sur le guidon de la moto.

Je démarre sur ces mots mon véhicule et fonce en direction du centre commercial. La conduite en moto est enivrante, surtout maintenant que les belles températures montrent le bout de leur nez. La marmotte est finalement sortie de son terrier ! Depuis le temps que j'attendais le printemps !

Je me stationne de nouveau dans un petit coin libre du stationnement. Kira et moi entrons par la suite dans le centre commercial. Je suis momentanément aveuglé par les lumières éblouissantes qui éclairent les lieux et surpris par les odeurs assaillant mon odorat. Fallait aussi dire que cela faisait un bon bout de temps que je n’étais pas venu ici. La dernière fois remontait à la semaine précédant le Bal d’Hiver. Ashlyn avait passé une journée complète à me traîner dans tous les magasins de chemises afin de trouver « celle qui saurait impressionner Allison et te permettrait éventuellement de la reconquérir parce que je sais très bien que tu as encore des sentiments pour elle ». Les choses changent en quatre mois.

Je regarde les vitrines rutilantes. Vêtements, bijoux, maquillage, musique, tout pour que nous puissions dilapider avec allégresse notre argent. Je me tourne vers Kira et lui souris.

-Où veux-tu aller en premier ?

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée au centre commercial [PV Kira]   Ven 9 Mai - 10:52




« Shopping time with Scott! »

Etalée paresseusement sur mon lit, je fixais mon téléphone qui, lentement, affichait les minutes qui passaient. Et j’attendais. Quelquefois je me levais pour me regarder quelques secondes dans le miroir et remettre mes cheveux en bataille à leur place. Et j’attendais. Aujourd’hui, une journée shopping en compagnie de Scott était prévue. La perspective de cette sortie me mettait dans un état d’esprit positif ; depuis mon arrivée à Beacon Hill, je n’avais pas vraiment eu l’occasion de sortir énormément. Du moins pas avec des personnes de mon âge et en toute amitié. Seulement quelques fois avec ma mère.
Je m’étais levée tôt afin d’être, pour une fois, prête à l’heure convenue. Je ne voulais surtout pas accueillir Scott à moitié habillée avec la tête de quelqu’un que l’on sortait tout juste d’un long et profond sommeil. Objectif réussi seulement, je m’étais retrouvée habillée, coiffée, maquillée beaucoup trop tôt. Je n’avais pas eu la force de m’occuper en attendant  alors je m’étais simplement allongée, mon téléphone à la main. Et j’avais attendu. Je commençais d’ailleurs à m’en lasser. Je me relevais brusquement, décidée à m’occuper à quelque chose de productif plutôt que de rester couchée, comme un légume. Ma bonne résolution fut interrompue par le son strident de la sonnette. Je sursautai et jetai un coup d’œil par la fenêtre. Un scooter blanc à l’aspect un peu usé était garé devant chez moi. Le scooter de Scott. Je perçu ensuite la voix de ce dernier ainsi que celle de mon père. Le plus rapidement possible j’attrapai ma veste en cuir qui trônait sur mon bureau, mon sac, enfilai une paire de sneakers aux couleurs fantaisistes et descendis les escaliers en trombe. Dans le salon se trouvait ma mère qui, lorsqu’elle me vit débarquer, me fit un petit signe de tête en direction de la porte d’entrée. Scott se tenait là et attendait, son regard se promenant un peu partout dans la maison. Je lui souris, sincèrement contente de le voir.

- Coucou !

Il me rendit mon sourire et me salua de son air enjoué bien à lui. J’embrassai mon père, lança un « A tout à l’heure ! » à ma mère puis sortis. Scott s’assit sur sa moto et je le rejoignis quelques secondes plus tard, me plaçant à l’arrière du véhicule. Je mis le casque qu’il me tendait et, lorsque je le vis prêt à démarrer, entourai de mes bras son torse.

-  Accroche-toi bien! , me lança-t-il.

Je le serrai un peu plus fort et la moto démarra à toute vitesse. Il faisait beau aujourd’hui, la température printanière était agréable, ni trop chaude, ni trop froide et le vent frais et parfumé me faisait un bien fou. Je fermai les yeux et profitai de ce moment. Je pensais alors que j’avais bien fait de sortir et de profiter de la journée plutôt que de rester enfermée, cloîtrée dans ma chambre à surfer sur le net pendant des heures.

Scott arrêta sa moto. Nous étions arrivés ; il me fallut un temps pour m’en rendre compte. Nous entrâmes ensuite dans le centre commercial. Je fus surprise par l’absence de foule qui, habituellement, occupait les grandes allées des galeries marchandes. Il n’y avait pas beaucoup de monde ; je fus soulagée. Je ne suis pas à l’aise entourée de personnes inconnues. J’ai toujours peur de manquer d’air dans les endroits bondés, de me noyer dans la masse.
Je regardai tout autour de moi, tandis qui nous marchions lentement. Je n’étais pas venue bien souvent dans cet endroit et pouvait encore m’extasier sur les divers magasins dans lesquels je n’avais jamais mis les pieds. Les présentoirs étaient colorés, lumineux et me donnaient envie de claquer toutes mes économies dans le moindre vêtement ou objet, même inutile. Aussi, contrairement au centre commercial auquel je me rendais dans mon ancienne ville, des boutiques de vêtements vintages s’y trouvaient en abondance. Je raffolais de ce genre de magasin, j’y trouvais généralement mon bonheur. Mon portefeuille, lui, y trouvait généralement son malheur.

Je me tournai vers Scott et vit qu’il semblait avoir du mal à s’habituer à cet endroit qui attisait ces cinq sens surdéveloppés. Ses traits étaient crispés, il ne cessait de froncer le nez et de fermer les yeux avant de les ouvrir ronds comme des ballons. Il parvint néanmoins à trouver un certain équilibre et son visage reprit une expression normale. Il m’adressa un sourire et me demanda :

- Où veux-tu aller en premier ?

J’observai les alentours une dernière fois. Mon regard s’arrêta sur une boutique qui affichait des accessoires et ensembles originaux, aux couleurs et motifs incongrus. Sur les mannequins étaient présentés ce genre de vêtements que personne n’oserait porter, sauf peut-être pour une fête costumée. Au pied de ceux-ci étaient disposés divers objets que je n’arrivais pas à identifier de là où je me trouvais.
Entrer dans des magasins spéciaux était mon rituel avant de commencer la vraie partie shopping, cela m’aidait à trouver l’inspiration. Je pris la main de mon ami et le tirai, le forçant à me suivre. Je m’arrêtai une fois devant la boutique que j’avais choisie, souriante.

- Pourquoi ne pas commencer ici ? Je vais t’initier à mon rituel de « recherche d’inspiration d’achat ». Tu verras comme les choses étranges et pas franchement belles peuvent te donner des idées !

Je n’attendis pas sa réponse et le poussai à l’intérieur.

- Tu y trouveras même peut-être un style vestimentaire qui t’ira bien et auquel tu n’y aurais jamais pensé !


CRÉDIT - FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée au centre commercial [PV Kira]   Lun 23 Juin - 6:55



a sky full of stars

Je regardai autour de moi les boutiques toutes plus brillantes les unes que les autres en tentant de deviner dans laquelle voudrait aller en premier la jeune femme. Elle portait souvent une montre colorée autour de son poignet : la bijouterie lui plairait certainement. La plupart des filles allaient cependant magasiner leur linge avant de tourner autour des accessoires. Je regardai le magasin de maquillage en me disant que je ne pourrais jamais prédire le prochain mouvement de Kira. Elle était tout simplement unique. « Pas comme les autres filles ».  

Elle agrippa mon poignet pour nous entraîner dans une toute autre direction que la bijouterie : le coin le moins achalandé du centre commercial.  Nous nous retrouvâmes devant une boutique aux affiches multicolores et aux vêtements tous plus originaux les uns que les autres. Le genre que Kira portait : un style tout simplement impossible à reproduire pour les habitants de notre petite ville. Je haussai les sourcils en direction du mannequin masculin portant un pantalon à motifs de damier et de sa compagne qui portait une robe recouverte de motifs de cartes à jouer. Pas certain de porter ça.

- Pourquoi ne pas commencer ici ? demanda alors Kira. Je vais t’initier à mon rituel de « recherche d’inspiration d’achat ». Tu verras comme les choses étranges et pas franchement belles peuvent te donner des idées !
- On pourrait peut-être… commençais-je, continuant de grimacer devant le pantalon à damier.
- Tu y trouveras même peut-être un style vestimentaire qui t’ira bien et auquel tu n’y aurais jamais pensé !

Kira me poussait dans la boutique avant même que je ne puisse lui proposer une autre plus contemporaine qui aurait des chances de lui plaire. Elle semblait bien déterminée à « chercher son inspiration » dans ce magasin-ci. Je rentrais pour lui faire plaisir en me demandant quelle sorte de « nouveau style vestimentaire » je pourrais bien y trouver. Innover. Je tournai autour des tablettes en prenant de temps à autre une chemise ou en essayant une veste de cuir. « Un nouveau style ». Je me souris dans le miroir en me voyant porter le vêtement qu’affectionnait Derek.

Je pouvais bien me laisser prendre au jeu après tout. Je commençai à courir dans la boutique, prenant une veste en jean rouge à moitié déchirée sur un des cintres avec une paire de pantalons noirs et en agrippant au passage des bottes de la même couleur. Histoire de les combiner dans une tenue originale qui saurait ravir ma compagne. Je sortis quelques minutes plus tard de la cabine d’essayage et regardait Kira :

-Comment me trouves-tu ?

Je réajustai la veste sur mes épaules tout en écoutant son avis. Le style « rockeur » ne me ressemblait pas vraiment, bien que celui-ci me donne un tout autre genre que mes vêtements habituels.  Je portais souvent des vieux tee-shirts avant ma morsure ainsi que des masses de tissu informes. Cela était inutile de porter quoi que ce soit qui puisse attirer le regard puisque je passais toujours sous le radar de toute façon.

Maintenant que ma confiance en moi était plus forte, mon style se rapprochait de celui de Derek. Des vêtements qui mettaient en valeur ma musculature et me donnaient un air un peu plus vieux que mon âge. Rien de bien original par contre : ils ne se comparaient pas à cette veste rouge sur laquelle était inscrite « Misfits » en de grosses lettres noires. Il me manquait cette folie et cette innocence. Je les avais un peu perdues en chemin, alors que je construisais ma meute et en entraînais les membres. Je jetais un regard en direction de Kira avant de lui accorder mon habituel sourire gratifiant. Ses cheveux noirs tombaient en de délicates bouclettes autour de son visage. Elle était vraiment belle.

-Je pense que je vais prendre la veste.

Je retournai dans la cabine remettre mon chandail ainsi que mes pantalons. Je ressortis de la cabine, donnai les jeans noirs et les bottes à la jeune employée avant de regarder mon amie.

-Je vais payer, ce ne sera pas long.

Je la regardai sortir de la boutique et profitai que la jeune femme ait le dos tourné pour prendre un bracelet bleu ciel avec des petites fleurs blanches sur une des tablettes. La cachant sous ma nouvelle trouvaille du jour, je me dirigeai vers la caisse pour payer. Je rangeai le bijou dans une poche de mon jean avant de sortir du magasin.

-C’est une belle boutique. Les pantalons à damier m’ont fait douter, mais je suis vraiment content que l’on y soit rentré. J’ai quelque chose pour toi ! fis-je alors. Je pense que ça va te plaire. Ce n’est pas aussi coloré que ce que tu portes habituellement, c’est un peu plus doux, mais tu devrais essayer un nouveau style toi aussi.

Je sortis le bracelet de ma poche et le montrai à Kira avant de le lui attacher avec douceur autour de son poignet. Je levai les yeux et regardai la jeune femme en souriant : ses yeux en amande semblaient briller en ce moment. En espérant que celle-ci ait apprécié mon cadeau.

-À mon tour maintenant de te montrer une boutique !  

Je pris ensuite la main de Kira pour l’entraîner dans l’animalerie. Tu m’as montré une partie de ton monde : laisse-moi maintenant te montrer une partie du mien.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée au centre commercial [PV Kira]   Lun 30 Juin - 15:12




« Electric shock »

De tous les habitants de Beacon Hill, c'était bien avec Scott que je me sentais le plus à l'aise, avec qui je n'avais pas peur d'oser prendre des initiatives. Audacieuse, je pouvais l'être mais ma légendaire timidité faisait que mon audace s'arrêtait bien souvent à mon style vestimentaire. Cependant, aujourd'hui, je m'étais promis de montrer à notre alpha ce côté de ma personnalité qu'un nombre assez restreint de mes connaissances avait pu entrevoir. Et pour commencer, je n'allais pas avoir honte d'agir comme je le voulais. Je n'allais pas avoir peur d'être tout simplement moi-même.

C'est ainsi que nous nous retrouvâmes dans ce qu'il se trouvait certainement être la boutique la plus originale de cette immense galerie commerçante. J'étais toute excitée à l'idée d'accoutrer Scott d'une tenue tout à fait improbable, de l'admirer dans des vêtements qu’il n'aurait jamais pensé un jour porter. Lui, par contre, semblait perplexe devant les pantalons aux motifs tous plus étranges les uns que les autres qui s'étalaient dans la vitrine. Mon argument "chercher l'inspiration" n'avait pas l'air d'entièrement le convaincre et je me demandai pendant un moment s'il s'agissait réellement d'une bonne idée de l'entrainer dans ce magasin-là en guise de mise en bouche. Heureusement, après avoir flâné quelques secondes dans les petites allées de la boutique, à essayer deux-trois chemises colorées, il sembla se prendre au jeu et même à y prendre goût. Le déclic se fit lorsqu'il essaya une veste en cuir et s'admira dans la glace, un rictus amusé s'étirant sur son visage.
Je m'apprêtai alors à lui choisir une tenue complète à essayer mais celui-ci semblait inspiré et fut plus rapide que moi. Lorsque je me retournai pour lui parler, il avait déjà disparu dans la cabine d'essayage. Je pris place sur un petit fauteuil en face et patientai, téléphone à la main, prête à immortaliser Scott 2.0. Et pendant cette minute d'attente, j'essayais de me représenter les vêtements qu'il avait bien pu choisir. Je ris en l'imaginant dans ce fameux pantalon damier qui lui avait valu cet air un peu dégouté lorsqu'il eut le malheur de passé devant.

Scott sortit enfin de la cabine. J'appuyai immédiatement sur le bouton déclencheur de l'appareil photo puis levai les yeux de mon écran.

- « Comment me trouves-tu ? »

À ma grande surprise, sa tenue n'avait rien de risible. Il était bien loin de ce pantalon affreux dans lequel je me l’étais représenté. Bien, bien loin. Il avait opté pour le look « rockeur » et avait choisi un pantalon noir assorti à des bottes en cuir de même couleur. Il avait rehaussé le tout en y ajoutant une veste un peu trash, rouge carmin. Le tout allait parfaitement ensemble et lui allait parfaitement bien. Cela changeait, sortait de ses habituels vêtements assez basique et mettait bien plus en valeur ses atouts physiques. Je me perdis quelques secondes à le contempler et ne pus d'abord seulement sortir qu’un:

- «  Woaaaaw... »

Je me rendis compte que je devais avoir l'air bien idiote à le fixer avec de grands yeux ronds, la bouche ouverte, à ne pouvoir sortir qu'une onomatopée en guise de commentaire. Je me rattrapai au plus vite, reprenant mes esprits:

- « Ça change. Beaucoup... Mais en bien, je t'assure! Ça te va bien, sérieusement, tu devrais penser à t'habiller comme ça plus souvent. Et le rouge de la veste te met bien en valeur. D'ailleurs tout l'ensemble te met en valeur! Tu es vraiment beau comme ça et puis comme ça t'es vachement s... »

Je m'interrompis. Allais-je lui avouer à l'instant que je le trouvais carrément sexy habillé comme cela?

- « ... vachement sophistiqué! »
-  « Je pense que je vais prendre la veste. » me dit-il.

Il retourna se changer et c'est alors que je vis l'inscription au dos de la veste. « Misfits ». Je souris. De nous deux, le plus « Misfits », ce n'était certainement pas lui. C'était bien moi.

- «Je vais payer, ce ne sera pas long. »

Je sortis de la boutique et l'attendis. Il me rejoignit quelques minutes plus tard, un sac à la main, l'air satisfait.

- « C’est une belle boutique. Les pantalons à damier m’ont fait douter, mais je suis vraiment content que l’on y soit rentré. »
- « Je suis contente que ça t'ait plus. Je dois t'avouer que je me suis demandé si je faisais bien de t'emmener là-dedans. »

J'étais rassurée, il ne m'avait pas pris pour une dingue à aimer me balader dans ce genre de magasin au présentoir farfelu.

- « J’ai quelque chose pour toi !, enchaîna-t-il. Je pense que ça va te plaire. Ce n’est pas aussi coloré que ce que tu portes habituellement, c’est un peu plus doux, mais tu devrais essayer un nouveau style toi aussi. »

Il fouilla un instant dans sa poche avant d'en sortir un petit bracelet fleuri bleu et blanc. Il me prit le poignet et me l'attacha autour. Je crus sentir un choc électrique me parcourir tout le bras. Je dus me mordre les lèvres pour ne pas sourire bêtement. J'étais extrêmement touchée par son geste. Il semblait réellement vouloir me faire plaisir. Scott voulait me faire plaisir. Scott! Il fallait que je me calme.

- « Merci je... Je ne sais pas quoi dire. Il ne fallait vraiment pas bien que ça me fasse quand même super plaisir. Il est superbe en tout cas. Merci. »

Il me sourit et pendant quelques secondes, nous nous regardâmes sans rien dire.

- « À mon tour maintenant de te montrer une boutique ! »

Il me prit la main et je ressentis une nouvelle fois une décharge électrique au contact de la sienne. Étais-je vraiment immunisée en tant que Kitsune de l’électricité ? Il fallait croire qu’il y avait une faille, que je ne devais pas être une renarde bien puissante à être sensible à une variante de mon élément.
Où Scott allait-il me conduire ? Une boutique de vêtements plus ordinaires ? Une bijouterie, un snack, un disquaire ? Rien de tout ça. Contre toute attente, c’est dans l’animalerie que l’alpha m’emmena. Je le regardai, quelque peu perplexe puis me souvint qu’il affectionnait particulièrement toute ces petites bêtes à quatre pattes. Dès que nous franchîmes la porte en verre, tous les animaux s’agitèrent. Les chiens aboyèrent, les chats miaulèrent et tous sautaient, surexcités dans leurs cages. Je ne pus m’empêcher d’éclater de rire devant un tel accueil.

- « C’est vrai qu’eux peuvent sentir notre côté animal ! », dis-je en riant.

Je partis vers le fond de l’animalerie, là où les chats pouvaient se pavaner devant leurs éventuels futurs maîtres. Scott me suivit et semblait prendre un réel plaisir à se trouver dans un environnement qu’il connaissait, entouré d’animaux qu’il avait eu l’habitude de soigner. À l’observer ainsi, souriant d’un air ingénu à toutes ces bêtes, je ne pouvais m’empêcher de le trouver adorable. Son expression reflétait en ce moment parfaitement sa personnalité attentionnée et protectrice.
Je détachai mon regard de sa personne, ne voulant pas l’oppresser, et me concentrai alors sur les chats. Un en particulier attira mon attention. C’était un grand félin, noir et blanc, doté d’un visage grincheux qui me regardait d’un air blasé. Je pense que si Derek avait été chat, il aurait eu cet aspect-là.

- « Scott ! lui lançais-je amusée en attrapant son bras, regarde celui-là, il te fait pas penser à quelqu’un ? »

Je demandai au vendeur le plus proche de bien vouloir nous laisser prendre Derek numéro deux. Une fois dans mes bras, je le tins à hauteur du visage de Scott et tentai d’imiter la voix de notre grand méchant loup en bougeant le pauvre chat, tel un pantin :
- « Bonjour, c’est moi, Derek. Je prends toujours une expression de méchant bien qu’en sois je n’ai rien d’un méchant. Voilà. Et où est cet idiot de Stiles ? »

Il était clair que je n’avais aucun avenir en tant que comédienne ; cette imitation fut plutôt ridicule et demeurait bien loin de la réalité. Je sortis ensuite mon téléphone et pris une photo de Scott et moi, le chat au milieu, imitant l’expression de ce dernier.
Après l’avoir assez torturé je rendis sa liberté à ce pauvre félin et nous nous dirigeâmes ensuite vers les canins. Et alors que Scott les observait d’un air rassurant et protecteur, une question me vint à l’esprit :

- « Dis, ça fait un moment que je me le demandais mais toi, ça t’a fait quoi de devenir un peu moins… humain ? »
CRÉDIT - FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée au centre commercial [PV Kira]   Mar 8 Juil - 6:34



et on se prend la main comme des enfants
le bonheur aux lèvres, un peu naïvement
et on marche ensemble, d'un pas décidé
alors que nos têtes nous crient de tout arrêter

Nous allumions notre propre flamme alors que le monde tournait autour de nous pour prendre la teinte que nous voulions lui donner. Mon cœur manqua un battement et une chaleur incongrue me monta aux joues. La main de Kira était aussi douce que les caresses des plumes des oiseaux traversant le ciel. Une chance que mon amie ne pouvait pas me voir ! Mes joues devaient avoir pris une belle couleur pivoine qui allait concurrencer celle de mon regard. Donnez de la couleur au monde : je voudrais seulement pouvoir être son univers.

La jeune fille et moi traversions le centre commercial pour nous diriger vers la petite animalerie. À peine la porte de verre fut poussée que les chiens jappaient tandis que les chats commençaient à miauler. Même les oiseaux battaient frénétiquement des ailes en nous voyant entrer dans leur demeure. Les habitants de cette petite réserve artificielle avaient une façon tout à eux de nous accueillir qui pouvait déconcerter bien du monde. Je me plaçai en avant de Kira par réflexe et allais lui proposer de partir. Elle ne semblait par contre pas avoir le moindrement peur.  

Elle riait comme si rien ne pouvait la rendre plus heureuse que de se trouver au milieu de toutes ces bêtes qui faisaient le plus grand charivari qui puisse exister. Elle souriait comme si ses odeurs de nourriture pour chien et pour chat concurrençaient avec les plus grandes boutiques de parfums et de vêtements que je ne pourrai jamais lui payer. Son alacrité la rendait plus belle que jamais. Scott... reprends-toi...

-C’est vrai qu’eux peuvent sentir notre côté animal !
-C’est vrai, lui souris-je.

Kira se dirigea vers le fond de la boutique où se trouvaient les félins. Je leur avais toujours trouvé un air arrogant en les voyant se pavaner derrière les vitrines ou lorsque ceux-ci me fixaient quand je leur administrais les premiers soins.  Deaton appelait plutôt cela « une confiance indéniable en eux-mêmes et leurs capacités ». Tout dépendait de la façon dont on voyait les choses. Je détachai mon regard de la renarde pour porter attention aux autres animaux. Cette animalerie était un des endroits où je me sentais le mieux dans cette ville. Peu importe les odeurs ou les grimaces de dédain de certains des clients en voyant les scorpions ou autres bestioles hors du commun. Je me sentais presque en paix dans ce raffut.

-Scott ! Regarde celui-là, il te fait pas penser à quelqu’un ?

Je me retournai en direction de la jeune fille pour apercevoir un gros chat blanc et noir qui faisait la grimace. Je me retins pour ne pas pouffer de rire. Kira imita alors notre grand méchant loup favori.

-Bonjour, c’est moi, Derek. Je prends toujours une expression de méchant bien qu’en sois je n’ai rien d’un méchant. Voilà. Et où est cet idiot de Stiles ?

Je pouffai devant cette imitation fidèle de notre amie. Kira sortit par la suite son téléphone pour nous prendre en photo. Nous imitâmes la mine grincheuse de la version féline de Derek. La photo ne ressemblait à rien entre les flammes entourant la renarde et les deux halos de lumière remplaçant mes yeux. Nous allâmes par la suite explorer la section des canins. Je vis sur la vitrine mes yeux prendre une teinte un peu plus éclatante avant de revenir à leur couleur originelle. Kira semblait avoir noté le changement.

-Dis, ça fait un moment que je me le demandais mais toi, ça t’a fait quoi de devenir un peu moins… humain ?

Je clignai des yeux en essayant de trouver une réponse qui saurait satisfaire la jeune femme. Des milliers de contradictions entouraient cette question pourtant si simple en apparences. Je gardais mon regard fixé sur le labrador.

-Je ne sais pas… Ça me faisait peur au début. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait ou disons plutôt que je ne voulais pas vraiment y croire.  Je me transformais tous les mois sans que je ne puisse faire quoi que ce soit, il y avait des fois où je voulais tuer Stiles et les autres où Chris voulait me transformer en tapis de fourrure. En même temps… j’ai pu rencontrer Allison et intégrer l’équipe de crosse…  Je m’accepte mieux maintenant. Avant, j'aurais quand même tout donné pour redevenir normal...

Je me penchais pour regarder le chien. Tellement de choses avaient changé en deux ans et je me disais presque que tout avait eu une raison pour arriver. Je me sentais à ma place dans cette animalerie près de la jeune fille. Aurais-je eu la chance de la connaître si j’avais été un humain ordinaire ? Elle était venue vers nous en nous entendant parler de surnaturel. Je restais silencieux un moment avant de continuer.

-Je pense au final que cette morsure a été un mal pour un bien… un mal pour plusieurs biens. Elle m’a permis de rencontrer des personnes fabuleuses. La meute… et toi. Aaron et Ruby aussi. Tu ne devrais pas avoir peur de cette « partie » moins humaine de toi. Elle te protège… et on pourra protéger les autres aussi un jour. Peu importe ce que disent les livres sur le fait que les renards et les loups ne peuvent pas s’entendre. Ce ne sont que des histoires pour endormir les enfants.

Je lui souris pour la rassurer. Peu importe combien le chemin serait long ou ardu, nous en saurions un jour davantage sur les kitsunes. Stiles et Bella se chargeaient des recherches avec Lydia de temps à autres. Il y en avait par contre encore beaucoup à couvrir. Je sentais leur épuisement. Particulièrement celui de mon meilleur ami.

-Tu me montres la photo de Derek… du chat ?

Je ne pus retenir un « Woooh » en voyant la photo sur le cellulaire de Kira. Elle ne ressemblait à rien. Les flammes se dressaient autour de la jeune fille et j’avais deux cercles lumineux à la place des yeux. Le chat semblait divin entouré par autant de lumière. Il était la seule chose que l'on pouvait pleinement distinguer sur l'écran de l'appareil jaune éclatant.

-Ne t’inquiète pas… on finit par s’habituer, tentais-je de rassurer Kira.

Nous sortîmes par la suite du magasin. Je cessai de marcher pour faire signe à la jeune fille de me suivre dans une des petites cabines pour prendre des photos. Je mis des pièces de monnaie. Je fermai ensuite les yeux et dit à la renarde de faire de même. Histoire de ne pas nous faire avoir par les flashs cette fois-ci et pouvoir avoir des photos normales pour oublier un peu les ados paranormaux que nous sommes. Grimaces ? Sourires ? À toi de choisir !

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée au centre commercial [PV Kira]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée au centre commercial [PV Kira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée au centre commercial [PV Kira]
» [Résolu] Entrer dans le centre commercial
» Centre commercial de Doublonville
» Centre commercial de Nénucrique
» Centre commercial d'Illumis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Dans les quartiers de Beacon Hills :: Centre Commercial-
Sauter vers: