Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esteban Laureens

avatar

Messages : 164
Dollars : 199
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Mer 23 Juil - 19:59



FEAT. Esteban & Isabella
Quand le silence n'en est pas un.

***********************************

J'avais fini mon cours d'économie, pour une fois que je ne mettais pas endormi. Bon, d'accord j'avoue je n'avais rien écouté au cours et avait plutôt regarder les jolies filles de la classe. Mais au moins, je n'avais pas dormi.

Maintenant, j'avais cours de Mathématique. Je ne voulais vraiment pas y aller, mais alors là, vraiment pas. Alors, je n'y allai tout simplement pas. Je sais ce n'est pas bien, mais si vous aviez vu mon prof et son caractère à pourrir la journée de toute élève, vous auriez fait pareil, j'en suis sûr. Je flânai donc dans les couloirs du lycée, essayant de ne pas me faire prendre. Je m'arrêtai prêt de la salle de musique en espérant entendre quelqu'un jouer du piano, du violon ou même de la guitare. Peut-être même que j'entendrai quelqu'un chanter ?, si oui j'espérais quelle ou qu'il avait une belle voix.

Je me laissai glisser sur le mur, pour finalement m'asseoir sur le sol. Fermant les yeux et ne pensant à rien, s'il y avait un cours où l'on pourrait se détendre comme ça, je serai le meilleur ! Car oui, cela m'arrive souvent de faire ça... Je me détends juste, rien de plus. J'étais donc les yeux fermés en attendant que quelqu'un se mette à jouer d'un instrument ou même chanter. Ceci dit, faire ce que je faisais était beaucoup mieux qu'un cours de Math n'est-ce pas ? Mais moins utile, je l'avoue.

Après quelques minutes, je pensais à cette nuit où j'avais été mordu puis, à ma première pleine lune. Je soupirai en pensant à ça et réfléchit à comment je pourrai me contrôler, car j'en avais besoin. Si aujourd'hui, je m'attachais à quelqu'un ou même demain, qui sais, je pourrais faire du mal à cette personne lors de la plaine lune, et, je n'en avais strictement pas envie. Je me chassai ces idées de ma tête. Toujours assis par terre en attendant. Le couloir était calme, c'était d'ailleurs rare qu'il le soit autant. Car d'habitude, il y avait quelque joueur de Lacrosse qui y traînait ou même de simple élève qui faisait un vacarne total juste pour déranger les autres qui étaient en cours ou occuper, rah ces gens la je n'avait qu'une envie c'était de leur donner un coup de griffe en plein visage mais je m'abstenait. Tant mieux pour eux, je dirai.

 
holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Eldder

avatar

Alias : ♫ Bella' ♫
Age : 22
Messages : 185
Dollars : 218
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Auprés de Scott et de la meute.

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Mer 23 Juil - 21:36




Cela faisait déjà quelques temps que je n'allais plus en cours de musique, et bien que mon professeur ne m'en tienne point rigueur, au contraire de Peter Hale qui trouvait cela mauvais pour mon dossier, je ne pouvais faire autrement. C'est vrai, j'étais la maman de la meute, presque au dessus du rôle de Scott, puisque lui nous enseignait le monde surnaturel, gérait le groupe et nous protégeait, quand moi je m'occupais de nous faire vivre.  Quoi qu'il en soit, je quittais en ce moment même, la maison, avec une heure de retard sur les autres - puisque j'étais dispensé des cours de science depuis ma magnifique explosion bleue - vêtue d'une robe courte noire à col, et d'un collant blanc rentré dans mes hauts escarpins à talons. Je n'eus pas besoin de prendre le bus comme certain, puisque j'avais encore la voiture de fonction avec moi, pas forcément jolie, mais pas forcément immonde non plus, et très pratique, mon violon sur la banquette arrière. Sur le trajet, je me permis d'écouter du Offspring, chose que je cachais habituellement aux autres, persuadés que je n'écoutais que du classique.

Je garais ma voiture sur le parking, juste à coté de la moto de Scott, que je pouvais reconnaitre entre mille, et l'impala de Mary-Jaycee. En sortant, je balançais l'étui de mon violon sur mon épaule, et fermais à clef les portières. Un bref regard dans la vitre me fit savoir qu'entre ici et la tanière, j'avais encore changé de couleur de cheveux, de brune, j'étais passée à blonde. Je secoue la tête, effarée, et me rends dans l'école, traversant les couloirs bondés de monde, évitant le plus possible la peste mondiale, Chelsea, et me dirigeant vers la salle de musique dont le professeur m'avait prêté le double des clefs. J'ouvrais la porte, et m'affairais aux alentours, m'occupant de remettre les places correctement et le pupitres repliés devant chaque assise, c'était un travail assez long, et franchement peu agréable, mais depuis le départ de Miya, je suis celle qui s'en charge. Lorsque tout me sembla parfait, je délaissais les chaises et les pupitres pour me rapprocher de mon violon, que j'avais déposé contre le piano.

Je déviai de ma première trajectoire.  

Je m'asseyais sur le banc, juste devant le piano, et relevai avec douceur la protection de bois qui recouvrait le clavier. J'enlevais ensuite le ruban de soie qui reposait entre et le posais sur le rebord de l'instrument préféré de Chopin. Je jetais un dernier coup d’œil vers la porte vitrée, personne ne s'y trouvais, et le calme était revenu, heureusement pour moi, personne, encore aujourd'hui, ne m'entendrai chanter et finirai par devenir un esclave de ma voix de Lymnade. Je jouais un instant le duo de Corpse bride, puis dérivais sur un morceau de Mika, que j'avais déjà joué avec Miya. Cela me manquait cruellement de ne plus pouvoir être avec lui, j'étais déçue et blessée bien plus que je ne le pensais. Je finis par me relever, et prenais l'étui de mon violon. Doucement, je sortais mon instrument de sa protection de lin noire, et le posais délicatement contre mon épaule. Je pris alors l'archet, que je posais d'un geste expert sur les cordes chatoyantes de mon instrument, et je démarrais une mélodie. Je formulais l'accord d'un "truc de passage" un morceau de la canadienne Lynda Lemay.



Je terminais mon morceau, puis décidais de finalement le poursuivre, mais pas uniquement de manière instrumentale. J'aurais cependant du vérifier les liens empathiques aux alentours. Je terminais le chant, et décidais de partir sur un morceau plus étrange, celui que tout le monde connaissait après avoir vu la trilogie du seigneur des anneaux. J'entamais même le chant, en elfique, que j'avais appris par cœur, grâve erreur que voici, car derrière la porte, quelqu'un m'observais, quelqu'un qui, comme tout le monde, savait que j'étais dénuée de toute voix possible.

"Qu'est-ce que?"




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban Laureens

avatar

Messages : 164
Dollars : 199
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Mer 23 Juil - 23:40



FEAT. Esteban & Isabella
Quand le silence n'en est pas un.

***********************************

Quelques minutes plus tard, je vis entrer une fille. Je la reconnaissais cette fille qui me semblait bien mystérieuse d'ailleurs. Mais bon, c'était sûrement dû au fait qu'elle était muette. Je trouvai ça dommage pour elle d'ailleurs. Je ne l'avais encore jamais entendu jouer quoi que se soit. Mais elle devait sûrement avoir du talent, je n'en doutais pas, pas du tout. Je me disais bien qu'elle devait être douée dans quelque chose, mais je ne savais pas quoi.

Je regardai devant moi pour ne pas qu'elle sache que j'étais l'as pour l'écouter jouer. En entendant la porte se refermer, je referma les yeux et attendus qu'elle joue, j'étais un peu impatient d'ailleurs. Ensuite le violon fit place, elle jouait extrêmement bien que j'en perdu mes mots. Ensuite le violon fit place, elle jouait extrêmement bien que j'en perdu mes mots. Malgré, qu'elle était muette et s'exprimait en jouant enfin, c'était mon avis qui n'avait d'ailleurs aucune importance. Car je n'étais pas sencé l'écouter jouer.

J'étais resté bouche bée en entendant quelqu'un chanter. Peut-être que quelqu'un l'avait rejoint et que j'étais trop occuper à l'écouter que je n'avais pas entendu cette personne entrer ? Mais qui ? Je me posai la question pendant un moment, mais cette voix qui était en train de chanter était tellement belle qu'elle me déconcentra.

Je décidai donc d'aller jeter un coup d'œil discrètement. C'était elle, elle qui chantait et pas quelqu'un d'autre. Pourquoi se faisait-elle passait pour une muette ? Pourquoi ? Je ne comprenais vraiment pas, pas du tout en fait, mais c'était normal non ? Depuis son entrée au lycée, elle avait été muette et voilà qu'aujourd'hui, je l'entends chanter comme une déesse.Elle s'arrêta de chanter aussi tôt.

- Eh, merde.


Seul ces deux mots sortis de ma bouche, pas un de plus. Mon premier reflex fit de prendre mes livres et de me cacher avec. Mais, je me rendais vite compte que cela n'allait pas suffire. Je lui faisais un signe de la main pour la saluer. Ensuite alla me cacher à quelques mètres où j'espérais qu'elle n'allait pas me trouver. Je sais elle ne me pouvait aucun mal, après tout j'étais un Loup-Garou j'avais beaucoup de forces pour un ados. J'avais fait vite serte mais aussi débile que je puisse être, je laissa tomber mon livre à terre. Mon nom y était affiché, désormais, elle pouvait savoir qui l'avait vu parler enfin chanter. J'hésitai à aller le reprendre, mais, à mon avis, elle n'allait pas tarder à sortir. Je me tapai la tête avec la paume de ma main, ne quittant pas les yeux de la porte. Je laissai tomber mon sac à terre, près de moi. On ne sait jamais, peut-être qu'il pourrait me ralentir. Soit, je continuais de fixer la porte, j'étais concentré sur chaque pas et chaque mouvement qui se passait dans ce local.
 
holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Eldder

avatar

Alias : ♫ Bella' ♫
Age : 22
Messages : 185
Dollars : 218
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Auprés de Scott et de la meute.

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Jeu 24 Juil - 0:35




Mon cœur rata un battement, et je posais mon violon le plus rapidement possible contre le bord du piano. J'avais vu quelqu'un, pire, cette personne m'avait salué, en m'ayant entendu chanter. Mes mains tremblaient d'incompréhension et de terreur, il fallait que je le retrouve, que je sorte d'ici, sinon, cela risquait d'envenimer son esprit, et il pourrait finir à mes ordres, comme l'autre enfant. Je panique, énormément, mais je tente de garder mon calme, s'il m'a entendu chanter, c'est forcément en elfique, donc aucun ordre clair, alors autant retrouver un semblant de calme, et retrouver le jeune homme. Je l'ai entendu jurer, donc il doit aussi s'être rendue compte que quelque chose n'allait pas. Je parviens à réguler mon souffle, et pose une main sur mon cœur, pour finalement me jeter sur la porte, mes talons faisant un bruit monstre derrière moi. J'ai de nombreuses difficulté à ré-ouvrir la porte, et je manque de la prendre en plein visage alors que je fonce dans le couloir, manquant à nouveau de trébucher...

Sur un manuel scolaire?

Je me penchais sur celui-ci et le récupérer, oubliant très momentanément le fait que je devrais retrouver la personne qui m'a vu, et mes yeux captèrent le nom de cet individu bien contre ma volonté. Esteban Laureens. Je clignais des yeux plusieurs fois, déjà, parce que je cherchais en ma mémoire qui portait ce nom là dans ce lycée, et qui il était. L'avantage à être muette, et aussi l'une des élèves les plus sérieuses du lycée malgré mes difficultés en sciences, c'est que j'ai aussi une très grande habilité à tout remarquer. Mon carnet à dessin en est d'ailleurs la preuve, je connais tout le monde, tous leur dossier, tous leurs vices, et surtout, je sais parfaitement qui est quoi. Je fouillais encore un peu dans ma mémoire, mais rien ne vint, ce devait être quelqu'un de nouveau et de discret, ce qui change un peu de notre meute. Pourtant, le peu que j'en avais vu à travers la vitre me rappelait un de mes dessins. Je fouillais le couloir des environs, cherchant à retrouver le jeune homme qui m'avait de toute évidence, bien observée, quand un filament doré se joua un instant de moi.

Je pouvait aisément suivre sa trace, ce lien empathique que je comprenais était tellement visible...

Doré... Le symbole des loups-garous...

Je me serais tapée la tête contre un mur, évidemment qu'il m'avait entendue, même sous forme humaine! C'était un loup, il ne craignait donc rien de ma voix ensorcelante pour les humains, en revanche, il fallait quand même que je lui parle, histoire d'éviter les ennuis au sujet de mon mutisme. Le livre toujours dans mes bras, je suivais le lien doré qui me ramenait à lui, et bientôt, entre deux rangée de casier, je le vis. Son sac à moitié ouvert était à ses pieds, et ses yeux bleus me fixaient avec une certaine, crainte? Je l'observais un instant, il me semblait en effet l'avoir dessiné, j'arrivais à percevoir les formes de son corps sous mon crayons, et même son t-shirt n'était pas assez large pour les cacher. Oui, je l'avais déjà reproduit, mais sous la forme de loup, et ce devait être la semaine dernière, ou peut-être celle d'avant, lorsque j'étais en forêt. Inconsciemment, je me fis la remarque sur le fait qu'il était plutôt beau, et que Lydia n'aurait pas craché dessus. Je secouais la tête, et m'approchais de lui, capturant son regard avec le mien.

Avec des gestes qui se voulaient apaisant, je pris la parole, en langage des signes, lui expliquant qu'il devait venir avec moi dans la salle de musique pour qu'on parle. Évidemment, je n'allais pas lui expliquer le pourquoi du comment dans le couloir, quand n'importe qui pouvait jaillir d'une salle et m'entendre. En fait, j'ai pas vraiment attendue sa réponse, j'ai saisit sa main libre et je l'ai entrainé dans la pièce sans m'occuper de ses affaires, avant de refermer à clef derrière moi, histoire que tout cela ne recommence pas à partir dans tous les sens une fois de plus. Je poussais un large soupire de soulagement une fois qu'il fut enfermé avec moi, et me retournais vers lui, une expression surement gênée sur le visage.

"Écoutes euh... Esteban, c'est ça? Ne crains rien, je vais pas te sauter dessus... Mais il faut qu'on parle, ok? De toi, de ce que tu as vu ou entendu, et de ce qu'il va se passer ensuite, d'accord?" Je conservais une main sur mon cœur, j'étais encore bien terrifiée de la catastrophe qui aurait put se produire.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban Laureens

avatar

Messages : 164
Dollars : 199
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Jeu 24 Juil - 14:04



FEAT. Esteban & Isabella
Quand le silence n'en est pas un.

***********************************

Ça y est, elle était devant moi. Me prenait-elle pour un crétin ? Car elle s'adressa à moi en langage des signes. Elle savait que je l'avais entendu chanter, mais non, elle décida de ne pas me parler avec sa bouche, mais avec ses mains. Je ne savais pas quoi faire ou pas quoi dire. Depuis que je la connaissais enfin depuis quelques années, je l'avais vu comme la fille muette, qui ne disait rien, et pas cette fille-là. Elle me demanda de la suivre dans le local de musique en langage des signes, en tout cas, c'est ce que j'avais compris, je n'étais as vraiment doué point de vu langage des signes en fait. Je n'eus même pas le temps de lui répondre que me pris la main et m'entraîna dans la salle de musique.

Je me posai devant le piano et l'écouta même si l'entendre parler me faisais bizarre. Je continuais de l'écouter. Qu'allait-il arriver par la suite ? Aurait-elle cru que j'allais balancer ça au lycée entier ? Eh bien, ce n'était pas du tout mon but loin de là. Je ne craignais rien, je savais qu'elle n'allait rien me faire et j'étais d'accord qu'on parle, je voulais comprendre.

- Je t'ai entendu chanter et parler, je ne comprends pas. Pourquoi t'es, tu fais passer pour une muette ? Et, que va-t-il se passer par la suite ? Je t'écoute.

Avant qu'elle réponde, je tenais tout de même à m'excuser, car normalement, elle ne devait pas être entendue et je n'aurais pas dû l'écouter ni même être là. Je la regardai toujours.

- Oh, et, désolé. Je ne devais pas t'écouter jouer ou même chanter. Je ne voulais pas que ça se termine ainsi. Et ne t'en fais pas, je ne dirais à personne que tu parles ce n'est pas du tout mon genre. Maintenant, je t'écoute.

Je me demandai bien ce qu'elle allait pouvoir dire et me demandai aussi pourquoi elle se faisais passer comme telle. Mais, à mon avis, je n'allais pas tarder à en savoir plus. Ne quittant pas mes yeux de son visage en attendant.
 
holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Eldder

avatar

Alias : ♫ Bella' ♫
Age : 22
Messages : 185
Dollars : 218
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Auprés de Scott et de la meute.

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Jeu 24 Juil - 15:56



Je le vis se rapprocher du piano, il me semblait tout à coup bien curieux, et même peut-être vexé de découvrir qu'après tout ce temps, la pauvre petite muette du lycée ne l'était pas tant que ça. Je me souviens parfaitement du choc d'Isaac et des loups en l'apprenant. Surtout Stiles en fait, qui se reprochait de ne pas l'avoir vu plus tôt, lui qui remarquait pourtant tout. Je constatais en tout cas qu'il était l'un des rares à connaitre correctement le langage des signes, les autres n'avaient pas réellement prit la peine de l'apprendre, ce qui me forçait depuis longtemps à toujours emporter mon carnet avec moi. Les rares à l'avoir apprit était Lydia, qui se devait de le connaitre au début puisqu'on s'était plusieurs fois retrouvée en binômes, et les professeurs, cependant, depuis mon intégration dans la meute, tout le monde l'avait plus ou moins assimilé, histoire de pouvoir converser même au lycée. Je me tournais définitivement vers ce jeune loup, il était certes mignon, mais il n'apparaissait pas encore comme réellement sauvage, ou puissant. Un peu comme quelqu'un de perdu, mais après, les apparences sont trompeuses.

" Je t'ai entendu chanter et parler, je ne comprends pas. Pourquoi t'es-tu faite passer pour une muette ? Et, que va-t-il se passer par la suite ? Je t'écoute. Ah oui, il réfléchit encore comme un humain normal, c'est donc un jeune loup. "Oh, et, désolé. Je ne devais pas t'écouter jouer ou même chanter. Je ne voulais pas que ça se termine ainsi. Et ne t'en fais pas, je ne dirais à personne que tu parles ce n'est pas du tout mon genre. Maintenant, je t'écoute."

Je continuais de le regarder, les explications risquaient de toute évidence, de le laisser quelque peu perplexe. Mais après, c'était gentil de sa part de s'excuser, peu de gens l'auraient fait, du moins dans ce lycée. Je finis par aller m'asseoir sur le banc du piano, juste à coté de lui, et lui fit signe de me rejoindre, après tout, les nouvelles risquaient de bien l’assommer. Et j'avais tout, sauf besoin qu'un jeune loup soit terroriser par le monde qui l'entoure, on essaie déjà de calmer le petit Henry avec ses soucis de transformation, on va pas rajouter une nouvelle source de problème.

"Esteban, c'est ça? Moi c'est Isabella, mais... Enfin... Ce que tu vas entendre risque de changer ta vie à jamais je pense..." Je fis une petite pause, avant de lui annoncer ce que je savais. "Dans ce monde, et plus particulièrement en ville, il n'y a pas que des humains, on trouve beaucoup d'autres créatures, des métamorphes, des êtres de l'eau, des hybrides, et toutes sortes d'autres créatures. Et je sais déjà que toi, tu es un métamorphe, plus précisément, un loup-garou..."

J'attendis qu'il comprenne pour reprendre "C'est pour ça que tu m'as entendu, habituellement, je suis muette, parce que ma nature fait que si un humain m'entends parler, il perds sa volonté, mais comme tu es un loup, tu as entendu une voix étrange, causée par des vibrations sonores... " Je me tus, je venais clairement d'avouer que si un humain m'entendait, il devenait mon esclave, chose assez horrible en soit, mais moi, je déchire pas des gorges non plus... "Pour ma part, je suis une nymphe, un être de l'eau en somme..." J'ouvris le couvercle du piano, et caressait du bout des doigts les touches monochromes. Finalement, je pris la peine de jouer, après tout, j'étais là pour ça. Je formulais avec mes mains le concerto de Chopin, celui qui globalisait habituellement les mesures, mais je le retardait d'un tiers de son temps. "Tu sais, c'est plus un choix que j'ai pris après avoir découvert ce que j'étais... Seuls les canidés peuvent m'entendre sans problème, après, il faut que je sois transformée si je veux restée neutre et ne blesser personne..."

Oui, c'était de beaux aveux, mais j'avais peur de sa réaction, après tout, je ne le connaissais pas.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban Laureens

avatar

Messages : 164
Dollars : 199
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Jeu 24 Juil - 21:42



FEAT. Esteban & Isabella
Quand le silence n'en est pas un.

***********************************

Elle me fit signe de me rejoindre sur le banc où elle était assise, je ne réfléchissais même pas et allai donc la rejoindre. Je me demandai bien ce qu'elle allait me dire. Je la regardai un instant avant qu'elle ne commence à m'expliquer.

En quoi ce qu'elle avait me raconter aller changer ma vie ? Je ne comprenais pas sur ce coup-là, mais alors là pas du tout. Elle fit une pause pour ensuite m'annoncer que d'autres créatures vivaient à Beacon Hills. Je restai sans voix sur cette révélation. Elle m'avait aussi clairement dit qu'elle savait ce que j'étais : un loup-garou. En quelques phrases, elle avait changé ma vie, elle avait donc eu raison.

- Je... Comment... Des être de l'eau ?

Bien sur, j'allais lui en poser des questions même des tas de questions ! Je la regardai d'un air sérieux.

- Comment sais-tu que je suis un loup ? Est, tu veux dire qu'ici à Beacon Hills, il y d'autre loup ? Comment tu sais tout ça toi au juste ?!

Elle reprit la parole, non pas pour répondre à mes questions, mais pour m'expliquer pourquoi elle faisait la muette. Bon, c'est vrai, elle avait une bonne raison de ne pas parler aux humains mais bon. Elle m'avoue aussi que c'était une nymphe... Je ne savais vraiment pas ce que c'était, tout ce que je savais était qu'une nymphe était une créature de l'eau. Je le savais, car elle l'avait dit en fait. Elle ouvrit le piano et commença à en jouer. Je la regardai, repensant à tout ce qu'elle m'avait dit.

- Une nymphe ? Qu'est-ce que c'est ? ... Ce n'est pas trop dur de vivre dans telle condition ?

Je me passai la main dans les cheveux et réfléchissais.

- Dis, heu, est ce qu'au lycée ... Il y à des personnes comme moi ? Enfin y a-t-il des loups-garous ici ?

Après avoir poser cette question, je me dis que peut-être en ville, il pouvait y avoir des meutes. Je l'espérais, car je n'aimais pas vivre, mais plaine lune seul ou même ne pas avoir le contrôle sur ma transformation et je voulais apprendre comment faire. Je la regardai d'un air en fait non, je ne serais même pas vous décrire l'expression que j'avais. Comme Isabella l'avait dit ces paroles avait définitivement changer ma vie à présent. Plein de questions sans réponse me trottaient en tête et je n'aimais pas du tout avoir des questions sans réponse, car d'habitude, j'en trouvais des réponses... J'en trouvai quand j'avais envie. Mais là, ce n'était pas que je n'avais pas envie, mais c'était plutôt que j'étais comment dire un peu choqué de tout ce que je venais d'apprendre, c'est tout.
 
holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Eldder

avatar

Alias : ♫ Bella' ♫
Age : 22
Messages : 185
Dollars : 218
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Auprés de Scott et de la meute.

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Ven 25 Juil - 0:37




Je n'avais pas répondu à ses questions immédiatement, j'avais préféré poursuivre mes explications premières, avant de m'avancer sur le reste. En effet, par la suite, il fallait utiliser des termes techniques que je n'étais pas sure de savoir utiliser correctement non plus. Plus il changeait d'attitude, plus il me semblait bien perdu, d'abord il me questionna sur les êtres de l'eau, puis sur le comment j'étais parvenue à savoir sa nature. Évidemment, j'allais devoir expliquer pas mal de choses, mais tant que ça, ça allait être pire que lors de ma première rencontre avec Stiles. Ensuite, il me questionna sur les nymphes, là, ça risquait de devenir plus compliqué. Il fallait faire la différence entre les nymphes terrestres et les nymphes aquatiques, tout en sachant que ce nom nous viens d'un mythe. Quoi qu'il en soit, j'attendais qu'il finisse de me poser toutes ses questions, avant de prendre le temps qu'il faut pour y répondre. Je partais sur un morceau au piano.  

"Alors, tout d'abord, les êtres de l'eau sont tout simplement toutes les créatures vivant en partie dans l'eau ou ayant une affinité avec celle-ci, on comptes parmi elles les naiades, les Lymnade - ce que je suis - les sirènes, les selkies, les génies, et bien d'autres. Les Lymnades, comme la plupart des nymphes, sont capables de ressentir les émotions, et, plus fortement, de voir le lien empathique d'une personne. Et les couleurs se rapportent à leur nature, ton lien est doré, comme ceux des jeunes loups, et il brille beaucoup, parce que tu es en bonne santé, jusque là, tu me suis?" Demandais-je en voyant ses yeux s'écarquiller de surprise. Je soupirais tout en accélérant mon rythme de jeu.

"Après, il existe différentes nymphe, les terrestres, comme les dryades ou les forestières, qui vivent donc en harmonie avec la forêt et la nature, et les aquatiques, comme les lymnades et les naïades. Leurs capacités de séduction sur les humains ne sont pas à redire je pense, et la plupart n’hésitent pas à les utiliser pour obtenir le moindre de leurs désirs, nous sommes toutes empathiques de manière diverses, et usons d'un charme particulier sur un élément. " Je soufflais un bon coup, mon dieu que c'est compliqué à expliquer. "Ce nom vient d'un mythe grec, il est dit que Apollon et Aphrodite donnèrent naissance à pleins de filles aux dons étranges, baignant dans la luxure et la gourmandise. " Dit comme ça, cette espèce me parait réellement ingrate, pourtant, je suis très loin de cette optique, contrairement à ma génitrice, qui prenait plaisir à ensorcelé les hommes, prendre leur fortune et les délaisser ensuite...

"Coté loup, je suis même surprise que tu ne t'en sois pas rendus compte avec ton odorat, je veux dire, ce lycée, et le campus, sont infestés de loups-garous. Moi-même, je suis dans une meute de loups, bon, certes, c'est un peu spécial, parce que notre alpha n'a pas que des loups, mais sinon, ils sont nombreux ici, à Beacon-hills. " De toute évidence, j'avais bien raison, il était encore très jeune, et sa question disait clairement qu'il n'avait pas d'alpha non plus. Il n'était même pas conscient qu'il y avait des loups partout. "En fait, Il y a beaucoup de meutes ici. Scott McCall et Aaron Lawford son des alphas, se sont des loups superieurs, et je crois que Aaron cherche des bétas pour sa meute, peut-être devrais-tu essayer de le contacter? C'est un ami, je peux lui en parler si tu le désires?"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban Laureens

avatar

Messages : 164
Dollars : 199
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Ven 25 Juil - 20:26



FEAT. Esteban & Isabella
Quand le silence n'en est pas un.

***********************************

J'étais perdu, vraiment perdu. Je l'écoutais encore, essayant de comprendre. Elle m'expliqua d'abord ce qu'étaient les nymphes. Je compris plus ou moins son explication. Puis elle m'expliqua les différentes sortes de nymphe, je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à aujourd'hui... Enfin, si je me rappelle que j'avais vu un film, mais apparemment ce qui était dit dans ce film n'était que des conneries.

Je continuai de l'écouter, je me perdais dans ses explications et essayais de remettre tout en place dans ma tête. J'inclinai légèrement la tête ce signe montrai vraiment que je n'y comprenais presque rien. Ensuite, elle me parla des loups, je l'écoute le plus attentivement possible.

Elle était surprise que je n'aie pas remarqué la présence des loups ici. Mais, j'avais senti quelque chose, je savais qu'il y avait quelque chose, mais je ne savais pas quoi. Et puis, j'étais débutant dans tout ça, je ne savais pas utiliser mes " pouvoirs" quand je le voulais, ni me contrôler lors des plaines lunes ou autres. Ça, elle ne le savait pas.

- Je suis comment dire débutant dans tout ce qui est me contrôler,... En gros dans tout ce qui s'agit de moi et mon loup quoi. En fait, je suis vraiment nul.

En l'entendant dire qu'elle faisait partie d'une meute, une meute un peu bizarre d'ailleurs, car ce n'était pas tout à fait une meute de loups, mais une meute où plusieurs créatures si trouvaient. Je haussai un sourcil, attendant la suite.

J'étais content d'apprendre que plusieurs meutes se trouvaient à Beacon Hills, car je pourrais peut-être intégrer l'une d'entre unes en tout cas, je l'espérais. Scott McCall, ce nom me disait quelque chose un joueur de Lacrosse si je ne me trompe pas et je pense l'avoir déjà croisé en cours où un truc du genre. Jamais je n'aurais cru qu'ici dans le lycée, il y aurait des alphas, jamais. Elle cita ensuite le nom : Aaron. Je ne connaissais pas d'Aaron, mais alors la pas du tout. Je ne savais même pas si c'était un lycéen ou pas.

- Aaron ? C'est un lycéen lui ? Je ne le connais pas... Mais oui, j'aimerais bien que tu lui en parles, car je n'aime pas vivre ce que je vis seul, j'ai vraiment besoin d'aide et d'un alpha.

Elle était gentille de me faire la proposition, même très. Si en tout cas, je réussirais à rejoindre la meute de ce certain " Aaron" eh bien, je serai reconnaissant envers Isabella. Car ça serait grâce à elle que j'aurais une meute.
 
holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Eldder

avatar

Alias : ♫ Bella' ♫
Age : 22
Messages : 185
Dollars : 218
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Auprés de Scott et de la meute.

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Dim 27 Juil - 0:02


- Je suis comment dire débutant dans tout ce qui est me contrôler,... En gros dans tout ce qui s'agit de moi et mon loup quoi. En fait, je suis vraiment nul.


J'écoutais sans peine ses propos, et j'arrivais même à voir de quoi il en retournait, mon don me donnait ses impressions, ses sens, ce qu'il avait vécu. Sa morsure était récente, et il ne savait pas se contrôler, c'était même plutôt l'inverse, et il ne connaissait rien du monde qui l'entourait ou de sa propre nature. Je comprenais enfin la situation, et dans ma tête, un plan germa. Il était certes convenu que mon rôle de Mama au sein de la meute signifiait que je m'occupais de leur santé et de leur bien-être, autant parce que je le devinais sans même qu'ils en parlent, que parce que j'adorais les materner, et là, j'allais être à l'origine d'un futur lien. Oui!

Prise d'un grand sourire énigmatique, je sortis mon téléphone de ma poche, l'une des rares preuves de mon mutisme inexistant mais que personne n'avait jamais remarqué, et cherchais parmi mes contacts, un nom. Rapidement, j'envoyais un message à notre ami de meute, et alpha de la sienne, Aaron Lawford, qui risquait d'être perturbé puisqu'il n'avait pas encore mon numéro. Salut Louloup, ici Nymphette, j'ai quelqu'un à te présenter, est-ce que tu peux te ramener en salle de musique dés que possible, c'est urgent, et si t'as besoin d'aide pour sécher, dis que c'est le professeur Hale qui t'as mandé. Pas une seule seconde, mon message ne me parut hilarant, mais je savais que Aaron se rendrait sur place, et c'était la seule chose qui me paraissait nécessaire.

- Aaron ? C'est un lycéen lui ? Je ne le connais pas... Mais oui, j'aimerais bien que tu lui en parles, car je n'aime pas vivre ce que je vis seul, j'ai vraiment besoin d'aide et d'un alpha.

"C'est un lycéen oui, il est dans l'équipe de basket il me semble. Il est très gentil et avenant, et il démarre sa meute depuis peu, ça vous permettra de vous entraidez tous mutuellement. " Je lui offris un autre grand sourire, avant de reprendre "Je vais voir si j'arrive à capter son energie, tu vas voir ce que c'est qu'une lymnade!"

Je me relevais finalement, quittant le petit banc qui se trouvait devant le piano, et fermais les yeux. Je sentis que mes cheveux se dénouaient sous la force de la mutation, et devenaient plus longs, il devait être noirs à présent. J'eus l'impression qu'un mince filet d'eau me courrait sur tous le corps, mais je savais que c'était mes quelques écailles d'argents qui apparaissaient. Ma peau devint très blanche, et mes paupières, mes poignets et mon cou fut parsemés d'écailles scintillantes. j'ouvris alors les yeux, dévoilant une couleur turquoise miroitante. Je lui fis un clin d’œil en voyant qu'il était surpris, avant de finalement partir en méditation.

Le lien d'Aaron était doré, avec des brisures pourpres, due au fait qu'il avait quelques soucis de concentration en ce moment, mais je le reconnaissait parfaitement bien. Il n'était pas très loin, je ne saurais dire précisément où, il me semblait un peu fatigué, et surtout perdu, surement à cause de mon message. Un sourire moqueur apparut sur mes lèvres lorsqu'il toqua à la porte de la salle, et que j'allais lui ouvrir, le laissant surprit une fois de plus en me voyant transformée en compagnie d'un autre élève. Mais il sembla se ressaisir en sentant la nature de celui-ci. D'un geste plus que théatrale, je repris ma forme humaine tout en fermant la porte derrière l'alpha, et présentais les deux.

"Aaron, je te présente Esteban Laureens, petit loup de son état, Esteban, voici Aaron Lawford, Grand loup alpha." Parfois, je me dis que j'aurais aussi aimé faire du théâtre...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Lawford

avatar

Alias : Wild Side
Messages : 359
Dollars : 399
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Mar 29 Juil - 1:00


Come Rescue Him






Les cours de Littérature ... quelle matière ennuyante, l'une des moins appréciées par le Senior, non pas que le Professeur est quelques choses à voir là dedans, non juste un manque crucial d'intérêt, toutefois malgré l'attitude nonchalante qui s'emparait de lui lorsque les heures de cours débuté, il était toujours présent, physiquement ... Pour ce qui était du mental c'était autre chose, il lui arrivait de prendre quelques lignes de ce qui était écrit au tableau, mais dans la majorité des cas, il était ailleurs , songeant souvent à son avenir ou à sa meute. Si lui n'était pas toujours attentif, il espérait cependant que tout ses Betas Lycéens ainsi que Malaki étant à l'Université suivaient attentivement de leurs côtés.

Alors bien entendu qu'il n'était pas un cancre, mais il était loin d'être un modèle non plus... Soudain alors que le professeur était en train de parler son portable se mit à vibrer à l'intérieur de la poche de son jeans.
A ce moment précis, il sait que son prof l'a lui aussi entendu. Mais ce n'est pas ce qu'il va l'empêcher de lire ce texto. C'est ainsi que tout naturellement il sortit son iPhone est prit connaissance de ce message.

Salut Louloup, ici Nymphette, j'ai quelqu'un à te présenter, est-ce que tu peux te ramener en salle de musique dés que possible, c'est urgent, et si t'as besoin d'aide pour sécher, dis que c'est le professeur Hale qui t'as mandé.

Nymphette ? Louloup ? Ça cela ne pouvait être qu'Isabella... Ces deux surnoms employaient laissèrent un sourire s'afficher sur le visage de l'Alpha. Elle voulait lui présenter quelqu'un et lui donnait rendez-vous dans la salle de musique. Une affaire urgente en plus !
Mais ce qu'il lui fit littéralement pouffer de rire devant les yeux incrédules des élèves de sa classe c'était la dernière phrase de cette dernière.
"Si t'as besoin d'aide pour sécher, dis que c'est le professeur Hale qui t'as mandé" ... Oubliait-elle qu'ils fréquentaient le même lycée ? Et qu'ainsi malgré leur un an d'écart il était possible qu'ils aient les mêmes professeurs ? parce que l'Astuce maligne de Bella aurait pu peut-être marcher, sauf si l'on se trouvait actuellement dans le cours de Peter Hale ...

Quoi qu'il en soit il ne serait pas difficile à convaincre, si Isabella contactait Aaron et pas Scott c'est qu'il devait forcément il y avoir un raison surnaturelle derrière tout ça, et Hale le comprit parfaitement lorsqu'il croisa le regard sérieux d'Aaron.
Il plia donc rapidement ses affaires et se dirigea vers la sortie de la salle de cours. Pour emprunter les couloirs qui menait à la salle de musique, le lieu de rendez-vous fixé par la Lymnade.

Arrivé devant la porte, il sentait aisément l'odeur d'eau saline que dégageait habituellement Isa, il toqua alors la porte et cette dernière s'ouvrir presque instantanément, elle avait du le sentir arriver toujours étant qu'elle se trouvait devant lui transformée... Pourquoi était-elle dans cette état ? Pourquoi avait-elle eut recours à sa transformation. Le brun s'empressa de s'avancer dans le cadrant de la porte afin d'éviter qu'un autre élève vagabond ne s'aperçoive par inadvertance de la scène. Mais il adressa un sourire à son amie.

-Pas mal ton astuce pour sécher Bella ... Sauf quand tu es en cours avec Hale ... ajouta-t-il avant de rigoler sans retenue.

Il remarqua alors la présence d'un jeune garçon, assis un plus plus au loin dans la salle, dès l'instant il su qu'il était un loup. Un loup dépourvu de lien, une solitaire, un Oméga. Il comprenait mieux sa présence ici, il s'avança laissant à Isabella le soin de reprendre sa forme normal et de fermer la porte derrière elle avant de le rejoindre.
Il avait déjà effectué de bons mètres en direction du jeune homme lorsqu'elle le rattrapa et acheva par faire les présentations.

"Aaron, je te présente Esteban Laureens, petit loup de son état, Esteban, voici Aaron Lawford, Grand loup alpha."

C'était plutôt théâtrale comme présentation ... Mais plus rien n'étonnait le brun avec Isabella, il se souvenait encore de la fille timide qui avait tracé son chemin à la cafétéria, de celle avec qui il avait un soir mené une enquête sur le neutre d'une louve et qui depuis semblait totalement s'épanouir au sein de la meute de Scott.
De son côté Aaron présenta sa main à ce dit Esteban en guise de courtoisie et de salutation.

-Salut Esteban, Isabella a déjà tout dit, je m'appelle Aaron accompagna-t-il d'un sourire amical.

Le jeune loup n'avait rien à craindre, c'était le sentiment qu'Aaron cherchait toujours à véhiculer lorsqu'il rentrait en contact avec de jeune Beta, où ici Oméga en l'occurrence ....

-Alors ... Parles moi de toi ,qu'est ce que je peux faire pour toi ? dit-il d'une voix posée.
© Isaac

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban Laureens

avatar

Messages : 164
Dollars : 199
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Mer 30 Juil - 11:09



FEAT. Esteban & Isabella
Quand le silence n'en est pas un.

***********************************

Je regardai Isabella faire, je trouvais ça impressionnant. Je n'avais jamais vu une telle chose, jamais. Je la regardai faire en souriant, on se croyait dans un film. Un garçon arrivait, j'entendais ces pas avec mon ouïe de loup, il entra peu après. Je le regarde avec un sourire affiché sur mes lèvres. Je regardai ensuite Isabella et hochais la tête pour la remercier de l'avoir fait venir. Elle fit les présentations :

<< Aaron, je te présente Esteban Laureens, petit loup de son état, Esteban, voici Aaron Lawford, Grand loup alpha. >>

Plutôt " spécial, je dirais comme présentation, mais au moins elle avait fait le geste de le faire. Elle n'avait pas tort à mon sujet, pas tord du tout. Je regardai Aaron en souriant poliment et amicalement. Je ne me sentais pas gêné pas pour l'instant, je hochai la tête à ces paroles.

<< Salut Esteban, Isabella a déjà tout dit, je m'appelle Aaron. >>

Oui Isabella avait tout dit enfin à part ce que je voulais. Oui, j'aimerais qu'Aaron devienne mon alpha, il semblait être gentil, rassurant, toujours la quand on a besoin de lui présent quoi. Quoi de mieux ? Je pris sa main et la serrai.

- Oui, je pense aussi qu'Isabelle a tout dit. Eh bien moi, c'est Esteban, mais ça, tu le sais déjà.

Je lâchai ensuite sa main et le regardai en souriant.

- Ce que tu peux faire pour moi ? ... Je suis à la recherche d'un alpha, d'une meute. Et comme tu es un alpha à la recherche de bêta à ce que j'ai compris, j'ai pensé enfin moi et Isabella avons pensé que tu pourrais devenir mon alpha ? Et moi ton bêta ? Car j'ai besoin de quelqu'un qui m'apprend à me contrôler, qui soit là à mes pleines lunes,... J'ai besoin d'un alpha quoi. Je suis nouveau loup et je ne m'en sors pas seul. J'espère que je n'ai pas était trop vite, mais je ne sais pas vraiment m'exprimer à ce sujet en fait.

Je regardai Aaron avec un sourire timide et jouai avec mes doigts car j'étais stressé.
 
holliday creation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Eldder

avatar

Alias : ♫ Bella' ♫
Age : 22
Messages : 185
Dollars : 218
Date d'inscription : 14/12/2013
Localisation : Auprés de Scott et de la meute.

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Mer 30 Juil - 13:59




Je laissais un large sourire fleurir sur mes lèvres, aujourd'hui, j'avais fait une bonne action, j'avais servie d'entremetteuse entre un omega et un alpha, afin que l'omega devienne un béta. J'étais heureuse, surtout que je sentais déjà leurs émotions, Esteban revivait presque, quand Aaron était heureux de le rencontrer. Les deux se saluèrent, et pour ma part, discrètement, je récupérais mes affaires, je n'avais pas cours avant une ou deux heures, mais j’espérais pouvoir arrêter le professeur Hale à l'inter-classe.

Alors que les deux commençaient à discuter des possibilités d'affiliations avec leurs loups, je reprenais ma forme humaine, reformant avec un pic à cheveux mon chignon, et plaçais mon sac à bandoulière sur mon épaule gauche, faisant de même avec l'étui de mon violon. Je fis très attention en déverrouillant la porte et en sortant, avant de récupérer les clefs et de laisser la salle fermée, sans la verrouiller.

" Ce que tu peux faire pour moi ? ... Je suis à la recherche d'un alpha, d'une meute. Et comme tu es un alpha à la recherche de bêta à ce que j'ai compris, j'ai pensé enfin moi et Isabella avons pensé que tu pourrais devenir mon alpha ? Et moi ton bêta ? Car j'ai besoin de quelqu'un qui m'apprend à me contrôler, qui soit là à mes pleines lunes,... J'ai besoin d'un alpha quoi. Je suis nouveau loup et je ne m'en sors pas seul. J'espère que je n'ai pas était trop vite, mais je ne sais pas vraiment m'exprimer à ce sujet en fait."

Je souris à ce discours, il était effrayé, certes, mais j'étais certaine que tout se passerait bien. Je quittais donc la salle, déambulant dans les couloirs, un léger sourire aux lèvres. J'avais en effet oublié que peut-être, Aaron pouvait être dans le cours de Hale, mais sur le moment, le loup était le seul nom que j'avais trouvé pour l'aider. Je faisais attention à ne pas trop me perdre dans mes pensés, histoire d'éviter une possible transe et de me retrouver affligée sous les émotions de tout le lycée.

Pour moi, ma présence au lycée, outre ma petite visite auprès du loup accro à la littérature, n'était donc plus réellement nécessaire. Je passerai ensuite dans deux ou trois cours, puis je rentrerai à la maison, histoire d'être présente pour le retour d'Henry et m'occuper du ménage et des courses, sans compter que je devais aller travailler à la librairie le soir-même...

Hors-rp:
 


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Lawford

avatar

Alias : Wild Side
Messages : 359
Dollars : 399
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Sam 2 Aoû - 1:53


Come Rescue Him






Aaron se trouvait à présent face à ce jeune Oméga qui n'en serai bientôt plus un car bientôt il ferait partit à part entière de la meute d'Aaron. Aaron s'était retrouvé là après avoir reçu un message d'Isa' il avait comprit qu'elle ne le contactait pas pour qu'il l'aide à faire ses devoirs, mais qu'une raison surnaturelle particulière se cachait derrière tout ça.
Et cette raison c'était Esteban, Le brun aurait pensé que la belle lymnade aurait eu tendant à rediriger le jeune loup vers Scott, mais après réflexion, il était vrai qu'il avait beaucoup de nouveau jeune loup et coyote à encadrer. Isa' avait donc bien fait de contacter Aaron qui avait nettement moins de travail que Scott étant donné que tout ses Betas se contrôlaient relativement bien.

Les deux loups furent présentés toujours par les soins d'Isabella, et lorsque les deux garçons se serrèrent la main, Aaron entendit Isabella retrouver ses affaires avant de s'éclipser avec discrétion elle avait fait sa bonne action du jour et partait désormais vers de nouveaux horizons.
Laissant Aaron faire son boulot d'Alpha.
Il approuva d'un hochement de tête la déclaration du jeune loup, oui il connaissait son prénom, il prêta en revanche beaucoup plus d'attention à ce qu'il dit ensuite.

- Ce que tu peux faire pour moi ? ... Je suis à la recherche d'un alpha, d'une meute. Et comme tu es un alpha à la recherche de bêta à ce que j'ai compris, j'ai pensé enfin moi et Isabella avons pensé que tu pourrais devenir mon alpha ? Et moi ton bêta ? Car j'ai besoin de quelqu'un qui m'apprend à me contrôler, qui soit là à mes pleines lunes,... J'ai besoin d'un alpha quoi. Je suis nouveau loup et je ne m'en sors pas seul. J'espère que je n'ai pas était trop vite, mais je ne sais pas vraiment m'exprimer à ce sujet en fait.

Ce jeune loup était vraiment perdu, sa transformation devait être vraiment récente, il ne se contrôlait pas, avait peur des pleines lunes ... la recette parfaite pour un massacre ... De plus la Lune Rousse n'allait pas tarder à avoir son effets sur les loups de la ville, il ne pouvait laisser Esteban sans protection, ni soutiens.
Aaron ferma les yeux et lorsqu'il les ouvra à nouveau, le bleu avait disparu afin de laisser place au rouge flamboyant de l'Alpha. Il s'exerça une tel pression que les yeux d'Esteban changèrent eux aussi pour prendre leur couleur de loup-garou. Et l'instant suivant il redevinrent normal, tout comme ceux d'Aaron.

Un cours laps de temps, pendant lequel Esteban avait pu sentir son coeur et son être tout entier se remplir, d'émotions, de liens . Les connexions qui allaient à présent le relayer aux autres membres de la meute venaient de se créer.

-Si tu te sent submergé de sensation c'est normal ce sont les liens que tu as désormais avec tes frères moi y comprit, je t'apprendrais à les reconnaître. Tu n'as plus à craindre la lune je serais là, puis bientôt tu n'auras plus besoin de moi tu te contrôleras seul. Mais je me dois de te mettre en garde, un événement que l'on appel la Lune Rousse approche, La Lune Rousse est puissante et nous fait parfois perdre pied, il est essentiel que l'on soit soudé. Je te présenterai à tes frères et soeurs le plus vite possible, tu pourras autant compter sur eux que sur moi, c'est comme ça qu'une meute fonctionne...

Son discours se voulait rassurant, à présent le jeune lycéen faisait partit d'une famille il n'avait plus à être seul. Mais son devoir d'Alpha lui imposait de se rapprocher encore plus du jeune homme. Afin que sa connexion soit encore plus solide.

-Racontes moi comment tu es devenu un loup-garou ? Racontes moi tout.

Si il connaissait son passé, il serait mieux armé pour lui construire le meilleur futur possible.

-Si toi tu as des questions sur quoi que ce soit, n'hésites pas à les poser. Je lui

© Isaac

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban Laureens

avatar

Messages : 164
Dollars : 199
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Sam 2 Aoû - 13:27



FEAT. Esteban & Isabella
Quand le silence n'en est pas un.

***********************************

J'attendais sa réponse ou même son geste. Je le regardai et je vu derrière l'épaule d'Aaron qu'Isabella s'en allait. Elle pouvait être fière de ce qu'elle avait fait, vraiment. Je souriais à Isabella puis me re concentra sur Aaron. Aaron qui serait peut-être mon futur alpha, celui qui serait là pour m'aider, mon futur frère si puis je dire.

Il ferma ses yeux et les rouvraies, peu, après, laissant paraître la couleur rouge de ses yeux, je sentis une pression qui laissa aussi paraître ma couleur de yeux. Je le laissai faire, il avait surement l'habitude de faire ça et puis j'avais cette confiance en Aaron que jamais je n'avais encore eu avec quelqu'un à part ma mère. Mes yeux reprirent leurs couleurs habituelles, ils étaient redevenus bleus.

<< si tu te sent submergé de sensation, c'est normal, ce sont les liens que tu as désormais avec tes frères moi y comprit, je t'apprendrais à les reconnaître. Tu n'as plus à craindre la lune, je serais là, puis bientôt, tu n'auras plus besoin de moi, tu te contrôleras seul. Mais je me dois de te mettre en garde, un événement que l'on appelle la Lune Rousse approche, La Lune Rousse est puissante et nous fait parfois perdre pied, il est essentiel que l'on soit soudé. Je te présenterai à tes frères et sœurs le plus vite possible, tu pourras autant compter sur eux que sur moi, c'est comme ça qu'une meute fonctionne... >>

Oui, je sentais plein de sensations, il avait raison, et cela, état soit disant normal. Il parla de mes frères de meute que désormais, j'avais tant envie de rencontrer, j'avais déjà rencontré un de mes frères et c'était Aaron. Il me rassura au plus au point, ces paroles étaient si ... Elles représentaient beaucoup pour moi en fait. Mais ce qui m'intrigua le plus c'était le Lune Rousse qu'est-ce que c'était ? Apparemment, on perdait pied, on perdait tout contrôle devant celle-ci. Je frissonnai en imaginant la scène. Je hochai la tête, j'avais bien tout écouté.

- Je ... Je suis ton Bêta à présent, c'est ça ? Est-ce que nous tuerons des gens à la Lune Rousse, Aaron ?

Je nous voulais faire de mal à personne et surement pas à ma nouvelle famille.

<< Racontes moi comment tu es devenu un loup-garou ? Raconte-moi tout. >>

Comment j'étais devenu ainsi ? Eh bien, je me rappelais exactement ce qui c'était passer, car depuis cette nuit, je n'ai pas arrêté de me remémorer la scène. Cette morsure qui a changé ma vie, qui m'a rendu comme ça.

- C'est simple, un autre loup m'a mordu, mais je n'ai aucune idée de qui c'était. Je m'étais disputé avec ma mère et j'avais décidé d'aller faire un tour dehors. Je suis passé dans une ruelle et je me suis rendu compte que j'étais suivi. J'ai donc marché plus vite et l'ombre s'approchait de plus en plus vite de moi, j'ai trébuché sur quelque chose ... Je ne sais plus ce que c'était, mais ça n'a pas d'importance pas vraie ? J'ai donc trébuché, le loup-garou inconnu s'est pencher m'as mordu et est parti ensuite.

Je laisse échapper un soupir en lui racontant ce moment, car je trouvais ça dommage.

- Je suis ensuite rentré chez moi et soigner ma morsure, je n'ai rien dit à ma mère, mais quelques jours plus tard, je me suis rendu compte que mon ouïe était meilleure que celle des autres, j'entendais des choses que je ne devais pas entendre, j'étais devenu plus fort. Puis une semaine après, c'était la pleine lune et j'ai su ce que j'étais.

<< si toi, tu as des questions sur quoi que ce soit, n'hésites pas à les poser. Je lui >>

Aucune question me passa par la tête, pour le moment. Je secouai la tête.

- Non aucune question me vient à l'esprit pour l'instant, mais si j'en ai, je n'hésiterai pas à te les poser.

J'étais content qu'Aaron soit celui qui m'aiderait au futur, car il m'avait l'air sympa, rassurant et toujours la quand on avait besoin de lui. Enfin, c'est ce que j'avais perçu. J'étais reconnaissant envers Isabella, mais aussi envers Aaron. Je souriais, j'avais désormais trouvé une famille, j'avais tant rêver de ce jour, mais je ne me doutais absolument pas que ça allait se passer ici, maintenant et avec lui. Je le regardai en souriant toujours.
 
holliday creation

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Esteban Laureens
Un regard. Ce regard. Je suis tombé sous le charme grâce à ton sourire. Comme quoi, l'amour  c'est pas si con. Je pense à toi, jour comme nuit. Je t'aime, tout simplement.  ©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Lawford

avatar

Alias : Wild Side
Messages : 359
Dollars : 399
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Lun 4 Aoû - 14:29


We are Brother Now...






Les liens s'étaient finalement tissés, Esteban était désormais un membre à part entière de la meute d'Aaron. Le jeune loup ne vivrait plus seul, il pourra dès à présent compter sur les loups de a meute, ses frère, mais aussi sur chacun des loups et créatures surnaturelles appartenant à l'alliance de la ville.

En y repensant c'était un point dont il avait pas encore parlé avec son jeune Beta. Il semblait novice vis à vis de ses pouvoirs, cela n'étonnerait pas Aaron qu'il le soit aussi en ce qui concernait la situation de la ville. Mais il y viendrait rapidement, plutôt que prévu très certainement ...
Cependant, Esteban semblait intrigué, comme perdu dans ses pensées, et finalement il prit la bonne décision d'en parler immédiatement avec son Alpha.

- Je ... Je suis ton Bêta à présent, c'est ça ? Est-ce que nous tuerons des gens à la Lune Rousse, Aaron ?

Comment lui répondre sans l'effrayer ? Comment expliquer à un jeune ados que son chef de meute n'avait pas la réponse à cette question en stock ... mais surtout comment le rassurer et lui faire comprendre que pas plus Aaron que lui étaient des monstres. Certains Loup-Garou le sont, mais il n'y avait pas de place pour ce genre de bête à Beacon Hills.
Cela allait être un sujet délicat à expliquer...

-Oui, à présent nous sommes frères acquiesça-t-il, Je ferrais tout pour que cela n'arrive pas. Seulement il y a beaucoup plus de loups en ville qu'il n'y parait, on arrive encore en vivre en secret en particulier grâce à une alliance qui maintient l'équilibre et qui encadre au mieux tout les loups de la ville en les intégrant dans les différentes meute, ou bien à gardant tout simplement le contrôle . Une alliance qui a été formée par les trois Alpha de la ville... Tu rencontreras Scott l'Alpha de la meute d'Isabella et Ruby l'Alpha adjointe du shérif très prochainement.


Il marqua une courte pause afin d'éviter que son discours ne devienne incompréhensible.

-Les trois meutes s'entraident, et la Lune rousse nous frappera tous , on compte sur nos liens et notre solidarité pour vaincre. Il se peut même que ce soit les Alphas qui perdent le contrôle.
Si je venais à perdre le contrôle seul Ruby et Scott serait en mesure de m'arrêter mais je t'assure j'ai bon espoir qu'à à l'avènement de la Lune Rousse, nous serons les plus fort. Je le sens je le sais.


Il y avait tant de choses à dire, mais certaines choses méritait d'être apprise sur le terrain. Il comprendrait bien assez tôt à quel point notre solidarité nous rendait fort. Et il y avait encore de nombreuses instructions mais qu'Aaron donnerait uniquement le moment venu. Car il était inutile de que l'Alpha embrume l'esprit de son nouveau loup.

Aaron écouta ensuite le récit d'Esteban, en faite, les deux loups étaient pareil, des Orphelins.
Mais Aaron avait été recueillit tout comme Esteban venait de l'être. L'Alpha était sans aucun doute le mieux placer pour savoir ce qu'il avait ressentit.

-Je vois ... Je suis comme toi , moi aussi je n'ai pas connu l'Alpha qui m'a mordu.

La découverte de ses pouvoirs était arrivé de manière classique, d'abord les sens qui se développent, les performances physiques qui deviennent incroyable et puis la découverte effroyable lors de la pleine lune, Aaron aussi était passé par là, lui aussi avait traversé cela, seul.

Finalement, le jeune loup n'avait pas de question, mais peut-être que de nouvelles avaient germé à l'entente de ses précédents discours. Aaron restait tout ouï, prêt à lui répondre en cas de nécessité.
[/color]
© Isaac

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban Laureens

avatar

Messages : 164
Dollars : 199
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Lun 4 Aoû - 16:06



FEAT. Esteban & Isabella
Quand le silence n'en est pas un.

***********************************

Je me demandai vraiment ce que la Lune Rousse pouvait nous faire faire, je n'avais nulle envie de blesser quelqu'un, je ne suis pas comme ça. J'attendais la réponse d'Aaron en croisant les bras.

<< oui, à présent nous sommes frères >>

Je hochai la tête en souriant légèrement en entendant cette phrase et attendait la suite, la suite qui était la réponse à ma question.
Il me parla d'une alliance et apparemment, c'était grâce à cette alliance que nous vivions en secret. Il me parla aussi des trois Alphas de la ville : lui, Scott et une certaine Ruby. Pour l'instant, je connaissais qu'Aaron et Scott me disait quelque chose. Sinon, Ruby, je n'avais aucune idée de qui ça pouvait être. Je l'écoutai jusqu'à ce qu'il fît une pause. Cette pause qui m'avait laissé le temps de tout comprendre d'ailleurs. Il reprit la parole et m'expliqua à peu près tout ce que je devais savoir pour comprendre. Mais quand il dit que même les Alphas pourraient perdre contrôle et bien, j'étais inquiet. Mais ces paroles suivantes m'avaient rassuré, il avait ce truc pour rassurer les gens. C'était efficace.

- Est-ce qu'on risque de s'entre tuer entre loups ? Je n'ai pas envie de vous faire du mal, je viens à peine d'intégrer la meute et si je venais à faire du mal à quelqu'un auquel je suis attaché, je ne pourrais pas gérer.

Je ferma les yeux et secouai ma tête pour me chasser des images de la tête, des horribles images. Je revoirs les yeux et le regarda.

- Désolé, j'étais en train de penser à ... J'étais en train de penser.

Il me disait que lui aussi n'avait pas connu l'Alpha qui l'avait mordu, on était pareil en gros. Je me demandai si beaucoup de loups avaient vécu comme nous Orphelins.

- Est-ce que beaucoup de loups ont vécu la même chose que nous ? Enfin, est-ce qu'il y a beaucoup de loups qui on vécut leur première plaine lune seule, ... ?

Les questions venaient petit à petit et j'espèrais ne pas saouler Aaron avec ça. Je ne le quittais toujours pas du regard et puis si je le faisais, je trouverais ça mal poli.

 
holliday creation

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Esteban Laureens
Un regard. Ce regard. Je suis tombé sous le charme grâce à ton sourire. Comme quoi, l'amour  c'est pas si con. Je pense à toi, jour comme nuit. Je t'aime, tout simplement.  ©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Lawford

avatar

Alias : Wild Side
Messages : 359
Dollars : 399
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Mer 6 Aoû - 2:51


We are Brother Now...






Esteban demeurait les bras croisé, attendant les explication de son nouvel alpha.
Réponses qu'Aaron lui donna. Il lui expliqua suffisamment de choses pour qu'il puisse comprendre et se rassurer au sujet de la Lune Rousse.
Le jeune loup était inquiet ce qui était normal il avait été transformé il y a peu et pas dans la bonne période... Les sources d'inquiétude était de taille. Une grande épreuve pour tout les loups de la ville.

- Est-ce qu'on risque de s'entre tuer entre loups ? Je n'ai pas envie de vous faire du mal, je viens à peine d'intégrer la meute et si je venais à faire du mal à quelqu'un auquel je suis attaché, je ne pourrais pas gérer.


Ceci aussi était une question légitime. Seulement voilà, les combats de loups pouvaient être terriblement violent, parfois mortel, mais le plus souvent cela s'arrêtait à une simple stade de blessure grave, qui finit par cicatriser quelques minutes ou heures après... Le jeune loup n'avait rien à craindre, chacun savait que la Lune Rousse pouvait les affecter et aucun de ses nouveaux frères ne l'en tiendrai responsable.

-Il arrive que des loups se blessent entre eux ... Mais tu as pu peut-être déjà remarquer que nous cicatrisons extrêmement rapidement. Il est très rare qu'un combat se finisse par la mort d'un loup-garou . Sauf si l'écart de force est trop important ... Mais si un combat éclate à l'intérieur d'une meute, les liens qui unissent les loups, les font retrouver leurs esprits, bien avant la mort. Et personne dans la meute ne t'en voudras pour un manque de contrôle du à la Lune Rousse ... Nous avons tous nos faiblesses...
Tu es encore jeune, mais avec de l'entrainement tu finiras pas rejoindre le niveau des autres à l'exception de Malaki car il était un alpha il y a peu de temps encore.



Il était évident aussi qu'il aurait du mal à rejoindre le niveau de son Alpha, mais cela, Aaron n'avait pas forcément la nécessité de le dire. Enfin si il le devait car Aaron pouvait lui aussi être sujet à la Lune Rousse, et dans ce cas précis il pourrait devenir un danger même pour sa propre meute.


-Au final si la Lune venait à déstabiliser quelqu'un, la personne qui serait la plus dangereuse pour toi ou les autres c'est moi. C'est pourquoi je vais te dire quelques choses que tu devras absolument faire si jamais la Lune Rousse venait à me faire perdre le contrôle. Courir ... Ne cherche pas à m'arrêter. Contente toi de fuir ou alors si je t'attrape à me frapper tellement fort que ça te laisse assez d'avance pour recommencer à courir. Je plaisante pas ... Son regard était plus devenu plus sombre, plus sérieux mais dans sa voix on ne sentait pas de la colère, uniquement une mise en garde sincère.
Si je venais à perdre pied, seul Scott ou Ruby pourrait m'arrêter. Si ça venait à arriver tu sais à qui tu devras t'adresser tu as comprit ?

Esteban avait aussi retrouvé un peu de sérénité bien que son esprit semblait toujours occupé, jusqu'à ce qu'il secoue sa tête comme pour chasser ses mauvaises pensées.
C'est alors qu'il s'excusa pour cela, il était décidément bien élevé ou alors Aaron continuait à l'impressionner...

-Tu étais en train de penser à toi blessant l'un de tes frères ? ...  On a tous était blessé, je ne suis pas devenu un Alpha sans douleur tu sais. Parfois on blesse et parfois il nous arrive de tuer ... Il y a quelques moi, une fille faisait partie de cette meute. Elle a été blessé lors d'un combat sa blessure était terrifiante, elle m'a demandé de l'achever. Alors c'est ce que j'ai fait ... Depuis ce jours je suis devenu un Alpha plus puissant mais au prix d'une partie de mon âme. Quand l'on tue quelqu'un quelques chose s'efface je sais ce que cela représente, et je ne laisserai pas tes yeux dorés devenir bleu tu peux en être certain.

- Est-ce que beaucoup de loups ont vécu la même chose que nous ? Enfin, est-ce qu'il y a beaucoup de loups qui on vécut leur première plaine lune seule, ... ?

Les question affluaient ? Tant mieux, c'était un gain de temps pour plus tard autant mettre le temps restant de cette heure de libre à quelques chose d'utile.

-Oui, nous sommes souvent dans ces cas là ... cela a été le cas de Scott par exemple qui à notre différence à trouvé de l'aide auprès d'un Beta expérimenté.  Tout les Alphas ne sont pas forcément bons ... Certains ne veulent que le pouvoirs. Parfois certains ressurgissent des années après, ou alors certains ne réapparaissent jamais. C'est ainsi on y peut rien ...
© Isaac

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban Laureens

avatar

Messages : 164
Dollars : 199
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Jeu 7 Aoû - 13:38



FEAT. Esteban & Isabella
Quand le silence n'en est pas un.

***********************************


J'attendais qu'il me réponde, car j'étais inquiet à propos de ça, j'étais toujours bras croisés attendant toute réponse.

Il m'expliqua que des fois, les loups se blessent, mais qu'ils cicatrisent rapidement, mais je ne l'avais pas tant remarquer, car je ne me blessais pas souvent, enfin à part des minies coupures, mais ça c'état rien. La seule fois où je l'ai remarqué, c'était le jour où ce loup m'avait mordu, je crois que c'était la seule fois où je l'avais vraiment remarqué. Puis, il m'expliqua que lors d'un combat entre loups, c'était très rare qu'un des loups meurent, mais bon, on se blessait comme même. Mais, apparemment le lien qu'il y a dans une meute est assez fort pour ne pas qu'on ne cause pas la mort d'un des loups. Je soupirais de soulagement même si je n'étais pas tout à fait soulagé. Ensuite, il me dit qu'avec de l'entrainement, je réussirais à avoir le niveau des nos frères mis à part un certain Malaki qui lui était un Alpha avant.

- Comment ? Comment ça se fait qu'il ne l'est plus ?

Il me dit aussi que le plus dangereux à la Lune Rouse dans la meute ça serait lui, mais ça, je pensais avoir compris. Il me donna un ordre qui était de fuir et courir s'il perdait le contrôle. Ça se voyait qu'il ne plaisantait pas et je ne voyais pas pourquoi il plaisanterait d'ailleurs. Son regard était plus sérieux aussi ce qui me fit froid dans le dos d'ailleurs. Je ne savais pas pourquoi, mais ça m'avait fait cet effet-là. Je hochai la tête

- D'accord, je ferais tout ce qu'il faut.

Même si je n'avais aucune envie de le frapper, je le ferais comme même, car il me l'avait demandé. Il avait vu juste je pensais à ça, je pensais à moi faisant du mal à mes frères, mais il me rassura en disant qu'il ne laisserait jamais la couleur de mes yeux changés. Il répondit ensuite à mon autre question par ceci :

<< oui, nous sommes souvent dans ces cas-là ... Cela a été le cas de Scott par exemple qui à notre différence à trouver de l'aide auprès d'un Bêta expérimenté. Tous les Alpha ne sont pas forcément bons ... Certains ne veulent que le pouvoir. Parfois certains ressurgissent des années après, ou alors certains ne réapparaissent jamais. C'est ainsi, on y peut rien ... >>

- D'accord, merci de répondre à mes questions. Mais bon, je suis nouveau dans tous ça. Je ne sais pas utiliser mes pouvoirs du genre faire apparaître mes griffes ou même me transformer quand j'en ai envie. C'est ça ce que je vais apprendre ? Car, je veux aussi me contrôler, parce que je n'ai pas envie de faire du mal à ma mère, je n'ai pas envie de ne pas me contrôler face à elle et je n'ai pas envie qu'elle apprenne ce que je suis : un loup.

 
holliday creation

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Esteban Laureens
Un regard. Ce regard. Je suis tombé sous le charme grâce à ton sourire. Comme quoi, l'amour  c'est pas si con. Je pense à toi, jour comme nuit. Je t'aime, tout simplement.  ©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Lawford

avatar

Alias : Wild Side
Messages : 359
Dollars : 399
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Dim 10 Aoû - 18:13


You're not a Monster






Esteban attendait avec une certaine impatience une réponse de la part de son Alpha qui aurait pu le soulager, le détendre, mais Aaron ne prit aucun chemin facile, il lui raconta les risques mais également les éléments qui mettait en évidence que certaines choses ne pourraient jamais arriver.
Un combat fraternel est rarement mortel,  Aaron pensa que c'était un peu comme un échange pugilistique entre deux frère humains, ils pouvaient se faire mal, très mal même mais leurs liens les empêchaient de s'entre tuer. Bien que cela soit différent chez les loups. Créer un lien capable de résister à toutes les épreuves, était devenu un objectif pour Aaron. Afin qu'aucun de ses frères aient une jour à endosser le lourd fardeau de la mort.

Il fut content du soulagement de son jeune loup et Aaron poursuivit son explication en disant qu'avec beaucoup de pratique il finirait par talonner ses frères de meute. Mais le travail était long, il ne fallait pas manquer de courage, mais sous la tutelle du brun le jeune lycan y parviendrait.
Esteban se montra très curieux vis à vis de Malaki et de son ancienne situation.

-Un Alpha est capable de renoncer à son pouvoir dans le but de sauver l'un de ses Betas, c'est ce qu'il a fait. Mais tu pourras plus amplement discuter avec lui lorsque tu le rencontreras, tout comme tu pourras apprendre beaucoup au côté de chacun des membres de la meute.

Aaron devint vite sérieux lorsque vint le moment de parler de l'alliance des meutes et de ce qui pourrait arriver durant la Lune Rousse s'il venait à perdre le contrôle. Fuir c'était ce que devrait faire chacun de ses Betas, ils devront fuir pour leur vie et partir à la recherche de Scott et Ruby.Chose Qu'Esteban s'engagea à faire. Voilà qui rassurait son Alpha.
Esteban continua à poser des questions, des questions auxquelles Aaron répondit avec franchise à chaque voilà jusqu'à ce qu'il finisse par s'excuser d'en poser autant.

- D'accord, merci de répondre à mes questions. Mais bon, je suis nouveau dans tous ça. Je ne sais pas utiliser mes pouvoirs du genre faire apparaître mes griffes ou même me transformer quand j'en ai envie. C'est ça ce que je vais apprendre ? Car, je veux aussi me contrôler, parce que je n'ai pas envie de faire du mal à ma mère, je n'ai pas envie de ne pas me contrôler face à elle et je n'ai pas envie qu'elle apprenne ce que je suis : un loup.

Il avait peur de regard de ses parents, Aaron ne pouvait que le comprendre, il l'avait caché et avait fuit et le cachait encore aujourd'hui mais cette fois-ci il avait envoyé ses parents faire le tour du monde. Pourtant il le savait un jour il devrait leur dire la vérité. La mère de Scott et le père de Stiles avaient réussi à surmonter cela, apprendre l'existence d'un monde surnaturelle, alors tout les parents devaient en être également capable pour le bien de leurs enfants.

-Je ne suis pas le mieux placé pour t'aider, cela fait deux ans que j'ai été transformé et j'ai toujours caché ma nature à mes parents, je les ai même envoyé faire un tour du monde pour citer qu'ils soient confronté à la bizarrerie et aux dangers du surnaturelle. Mais je pense que ta mère serait capable de l'encaisser... Tu n'es pas un monstre tu es un Loup-Garou qui protègera cette ville dans très peu de temps. A toi de trouver la meilleur façon de lui apprendre. Une fois que tu te contrôleras tu pourras utiliser tout ses sens et ton pouvoirs quand tu le voudras...

Il espérait le rassurer, il avait lui même jamais suivit le conseil qu'il venait de donner, pourtant sa conscience lui assurait que c'était la bonne chose à faire.
[/color]
© Isaac

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban Laureens

avatar

Messages : 164
Dollars : 199
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Lun 11 Aoû - 12:22



FEAT. Esteban & Isabella
Quand le silence n'en est pas un.

***********************************


Aaron m'expliqua comment Malaki était passer d'Alpha à Bêta. J'ignorais que l'on puisse faire ça. Mais Malaki avait renoncé à sa place d'Alpha en sauvant un de ses bêtas, ce Malaki devait être un bon homme en tout cas, en entendant Aaron, c'est ce qui me vint à l'esprit.

Là, Aaron devint plus sérieux, beaucoup plus sérieux. J'espérai l'avoir rassuré en lui disant que je ferai tout mon possible lors de la Lune Rousse. Je hochai la tête l'air de dire << Rassure toi, je ferai tout mon possible, vraiment, je ferai tout. >> je le ferai oui, car mon Alpha, mon frère me l'avais demandé. Je tenais mes paroles, je les tenais toutes, on pouvait me faire confiance à moi.

<< Je ne suis pas le mieux placé pour t'aider, cela fait deux ans que j'ai été transformé et j'ai toujours caché ma nature à mes parents, je les ai même envoyé faire un tour du monde pour citer qu'ils soient confrontés à la bizarrerie et aux dangers du surnaturel. Mais je pense que ta mère serait capable de l'encaisser... Tu n'es pas un monstre, tu es un Loup-garou qui protègera cette ville dans très peu de temps. À toi de trouver la meilleure façon de lui apprendre. Une fois que tu te contrôleras, tu pourras utiliser tout ses sens et ton pouvoir quand tu le voudras... >>

C'est ce qu'il m'avait dit. Il pensait que ma mère serait capable d'encaisser ma vraie nature, mais moi, je ne le pensais pas. Et, je n'avais plus que ma mère, mon père était parti, je ne voulais pas la perdre à cause de ça. Je sais que je n'étais pas un monstre, mais un Loup-garou, mais je ne sais pas, ça pourrait la choquer.

- Si elle voit ce que je suis vraiment, elle sera choquée, peut-être qu'elle aura peur de moi. Je n'ai plus qu'elle Aaron, je ne veux pas la perdre, je ne veux pas finir seul. Mon père s'est cassé, je n'ai pas de frère, ni de sœur, il n'y à qu'elle.

Depuis a morsure, je n'étais pas confiant à ce sujet. Mais pour l'instant, elle ne se doutait de rien, tant mieux, je me faisais discret de toute façon. Pas d'ami et peu de familles, c'était bien après tout, ça évitait de faire douter qui que ce soit. Mais c'est vrai, que ne pas avoir d'ami était dur, de toute façon, je devrai m'en faire à un moment donné.

 
holliday creation

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Esteban Laureens
Un regard. Ce regard. Je suis tombé sous le charme grâce à ton sourire. Comme quoi, l'amour  c'est pas si con. Je pense à toi, jour comme nuit. Je t'aime, tout simplement.  ©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Lawford

avatar

Alias : Wild Side
Messages : 359
Dollars : 399
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   Mar 12 Aoû - 23:43


Time to Go Back in Class






La discussion avançait, elle avançait bien même, dans un échange de questions, Aaron avait eu la possibilité de découvrir un peu plus en détail la personnalité d'Esteban son nouveau Beta.
Il comprit rapidement, que c'était un jeune loup terrifié par les pouvoirs qu'il avait hérité, comme en témoignait le secret qu'il caché à sa mère, seul personne de sa famille à ce jour.
D'un autre côté, il comprenait parfaitement ces craintes. Esteban était aussi un loup désireux d'en apprendre davantage sur sa nature.
Il s'était intéressé au cas de Malaki et il avait parfaitement écouté les explications d'Aaron concernant les différentes meutes de la ville.
C'était un loup effrayé, la Lune Rousse en était la cause mais habillement Aaron parvint à le rassurer.
Au final, désormais, les seuls doutes actuels du jeune lycéen concernait sa relation avec sa mère.

- Si elle voit ce que je suis vraiment, elle sera choquée, peut-être qu'elle aura peur de moi. Je n'ai plus qu'elle Aaron, je ne veux pas la perdre, je ne veux pas finir seul. Mon père s'est cassé, je n'ai pas de frère, ni de sœur, il n'y à qu'elle.

Le regard d'Aaron changea, il n'était pas froid, ni chaleureux il était juste perdu, comme en pleine réflexion. A son gout, le jeune loup s'en faisait vraiment trop...
Alors il ajouta tout simplement.

-Comment peux tu en être sûr ?  Ne penses tu pas réfléchir de la mauvaise façon ? Ne crois tu pas que puisque justement elle est le seul membre de ta famille tu lui dois d'être franc ? Je ne vois pas en quoi elle ne t'aimerai plus ? Bien évidement qu'elle sera troublé ou choqué, mais une mère aime toujours ses enfants, peu importe ce qu'ils sont ...

Il laissa quelques secondes s'écouler avant d'ajouter.

-Et puis combien de fois vais-je devoir te le répéter ? Tu n'es plus seul désormais.

Il sortit son iPhone de sa poche et demanda à son Beta d'y enregistrer son numéro. Il en profita pour regarder l'heure. Le temps passé affreusement vite, ils allaient devoir libérer la salle sous peu. Autant prendre un peu d'avance. Aaron avait fait le tour, il ne voyait pas ce qu'il pourrait lui dire dans cette salle de lycée. La prochaine fois qu'il se verrai cela serait lors du premier entrainement d'Esteban.

-Les cours vont reprendre nous devrions laisser la salle, on va vite se revoir, on commencera ton apprentissage et si entre temps d'autre questions te viennent en tête n'hésites pas à m'appeler.

Il prit son jeune Beta et y fit un accolade. Sa carrure de Basketteur lui donnait un sérieux avantage de taille, enfin il entraîna son nouveau frère à l'extérieur de la salle où il rejoignirent le couloir.
C'est ici que leur chemin se séparèrent, Aaron allait en cours de Maths, mais dans sa tête de nombreuses idées circulaient.


© Isaac


RP Clos:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le silence n'en est pas un. [Esteban-Isabella]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Lycée de Beacon Hills :: Salles de classe-
Sauter vers: