Teen Wolf RPG
Alpha, Beta ou Oméga, et vous que choisirez-vous ?


Forum fermé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No Needs for Introductions [PV Adrien]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: No Needs for Introductions [PV Adrien]   Ven 15 Aoû - 6:15



no needs for introductions



Je fermai la porte de la tanière sans retenir un petit sourire satisfait. Les choses se remettaient tout doucement en place. Je savais que rien ne serait plus pareil depuis que ce renard avait volé le corps de mon meilleur ami et que mon premier amour avait perdu la vie. Je sentais pratiquement mon bonheur tomber en chute libre en repensant simplement à son nom. Maman demeurait heureusement toujours présente pour moi. Je pouvais toujours me blottir dans ses bras quand le fardeau devenait trop lourd sur mes épaules. Mais je soulevais la plupart du temps mon monde sans jamais baisser les bras parce que je me devais de rester présent pour tous ces gens qui faisaient partie de ma vie.  

Je pense par contre que je prendrai une pause en ce qui concernait ma vie amoureuse. Il fallait que je me concentre sur la reconstruction de ma meute et sur moi. Je me faisais Atlas de ma propre communauté. Tout reposait sur ma force et ma proactivité. La chambre de Jay était maintenant vide dans tous les sens du terme. Isaac et moi avions fini de la nettoyer et je pense que nous allons la repeindre pour le prochain locataire. Miya serait toujours le bienvenu. Je me demande tout de même si celui-ci reviendrait passer du temps parmi nous. Il avait rejoint la meute en raison de sa sœur. Je montai sur ma moto et enfilai mon casque. Les lampadaires se dressaient devant moi dans des promesses belluaires. Ma liberté se trouvait sur ces routes peintes de larmes et de moments ordinaires où celle de ma louve se cachait dans des endroits dont personne ne pouvait avoir connaissance. Parce que ceux-ci se trouvaient plus loin que le lointain et dans le cœur de cette jeune fille qui en avait tant fait pour nous.

Jay allait beaucoup me manquer bien que je sache que celle-ci serait mieux à parcourir le monde. Beacon Hills était une ville beaucoup trop petite pour un esprit comme le sien. Les lampadaires perdent de leur nitescence alors que je roulai sur la rue. Je resserrai ma prise sur mon guidon alors que je tournai le coin de celle-ci. Jay reverrait nos amis avec de la chance. Adam et Aiden que nous avions connu avant que toutes ces aventures ne commencent. Les deux frères me manquaient un peu aussi. Je me souviendrais toujours du moment où le plus vieux avait découvert dans les vestiaires son don de loup alpha ainsi que de cette rave qui avait tourné au drame. Perdre ses souvenirs était affreux.

Ne pas pouvoir en reconstruire de plus beaux était pire.

Zach non plus ne faisait pas partie de la meute. Je me suis dit sur le terrain que je pourrais en faire un bon loup aux valeurs certaines qui sauraient nous aider. Les temps se faisaient difficiles par contre. Nous avions besoin de gens qui sauraient rester présents pour nous en toutes occasions. Henry a perdu sa cousine et nous avons perdu deux jeunes femmes exceptionnelles. Stiles se remet progressivement de sa possession par cet esprit japonais. Isaac est aussi touché par la mort de la chasseuse. Isabella fait de son mieux pour rassurer tout le monde. Je voudrais la serrer contre moi et lui souffler que tout finirait par aller mieux : que les choses reviennent toujours « dans le milieu ».  Ce serait mentir. Lydia avait trouvé un corps près du lac : je devais justement en parler à Stiles.

Je me stationnai devant la maison de mon meilleur ami. Ariana et Alan ne seraient pas sur ce coup pour le moment. Mieux valait les laisser jouer de la musique et pianoter les touches des manettes que de les entrainer dans une autre recherche au meurtrier. Liam ne comprenait toujours rien de tout cela. Je faisais de mon mieux pour tout lui apprendre de ce monde parce que cela était mon devoir : son entrée dans le monde surnaturel était entièrement ma faute.

Je cognai à la porte une ou deux fois sans obtenir de réponse ou entendre deux voix argumenter en trame de fond. La situation était vraiment bizarre. Je ne retins pas un froncement de sourcils. Stiles aurait dévalé les escaliers et ouvert la porte sans cacher son essoufflement. Je posai ma main sur la poignée et notai que la porte était déverrouillée. Il y avait quelque chose de louche par ici. Les odeurs musquées me happaient de plein fouet : demeure masculine dont les sentiments se faisaient sentir plus que tout.

Mais quelque chose semblait différent derrière cette masse de bonheur et de confuses émotions. La vaisselle était faite dans la cuisine et une odeur de bonne cuisine flottait dans le reste de la maison. Stiles ne prenait jamais la peine de laver les couverts. Il ne devait même pas savoir comment faire cuire un œuf. Le Sheriff avait eu moins de temps à consacrer à sa maisonnée depuis que mon père était revenu en ville. Je rentrai dans la cuisine et ouvris les différentes armoires. Il manquait plusieurs aliments que les Stilinski ne mangeaient pratiquement jamais (depuis quand ont-ils délaissé les frites pour manger du riz ?) et certaines choses ne se trouvaient pas à la bonne place. Cette armoire était celle des verres et non des sous-tasses. Je tournai la tête en entendant un grincement.

Un voleur.

Ce ne pouvait être que cela.

Je serrai les poings en me dirigeant vers les escaliers. Les photos sur le meuble exhalaient une odeur inconnue comme si la personne avait voulu en dérober les souvenirs et cette veste sur le porte-manteau était trop grande pour appartenir à mon meilleur ami. On a affaire à un voleur qui ne se gêne pas pour faire comme chez lui. Je laissai pousser mes griffes sur ma main droite et montai doucement les marches dans un pas feutré. Peu importe si le voleur serait au courant de ma nature surnaturelle. Il fuirait avant même de pouvoir prononcer le mot « bêta ». Personne ne volerait les maigres possessions des Stilinski sans avoir affaire à moi. Les deux en avaient suffisamment avec les ruffians qui prenaient chaque mois les fleurs que les deux déposaient sur la tombe de Claudia.

Une forme humaine se profilait au fond du couloir. Je montrai les crocs avant de foncer sur celle-ci et de la projeter au sol. Cette aura ne me trompe pas : le voleur est bien un loup. Peu importait. Il cicatriserait.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: No Needs for Introductions [PV Adrien]   Mer 20 Aoû - 18:58


Scott & Adrien




"I've got 99 problems but a werewolf ain't one."
- Pas vraiment Jay Z

C'était une de ses journées teintées d'amertume et de questions plus vicieuses les unes que les autres. "Est-ce par pitié que je suis ici ?" "Est-ce une bonne idée de rester là ?" Il n'y avait aucune bonne réponse. Adrien n'avait pas fermé l’œil de la nuit, même s'il était confortablement installé dans son nouveau lit attitré. Il avait un lit attitré ! Incroyable. Le garçon se redressa sur le matelas, les doigts crispés sur son front. Était-ce une bonne idée de rester là ? La méfiance qui s'était reflété dans les yeux de Derek l'avait poussé à se méfier de lui-même. Un beau jour, il pourrait très bien s'énerver et attaquer John, tout comme il avait faillit tuer l'autre flic durant sa garde à vue. Sans hésitation. A ce souvenir, ses mains se détendirent, dévoilant ainsi les quatre plaies béantes qui occupaient chacune de ses paumes. Dans une vaine tentative pour se calmer, il y avait planté ses griffes avant de passer à ses hanches. Ses doigts vinrent frôler les blessures, lui arrachant une faible grimace. Cela allait faire une journée et rien n'avait cicatrisé. Pas étonnant, au vu de sa condition de vie.

A l'étage inférieur, la porte claqua. Adrien jeta un coup d’œil au réveil à côté de lui. 07H52. John démarra la voiture et quitta le quartier en quelques minutes. Le jeune homme se leva et marcha tout droit vers la salle de bain. Depuis quand n'avait-il pas pris de douche ? Question piège. Lorsqu'il fut devant le miroir de la salle de bain, torse nu, ses yeux glissèrent d'eux-même sur ses côtes et ses joues creuses, ignorant superbement ses blessures. Même ses yeux verrons, qui lui avaient valu d'être comparé à un chat de gouttière, semblaient marqués d'une espèce de rudesse. Se détachant de ce misérable spectacle, il se glissa sous le jet d'eau. L'eau qui tomba sur ses frêles épaules lui firent le plus grand bien, même si des milliers de questions lui travaillaient l'esprit. Et puis merde. S'il sentait qu'il représentait un danger pour John ou même pour n'importe qui, il s'en irait. Cela ne serait pas la première fois qu'il se retrouverait au pied du mur. Encore une fois, il retrouverait les naufragés des bas quartiers.

Après avoir pris soin de se nettoyer correctement, Adrien sortit de la salle de bain. Dès qu'il eut fait un pas, il sut que quelque chose clochait. Encore plus lorsqu'il se retrouva au sol, avec une espèce de furie au dessus de son corps. Une vive douleur prit possession de l'arrière de son crâne, et c'est avec des points noirs dans son champ de vision que le loup découvrit qu'il avait heurté le coin d'un meuble. Des griffes se refermèrent sur sa gorge, des yeux rouges se rapprochèrent tandis qu'un souffle haletant vint s'écraser contre son visage. Un Alpha. Ce gosse était un Alpha. Qu'avait dit John ? Que Stiles était dans la meute de son meilleur ami. Et que Stiles avait dû oublier de prévenir ce meilleur ami en question. Rien de bon ne se profilait à l'horizon. C'est dans un geste faible que l'Omega porta sa main au poignet du garçon en face de lui. Il ne serra même pas. Faire le mort pour mieux attaquer. Il ne voulait créer de problèmes à personne, mais si on le provoquait, alors cela changeait considérablement la donne. Son cœur battait à cent à l'heure. Il était prêt. Projetant sa tête en avant, il écrasa son front contre le nez de l'adolescent, dégagea les griffes d'un revers de la main et réussit tant bien que mal à se redresser. Ses genoux tremblèrent sous son propre poids, si bien qu'il appuya l'un de ses poings contre le mur à côté de lui, l'autre à son crâne. Le sang, moite, couru le long de son bras en quelques secondes. L'enfoiré ne l'avait pas loupé. Mieux valait tenter une approche diplomate.

"Attends une quinzaine de secondes, le temps que je... Que je reprenne mon souffle, haleta Adrien, se foutant de si le gamin allait ou non lui obéir. J'en reviens pas, bordel, rajouta-t-il pour lui-même. Le père de Stiles, John. Il m'a pris sous tutelle, d'accord ?! Pas la peine de cogner et de poser les questions après, non, évidemment !"

Cette tirade dégoulinante de sarcasme l'avait plus fatigué qu'il ne l'aurait souhaité et il dû se rasseoir rapidement. Et c'est là qu'il la sentit. L'odeur d'Isaac était partout sur le loup-garou. Là encore, il dû se souvenir. L'adolescent lui avait révélé, après un combat lamentable, que son petit ami était aussi son Alpha. Bon. Adrien avait pas mal amoché Isaac, donc dire à l'Alpha qu'il connaissait son petit-ami n'était pas la meilleure des solutions. Même s'ils étaient repartis amis. Et encore, le mot n'était pas très juste. L'Omega jeta un coup d’œil au chef de meute. Ses crocs étaient toujours sortis. Quant à Adrien, ses griffes avaient cru bon de se pointer deux minutes après qu'il eut réellement souhaité leurs présences. Génial. C'était un super loup-garou qu'il affrontait là, même s'il était occupé à gémir en tenant son nez cassé.

"J'ai besoin d'un bandage pour ma tête ou tu devras enterrer mon triste cadavre dans ton jardin. Une terrible expérience, j'en suis sûr. Tu permets ?", railla Adrien.

Sans attendre de réponse, le jeune homme se traina jusqu'à la salle de bain et tira une trousse des premiers soins d'un tiroir. Ignorant ses mains ensanglantées, il posa une compresse à l'endroit où son crâne s'était ouvert et fit tenir le tout à l'aide d'un bandage. Retournant ensuite dans le couloir, il constata que le nez de l'Alpha était remis en place et qu'il avait l'air d'aller mieux, même si la colère déformait ses traits d'une drôle de manière. Son rythme cardiaque approchait celui d'un type prêt à poignarder un autre type, mais Adrien n'en tint pas rigueur.

"Bien, histoire de me tenir prêt. Est-ce que tu comptes me cogner encore et encore pour patienter jusqu'à la venue de John ? Je ne t'en tiendrai pas rigueur. Vraiment, je comprendrais, mais autant ne pas tâcher le sol, je trouverai ça déplacé."


© Adrien S.
Revenir en haut Aller en bas
 
No Needs for Introductions [PV Adrien]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» No Needs for Introductions [PV Adrien]
» Adrien.
» CASSANDRE G. ANNEJAR ► Adrien Sahores
» Une ville peu accueillante ... [ Adrien Campbell]
» Quoi?! Adrien chez moi?! [Feat Adrien ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG :: Beacon Hills :: Quartiers résidentiels :: Maison des Stilinski-
Sauter vers: