Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perdu pour le futur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Perdu pour le futur   Ven 11 Juil - 14:24

Cela faisait un mois que j’étais arrivée dans cette ville, un mois que je dormais dans ce centre, cette prison, un mois que j’étais élève du lycée. Si peu de temps et c’était déjà le moment de choisir vers où nous voulons aller plus tard, notre futur. Comment est-ce qu’ils veulent qu’on choisisse. J’avais les yeux fixée sur ma feuille rempli de petit carrée blanc, le coach faisait son discours sur ‘’ce qu’il faut faire plus tard’’ et moi je suffoquais, il voulait cette feuille pour la fin du cours. Un regard autour de moi et je vis plusieurs élève écrire leur feuille, le coach se promenait dans les rangée à critiqué le moindre élève, jusqu’à ce qu’il arrive à moi.

- Hill, on arrive pas a choisir un futur. Il fit une pause. Nous avons donc une gagnante pour l’orientation. Félicitation. À 15h présente toi.

Je venais de me faire prendre et je savais qu’il ne me lâcherait pas tant que le mec de l’orientation confirme ma venu. En plus, il a fallut qu’il m’humilie en le disant si fort. Je sentais mes griffes sortir, j’enrageais qu’il ai fait ça devant tout le monde, en même temps j’enrageais pour n’importe quoi. Je fermais les yeux, essayant de me calmer, pas le moment pour me transformer. La cloche me fit revenir à la réalité, ce bruit strident qui fait mal aux oreilles. Je fus une des dernière à sortir de la classe et me dirigeait vers les escaliers de secours, personne n’y allait jamais, donc je pouvais aisément me calmer et lire sans me faire dérangé.
Une heure de lunch, c’est ce qu’on avait avant que ce bruit infernal se fasse entendre, d’où je me trouvais il était encore pire que ce à quoi on a l’habitude, c’est donc les mains sur les oreilles que je retournais dans le couloir en route vers mon prochain cours, Anglais. Ce cours allait être tranquille, le professeur me laisse souvent faire ce que je veux ayant une bonne note et étant en avance. Assise au fond, je me mis à observer la classe, certains dormaient, d’autres écoutaient et d’autres comme moi s’avançaient. Le tout était ennuyant, je m’endormais juste à les voir faire. Je sortis mon livre du moment et me mis à lire et ce durant tout le cours. Lorsque le professeur se mit à annoncer son prochain cours, on entendit toutes la classe ranger leur matériel, la fin de la journée tout le monde veut quitter rapidement. Une dernière cloche et c’est dans un troupeau que tous se levait direction la porte, je pris mon temps, le capuchon de mon chandail sur la tête, je fus encore une fois la dernière à sortir. Les couloirs se vidaient tranquillement et moi je marchais dans l’autre sens vers le bureau de l’orientation. Je m’appuyais sur le mur proche de la porte du bureau attendant qu’on me demande.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Perdu pour le futur   Ven 11 Juil - 19:26

A cet instant, j’aurais tout donner pour être dans mon cabinet. S’occuper de patients, c’était intéressant, j’aimait ça, c’était mon travail. Deviner où étaient leurs maux, savoir les guérir. Utiliser des mots touts fait juste pour ça, comprendre, relier tout ensemble et poser des questions. Dans n’importe quel ordre.
Je n’avais pas à m’attacher à eux, et cela m’arrangeait.
Mais forcément, il a fallu qu’un jour, je décide de faire une bonne action. Ca m’a pris soudainement tandis que je rencontrais un camarade de classe de quand j’étais encore au collège à Beacon Hills. Il a fallu qu’il me parle des trucs d’orientations du lycée. Comme quoi les gamins avaient parfois des difficultés à connaître leur futur.

Et comme moi-même je n’ai pas eut d’ambition avant ma rencontre avec Candle, j’ai soudain eut cette idée en tête de leur donner cette ambition qui leur manquait peut-être.
Alors, voilà que je me retrouvais avec une série d’élèves qui étaient tous envoyés de gré ou de force dans mon bureau pour qu’ensemble nous discutions de l’avenir, et de ce qu’il fallait faire plus tard.
C’était déjà le cinquième qui passait par là, et je commençait en avoir assez de parler d’avenir, de futur, de tout cela. Je voulais parler de Liffol et de Capsicum Frédéric II. C’est vrai que c’était idiot de vouloir parler de son enfant et de son chat a quelqu’un qui n’était pas là pour ça, mais je mourrais d’envie de le faire, parce que les personnes qui étaient en face de moi n’en avaient rien à faire de moi. Si, il y en a qui étaient bien embêtés par le fait de ne pas savoir où aller ensuite, mais tout de même. La plupart s’en contrefichaient.
Je préfère mes patients. Eux, ils viennent me voir en sachant très bien que s’ils ne font pas d’efforts, ça leur coûtera de l’argent. Donc on progresse.

Mais ce gamin qui me fait face, n’a même pas besoin d’être là, il sait déjà ce qu’il veut faire. C’est juste que son prof l’a envoyé ici parce qu’il jugeait surement que le métier qu’il voulait, était ridicule. Moi je trouve ça intéressant, de vouloir devenir magicien. C’est pas donné à tout le monde.
Finalement, nous en concluons qu’il n’aura qu’à faire semblant d’aller faire un autre truc, et lui parle d’études de magie. Je ne sais pas comment on a pu trouvé cela, mais au U.S.A il existe même des école pour devenir magicien. Mais pas comme dans Harry Potter. Plus comme Houdini, ou ce genre de machins.

Je me lève, et vais chercher le prochain élève. Enfin la prochaine. Enfin le prochain. Je ne sais pas, son nom est vraiment bizarre. Je suppose que c’est féminin. Tous les noms masculins finissent en o et les noms féminins finissent en a. Généralement.
C’est un bon gros préjugé, mais je n’ai pas envie de me casser la tête avec ça.

- Keilya Hill ?

Je vois une blonde dans le couloir. Bon ça doit être elle. D’un air nonchalant, je la laisse entrer avant d’aller me placer derrière mon bureau. J’éteins toutes les pages qui concernait monsieur le magicien, et m’intéresse à cette fille.

- Bon. Quel est ton problème ? Tu sais ce que tu veux faire ou pas ?

Je m’ennuie. Qu’un élève schizophrène débarque et que je doive m’en occuper, s’il vous plait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Perdu pour le futur   Lun 14 Juil - 13:58

Trois heures et quart, il était en retard, quinze minutes que je poireautais sur ce mur à attendre mon tour, par chance j’étais la seule présente dans ce corridor. Généralement les discussions que je percevais sur l’orientation était des élèves qui voulait perdre leur temps, ne pas aller en cours ou seulement que les professeurs ne savait plus quoi faire d’eux. Moi, je ne savais vraiment pas quoi faire de ma vie, mais en plus, je ne pouvais rien faire de ma vie, qui allait engager une fille recluse et qui disparaissait dès qu’elle se fâchait le moindrement ou lors des pleines lunes.

J’avais lu dans un livre que les loups se tenaient en meute, mais j’étais surement la seule présente dans cette ville perdu. Non, je n’aimais pas mon existence, je n’aimais pas ce que j’étais, j’avais surement des problèmes dans la tête et personne n’est assez proche de moi pour me le faire remarquer. Pas de famille, pas d’amie, pas de guide. Me plaignais-je trop, surement mais aller dire à une fille dépressive sur les bords, d’arrêter de se plaindre.


- Keilya Hill.

Ah c’était enfin mon tour, lorsque je me décollais du mur, son expression changea. Mon nom n’aidait pas à savoir mon sexe, j’en étais habitué. J’entrais donc sans un regard de plus pour cette homme, je ne pris aucune des deux chaises offerte devant moi, rester debout, répondre au questions et quitter rapidement, j’avais envie, besoin de courir. Le voyant fermer la porte, je soupirais, une odeur forte me pris au nez, c’était lui, je n’étais pas certaine. Il s’ennuyait autant que moi de ce rendez-vous, je me mis à le fixer, me demandant pourquoi il était présent s’il n’en avait pas du tout envie. Encore une fois, ma curiosité pris-le dessus.

- Pourquoi êtes-vous ici, si cela vous ennuie tant ?

Bon, je venais de me tirer dans le pied, me vendre totalement, comment savais-je qu’il ne voulait pas être ici. Je ne le voulais pas, mais là, fallait vraiment que je sois stupide pour lui poser cette question.

- C’est que vous avez un air qui n’a pas envie d’être… là. Finis-je de dire dans un murmure.

Je me sentais mal à l’aise dans ce petit local, je me demandais encore pourquoi j’étais là. Même moi, je ne voulais pas être là, foutu coach qui m’a obliger, il fallait vraiment qu’il inspecte toutes les feuilles. Je croisais les bras et me mis à tanguer d’un pied à l’autre, je n’étais pas nerveuse, mais je commençais à ressentir le besoin de bouger. Comme les hyperactifs lorsque le tout traine en longueur, ils se doivent de bouger et bien là je devais sortir d’ici. En plus, j’avais la sensation de me faire analyser, comme si cet homme m’inspectait sur toutes les coutures pour trouver la moindre faille, c’était assez déplaisant. Je me mis à éviter son regard, peut-être qu’ainsi il n’allait rien voir de mon mal être et ne pas découvrir ce que je cache au fond de moi.

Après plusieurs minutes je pris place en face de lui, j’étais là pour me faire orienter et donc il fallait bien commencer un jour. Je mis ma feuille vide sur sa table et me callais sur la chaise attendant un verdict. Il allait avoir du boulot, je ne savais même pas ce qui m’intéressait à part la course et les livres, c’est avec eux que j’ai su qui j’étais devenu après la morsure, comment fonctionnait le système des centres jeunesses et des placements. Cela m’a protégée en quelque sorte.

Attendant, j’observais le local, un peu vide avec deux, trois babioles qui décoraient, le tout dans les teintes beige et brune, celle de l’école. Je ne sais pas combien de temps ont se trouvait là, a se regarder dans le blanc des yeux, la cloche se remis a sonner, un peu loin. Elle réussit tout de même à me faire mal aux oreilles, étais-je si fatigué pour ne pas arriver à faire abstraction, je dus me protéger les oreilles en grimaçant. Une autre chose que j’aurais dû cacher, je n’étais pas la plus douée aujourd’hui. Je relevais la tête, ennuyée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Perdu pour le futur   Lun 14 Juil - 18:12

Cela ne m’étonnerait guère qu’à force de passer du temps à ce bureau, où il n’y a pas grand-chose qui m’intéresse, je fasse une tête si peu motivé, qu’elle puisse le remarquer. Je dis ça puisque l’élève qui me fait face, viens de me demander ce que je pouvais faire ici si je m’ennuyais.
Et bien, les adultes n’ont malheureusement pas le choix pour certaines choses, et cela s’appelle de la fatalité. J’ai fait un choix que je n’aurais pas du faire, et je ne peux pas le refuser. Cette fille semble perspicace en tout cas. Dommage qu’elle ne l’est pas assez pour savoir ce qu’elle désire être plus tard. Et, elle aurait pu répondre à ma question, plutôt que de remarquer que je n’ai qu’une envie, celle de bayer aux corneilles. Puis de m’assoupir.
Manque de chance c’est impossible.

Pour une raison que j’ignore, elle me précise bien pourquoi elle vient de dire cela. Je m’en doutais, même moi je suis sûr que je l’aurais vu si je me serais vu devant un miroir. Elle n’a pas à le préciser. C’est étrange.
Mais je n’ai pas envie de m’attarder à des détails qui ne serviraient à rien pour son orientation. J’aimerais juste qu’elle réponde à ma question.

Elle semble mal à l’aise en tout cas. Pas a sa place. Elle ne tient pas en place, à vrai dire. Elle semble bouger un peu beaucoup. Je connais bien évidemment les symptômes de l’hyperactivité, et sait que cela peut en être, mais je pencherais plus pour de la nervosité. Certains élèves sont nerveux à l’idée de parler de leur avenir avec un inconnu. Malheureusement, dans ces cas là, je dois toujours les mettre en confiance, et autant dire que ça ne me fait pas envie.
Je l’observe se déplacer dans la pièce. J’aimerais bien commencer pour pouvoir plus vite finir, si elle pouvait se dépêcher d’aller mieux. Comment ça il faut que je parle ? C’est tellement ennuyant.

- Et donc. Qu’est ce que tu aimes dans la vie ?

Non parce que si elle est vraiment perdue, autant l’aider de cette façon.

- Par exemple, moi j’aime mon chat.

C’est vrai que ça n’aide pas vraiment pour une orientation, mais je ne vois pas vraiment quoi dire d’autre. J’aime quoi sinon. Les violoncelles.
Bien sûr, cela n’est pas vrai. Je les aime bien mais pas au point de les adorer. Cela serait trop ironique d’ailleurs. Woho Cello le Violoncelle aime les Violoncelles.
Non.
Bref, revenons à cette jeune fille nommée….Keilya un truc du genre.

- Ce que tu aimes pourrait te servir pour ton orientation. Sinon cela dépend de tes qualités et défauts.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdu pour le futur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu pour le futur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une aide pour un futur membre ?
» Règle sur la bataille navale.
» Kit pour un futur compte
» Liens et histoire pour mon futur DC. Clan du vent. Guerrière. Lumière du Matin
» Avis pour un futur design

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Lycée de Beacon Hills :: Quelque part dans le lycée-
Sauter vers: