Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme une ombre égarée. PV Alan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayla Swan

avatar

Age : 19
Messages : 113
Dollars : 133
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : Cheeez moiii :face:

MessageSujet: Comme une ombre égarée. PV Alan.   Dim 6 Juil - 11:40

Ayla Swan with Alan Hamille.
Comme une ombre égarée.
J'étais seule. Comme toujours depuis la mort de maman. Je menais une vie triste, de mon point de vue en tous cas. Vivre seule n’était pas toujours évident, surtout quand tu certaines choses doivent se faire à deux. Je ne demandais rien de particulier, juste un ami, mais c’était si dur de se faire des amis dans un endroit qu’on ne connaissait pas. Un endroit si différent de celui dans lequel on avait passé toute notre vie.  Ma bonne humeur habituelle avait disparu dans cet endroit si sombre. J’étais comme une âme vagabonde, un petit grain de poussière perdu ou encore, tout simplement, comme une ombre égarée, l’ombre de moi-même. Où le sourire était resté accroché sur l’autre bout de moi, il s’était envolé pour cette nuit, loin, dans les étoiles. Je marchais sans but précis, il devait être 19 heure du soir, c’était encore assez tôt, je ne devais pas trop traîner, on sait jamais trop ce qui rode ici le soir. J’avais dans l’idée de me diriger vers le café qui n’était pas trop loin d’ici, je voulais me boire un bon thé ou un chocolat chaud, j’avais froid, j’étais si habituée au froid que c’était rare que j’avais froid. J’étais étonnée d’être aussi frigorifié. J’étais vêtue d’une veste en couleur beige, d’un slim qui me moulait bien les jambes et les fesses, d’un petit haut blanc, de chaussure fermé à talon compensé, bref j’étais au chaud, avec une belle écharpe satiné autour du cou. Un air lourd pesait autour de moi. J’avais un peu peur, après tout, je ne savais absolument rien de cette ville ? Quand je vis enfin un band, au bord d’une rue, deux arbres qui le bordait. Je soupirais de soulagement lorsque mes fesses touchèrent la surface froide du band, ça devait bien faire une demi-heure que je marchais sans savoir où aller, et maintenant que je savais je n’avais cas m’asseoir pour réfléchir où était le plus proche café, et celui que me venait en tête là maintenant, était à l’autre bout de la ville. Il fallait vraiment que je songe à passer mon permis moto, ou que je m’achète un petit scooteur pour jeune. Mais je n’avais pas encore assez les moyens, les économies que je gardais pour, dans un bocal était à moitié vide étant donné que j’avais dépensé la moitié pour refaire ma garde-robe. Il devait me manquer au moins 200 dollars pour pouvoir m’acheter un scooteur. Pourquoi faisait-il aussi froid ? On n’était pas l’hiver pourtant..
 
Je songeais à ce nouveau lycée, ces nouveaux gens, peut-être que j’arriverais à me faire de nouveaux amis ? Je me souvenais qu’en Alaska je n’avais pas beaucoup d’amis non plus, j’avais été souvent solitaire avec ma mère. Écartés du monde, loin du village, dans les bois, à quelques kilomètres de notre meute. Je n’avais eu qu’une seule amie, MJ, ou autrement dit Mary, je ne me souvenais plus de l’autre partie de son nom, c’était si lointain ! Ça avait été ma seule amie, surement parce qu’elle était de la meute. Il m’était aussi arrivé de jouer avec les enfants du village quand ma mère faisait les courses. Ça avait était bref. Je regardais l’heure sur mon téléphone : 19h23. 23 minutes c’étaient écoulés depuis que j’étais dans ce quartier et surement 5 depuis que j’étais assisse. Je repensais à ce bout de papier si mystérieux. Je cherchais dans ma poche de ma veste, ouf, il était toujours là, ce papier était affreusement précieux pour moi. Tant que je n’avais pas trouvé qu’il était l’homme dont le nom était marqué, je ne pourrais pas dormir tranquille sur mes deux oreilles, je devais savoir. Si ça se trouve ce n’étais pas du tout important, c’était complètement stupide, peut-être juste un homme comme ça, un ancien plombier, un bûcherons. Mais pourquoi était-il de Beacon Hills ? C’était ça qui, je devais le dire, m’intriguais le plus. Pourquoi ma mère avait-elle fait tout ce chemin jusqu’ici pour trouver cet homme ? Ou peut-être qu’elle était venue pour une autre raison ? C’était tellement pénible d’être dans le déni total. L’incompréhension face au destin. Soudain, j’entendu un bruit étrange, un homme s’approchait doucement de moi, mes yeux se mirent à briller tellement sa démarche silencieuse et discrète me foutait la trouille, je me levais brusquement, montrant les crocs et sortant les griffes. Si ce n’était qu’un simple humain, j’étais vraiment dans la merde, non mais pourquoi j’avais réagi comme ça ? Qu’est-ce qui me prenait ? Ah oui c’est vrai, cette putain de ville, je n’y connaissais rien, pourquoi avait-il fallu que je ne grandisse pas comme les autres ? Pourquoi dans un trou si pommé en Alaska ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comme une ombre égarée. PV Alan.   Dim 20 Juil - 15:50


   


   Une sortie nocturne.

   
C'était un jour particulièrement froid malgré la saison, comme à mon habitude, je traînais dans la rue sombre la nuit sans aucune expression ni vie, juste mes pensées me submergeaient. Habillé en tenue sportive après m'être entrainement sans répit pour pouvoir espérer être admis dans l'équipe du lycée, et pouvoir m'entrainer au côté de Scott et de Zach. C'est deux là étaient probablement les seuls amis en qui j'avais une totale confiance, mais pars dessus tout, j'éprouver beaucoup sentiment envers Derek que je prenais pour un frère, une personne qui peut être là pour moi à n'importe quelle heure de la nuit.

Perdu dans mes pensées, ma virée nocture fu écourter par une jeune fille belle et rafinée a la chevelure blonde, que j'aperçus au loin assis, de plus mon instinct de loup me parlais comme si je devais aller la voir de plus prés. Bon, ce n'est pas la première fois que je parle à une fille, ça peut faire cloche de m'approcher d'elle en pleine nuit, mais si je ne me trompe pas, il devrait avoir aucun souci majeur.

Je me mis à marcher discrètement derrière elle pour m'en rapprocher, mais peu de temps après je sentis comme une odeur de panique, l'avais-je effrayé ?

- Hey !! Du calme, je ne vais pas te manger !!

La blonde c'était retourné brusquement pour me faire face, sortant les griffes et les crocs, elle fis luire ses yeux ; des yeux de deux couleurs éclatent, il était vérons, cette fille était un oméga !
Je ne sortis ni griffe ni crocs, lui montrant que je venais en paix, je faisais simplement briller mes yeux dorés, pour essayer de la rassurer et la calmer.

- Je suis comme toi, tu n'as rien à craindre. Regarde-moi, je ne me suis pas mi la defensive, je ne te veux aucun mal, j'ai juste étais perturbé par ton odeur et je ne me suis pas tromber tu est une louve.

Je m'avançais d'elle pour la voir de plus près et lui parler calmement, mais ça se voyait qu'elle n'était pas très sûre et se préparait a tous. Même si j'avais confiance fallait tout de même faire attention et que je me prépare a tous. De quoi serait-elle capable ?

   


Dernière édition par Alan Hamille le Lun 21 Juil - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ayla Swan

avatar

Age : 19
Messages : 113
Dollars : 133
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : Cheeez moiii :face:

MessageSujet: Re: Comme une ombre égarée. PV Alan.   Mer 23 Juil - 18:23

https://www.youtube.com/watch?v=lCKNQAjLpLY&index=17&list=WL
Alors que je paniquais comme une gamine écervelée, il se révélait, que par chance, ce jeune homme, était comme moi. Peut-être lui avait-il la chance d'appartenir à une meute ? Je n'en savais rien, j'avais juste honte d'avoir réagit comme ça. Je n'étais pourtant plus une petite fille. Mais cette ville était si inconnue pour moi, je pouvais pas non plus savoir ce qui s'y passé.. Je regardais alors le jeune homme, dit comme moi. Le fixant de la tête au pieds. Cherchant chaque détails troublant. Il était plutôt beau goss, des yeux bleus, cheveux chatain. Un corps assez bien battit. Ses yeux prenaient une teinte doré éclatante lorsqu'il avait voulu me montrer son autre moitié. J'étais un peu intimidée par ce garçon, je me demandais toujours pourquoi il m'avait suivit, peut-être avait-il reconnu mon odeur de louve ? Je ne savais pas trop quoi dire et l'invita à s'asseoir près de moi sur le banc. Tête basse, je me tortillais les doigts nerveusement, j'étais terriblement mal à l'aise. Je lui fit un petit sourire embarrassé, en déplaçant une mèche de cheveux qui cachait mon visage derrière mon oreille dans un geste un peu pathétique mais qui pouvait avoir l'air mignon en même temps.
" Et sinon, t'es au lycée ? "
Je ne l'avais jamais vue, certainement parce que j'étais nouvelle, bien que son visage me disait quelque chose. Peut-être que je l'avais croisé comme ça, au hasard. Ma voie avait était un peu timide et tremblotante. Je le regardais d'un air troublant. Cherchant à le sonder des yeux, le comprendre. J'avais un petit tic dans mes pieds et me mordait un peu les lèvres, oui j'étais très nerveuse, je ne le connaissais pas, il m'intriguais et m'avait fichu une de ces trouilles ! Peut-être cherchait-il juste un peu de compagnie par cette nuit solitaire ? Je n'en savais rien, mais maintenant qu'il était là, il devait bien vouloir quelque chose, et puis y'avait ce foutu froid qui me donner des frissons toute les deux minutes et qui faisait que je me retrouvais les bras serrés contre ma poitrine. Mes cheveux avait une teinte très clair sous les rayons du lampadaire qui illuminait mon visage de façon grotesque. Je ne pouvais m'empêcher d'envoyer un regard dans la rue sombre de temps à autre de peur que quelque chose arrive soudainement et nous attaque, depuis que j'étais devenue une oméga j'étais devenue plus faible qu'avant, ma transformation se faisait plus lente et j'étais moins rapide. Je regrettais ce temps où j'arpentais les forêt sous ma forme de louve, avec élégance, le vent qui caressait doucement ma fourrure de neige. Mes yeux qui scintillaient sous la lumière du jour, sentant les effluves de la brise sur mes moustaches aah.. oui, ce temps là, je le regrettais amèrement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comme une ombre égarée. PV Alan.   Sam 16 Aoû - 11:37




Ayla & Alan

" Si tu savais... "

Que dire d'elle ? Pour le moment pas énormément, c'était une louve, sans meute apparemment... Elle était beaucoup sur la défensive, comme si le danger était imminent. Nous étions assis tous les deux sur le banc, elle ne cessait de me relooker. J'ai quelque chose sur le visage ? Ou bien, elle me regardait juste pour voir à qui elle avait à faire.

Être oméga... Je n'ai pas connu ça bien longtemps, mais je sais comme ça peut être lourd. La solitude, le désespoir, combattre seul ces durs moments de nuits de pleine.

La légère brise que soufflait le vent était agréable et douce, le croisant de lune éclairait les alentours, et, le peux de lampadaire fixer au sol du parc illuminaient nos visages. Je ne pouvais pas nier, elle est resplendissante, un beau visage expriment de la gentillesse et de la douceur, sa chevelure blonde prenant un léger air de doré. Mais étrangement, elle me semblait familière, pourtant, je ne l'ai jamais vue auparavant... Comme si son visage me disait quelque chose.

Il eut un moment de silence avant que la jeune louve reprît la parole.

- Et sinon, t'es au lycée ?

Il me fallut un moment avant de répondre. Tous chez elle me perturbe, tous chez elle me disent vaguement quelque chose. Cela en devenait même attirant, comme si je pouvais être attiré par une personne dès le premier soir... Sûrement encore une de ses nombreuses choses bizarres que peut avoir un loup-garou.

- Oui, je suis au lycée. Toi non, je ne pense pas t'avoir déjà vu dans les couloirs du lycée.

Peut-être quelque compte si inscrire... Donc elle est nouvelle dans cette ville.

- Hum... Tu comptes t'inscrire ? Si c'est le cas, je me ferrais un plaisir de te guider et de t'aider en quoi que ce soit !

J'attendais le moment où elle allait me répondre. Posant mon dos contre le banc toute en regardent le ciel parsemer d'étoiles, je ne lui laissais pas le temps de répondre, après tous, elle peut répondre aux deux questions quand elle me répondra.

- Au faîte, je ne me suis pas présenté... Je m'appelle Alan Hamille, et toi ?


Codage par Phantasmagoria
Revenir en haut Aller en bas
Ayla Swan

avatar

Age : 19
Messages : 113
Dollars : 133
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : Cheeez moiii :face:

MessageSujet: Re: Comme une ombre égarée. PV Alan.   Lun 15 Sep - 20:19



La confiance se perd en litre et se gagne en gouttes.


Le vent froid soufflait dans mes cheveux doré. Je regardais le jeune homme avec timidité; cherchant quoi répondre à ses questions. Un idée me vint en tête, peut-être pourrais-je lui parler de ce Scott Delago qui s'est montré un peu bizarre avec moi ? Et de cette photo que j'avais, de sa réaction, de tout. Lui raconter en bref mon histoire. Je lui tendis un sourire timide avant de frissoner en me réchauffant contre moi même. Il me regardait un peu avec assistance et je me sentais gêné sous son regard embrasé.
- Si je suis dans le lycée ! J'ai même fais la rencontre d'un garçon un peu bizarre, Scott Delago, quand je lui est dit que je cherchais un certain McCall il a prit un comportement bizarre et il avait l'air de le connaître.. Peut-être que tu le connais toi aussi ? Je le cherche depuis longtemps, c'est très important pour moi tu comprends ? Il faut que je retrouve, ce McCall..
C'était vrai que c'était un peu bizarre comme rencontre, parler déjà de mes problèmes, mais c'était tellement important pour moi, je devais à tout prix le retrouver, cet homme et lui poser des questions sur ma mère, et savoir ce qu'il représentait pour elle.
Le jeune homme avait l'air fort sympathique, il se présenta, alors je décidais de me présenter à mon tours.
- Moi c'est Ayla Swan ! Je ne viens pas d'ici en fait, j'ai pas trop l'habitude de rencontrer des gens dans la rue aha.
Je riais un peu nerveusement mais je tentais de lui montrer que j'avais quand même moins peur et plus confiance en lui. La nuit était belle ce soir là, et je savais que ce Allan n'était pas quelqu'un de méchant, mais il valait mieux être prudent, ma mère m'avait toujours appris à être prudente avec les inconnus et m'avait toujours conseillé de faire très attention. Il m'arrivait parfois de contré cette règle, comme ce soir là par exemple, je donnais des détails de ma vie qui pouvait m'être fatal par certains moments.. Mais étrangement, ce jeune homme m'inspirait confiance, peut-être était-ce l'innocence dans ses yeux bleus ? Ou encore les traits de son visage ? Je n'en savais rien, mais je savais qu'en sa compagnie, je ne risquais rien.
©City pub

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme une ombre égarée. PV Alan.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme une ombre égarée. PV Alan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur cette terre, comme l'ombre nous passons. Sortis de la poussière, nous y retournerons. PV Louvly
» Comme une ombre dans la foule... [libre] [TERMINE]
» (M) AU CHOIX/je serais comme ton ombre.
» Comme une ombre
» Quelque chose comme une ombre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Dans les quartiers de Beacon Hills :: Dans la rue-
Sauter vers: