Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aria Brown

avatar

Age : 19
Messages : 124
Dollars : 142
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Dim 20 Juil - 18:42

"Une drôle d'amitié."


Bon c'était reparti pour un tour.. Les cours, le lycée toutes ces conneries, Aria espérait bien que c'était la dernière fois qu'elle déménageait.
Etant du genre timide c'était dur pour elle de se faire des amis.
Elle n'avait pour l'instant rencontré qu'une personne qui soit son ami. Ayla Swan.
Ok.. C'était pas non plus sa meilleure amie, mais c'était son amie et ce, depuis qu'elle lui avait adressée la parole dans un cours qu'elles avaient en commun, elles étaient toutes les deux nouvelles, quelle coïncidence.
Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle parle beaucoup et qu'elle dégage une grande confiance en elle..
Aria aurait bien voulu avoir une telle assurance, mais non, elle, c'était du genre à être timide et à se glisser discrètement vers une quelconque cachette.
A vouloir se poser dans un coin tranquille, et faire ce qu'elle a envie de faire, elle arrive rarement à faire le premier pas vers les gens..
Bref, elle se préparait tranquillement à partir en cours, un petit jean slim noir, des bottines à lacets.. Oui ces chaussures noires, elles aussi, dont on voit l'usure à force de les mettre, donnant un côté encore plus spécial à sa tenue, un débardeur simple blanc et sa veste kaki, pourvue d'une fourrure le long de la fermeture éclair et parcourant le col de sa capuche, beaucoup trop grande pour elle, des cheveux lâches, par vraiment coiffés. Et elle était prête à affronter son lycée.
Aujourd'hui l'envie lui manquait, si elle l'avait pu elle serait restée chez elle, à traîner, à ne rien faire de spécial.
Elle attrapa son sac en bandoulière plutôt lâche lui aussi d'ailleurs, après s'être maquillée, puis elle fonça en cours d'un air las.
Il faisait beau dehors, pas l'ombre d'un nuage.. Tant mieux, elle n'avait pas envie de prendre la flotte. Elle n'avait pas vraiment la tenue pour quoi..
Le chemin n'était pas très long jusqu'à son lycée, enfin.. Elle mettait quand même un bon quart d'heure pour y aller.. Peut être qu'il était temps pour la petite Aria de passer son permis, non ?
Et comme tout les jours elle passa à côté de cet homme, un SDF, il est constamment en train de dormir contre le petit muret de béton lorsqu'elle passe ici le matin, le soir, il n'est plus là, mais revient ici tout les matins.. Oui c'est bizarre.
Elle croisa beaucoup de chat aussi, c'était courant dans toutes les villes, les chats errants.
Le soleil brillait en cette heure matinale, on sentait encore l'air frais de l'aube, mais les rayons s'occupait déjà de faire réchauffer l'air.
Elle suivait la vieille et petite allée oubliée au fil du temps par les passants, ce petit chemin était pourtant très beau, il devait y avoir des bancs tout les deux ou trois mètre, plusieurs lampadaires, des arbres sous lesquels s'abriter.
Tout était fait de.. Pierre ? Elle ne savait pas trop, mais on voyait clairement que c'était à l'abandon, rendait l'endroit plutôt sinistre et maussade, quelqu'un de superstitieux ne pourrait s'aventurer dans cette allée sans avoir le cœur battant à tout rompre dans sa poitrine.
Elle arriva à son lycée peu avant l'heure de son cours, passa rapidement à son casier pour prendre quelques affaires, et rentra juste à temps dans la salle de cours, puis alla s'installer sur une table au fond de la classe.. Et attendit son binôme et amie, visiblement en retard.. Ou peut être pas.
Le regard de Aria se posa juste à ce moment là sur la silhouette qui venait de se dessinait dans l'encadrement de la porte, une chevelure longue, bouclée, et blonde, des yeux intensément clairs tout les deux et vairons...
C'était étrange, les gens étaient en principe mal à l'aise avec des personne aux yeux vairons, Aria elle était fascinée par le regard bicolore de sa jeune amie.
Ayla était debout et sembla chercher quelque chose ou quelqu'un du regard et s'arrêta lorsqu'elle croisa le regard noisette de la blondinette assise, qui l'attendait.
Elle s'entendait bien avec Ayla, c'était une drôle d'amitié, l'une constamment emballée, hyperactive, et l'autre un peu plus calme..

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aria Brown
« C’est comme si des centaines de poignards vous transperçaient tous en même temps... On ne peut plus respirer, on ne peut plus penser... ou juste à la douleur qu’on éprouve. » ©️ Joy


Spoiler:
 


Dernière édition par Aria Brown le Lun 21 Juil - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayla Swan

avatar

Age : 19
Messages : 113
Dollars : 133
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : Cheeez moiii :face:

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Lun 21 Juil - 20:32

Driiiiiing.
Oh non.. Pas ce foutu réveil ! J'ouvrais les yeux pour la première fois de la journée. La pièce de ma chambre était éclairée par la lumière du jour qui semblait bien rayonnante ce matin là. D'un geste lent, je posais lourdement ma main sur le bouton « off » de cette satané machine bruyante. Je restais allongée, là, durant un long moment. Mon corps semblait être ancré dans mon matelas, mais les profs croiraient-ils à une excuse aussi bidon ? Je soupirais, las de ces cours à répétitions! L'avantage ? J'avais désormais une amie. Je me levais donc, toujours avec cette même lassitude. Une bonne douche me ferait certainement du bien. J'avais eu du mal au départ avec le décalage horaire entre la Californie et l'Alaska, léger, mais fatal! 
J'enlevais mes habits avec nonchalance, me regardait un moment dans le miroir pis.. tiens j'avais prit de la poitrine! Tant mieux. Je me souvenais encore de la gosse que j'étais à l'âge de 12 ans, maigre comme un cloue et plate comme une planche. Maintenant j'étais fière de mes courbes féminine qui faisait tout les fantasmes des mecs, à condition qu'ils soient hétéro bien sûr. J'avais toujours eu du mal à avoir confiance en moi, et la mort de ma mère ne m'avait vraiment pas aider sur ce point là.. Les gens me voyaient souvent comme la fille souriante et éclatante de beauté, plein d'assurance, sans savoir l'histoire qu'il y avait derrière ce beau masque sourire. Enfin bon, avec le temps, ils finiront par comprendre que je n'étais pas cette fille là, mais plutôt moi. J'entrais de le petit bac de douche et ouvrait l'eau. Froide, toujours. Ça me rappelait la neige d'Alaska...
Je me demandais toujours comment Aria avait-elle pu devenir mon amie ? C'est vrai quoi, on était si différente! Elle de nature calme et timide, et moi bavarde et excitée. Mais bon, on devait se compléter un peu au fond. Un sourire se dessinait sur mes lèvres quand je repensais à notre rencontre. On était deux nouvelles, et le prof avait eu comme excellente idée de nous mettre en binôme, bien sûr il ignorait que Ayla Swan était une machine à parler. Mais il avait bien fait son coup, en mettant moi, avec Aria. Elle avait cette expression dans son regard, quelque chose de mystérieux. Douce enfant. Je me demandais comment réagirait-elle si elle apprenait un jour ce que j'étais réellement ? Pouvais-je lui faire confiance ? Et me voilà qui rêvassait encore, oubliant l'heure. Je devais encore m'habiller et me maquiller. Puis vite, je filais jusqu'à l’arrêt de bus que j'avais raté de quelques secondes à peine puisque je le voyais qui se barrait à toute vitesse. Hé merde.. Je devais attendre le prochain, et je serais encore une fois en retard. Fallait me comprendre, j'avais pas l'habitude des bus, tout ça.. Au bout d'une bonne demi heure, le car jaune pointa le bout de son capot. Je montais à tout vitesse, en me demandant quelle excuse encore j'allais devoir inventer.. Peut-être que l'excuse du départ était pas si mal finalement! Je me voyais bien écrire une seconde fois "réveil tardif" dans mon carnet devant le regard dubitatif du surveillant. Je me regardais une dernière fois des pieds aux épaules avant de sortir du bus en galopant presque. Vêtue d'un slim en jean, de simple savate de plage noir, d'un petit haut débardeur noir et d'une veste en laine beige descendant jusqu'au sommet de mes fesses. Les cheveux, lâche et bouclé, maquillé comme à mon habitude. Une petite paire de boucle d'oreille simple, des perles noirs et le tours était joué! 
Me voici dans la classe, un sourire forcé face au prof qui me dévisageait, l'air de dire Encore en retard Mademoiselle Swan. Il me prit de m'asseoir en vérifiant le motif de mon carnet et lança une remarque du genre, vous devriez changer de réveil Mademoiselle Swan. Il me gonflait vraiment là, toujours à s'en prendre à moi! J'observais la classe de mon œil chercheur et vit mon amie au fond. D'un geste enthousiasme de la main je la saluais.
" Hey ! Salut Aria, ça va comme tu veux?"
Je lui fit mon plus beau sourire. Mes yeux brillaient toujours de bonheur. Elle me déstabilisait lorsqu'elle me fixait, comme si dans mes yeux étaient cachés tout l'or du monde, elle semblait hypnotisé par les deux pupilles unicolore chacune. L'une d'un vert clair électrique, l'autre d'un bleu pâle profond. J'étais touchée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Brown

avatar

Age : 19
Messages : 124
Dollars : 142
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Lun 21 Juil - 22:31

"Une drôle d'amitié."



Après avoir affronter le professeur plutôt mécontent de voir Miss Swan encore en retard, Ayla salua Aria avec un enthousiasme déconcertant. Elle était si heureuse de la voir ?

" Hey ! Salut Aria, ça va comme tu veux?"
Tout les élèves se tournèrent vers la blondinette, elle les regarda tous rapidement puis se désintéressa d'eux pour revenir vers Ayla et attendit que sa camarade ait rejoint sa place pour lui répondre.

-Ca va, ca va.. Et toi ? Encore et toujours en retard..?
C'était dans sa nature de taquiner les gens. Elle n'allait pas faire une exception pour Ayla.
Elle ne perdit pas trop de temps, et sortit ses affaires de cours, bien qu'elle n'ait pas envie de travailler aujourd'hui.. Elle aurait dû sécher en fait.. Ca lui aurait évité de venir ici.
Elle soupira en se trouvant bien bête d'avoir fait le chemin jusque ici..
Le cours commença pendant que son binôme s'installait à côté d'elle, Aria ouvrit son cahier, découvrant ses nombreux dessins dans les marges qui restent en principe vident. Pas chez Aria. Jamais même.
Y avait un peu de tout, des animaux des trucs.. Bizarres ?
Elle même ne savait pas ce qu'elle dessinait parfois.
Tout en se plongeant dans un nouveau dessin, Aria réfléchissait, et prenait quelques notes aussi, façon de dire elle suit le cours quoi.
Elle pensait à son ancien lycée, ses anciens amis.. La première amie qu'elle s'était faite ressemblait en fait à Ayla sur quelques points.. Elle s'appelait Ashley, et c'était elle qui était venue vers Aria.
Puis elle l'avait présentée à toute sa bande d'amis, et c'était ainsi qu'elle s'était intégrée, et après être tombée sous le charme d'un certain Timo, sa mère lui annonça la terrible nouvelle.. Elle allait devoir les quitter et déménager, comme d'habitude quoi, pour changer un peu..
Sa mère l'avait déçue et blessée, elle qui lui avait promis de rester là où ils étaient pour plus d'un an, elle y avait passé un an tout pile. Un an et un jour peut être, c'était plus qu'un an après tout.
Et Aria détestait les adieux, elle gardait bien contact avec ses amis, mais ce n'était pas pareil que de vivre chaque jour avec eux.
La différence c'est que Ayla était aussi nouvelle que Aria.. Elle n'avait donc pas d'autre amie à lui présenter.
Bien qu'elle pensait qu'elle s'en ferait rapidement, son amie ne passait pas inaperçue dans les couloirs elle en était sûre. Comment louper Ayla ?
Belle, souriante, et dans le genre confiante on pouvait pas faire mieux.
Malgré tout, Aria restait septique..
Elle avait l'impression qu'au fond Ayla était quelqu'un qui avait besoin qu'on la rassure, qu'elle cachait une grande sensibilité..
Mais ça elle le gardait pour elle, peut être était ce complètement faux, elle n'était pas devin.
Aria sortit alors tout à coup de ses pensées et regarda sa camarade en lui adressant un léger sourire, avant de redresser la tête vers le prof'..
Ce cours de biologie l'ennuyait terriblement décidément.
Habituellement, elle appréciait ce genre de cours, mais aujourd'hui elle n'avait envie de rien apparemment.

-J'aurais dû sécher, souffla t elle à sa camarade, en continuant de prendre des notes, comme si tout était normal.
Peut être sècherait elle le prochain cours.. C'était quoi déjà ? Physique ?
Alors oui certainement, elle ne savait pas ce qu'elle comptait faire, mais elle ne resterait pas, les secondes paraissaient être des heures, c'était intenable..
Peut être que Ayla l'accompagnera, ou peut être qu'elle la convaincrait d'aller à ce cours pour sauver son avenir...
En cas de casse elle appellerait son frère, il l'aiderait et puis voilà, mais il y avait des jours, où elle ne pouvait juste pas supporter d'être là, en cours, et prétendre être intéressée par ce qu'on lui apprenait.
Elle termina alors sa phrase et jeta un coup d'oeil vers Ayla, avant de lui faire un sourire complice, ça voulait simplement dire "Tu te joins à moi pour l'école buissonnière ou pas ?".

Code couleur.:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aria Brown
« C’est comme si des centaines de poignards vous transperçaient tous en même temps... On ne peut plus respirer, on ne peut plus penser... ou juste à la douleur qu’on éprouve. » ©️ Joy


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayla Swan

avatar

Age : 19
Messages : 113
Dollars : 133
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : Cheeez moiii :face:

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Lun 4 Aoû - 13:41

Je m'installais à ma place près d'Aria, tandis que les autres jetaient sur moi leur regard foudroyant, j'avais peut-être haussé le ton c'est vrai, en saluant mon amie, mais quand même ? Je tournais la tête vers le prof, ses yeux noir me fixait avec mépris, oups, j'avais vraiment fait une gaffe. Je bafouillais de légère excuses et tenta de me faire la plus petite possible pour les prochaine minutes à venir. Aria me répondit avec une taquinerie pendant que le prof commençait son cours, je sortit mon livre et mon cahier et commença à gribouiller dessus, j'étais de nature éparpillé.. Je lançais un coup d’œil sur le cahier de mon amie qui était dans le même était que le mien, j'aimais bien son style, on avait au moins un point en commun, on ne gardait jamais nos affaires propre, du moins nos cahier, contrairement à elle il m'arrivait même de dessinait en plein milieu des pages et j'étais obligé de contournais mon dessin lorsqu'il fallait se mettre à recopier le cour. Je lui fis un sourire puis lui répondit en chuchotant.
" Ecoute, c'est pas d'ma faute, mon lit est tombé amoureux d'moi, il voulait plus que j'parte. "
Puis je ricanais silencieusement avant de sortir ma trousse et le reste de mes affaires. L'ennuis s'installa bien vite dans la pièce tandis que le prof marquais une série de calcul sur le tableau, de la bio, en première heure, et en plus avec des calculs, la catastrophe pour un mardi matin. Je soupirais désespérément, avant de commençais un premier calcul qui servirait à calculer le volume de la plante de je ne sais quoi encore. Aria semblait aussi blasée que moi. J'entendis sa petite voix souffler à mon oreille. J'aurais dû sécher. Je lui souris en comprenant l'idée qu'elle avait derrière la tête. Une idée commença à germer peu à peu dans ma tête et d'un geste brusque je tombais en arrière, me déchirant le bras par la même occasion, le sang coulait mais je savais que ça ne durerait pas longtemps et il fallait faire vite. Je prit le bras de ma camarade.
" Vite range tes affaires."
Je lui montrais le sang qui coulait à flot sur mon bras, et je voyais tout les regards des élèves choqués sur nous, le prof ne semblait pas avoir remarqué l'agitation. Je rangeais à mon tours mon sac avant de parler haut et fort.
" Monsieur Aria peut m'accompagner à l'infirmerie, je suis blessée."
Je faisais une grimace douloureuse et le prof, surpris par tout le sang qui submergeait mon bras n'osa pas dire non, alors dans un geste pressé, je pris le bras de mon amie et la conduisit dehors. On arriva pile au bon moment car ma blessure commençait à cicatrisait. J’essuyais le reste du sang en faisais mine d'avoir encore un peu mal. Elle semblait inquiète. Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir inventer pour justifier ma guérison plus que rapide ? J'évitais son regard en filant dans le couloir jusqu'à la sortie, réfléchissant à une solution.
" On va à la bibliothèque ? "
Il fallait qu'elle oublie cet incident, je devais la faire penser à autre chose. Mon sourire s'élargit sur mon visage et mes deux yeux vairons se mirent à briller d'un éclat mystérieux. Je fis une grimace pour dire "un livre c'est moins ennuyeux qu'un cours de bio" avant de lui montrais la direction à prendre dans un geste ridicule.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Brown

avatar

Age : 19
Messages : 124
Dollars : 142
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Lun 4 Aoû - 16:18

Allons nous en..



A son tour, Ayla avait sorti ses affaires, du coin de l’œil, Aria avait remarqué qu'elle n'était pas la seule à s'ennuyer, c'était donc tout naturellement qu'elle avait proposé, implicitement, à sa camarade de faire l'école buissionière, après que celle ci lui expliquer la cause de son retard.
C'est vrai qu'un lit amoureux, ça doit être dur de s'en séparer.
Visiblement, Ayla était de bonne humeur, et aimait s'amuser tout comme Aria.

Alors qu'elle venait de lui souffler son idée à l'oreille, Aria continua de suivre le cours en bonne élève lorsqu'un bruit sourd la fit sursauter, elle se tourna et ses yeux se posèrent sur une Ayla qui se vidait littéralement de son sang, et la première réaction de la jeune adolescente fut d'ordonner à Aria de ranger ses affaires qui prise de panique rangea le tout maladroitement, en se demandant encore ce qu'il venait de se passer en à peine une fraction de seconde.

Les élèves la regardaient horrifiés par ce spectacle qu'elle offrait aux adolescents les entourant. Tout le monde s'agitait sur sa chaise, on entendait des murmures, des « Beurk » valsaient dans la salle de cours alors qu'Ayla rangeait ses affaires rapidement, elle ne les avait pas toutes sorties, et rangea le peu qu'elle avait sorti à la vitesse de l'éclair en esquissant un rictus de douleur.
Elle s'écria alors aux travers de la classe, et réclama le droit d'aller à l'infirmerie avec Aria comme accompagnatrice, pour soigner sa plaie, le professeur esquissa un air surpris puis de dégoût avant de les autoriser à sortir ensemble de la salle sous les yeux ébahis des élèves dont les visages exprimaient le dégoût, alors que celui de Ayla exprimait seulement la douleur, ça devait faire mal, et malgré l'aspect révulsant de la plaie, Aria s'inquiétait vraiment pour sa jeune amie..
Sauf qu'elle agissait comme si de rien n'était et traversa d'un pas rapide et léger le couloir jusqu'à la sortie, et étrangement elle lui proposa d'aller à la bibliothèque..
Elles étaient sorties pour aller à l'infirmerie et pour une bonne raison vu que son bras pissait le sang, Aria comprit alors qu'elle l'avait fait pour sortir du cours, mais sa blessure, elle ne s'était pas envolée !
Si elle pensait pouvoir la duper comme ça...
Malgré son large sourire et ses yeux brillant, Aria n'allait pas la laisser s'en sortir ainsi, elle lui attrapa donc le bras un air sévère sur le visage, qui devint stupeur lorsque son regard noisette se posa sur la peau parfaitement lisse de Ayla, mais elle n'avait pas rêvé puisque du sang lui dégoulinait encore sur le bras et il était frais..
Aria regarda alors sa main, ses doigts étaient maintenant plein de sang. C'était malin.
Elle empoigna alors silencieusement Ayla et la guida jusqu'aux toilettes pour fille, elle se lava rapidement les mains, elles n'allaient pas rester avec du sang toute la journée non plus, Ayla passa son bras sous le filet d'eau pur qui prit une couleur rougeâtre, ses yeux ne pouvait se décoller de cette teinte bordeaux que prenait l'eau.. Lorsque la peau de Ayla était redevenue parfaitement propre dénudé de son sang, Aria regarda par la fenêtre avant de se mettre face à elle.

-Tu peux m'expliquer comment tu as fait ça ? Et tu me connais.. Sois sincère.

Ça lui semblait complètement dingue, comment avait elle pu monter un coup pareil ? Juste comme ça en quelques secondes..
Aria était complètement dépassée par les récents évènements et attendait avec impatience la réponse de sa camarade.
Elle soupira tout à coup un peu perdue, et regarda dehors..

-Qu'est ce que tu veux bien faire à la bibliothèque de toute façon ?

C'est vrai qu'il n'y avait rien à faire à la bibliothèque, et ce serait se faire pincer en dehors des cours, rares sont les élèves qui n'ont pas cours à cette heure ci, et il y avait toujours la bibliothécaire..
Si elles pouvaient éviter de finir dans le bureau du principal, ça l'arrangeait bien, mais avant de s’éclipser, Aria exigeait des explications sur cette blessure, elle avait paru tellement réelle.
Comment avait elle disparue ?
Décidément, il se passait des trucs vraiment étranges dans cette ville, elle espérait être au bout de ses surprises.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aria Brown
« C’est comme si des centaines de poignards vous transperçaient tous en même temps... On ne peut plus respirer, on ne peut plus penser... ou juste à la douleur qu’on éprouve. » ©️ Joy


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayla Swan

avatar

Age : 19
Messages : 113
Dollars : 133
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : Cheeez moiii :face:

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Lun 11 Aoû - 16:18

" Je peux pas encore t'en parler, désolé. Mais t'inquiète c'est rien d'important!"
Mon ton était très sérieux lorsque je répondit à mon amie, je ne pouvais rien lui dire pour le moment, je n'avais pas assez confiance et puis c'était trop tôt et trop dangereux ! Je regardais avec une expression bien douteuse, il fallait le dire. Les humains, du moins certains, ignoraient notre existence pour la plupart, je ne connaissais pas encore assez Aria pour savoir si elle pourrait garder son calme en apprenant la vérité. Dans le cas contraire, je ne savais vraiment pas ce que je ferais, mais l'option de meurtre était la plus envisageable. Je fis une grimace en m'imaginant la tuer. Je préférais encore la mentir que de faire une chose pareille. Même si il fallait le dire, je mourrais d'envie d'en parler à quelqu'un, je ne devais pas être la seule quand même à dire à une humaine ma vraie nature ? Peut-être même que certains d'entre nous dans ce lycée avait déjà fais l'erreur fatal ? J'en avais assez d'être seule à garder mes secrets, je devais parler de tout, mon enfance, la mort de ma mère, et tout ce qui suivit. Aria ne semblait vraiment pas être une fille comme les autres, je le savais au fond de moi que je pouvais lui faire confiance, mais mon instinct animal me disait de me méfier.
" Dit.. Ça te dirait de venir chez moi ce soir ?"
Comment aurais-je pu savoir que ce que je m’apprêtais à faire était une erreur fatal ? Comment avais-je pu oublier que ce soir là était la pleine lune et que étant une simple Oméga je peinais à me contrôler ? J'attendais sa réponse avec impatience en me demandant si mon appart était assez ranger ou pas pour accueillir quelqu'un, de toute façon c'était trop tard j'avais déjà lancer l'invite. Je me dirigeais donc vers la Bibliothèque en attendant qu'elle me réponde, elle était sur mes pas, j'ouvrais la porte avec un grand geste et lui montra une table de mon bras, tout au fond. J'avançais discrètement, sans me faire repérer et choisi un livre rapidement. Sur les loups. Si je voulais lui dire mon secret, je devais commencer par des énigmes étrange. 
" T'aime bien les loups ? Moi je les adore."
Puis je lui montrais une image d'un loup blanc à la fourrure mi-longue qui me ressemblait beaucoup lors de ma transformation, excepté qu'il n'avait pas deux yeux luisant vairons.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Brown

avatar

Age : 19
Messages : 124
Dollars : 142
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Lun 11 Aoû - 17:43

Histoire des "Lupus"

Aria avait l'impression que Ayla été dérangée par sa question, comme si elle cherchait à la fuir, pour ne jamais avoir à y répondre..
La blondinette était tolérante elle n'allait pas s'énerver contre elle ou quoi que ce soit, elle voulait juste comprendre ce qu'il venait de se passer, parce qu'il fallait l'avouer, c'était dingue, même irréel.. Ça ne devrait pas être possible.
Elle la scrutait de sa petit hauteur d'un regard qui se voulait sévère.
Lorsqu'elle lui répondit qu'elle ne pouvait pas encore lui faire part des explications qu'elle demandait, Aria se contenta de soupirer, au moins elle savait qu'elle aurait une réponse, bien que ça la frustre qu'elle lui fasse si peu confiance, ce secret n'allait pas la tuer !
Mais tant pis, elle ne voulait perdre une once d'énergie en se disputant avec elle pour ce futile détail et ainsi attirer l'attention d'oreilles indiscrètes.

-Très bien, si ça peut te faire plaisir, souffla t elle.

Malgré tout ses lèvres la brûler, elle voulait poser des millions de questions, elle voulait en parler avec elle, elle se fichait bien de ce que c'était.
Tant de mystère entouraient cette ville que ça devenait presque bizarre, Aria a l'impression de vivre au cœur d'un nid de mensonge, partout on ment, on cache, on dissimule..
Ça en devenait presque suspect.
Tout à coup comme pour changer de sujet.. Ayla proposa à Aria de venir chez elle ce soir, ce qui étonna fortement la blondinette, mais peut être que si elle ne voulait pas parler de cet événement ici, elle en parlerait ce soir dans un cadre plus privé..
Aria satisfecit sa curiosité ainsi, elle savait que c'était temporaire, qu'elle allait encore se poser des questions dans ses moments de solitudes, mais qu'importe.
Ayla avait l'air impatiente d'avoir sa réponse, elle avait l'air songeuse, mais il n'y avait pas de quoi se mettre dans des états pareils pour si peu..
Tout en longeant les couloirs, Aria comprit que Ayla l'emmenait à la bibliothèque, et elle réfléchissait à sa proposition.. Pourquoi pas après tout, elle demanderait à Evan de passer la prendre après son boulot et puis voilà.

-Eh bien.. Je n'y vois aucun inconvénient, alors oui, pourquoi pas.

Elle y allait parce que ça lui faisait plaisir, mais aussi dans l'espoir d'avoir sa réponse à ce qu'il s'était passé un peu plus tôt.
Elle rentrèrent dans la bibliothèque et Ayla lui fit signe de rejoindre la table au fond de la bibliothèque, elles avancèrent discrètement, et rapidement jusque la table.
A peine assises, Ayla avait déjà un livre en main, elle avait donc un truc à montrer à Aria...
Elle ouvrit son livre, et lui demanda ce qu'elle pensait des loups, en lui montrant la photo d'un magnifique loup blanc, un des plus beaux spécimens surement.
Le loups sauvages étaient toujours plus beau que les loups qu'on peut voir dans un zoo, et pourtant depuis toute petite Aria est attirée par ces animaux.
Lorsque sa jeune amie avoua adorer les loups, Aria esquissa un petit sourire.

-Encore un point en commun, j'ai toujours admiré les loups jusqu'à m'identifier à leur comportement.. Loup solitaire, chef de meute, ou juste loup de meute, j'ai beaucoup étudié le sujet, ricana t elle en regardant le livre.

Elle tourna quelques page et tomba sur le spécimen qui l'épatée le plus au monde.. Un loup dont la fourrure blanche comme la neige est parsemé de noir sur les extrémités.. Ces loups sont tellement rares...
Aria caressa l'image comme fascinée, rêvant d'un jour en croiser un sur sa route, un comme ça, pas autrement.

-Il est magnifique, souffla t elle..

Elle observait toujours les autres photos du livre avec un Ayla quand un détail vint lui chatouiller la cervelle, qui eut l'effet d'un déclic et ses lèvres s'ouvrirent seules.

-Pourquoi ? Ton secret à un rapport avec les loups ? Plaisanta t elle.. Mais il y a toujours une part de  vérité dans une plaisanterie, Aria le savait, elle était parfois manipulatrice, juste pour satisfaire son besoin de savoir, chez elle c'est comme boire.. C'est vitale, essentiel même.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aria Brown
« C’est comme si des centaines de poignards vous transperçaient tous en même temps... On ne peut plus respirer, on ne peut plus penser... ou juste à la douleur qu’on éprouve. » ©️ Joy


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayla Swan

avatar

Age : 19
Messages : 113
Dollars : 133
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : Cheeez moiii :face:

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Lun 11 Aoû - 18:14

Lorsque Aria fit mention de loup solitaire, je levais les yeux vers elle, une lueur étrange dans mon regard, une petite pointe de nostalgie, si seulement elle savait à quel point ce n'était pas amusant de faire partie des loups solitaire, à quel point on se sentait faible et sans défense. Mais surtout désespéramment seul. Le regret au fond de mes yeux s'efface immédiatement lorsque Aria souffla qu'il était magnifique, je souris. Peut-être trouverait-elle mon côté lupin beau si je lui montrais plus tard ? Non pas question que je lui montre une chose pareille un jour! Elle serait bien trop choquée.. J'avais du mal à l'imaginer à mes côtés, dans la forêt, moi avec une fourrure blanche et des crocs puissant, elle vulnérable et humaine, c'était étrange de se faire des scénario avec d'autre gens. 
" Pourquoi ? Ton secret à un rapport avec les loups ? "
Mon sourire disparut aussitôt. Et une expression sérieuse se dessina sur mon visage, très sérieuse. Je la fixais de mes deux yeux vairons. Elle semblait plaisanté à l’extérieur mais un quelque chose dans sa voix me faisait dire que non et surtout les battements de son cœur, il s'était légèrement accéléré. Elle se doutait de quelque chose ? Mais quoi ? J'imaginais bien que pour elle, les histoires de loup-garou devait être des histoire pour gamin. Il ne fallait pas qu'elle en devine trop non plus, laisser un peu de mystère était essentiel. Alors, je repris rapidement mon sourire étincelant et les deux pépite de lumière dans mes yeux, rayonnant. Mon masque de petite adolescente banale devait rester intact. 
" Aha et t'as quoi en tête ? Que mon animal de compagnie est un loup peut-être, ou alors tu as mieux ? "
Je ricanais à mon tours, la tension dans l'air avait disparu, et la joie de plaisanter était revenue, je devais m'assurer qu'elle ne se doutait pas de quelque chose de trop suspect. Mes petites dents tel des perles blanches se montrait sous mon beau sourire mensonger. Il était trop tôt, et si elle l'apprenait je ne savais pas ce que je ferais, je devrais peut-être sérieusement la tuer si elle commençait à en parler, mais si elle restait muette, alors là, seulement là, je pourrais la garder en vie. Aria était ma seule amie, et la meilleure je dois dire, elle avait ce caractère unique j'aimais bien, discrète et taquine. Elle n'était vraiment pas comme toute ces filles superficielle qui se la pétait dès que l'occasion se présenté. Je pris un bout de papier et écrivit mon nom, le nom de ma rue, l'adresse de mon appart et le numéro surtout. Donc dans l'ordre ça donnait ; Ayla Swan, Rue des Conifères, Appartements des Conifères, numéro 12, deuxième étage. Je voulais l'inviter à dormir, mais mon appart était trop en désordre et je n'avais rien prévu de spécial pour une petite soirée. Lorsque le lycée finirait, je filerais à l'épicerie la plus proche pour acheter quelques conneries et un bon dvd, histoire de faire passer le temps. Je devais songer à acheter aussi, un deuxième petit matelas, pour le jour où j'aurais de la visite prolongé. D'ailleurs, je devais penser à me trouver un flirt histoire de retrouver les sensations qu'on éprouvait lors d'un baiser ou d'une caresse. Heureusement, que Aria était là elle au moins, elle me permettait de tenir le coup dans ma dur épreuve de solitude.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Brown

avatar

Age : 19
Messages : 124
Dollars : 142
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Mar 12 Aoû - 16:44

A Wolf Story


Visiblement la plaisanterie ne plut pas à Ayla, Aria avait voulu jouer à ça, mais elle n'avait pas pensé que c'était vrai, que son secret avait un rapport avec des loups..
Elle se sentit tomber des nues face à cette mini révélation, bien qu'elle ne soit en aucun cas explicite, mais Aria voyait bien mal comment un secret pourrait être lié à des loups..
La blondinette chercha au fond de son petit cerveau, l'idée de génie qui pourrait tout expliquer.
Mais décidément rien de concret ne lui venait, lorsque Ayla émit l'idée d'avoir un loup chez elle, quelque chose tilta chez Aria..
Elle ne pouvait pas lui balancer son « secret » juste comme ça. Et on faisait difficilement mieux que ça, bien que Ayla ait repris un ton plus amusé, tout traits de sérieux s'étaient effacés aussi vite qu'ils étaient arrivés, non celle ci souriait et ricanait discrètement.
Aria se souvenait qu'elle lui avait adressée le même sourire lorsqu'elles s'étaient rencontrées, bien qu'Aria fut perplexe pendant plusieurs minutes avant de lui rendre son sourire et d'échanger quelques mots avec elle, en fait, Ayla s'était montrée tellement gentille et extravertie comparée aux autres élèves de ce lycée, qu'elle avait limite été choquée.
Mais elle n'allait pas s'en plaindre, elle l'aimait bien, même si à les voir toute les deux, on pourrait le voir comme un drôle de duo.
L'une constamment en train de parler de tout et de rien tout en souriant, Ayla est une hyperactive à côté de Aria dont le silence réveillerait un mort, elles étaient si différentes que ça en était terrifiant, en plus Aria n'est pas le genre demoiselle souriante pour charmer qui que ce soit à chaque carrefour dans les couloirs, non, Aria se contente de suivre le chemin qu'elle doit prendre, elle est juste tellement transparente habituellement qu'à côté de Ayla elle est pire, inexistante.
Elle était consciente qu'elle existait aux yeux vairons de cette blondinette, mais beaucoup moins aux yeux du monde.
Ayla arracha tout à coup un bout de papier, pour y marquer ses coordonnées, c'était bien plus facile d'aller chez elle, en sachant où elle vit c'est sûr.
Aria attrapa alors le petit papier et le regarda d'un air malicieux avant de lui répondre.

-Je sais tu es une Changeuse c'est ça, l'esprit du Loup vit en toi et tu peux te transformer.

Aria adressa un clin d’œil à sa jeune amie.
La blondinette avait toujours adoré les histoires des amérindiens et les légendes des changeurs, elle adorait Coyote et Loup, toujours en train de se chamailler..
Bref, étant gamine elle avait adoré ces histoires et depuis elle les aimait toujours autant.
Mais de là à imaginer que c'était vrai..
Non, elle disait ça sur le ton de la plaisanterie, mais elle espérait au fond un jour pouvoir rencontrer l'esprit de Coyote ou de Loup, ou même tout les autres Changeurs.
Aria attendait avec impatience la réaction de sa chère amie, en espérant ne pas découvrir autre chose après.

-Alors j'ai visé juste ou pas ?


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aria Brown
« C’est comme si des centaines de poignards vous transperçaient tous en même temps... On ne peut plus respirer, on ne peut plus penser... ou juste à la douleur qu’on éprouve. » ©️ Joy


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayla Swan

avatar

Age : 19
Messages : 113
Dollars : 133
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : Cheeez moiii :face:

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Jeu 14 Aoû - 11:50

PLEINE LUNE.
Lorsque Aria mentionna l'idée que j'étais une changeuse et que je pouvais me transformer. Mon visage se crispa encore plus que la première fois. Cette fois je ne pouvais pas me permettre de sourire, la frustration montait peu à peu en moi et je sentais que je transpirais sur ma nuque, une sensation s'installait peu à peu en moi. Que m'arrivait-il ? Il n'y avait que les jours de pleine lunes que mes humeurs changeait à tout bout de champs. Je la fixais de mon regard pénétrant, le mystère flottait à l'intérieur de mes deux pupilles vairons, tandis que je me relevais doucement, sentant que cet sensation étrange et désagréable m’inondait de plus en plus. Je lui fis un faux sourire gênée, et lui dit d'un ton à peine audible.
" Je me sens pas très bien, je crois que je vais rentrée chez moi, on se dit ce soir 18 h ok ? "
Puis sans demander mon reste, je sortis lentement de la bibliothèque, les points serrés. Une idée flottait dans mon esprit, mais je la repoussais, j'espérais de tout mon cœur que cette hypothèse était fausse. Ça ne pouvait être la pleine lune, la dernière remontait à il y avait trop peu, à moins que je me faisais de fausses idées. Je respirais profondément, je devais trouver le contrôle. Je sentais que la bête voulait sortir, qu'elle voulait surgir comme un prédateur assoiffée de sang. Mes griffes refusaient d'entrer à nouveau, et mes yeux, je le sentais se faisaient encore plus brillant et étrange que d'habitude. Lorsque je sentis la fourrure recouvrir mon corps, je me mit à piquer un sprint à la sortie du bahut et me dépêcha de prendre les bois les plus proche. Et là, dans un petit cris, je me laissais tomber sur le sol.
Je ne sais pas combien de temps cela dura, mais lorsque j'ouvris à nouveau les yeux, la nuit commençait à tomber, je regardais mon téléphone pour voir l'heure ; 17h48. Il était presque 18h et je n'avais absolument rien fait ! Où j'étais ? Les arbres m'entouraient, me dominant de leur hauteur. Je me levais, encore un peu étourdie et me précipita vers mon appart, j'espérais sincèrement qu'elle n'arriverait pas en avance. J'entrais par la fenêtre, et me contempla un moment dans la glace. L'horreur fut extrême. J'avais du sang sur les doigts et sur la bouche, des feuilles morte dans les cheveux et de la boue sur mes jambes et mes bras. Je priais pour que ce sang appartienne à un animal, et je n'osais pas allumer la télé pour voir ce qui c'était passé, je me déshabillais lentement laissant tout mes vêtements traînaient par terre. Je pris une douche chaude, brûlante même. Quand soudain, un mal de tête horrible me bourrait le crâne, je sentais à nouveau cette sensation étrange m'envahir, cette... envie.. de tuer. Je sortais en trombe de la salle de bain, mes crocs et mes griffes sortirent dans un cris de douleur et mes cheveux devenaient poils sur mon crâne, mes oreilles, mon corps, mes mains, je devenais louve, et alors que j'entendais la porte s'ouvrir dans un mouvement lent et dans un petit "Ayla ?" inquiet, je m'élançais à travers la fenêtre, laissant derrière moi une scène plus qu'inquiétante. Ma queue flotta un moment dans le champ de vision de la personne qui venait de rentrée, et je m'enfuyais à toute vitesse dans la forêt, tel une tâche blanche sur un fond noir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Brown

avatar

Age : 19
Messages : 124
Dollars : 142
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Ven 15 Aoû - 22:40

Like a shadow.



Le visage de la belle Ayla se crispa face à la plaisanterie de Aria, ça ne pouvait indiquer que deux choses.. Soit c'était vrai et Aria aurait bien des questions à lui poser, soit elle n'en avait jamais entendu parler, ce qui était tout à fait possible mais dans ce cas là, ce serait Ayla qui aurait des questions à poser à Aria.
Elle attendit donc qu'elle dise quelque chose.. N'importe quoi tant qu'elle parlait.
Cette situation était tellement étrange, ne pas savoir, des doutes s'infiltrant dans nos pensées, elle venait de plonger Aria dans une grande réflexion, ou plutôt confusion, elle ne savait plus faire la différence entre le réel et l'irréel et pourtant, son visage n'affichait rien de son trouble, comme si elle était bien trop embrouillée pour que son cerveau puisse ordonner à son corps de faire ci ou bien de faire ça..
Ayla sortit la jeune fille de ses songes subitement lorsqu'elle se leva et qu'elle lui donna rendez vous ce soir chez elle, précisant qu'elle se sentait mal.
Aria acquiesça à sa demande bien qu'à ce moment là, elle était déjà loin..
C'était vraiment étrange, elle s'était déjà sentit perturbée par ce manque de réceptivité sur le sujet des changeurs, mais alors là.. Cette réaction la laissait bouche bée.
Ça l'avançait surtout dans son idée.. Fuir comme ça était digne d'un changeur qui avait peur d'être découvert, si elle en était une, mais il fallait avouer qu'à aucun moment son amie n'avait tenté de la persuader du contraire mais elle ne l'avait pas avoué non plus.
Lorsque sa jeune amie disparue derrière la porte de la bibliothèque, Aria se précipita dans les rayons à la recherche d'un livre qui pourrait éventuellement l'aider.
Elle s'était fixée un objectif, maintenant on l'avait perdue pour des heures, pas la peine de lui parler, elle ferait à peine attention à vous.

Elle avait fini par sécher une heure avant d'y retourner, indiquant qu'elle était à l'infirmerie, et lorsque la sonnerie annonça la fin de la journée de cours, Aria n'était pas plus avancée quant à l'existence des changeurs, les livres racontaient tous la même chose, que ces Indiens sont de vieilles légendes, qui ont rapidement disparu, puis il semblait peu probable à Aria que Ayla soit l'une d'entre elle, elle n'avait aucun trait Amérindien, et elle n'était pas une Amérindienne, ces gênes ne coulaient pas dans ces veines..
Elle soupira face à cette évidence pure et dure, elle avait vraiment voulu y croire, croire en une possible métamorphose, en une possible magie dans ce monde fade...
C'est fatiguée qu'elle rentra chez elle, elle marcha longtemps, regardant à droite à gauche, trainant des pieds, retournant parfois sur ses pas..
Le temps qu'elle rentre chez elle, il fallait déjà qu'elle reparte pour se rendre chez Ayla qui devait surement l'attendre.
Evan, son frère la déposa devant l'immeuble et lui rappela de l'appeler lorsqu'elle aurait besoin qu'on vienne la chercher, pour changer un peu, comme si elle ne savait pas quoi faire..
Lorsqu'elle toqua, la porte était en fait déjà entrouverte, ce qui sembla étrange à l'adolescente, qui s'autorisa à ouvrir la porte et appela son amie lorsque le bruit d'une vitre qui éclate attira l'attention de la blondinette, qui remarqua alors une boule de poil blanche s'enfuir, mais ce fut tellement court qu'elle crut avoir rêvé, comme si c'était simplement une illusion.
Inquiète, Aria fit le tour de la maison, pensant prévenir son amie qu'un loup sauvage était rentré chez elle, mais elle ne trouva personne.
Mais où était passé Ayla alors ?
Intriguée, Aria regarda la fenêtre de plus près, et suivit les traces de sang de l'animal qui s'était blessé, mais étrangement, la trainée de sang, semée par le loup s'arrêtait subitement comme par magie.. Aussi vite que la manière dont Ayla s'était soignée aujourd'hui..
Aria devait bien être fatiguée pour voir des loups à cette heure ci, ils avaient disparu de Californie il y a de ça bien trop longtemps pour qu'il en reste un seul, et c'était peut être même un husky..
Mais pourquoi avoir brisé la fenêtre ?
Les questions, et les réponses plus confuses les unes que les autres fusaient dans l'esprit de la jeune humaine, comme ci il y avait vraiment quelque chose de pas net..
Elle attendit un petit moment, elle chercha même l'animal, sans trop s'éloigner, le sang était là, il était donc réel, mais le saignement s'arrêtait bien trop facilement au goût de la jeune fille.
Complètement frustrée, et bien trop intriguée, elle s'enfonça dans les bois sans prendre garde aux possibles dangers, elle en avait assez de se demander, elle partirait lorsqu'elle serait suffisamment épuisée pour continuer sa recherche, mais elle ne pouvait pas daigner attendre dans cet appartement alors qu'une bête en était sortie comme une furie en brisant la fenêtre.
Elle avançait maintenant, téléphone en main pour s'éclairer, bien que les rayons de la pleine lune lui étaient d'une grande aide, et même le hurlement animal, celui d'un loup, qu'elle entendit ne la persuada pas à retourner gentiment dans l'appartement..

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aria Brown
« C’est comme si des centaines de poignards vous transperçaient tous en même temps... On ne peut plus respirer, on ne peut plus penser... ou juste à la douleur qu’on éprouve. » ©️ Joy


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayla Swan

avatar

Age : 19
Messages : 113
Dollars : 133
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : Cheeez moiii :face:

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Sam 16 Aoû - 7:40

Je m'enfonçais lentement dans les bois. La blessure ne me faisais plus mal, rien ne me faisais plus mal, je n'avais qu'une seule chose en tête : Tuer. Qu'allais-je bien pouvoir trouver d'intéressant dans les bois à cette heure ci ? Ma fourrure blanche immaculé resplendissait sous les doux et dangereux rayons de la lune, comme ci, chaque fois qu'ils me caressaient de leur ondes mystérieuse, ils réveillaient en moi mon instinct de chasseuse. Je devais tuer. N'importe quoi, c'est tous ce qui comptait. Je savais que la scène qui se dessinait dans mon esprit était terrifiante. Mes mouvements se feraient non sans violence, mes crocs, avide de sang, ne se priveraient pas de déchiqueter tous ce qui se mettrait en travers de mon chemin. J'étais devenu la Bête. Le Monstre.
Parfois, l'autre tentait de revenir à la surface, et je devais faire un effort considérable pour l'arrêter, elle ne devait pas prendre le dessus, ce soir, je n'étais plus elle, ce soir j'étais la Bête. Une bête sans pitié, effroyable.
Une odeur alléchante vint titiller mes narines. Je relevais la tête, la gueule entre ouverte afin de laisser le doux parfum s'insinuer en moi. Un cerf. Quoi de plus excellent que la chair de cet animal naïf ? Je m'avançais, à pas feutré, vérifiant que j'étais bien contre le vent afin que mon odeur n'atteignait pas l'animal. Puis d'un bond étonnant, je sautais sur son dos, tout en lui griffant les flancs. L'animal, tenta de se débattre tant bien que mal, mais c'était déjà trop tard, mes crocs étaient déjà enfoncés dans son cou. Puis, sans attendre, je le dévorais. La chair délicieuse glissait dans mon estomac. Je ne pouvais m'empêcher de pousser des grognements satisfait chaque fois que je prenais une bouchée. Puis, lorsque j'eu fini, je poussa un hurlement qui résonna dans toute la forêt, de quoi faire fuir toute les bêtes qui y était et surtout de quoi faire une chasse plus amusante, traquer et poursuivre.
Alors que je marchais, l'autre partie de moi se révolter de plus en plus, elle voulait reprendre le contrôle, elle savait qu'elle le devait, sinon ce serait trop tard, sinon je dévorerais bien plus qu'un simple cerf. Elle semblait vraiment déterminée, et alors que je croyais avoir gagner, elle prit soudain le dessus, j'avais perdu, elle avait gagner.

La pleine Lune était vraiment un moment que je détestais, je ne supportais pas que la Bête arrivait à prendre le dessus sur moi, je me sentais si impuissante. L'envie de me détendre un peu dans mon corps de loup me vint, et je me dirigeais au hasard dans la forêt. Quelques brins de mousses était accroché à ma belle fourrure blanche mi-longue. J'entrepris de faire une toilette, et alors qu'elle était presque terminé, je flairais une odeur étrange et familière. Aria ! Je suivais l'odeur. Il fallait que je lui fasse comprendre, alors que je la vis à peu plus bas, avec son téléphone, je me posais, déterminée au dessus de la colline, et la fixa de mes deux yeux varions lumineux. Dans mes yeux, une lueur étrange scintillait. J'espérais qu'elle comprendrait mon secret et qu'elle saurait le garder, mais par dessus tout, qu'elle ne me rejetterais pas après ça. Peut-être serait-elle tellement terrifié qu'elle décidera de ne plus jamais m'adresser la parole ? Une boule d'angoisse me secoua le ventre. C'était ma seule amie, je ne voulais pas la perdre.
Lorsqu'elle me remarqua alors, je resta encore un moment à la regardais étrangement, puis m'enfuis à toute vitesse. Je devais laisser un peu de mystère, alors je m'évadais loin, trop loin pour qu'elle puisse me rattraper, et pris la direction de ma maison, là je montais lentement les escalier en espérant que personne ne comprendrait que c'est moi, j'étais nue. Redevenue humaine, je me laissa tomber sous l'eau chaude de ma douche en soupirant, puis, après avoir mit mon pyjama, je me glissais sous les draps.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Brown

avatar

Age : 19
Messages : 124
Dollars : 142
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    Lun 18 Aoû - 10:12

Losing my mind


Malgré le petit air frais en cette soirée de pleine de lune, Aria avançait toujours toujours alors que tout son corps était remuer par de mortel frisson dont l'intensité s'intensifia toujours un peu plus, ses lèvres entrouverte tremblotait, et sa main tremblait, sa lumière le lui indiquait clairement..
Il ne faisait pas terriblement froid, mais Aria avait toujours été un tantinet frileuse..
Toujours à la recherche d'éventuelle trace de pas, que ce soit de loup ou de chien qui n'étaient pas bien différentes, le bruissement des buisson au dessus de la jeune fille attira son attention, lorsqu'elle releva les yeux vers la source du bruit, elle put voir une paire d'yeux vairons, comme ceux de Ayla, comme hypnotisée, ses yeux se perdaient dans la contemplation de ceux de ce.. Loup ? C'était vraiment un loup...
Toujours autant voire plus, de question se bousculaient dans l'esprit de la jeune humaine qui ne savait plus où donner de la tête.
Ayla était donc une changeuse ? C'était bien ça ?
Elle n'eut même pas le temps de dire quoique ce soit que l'animal avait disparu dans les sombres bois..
Fatiguée de tout, lassée de ces drôles d'histoires, elle rappela son frère qui vint la chercher.. Ça ne lui plaisait guère de mentir à son frère quant au déroulement de cette soirée, mais c'était claire, la vérité était troublante, d'abord elle ne savait pas ce qui était vrai, ce qui était faux, c'était bien trop étrange.. Tout s'emmêlait, se démêlait pour mieux s'embrouiller à nouveau.
Lorsqu'elle rentra elle se glissa directement dans le lit, mais le sommeil ne vint pas tout de suite la chercher, elle se posait encore bien trop de question, en pleine réflexion il lui était impossible de dormir sereinement, allongée dans son lit elle fixait le plafond, peut être que dessiner l'aiderait à s'éclaircir les idées.
Elle attrapa son carnet et représenta ce loup ou chien-loup qu'elle avait vu quelques heures auparavant.

Savez vous ce que c'est de suffoquer ?
Parce que c'est en suffoquant qu'elle se réveilla, ce n'était même pas le matin, il lui restait bien des heures à perdre dans son lit avant l'aube, son souffle était court, saccadé..
Elle avait l'impression que c'était un rêve.. Ce loup était il un rêve ou réel ?
Rien ne l'aidait, personne ne pouvait lui donner un coup de pouce et en attendant elle avait l'impression de sombrer dans la folie pure et dure, elle était exposée à tellement trop de chose tout à coup, qu'elle savait plus où donner de la tête..
Elle s'était endormie pendant qu'elle dessinait, elle ramassa son carnet et son crayon et contempla le dessin tout en caressant le papier du bout des doigts, ce loup la fascinait autant qu'il la troublait, il l'enfonçait dans une démence profonde.
Elle ne supportait pas de savoir, mais avant tout elle devait connaître l'origine de la présence de ce loup, si il était apparu dans ses rêves alors elle était clairement la seule à l'avoir vu, sinon, rares sont les gens qui se promènent dans les bois de Beacon Hills un soir de pleine lune.
Il fallait le dire, tout le monde la prendrait pour une folle si elle en touchait quelques mots à qui que ce soit, et Ayla avait beau être sa meilleure amie, elle ne voulait l'emmener avec elle dans ces histoires glauques..
Une jeune fille égarée était largement suffisant. Deux.. Elles pourraient créer une secte..
Aria se leva et posa son carnet sur son bureau, elle regarda alors par la fenêtre, les rayons lunaires filtraient entre les branches des hauts arbres de la forêt.
Un nouveau hurlement se fit entendre alors que la blondinette venait de s'appuyer sur le rebord de sa fenêtre ouverte. Elle soupira, celui là était bien réel, ce hurlement ci.. Mais le loup qu'elle avait vu l'était il ? Tant de question sans réponse..
Elle retourna se glisser entre ses draps afin de finir sa nuit, demain serait une journée certainement compliquée avec tout ça en tête, il valait mieux qu'elle se lève du bon pieds pour ne pas être invivable après..


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aria Brown
« C’est comme si des centaines de poignards vous transperçaient tous en même temps... On ne peut plus respirer, on ne peut plus penser... ou juste à la douleur qu’on éprouve. » ©️ Joy


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Drôle d'amitié [Pv Ayla Swan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]
» Amitié animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Lycée de Beacon Hills :: Salles de classe-
Sauter vers: