Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour 20 dollars [PV Lydia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Pour 20 dollars [PV Lydia]   Dim 1 Juin - 22:45


"Le lycée est une zone de guerre."


"-Hé gamin ! Tu sais affronter une horde d'adolescents affamés ?, interpella un petit homme aux tempes grisonnantes.
-...Je suppose que oui ?, hésita Adrien.
-Tu veux te faire vingt dollars ?
-C'est quoi l'arnaque ?
-Aha ! L'arnaque, c'est mon apprenti, pour sûr. Il s'est tiré avec sa copine en plein milieu de la semaine !", s’esclaffa l'homme en s'engouffrant dans une petite porte de service.

Avec un haussement d'épaule désinvolte, Adrien avait suivi le bonhomme dans les cuisines du lycée tout en l'écoutant ruminer un chapelet d'insultes contre son apprenti. Le loup ne put s'empêcher de retenir un petit rire en voyant à quel point celui qui semblait être le "chef" du self était... rustique. Il n'y avait d'autres mots pour le qualifier. Il n'y avait d'autres mots. Il changea enfin le sujet de son monologue pour se concentrer sur les tâches que le jeune avait à effectuer. Enfin, les "tâches" se résumaient à servir ce que le chef nommait la nourriture. S'il y avait bien une chose qui n'avait jamais manqué à Adrien de sa vie "d'avant" était le lycée et tout ce qui le constituait. Bouffe comprise.
C'était donc de cette manière qu'il s'était retrouvé derrière des plats dont on ne pouvait pas visuellement identifier la provenance, à servir des gamins qui avaient l'air soit au fond du trou, soit les rois du monde. C'était les deux extrêmes et il n'y avait pas de juste milieu. Plusieurs filles firent les yeux doux à Adrien, mais il préféra attendre sagement que les garçons s'y mettent : la gente masculine était largement plus intéressante à son goût. Même si la plupart des garçons étaient trop jeunes pour lui. Non pas que la maturité de la plupart fusse attrayante, bien au contraire. Le jeune garçon fut donc dans l'obligation de se concentrer sur la voix trainante des élèves qui, vu leurs états, sortaient du cours de maths. Un autre truc auquel Adrien avait "réussi" à échapper : les maths. Même si cet échappatoire s'était imposé à lui et qu'il ne l'avait pas réellement choisit. Ca lui allait. Il n'avait pas réellement le choix, de toute façon.
C'est dingue ce que ce boulot pouvait être ennuyant, pour rester poli. Le brun ressentit une bouffée de compréhension pour l'apprenti qui s'était tiré. Et puis sérieusement, un apprenti pour ça ? Ce foutu travail s'apprenait en moins de cinq minutes. Peut-être qu'identifier quel plat répondait à quel nom prenait un peu plus de temps, certes... Les griffes de l'Omega sortirent d'elles-même, sans prévenir. Par réflexe, il releva la tête pour découvrir un garçon assez grand, les cheveux bruns, la peau bronzée, face à lui. Il sentait l'Alpha à plein nez. Adrien s'intima de ranger ses griffes et de servir le gamin sans un mot. Faire profil bas. Ca, il savait faire. Il le servit comme tel. Deux autres Bêtas suivirent le mouvement, des jumeaux. Eux remarquèrent l'Omega et ce fut plus difficile de se contenir : leurs regards n'avaient rien d'amical, mais Adrien ne détourna pas le sien. Un grognement s'échappa de la gorge de l'un des frères, mais il n'aurait pas su dire lequel. Après tout, ça n'était pas si important. Les incidents dans le lycée devaient être fréquents... Sans parler des autres créatures qu'on pouvait trouver à Beacon Hills.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia Martin
Administrateur
avatar

Alias : The Pretty Screamer
Age : 19
Messages : 408
Dollars : 497
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Pour 20 dollars [PV Lydia]   Jeu 5 Juin - 21:47

PV : Adrien Strauss & Lydia Martin
Twins





Cette matinée était tout à fait banale, mon cours de mathématiques était fatiguant, attention fatiguant dans le sens où toutes les leçons étudiées m'étaient déjà connues. Toujours la même chose, toujours les mêmes programmes manquant cruellement d'imaginations. Pourtant de l'imaginaire ce n'était pas ce qu'il manquait ici à Beacon Hils. Si seulement parfois l'inverse s'était produit.
L'heure de la pause déjeunée sonna enfin. Je n'étais plus habituée à aller manger au self, car avec la bande nous avions pris l'habitude de se faire quelque chose dehors. Mais aujourd'hui ils n'étaient pas tous là et ceux qui étaient présents avaient d'autres choses à faire. Alors c'était seule que j'allai grignoter une salade, pensant sûrement aux prochain cours.


Oui c'était vrai, Jackson était revenu à Beacon Hills s'en prévenir. Un nouvel Oméga qui n'avait pas l'air de vouloir entrer dans une meute …
Entre Aaron et lui je ne savais vraiment plus qui choisir. Aaron était gentil, aimable et respectueux,mais,oui, je ne le connaissais pas totalement au fond. Jackson lui était le contraire même de l'apha qu'était Aaron. ''Mince, j'ai oublié de prendre un plateau''. Cet oubli me fit perdre 7 places dans la queue pour se servir. Trop penser me fait oublier, vraiment ça n'en vaut pas la peine, en tout cas pas aujourd'hui.


Tiens n'était-ce pas les jumeaux qui grognaient après le jeune serveur? Cette attitude était totalement stupide, surtout que faire ça à la vue de tout le monde ne préserverait jamais l'espèce anormale de Beacon Hills. En doublant tous le monde avec mon charme, ce fut facile de leur souffler à l'oreille ces quelques mots.

- Allez plus loin les jumeaux, ce n'est ni le moment, ni l'endroit, de faire votre petit numéro.

Malgré leurs entêtements ils m'écoutèrent et finir de prendre leurs assiettes et s'en aller. Alors pendant un instant je m'accordai un moment pour observer le brun nerveux.

- Tu es nouveau ici, n'est-ce pas? Je m'appelle Lydia Martin et j'imagine que tu es comme nous ...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Lydia Martin


Dernière édition par Lydia Martin le Lun 9 Juin - 21:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour 20 dollars [PV Lydia]   Lun 9 Juin - 21:29


"Le bonheur supprime la vieillesse."



L'intervention de la jeune fille avait tout d'abord eu pour seul effet d'énerver encore plus les deux jumeaux et Adrien n'était pas certains qu'elle eut été efficace. Et puis au bout d'un moment, contre toute attente, les deux garçons s'éloignèrent en lançant des regards noirs à tout ceux qui se trouvaient en travers de leurs chemins. A eux deux, ils faisaient un joli couple de crétins, mais l'Omega se garda bien de dire ce qu'il en pensait réellement.

"-Tu es nouveau ici, n'est-ce pas ? Je m'appelle Lydia Martin et je suppose que tu es comme nous..., la salua la jeune fille. C'était une drôle d'entrée en matière, mais peu importait.
-Et je m'appelle Adrien, se présenta le garçon. Je suis ici depuis près d'un an. Merci pour ton aide, Lydia."

Il aurait voulu lui parler un peu plus longtemps -le dialogue avec les gens socialisés lui manquait, mais les autres élèves s'impatientaient. Adrien servit Lydia et de nombreux autres élèves suivirent, tous aussi aimables qu'une porte de prison. Et là, c'était un euphémisme.

Lorsque le loup-garou fut enfin dehors avec ses vingt dollars en poche, il se précipita vers la pizzéria la plus proche et fit préparer trois grandes pizzas. Le garçon se demanda si ses autres compagnons de galère en valaient vraiment la peine. Et la réponse fut non. Les adultes qui vivaient dans la rue était généralement d'horribles caricatures, mais c'était ses mêmes caricatures qui avait accueilli et instruit Adrien, aussi étrange que cela puisse paraître. Leurs faims étaient communes. Leurs repas le seraient tout autant. Le gamin décida pourtant de réserver une des pizzas à la vieille folle qui squattait les quartiers résidentiels hupés. S'il y avait une chose vrai dans son surnom, c'était qu'elle était vieille. Mais elle était incroyablement lucide. Enfin, Adrien supposait qu'elle l'était, bien qu'Eleonore souhaitait rester "là-haut". Dans ces quartiers hupés censés abriter des personnes plus que fréquentables, mais qui, lorsque vous étiez descendus de l'échelle sociale, ne faisiez plus attention à vous. Même si vous avez été l'un des leurs.

Alors lorsqu'il eut distribué les deux pizzas, il se précipita dans la rue d'Eleonore. Elle était recluse dans une allée de garage, près d'une piscine. A l'intérieur de la propriété Martin. N'avait-il pas rencontrer quelqu'un qui portait ce nom récemment ? Il chassa cette question d'un haussement d'épaule et escalada le muret. Si Eleonore était là, les propriétaires n'y étaient pas.

"-Bonjour Madame, salua Adrien en s'installant à ses côtés.
-Bonsoir Adrien, répondit-elle bien que le soleil soit encore à une hauteur assez raisonnable.
-Il est quinze heures, signala-t-il.
-J'essayais d'être polie, montre-toi un peu gentil avec tes aînés, bon sang !"

Elle pouffa. Vous auriez demandé l'avis d'Adrien, il vous aurez répondu que s'il avait aimé les vieilles femmes, il lui aurait probablement fait la cour. Dieu merci, ce n'était pas le cas et c'est pour ça qu'ils se contentèrent de partager la pizza et de la manger en silence, les pieds dans l'eau.

"-Cette maison m'appartenait autrefois, murmura-t-elle simplement.
-Vous avez bon goût.
-Plus que la femme qui y vit désormais. J'y suis rentré un jour, et je peux te dire que tout est devenu si laid..., soupira la vieille femme. Tu comprends, j'aime le style baroque, se justifia-t-elle avant de se relever d'un bond. Tu entends ça ?!"

Oui. Adrien avait entendu ce dont Eleonore parlait. Le crissement d'une voiture dans la rue juste à côté de la maison. Une portière claqua, et ce fut le signal que la dame et le loup-garou choisirent pour se planquer derrière les poubelles de la propriété. Une voix jeune et féminine s'éleva, suivit de bruits de talons hauts. Adrien se risqua à relever légèrement la tête puis la baissa aussitôt. C'était Lydia ! Evidemment que le nom Martin lui disait quelque chose. Quel con, quel con, quel con. Elle passa droit devant eux, sans arrêter de parler à la personne qui était à l'autre bout du téléphone. Déjà, Eleonore avait disparu derrière le muret. Cette dame était une héroïne, sans rire.
Le loup se dépêcha d'en faire autant, mais il tomba du côté de la rue dans un énorme bruit. Poussant un juron contre sa veste qui s'était accrochée au muret, il se redressa. Lydia avait raccroché et le regardait, stupéfaite.

"Salut... Je te jure que je voulais pas t'espionner. Ou un autre truc glauque de ce style. Je savais même pas que c'était ta maison, en fait. Bon. Sur ce..."

Adrien s'avança dans la cour de la maison et attrapa la boîte de pizza restée près de la piscine.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia Martin
Administrateur
avatar

Alias : The Pretty Screamer
Age : 19
Messages : 408
Dollars : 497
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Pour 20 dollars [PV Lydia]   Mer 13 Aoû - 4:53

Again ?


Après le déjeuner à la cafétéria la journée se déroula tranquillement.
Elle c’était même terminée plus tôt que prévu en l’absence de M.Yukimura.
Je n’avais bien sûr pas très envie de rentrer immédiatement chez moi, étant donné que je serais encore seule, car ma mère ne finissait pas avant 20h sa journée de prof’.
C’était donc la bibliothèque qui me servit d’occupation pendant plusieurs heures. « Alors, alors … Qu’est-ce que je pourrais lire de sympathique ? » J’avais déjà terminé mes devoirs et les fiches de Malia ne servaient à rien car elle n’avait même pas terminé de déchiffrer les premières.
« Bingo ! » Je venais de tomber sur un livre qui parlait des Banshees. Moi qui cherchais désespérément de quelconques informations sur ce sujet.

Une fois installée à une chaise je me plongeai dans ma lecture, sans plus m’intéresser aux bruits ambiants. Du moins jusqu’à ce qu’une voix au-dessus de mon épaule ne me fasse sursauter.

- Les Banshees ? Intéressant comme livre. Tu me le passeras une fois que tu l’auras fini ?

C’était un jeune garçon tout à fait normal, une sorte d’athlète mêlé à un côté geek. Ses boucles brunes tombant sur son visage lui donnaient un certain charme.
Il me déstabilisait plutôt beaucoup, quelque chose émanait de lui et je ne savais pas ce que c’était. Et une était certaine, je ne pouvais pas rester à côté de lui ou bien dans la même pièce plus longtemps.

- Tu as de la chance, je viens de le terminer !

Alors il me regarda décontenancé.

- Mais tu n’es qu’aux premières pages …

Il n’avait pas tort, mais il n’avait pas à poser de questions là-dessus. Le voulait-il vraiment ce livre pour faire durer la conversation autant de temps ?!

- C’est vrai, oui, mais je dois partir ! Alors prends-le ! Au revoir !

Je lui avais fourré le livre entre ses mains, et j’avais détalé aussi vite qu’un lapin, tellement, que je n’avais même pas entendu son « au revoir ».

Une fois dans ma belle voiture je roulai en direction de ma maison. J’étais énormément préoccupée par cette rencontre. Je n’avais jamais vu ce garçon avant. Le mystère qui flottait autour de lui ne me plaisait guère.
De fausses idées, voilà ce que j’étais entrains de me faire, il fallait que j’arrête de me torturer l’esprit. Le simple fait d’être une banshee le faisait en permanence sans que je ne me rende compte, alors je devais éviter de me l’infliger consciemment.  
Une fois arrivé je claquai ma porte avec force et là quelqu'un m’appelait au téléphone. « Maman. » Sans plus attendre je décrochai en marchant vers mon allée.
« Oui ma puce, je t’appelais juste pour te prévenir que je ne pourrais pas être à la maison ce soir. » Tiens donc ? Et pourquoi ? Voilà la véritable question que j’aurai dû poser au même moment ou un effroyable bruit se fit entendre derrière moi. « Ok, à demain alors. »
Consternée je raccrochai et j’observais le garçon qui ressemblait énormément à celui qui m’avait servi ma nourriture à midi.

- "Salut... Je te jure que je voulais pas t'espionner. Ou un autre truc glauque de ce style. Je savais même pas que c'était ta maison, en fait. Bon. Sur ce..."

Il pensait vraiment me fausser compagnie de cette façon ? Que faisait-il chez moi avec une boîte de pizza ?

- Minute ! Tu penses t’en tirer ainsi ? Déjà tu vas commencer par m’expliquer ce que tu fais là. Okay, tu ne voulais pas m’espionner, mais à part la vieille t’es le premier à traîner dans le coin. Si tu l’as connais, tu pourrais lui dire d’aller voir ailleurs ? Non parce que bientôt c’est la police qui se chargera d’elle et plus nous.











~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Lydia Martin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour 20 dollars [PV Lydia]   Dim 9 Nov - 16:45


Lydia & Adrien




"La colère fait vivre."

 Il y a des fois où les coïncidences sont tellement énormes que, même si elles sont vraies et expliquées sous toutes les coutures, elles paraitront toujours fausses. C’était le cas de ce qui se déroulait maintenant. Lydia, perchée sur ses talons hauts, dévisageait Adrien d’un air supérieur, ce qui était, bien sûr, justifié. Elle était celle qui vivait ici et qui venait de trouver un SDF et demi (parce qu’Eleonore avait mystérieusement disparue) devant sa piscine, ce qui, autrement dit, la plaçait en situation de supériorité. Situation qui exaspérait Adrien et qui ne manqua pas de lui faire remarquer, notamment après la remarque de la jeune fille qui manquait cruellement de délicatesse :

- Minute ! Tu penses t’en tirer ainsi ? Déjà tu vas commencer par m’expliquer ce que tu fais là. Okay, tu ne voulais pas m’espionner, mais à part la vieille t’es le premier à traîner dans le coin. Si tu l’as connais, tu pourrais lui dire d’aller voir ailleurs ? Non parce que bientôt c’est la police qui se chargera d’elle et plus nous.

Le jeune homme lui offrit son regard le plus désagréable qu’il avait en réserve, fermant les poings pour se calmer. Elle n’était qu’une humaine (du moins en avait-elle l’odeur), une fille de surcroit, donc il ne se battrait pas avec elle. Et puis après tout, les gens « normaux » ne se battent pas avec les poings, mais avec des mots… Notion qu’Adrien avait souvent du mal à se rappeler mais qu’il appliqua néanmoins en ce jour, avec le peu de sang-froid qu’il lui restait.

- La vieille, comme tu dis, mérite plus de respect que tu ne le devras jamais. Elle a eu une vie de merde, et ça continue encore, alors qu’elle devrait vivre dans cette baraque ou alors dans un chalet dans les montagnes, ou je sais pas quel rêve de bourge. Toi, tu as rien fait ; tes parents t’ont sûrement gâtée depuis que tu es toute bébé et t’as eu aucun mal à avoir cette super voiture, à moins que t’ai dû versée une ou deux larmes, ce dont je doute quand même un peu.

Lui adressant un autre regard haineux, il sortit de la propriété et balança le carton de pizza dans la première poubelle qui passait.



© Adrien S.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia Martin
Administrateur
avatar

Alias : The Pretty Screamer
Age : 19
Messages : 408
Dollars : 497
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Pour 20 dollars [PV Lydia]   Ven 21 Nov - 21:31

Excuse me


- La vieille, comme tu dis, mérite plus de respect que tu ne le devras jamais. Elle a eu une vie de merde, et ça continue encore, alors qu’elle devrait vivre dans cette baraque ou alors dans un chalet dans les montagnes, ou je ne sais pas quel rêve de bourge. Toi, tu as rien fait ; tes parents t’ont sûrement gâtée depuis que tu es tout bébé et t’as eu aucun mal à avoir cette super voiture, à moins que t’ai dû versée une ou deux larmes, ce dont je doute quand même un peu.


La jeune fille qui ne comprenait pas cette réponse si blessante, réfléchit quelques instants à ce qu’elle venait de lui dire juste avant. « Minute ! Tu penses t’en tirer ainsi ? Déjà tu vas commencer par m’expliquer ce que tu fais là.
Okay, tu ne voulais pas m’espionner, mais à part la vieille, t’es le premier à traîner dans le coin. Si tu l’as connais, tu pourrais lui dire d’aller voir ailleurs ? Non parce que bientôt c’est la police qui se chargera d’elle et plus nous. »

Elle n’aurait sans doute pas dû lui parler de cette femme qui ne racontait que des salades aux gens qu’elle croisait, de plus il ne lui avait même pas répondu, en détournant le sujet sur la défense de la SDF.

Elle le voyait partir juste avant qu’il ne lui lance un dernier regard plein de haine, et qu’il ne balance  le carton de la pizza dans la poubelle de la résidence.
Instinctivement ces quelques mots bousculèrent la bouche de la jeune fille.

- Attends ! Ne pars pas comme ça !

Elle essayait tant bien que mal à le rattraper en courant avec ses jolis escarpins, mais c'était clairement "galère" pour elle.

Premièrement, elle voulait remettre les points sur les I, parce qu’elle ne tolérait pas qu’on lui parle ainsi.
Et deuxièmement, elle voulait aussi s’excuser de son comportement envers lui et la femme sans domicile fixe, même si elle savait très bien qu’elle ne pourrait pas tout remettre sur la faute de ses nerfs qui étaient entrains de la lâcher péniblement.

Il pressait le pas, sans doute sur le coup de la colère, ce qui empêchait la demoiselle de le rattraper, alors avec un dernier effort de désespoir elle lui cria :

- Excuses-moi !












~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Lydia Martin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour 20 dollars [PV Lydia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour 20 dollars [PV Lydia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour 20 dollars [PV Lydia]
» Pour une poignée de dollars (recherche de rp non terminée)
» 510 millions de dollars pour reconstruire Carrefour-Feuilles
» Lydia ϟ Quand mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête.
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Lycée de Beacon Hills :: Cafétéria-
Sauter vers: